Mon compte Enceintes et Musiques - Tél. : +33 (0)6 82 21 79 26

Enceintes et Musiques PEL, JMR, 3D LAB et AUDIOMAT

Commander

Notre site internet vous présente une partie de notre catalogue à titre consultatif.

Pour toute demande de devis et connaître nos meilleurs tarifs et promotions, n'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de "contact" ou bien privilégiez le téléphone (06 82 21 79 26). 

Notre service clients et commercial est ouvert tous les jours du lundi au samedi de 9H00 à 18H00

Vous pouvez également nous ecrire par e-mail : contact(arb)enceintesetmusiques.com.

 

Actus & Infos

Concert La Chambre d'Amis, le 7 juin 2013 à Paris: l'ivre d'images

Le 7 juin dernier, nous avons, avec quelques amis, assisté au dernier concert de la saison de la formation La Chambre d'Amis, concert que nous vous avons préalablement proposé ici. Suggestion qui a trouvé écho: nous avons finalement constitué un groupe de 16 personnes pour assister à ce concert.

(voir page d'annonce du concert)

DSC_4734

J'ai eu le plaisir (et le privilège) de goûter à la fin des répétitions d'avant concert, pour les mises au point finales. Mise en place des micros de captation, réglages de balance, en même temps que des mises au point musicales, entre musiciens, sur le programme présenté ce soir.
En voici quelques moments choisis, volés, pour vous faire toucher en partie ces moments intéressants, intenses, importants, riches d'instantanés de beaux sons et de beaux moments: c'est la mise au point finale, pour le bon déroulement d'un édifice commun, où l'accord entre les pupitres compte autant que le travail individuel autour de chaque instrument. Il faut achever de définir les nuances, rythmes, tempi, nuances, caractères, pour donner une cohérence, de la sensibilité, de la puissance de signification aux oeuvres présentées. C'est un travail de groupe, commun, mais avec des idées fortes qui peuvent être insufflées par tel ou tel musicien.

Avec la Chambre d'Amis, l'intérêt est qu'il n'y a pas de craintes de luttes de pouvoir, d'influence ou d'égo entre les musiciens. Il y a la formation, et les invités, auxquels il est laissé une vraie place d'invités, pour le plaisir de partager de beaux moments musicaux. Les musiciens ne sont pas ici par contrat, mais parce que l'aventure les intéresse,  musicalement, et par complicité et plaisir de partager des musiques avec d'autres musiciens connus et appréciés. Une vraie aventure de musique de chambre, initialement musique d'essence familiale et amicale, avec pour nous l'avantage de la volonté de partage de ces rencontres avec le public, intégré au projet.

Voyons un peu comment se déroulent quelques moments de ces répétitions.
Il y a les musiciens de base de la formation La Chambre d'Amis, Sébastien Surel et Paul Radais, et il y a, comme à chaque concert, des invités:

DSC_4677Ce soir, le violoniste Pierre Fouchenneret, qui a déjà participé à plusieurs reprises aux concerts de la Chambre d'Amis;

DSC_4714Christine Jaboulay, altiste, elle aussi invitée régulière de la formation

DSC_4713Le violoncelliste Roland Pidoux (ici en mode attente, les autres pupitres sont occupés à leur cuisine), membre d'honneur de la formation, qui vient régulièrement apporter sa patte aux soirées de la Chambre d'Amis, qu'il suit depuis les origines de l'aventure

DSC_4682 Paul Radais, altiste, membre fondateur;

et une autres invitée, que nous verrons par la suite.
Pour le moment, c'est la répétition de la dernière pièce du programme, ainsi que les derniers réglages de balance. On s'installe tranquillement

DSC_4683Le pupitre des altos

DSC_4720On attaque gaillardement, en écoutant les indications proposées par Pierre Fouchenneret, 1° violon pour cette pièce (le quintette à cordes n° 2 de Mendelssohn)

DSC_4689 DSC_4690Suspension, on attend les autres, ou on réfléchit à l'intention d'un mouvement

DSC_4691 DSC_4680Roland Pidoux et son bel instrument

DSC_4707Paul Radais, I Phone alto

DSC_4716 On en profite pour accorder les violons (enfin ... ) -sous les projecteurs, ça chauffe un peu

Les répétitions, c'est du sérieux. Il y a des enjeux, du stress d'avant concert ...

DSC_4718Sébastien Surel, 2° violon pour cette pièce

DSC_4719 La tension est palpable, les regards sont graves ...

DSC_4721C'est l'avantage double de ces concerts: des musiciens de premier plan, tout à fait à l'aise dans leur technique et leur connaissance du programme, mais aussi le plaisir de jouer entre amis, des musiciens avec lesquels de nombreuses heures de concert ont été partagées. Les uns et les autres se connaissent bien, la communication est rapide et très efficace. Professionnalisme, et plaisir des rencontres.

DSC_4722 DSC_4723Pierre Fouchenneret est à la barre pour la 3° pièce du programme. Quelques indications sur certains passages (tempo, "allant"), philosophie du jeu. quelques notes, les autres pupitres suivent, une petite précision verbale, et tout s'enchaîne pour quelques portées, histoire de bien imprimer le caractère à transmettre sur certains passages

DSC_4724Les indications sont claires, pas de craintes DSC_4725 Une fois les choses calées, les musiciens peuvent se consacrer à l'expressivité de leur pupitreDSC_4726 Avec toujours un oeil sur le 1° violon: c'est lui qui donne le ton général, il faut rester en cohérence de rendu avec l'oeuvre et le travail du quintette

DSC_4728 DSC_4729 DSC_4745 DSC_4701Durant les répétitions, on se permet quelques saillies musicales ou verbales, histoire de garder la concentration et le contact de sensibilité

DSC_4731 DSC_4734 DSC_4735 DSC_4741 DSC_4743 DSC_4746Quelques petites précisions, suggestions, parfois avec simple communication visuelle pour juger de l'effet, de l'assentiment, des propositions

DSC_4749 DSC_4756 DSC_4758 Le violoncelle de Roland Pidoux a une sonorité particulière (sous ses doigts), un vrai corps de timbres pleins, riches

DSC_4759Pierre Fourchenneret a lui aussi une grande expressivité bien à lui, un vrai engagement physique et psychologique dans la dramaturgie des oeuvres interprétées

DSC_4800Guy Perier a une tache plutôt simplifiée ce soir. Il ne présentera et décryptera que le Lacrymae de Brittten, pour alto et harpe. Mais fidèle à lui même, avec des propos tout à fait éclairants, quasi indispensables pour cette oeuvre contemporaine qui joue avec des citations de John Dowland (XVII° siècle). Un vrai exercice musical entre 2 mondes, 2 époques, qui mérite ces aides, ces appuis, pour ne pas risquer de sombrer dans cette oeuvre aux structures inhabituelles, et du coup particulièrement intéressantes;

Répétition et préparatifs achevés, le concert débute.

Exceptionnellement, et assez surprennamment (!), contrairement à l'habitude de cette formation, pas de présentation préalable par Guy Perier. On attaque direct par le Quartett-Satz de Schubert.
Juste derrière les répétitions de la pièce de Mendelssohn, comportant des morceaux de grande force et puissance, la douceur de la composition surprend.

DSC00293Bon, d'accord, là c'est en quintet: je ne crois pas avoir pris de photos durant la 1° pièce, alors j'improvise ...

Suit ensuite le lacrymae de Britten. Intervention préalable de Guy Perier. Et apparition d'Audrey Perrin, avec son impressionnante harpe

DSC_4763La console. Elle renferme les mécanismes de renvoi des pédales vers la colonne.DSC_4765A la vue de ces ciselures et travaux de métaux, je me souviens que la mécanique de ces harpe a été mise au point par Beaumarchais (l'horloger, ambassadeur, investisseur et financier, et un peu espion). C'est à lui que l'on doit le renvoi des pédales, par des tiges montant dans le fût rectiligne, puis par des jeux de coudes, permettant d'actionner les fourchettes basculantes modifiant les hauteurs des notes par ensembles de même tonalité;

DSC_4774Audrey Perrin, magistrale. Jeu délicat, rythme, perfection du dialogue avec l'alto; une très belle pièce, un régal sonore, même si demandant un peu d'adaptation et une ouverture à la découverte pour les peu familiers du vocabulaire contemporain.

DSC_4794 DSC_4770Lacrymae, en  duo Alto-Harpe est une oeuvre intéressante. Difficile d'accès en disque sans préparation/formation préalable, les quelques indications données par Guy Perier et l'écoute en musique vivante de ce soir donnent une tension à l'oeuvre, dont les jeux contrastants de dissonances et de mélodies anciennes de John Dowland créent un intérêt, une dynamique. Pour aborder ce type d'oeuvre, ces concerts sont la meilleure des choses.
Les contrastes, mélodies, accords, rythmes, intensités, dynamiques, les tensions de la composition sont bien palpables sur ces beaux instruments joués avec sensibilité.

DSC_4776

Pidoux's cello on piano.
Un ami présent me signale l'angle de vue, je profite d'un intermède pour capturer l'image sans trop déranger

DSC_4771Alto

DSC_4679Jeunot

On attaque le quintette à cordes de Mendelssohn; Pierre Fouchenneret est un jeune musicien, qui vit ses interprétations musicales de corps et d'esprit. Il présente l'oeuvre lui même ce soir, les raison de son choix de programmation, et en mène l'interprétation de son pupitre. Rien à regretter: le propos musical est vif, très expressif, d'un romantisme parfois que, juste de crainte de pléonasmer certaines photos, je ne qualifierai pas d'échevelé !
Et son jeu est d'une grande maturité, avec une très riche palette d'expressions, et une grande sensibilité.

DSC_4782DSC_4786Intermède, présentation du quintette

DSC_4785 Le violoncelle du maître. Grande puissance sur certains passages, mais toujours avec du sens.

DSC_4788 DSC_4789 DSC00298Les violons, de concert. Les lignes mélodiques de la pièce sont réparties de manière à faire vivre spatialement les sons, portent l'intérêt successivement sur les différents pupitres

DSC00301 Le pupitre des altos

DSC00309P'tit coup d'oeil au 1° violon, histoire de rester dans le rythme et dans l'esprit

DSC00315 DSC00330 DSC00346Par moments, grande puissance de grands traits et franches envolées, ça scie un peu du bois. L'alternance avec des moments de grande sensibilité crée une belle dynamique à l'ensemble de la composition. Pierre Fouchenneret vit intensément ces moments, son jeu est sensible, profond, l'âme transpire ses sentiments à la musique, la composition est habitée avec une grande sincérité

DSC_4791 DSC_4792Final, les spectateurs sont ravis de ces moments intenses partagés, et le font savoir. DSC_4793 DSC_4796 DSC_4803 DSC_4804 DSC_4807

Très belle soirée. Le programme a été ce soir très diversifié, avec des pièces aux intérêts et aux caractéristiques très distinctes. Envie de revoir ces oeuvres, les différentes propositions interprétatives qui en sont faites.

Merci à la formation, aux organisateurs, aux musiciens, et aux invités.

La Chambre d'Amis reprend à la rentrée une nouvelle saison.

Le groupe recherche d'ailleurs une nouvelle salle parisienne, celle ci limitant trop les horaires pour permettre de proposer le traditionnel pot de fin de concert réunissant les spectateurs et les musiciens. Si vous avez des pistes, n'hésitez pas à les communiquer.

Nous vous donnerons les informations de reprises des concerts dès que nous en aurons connaissance.