Mon compte Enceintes et Musiques - Tél. : +33 (0)6 82 21 79 26

Enceintes et Musiques PEL, JMR, 3D LAB et AUDIOMAT

Commander

Notre site internet vous présente une partie de notre catalogue à titre consultatif.

Pour toute demande de devis et connaître nos meilleurs tarifs et promotions, n'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de "contact" ou bien privilégiez le téléphone (06 82 21 79 26). 

Notre service clients et commercial est ouvert tous les jours du lundi au samedi de 9H00 à 18H00

Vous pouvez également nous ecrire par e-mail : contact(arb)enceintesetmusiques.com.

 

Actus & Infos

Concerts de la formation La Chambre d'Amis

Concert La Chambre d'Amis le vendredi 13 mai

Une saison de concerts de musique de chambre, dans l'esprit de la musique de chambre originelle (destinée à un cercle familial ou amical).
Des thèmes variés, et surtout un accompagnement didactique pour mieux saisir le contexte, puis la nature des oeuvres proposées. Explications très intéressantes, intelligentes et sensibles, loin de tout intellectualisme.
Les oeuvres proposées sont elles aussi variées, de nature très diverses, magistralement interprétées par des musiciens de haut niveau (musiciens de formations nationales, concertistes internationaux, ...)
Le programme de ce vendredi: le hautbois et son cousin, le cor anglais.

Je viens de recevoir ces dernières infos:
« Une soirée avec… la Musique Française»

Chers amis,

Sensualité, lyrisme, virtuosité, liberté et surtout… rien de trop. Une musique d'une poésie subtile et d’une grande force d’évocation qui appelle des rêves dépaysants…

Pour son dernier concert de la saison, La Chambre d'Amis vous accueille dans un salon à "l'esprit français", avec les compositeurs les plus emblématiques du tournant du siècle : Debussy, Ravel, Fauré, Chausson, Duparc...

Deux chefs d'œuvres, la Sonate en Trio pour flûte, alto et harpe de Debussy et le Quatuor à cordes de Ravel, servent d’écrin à un moment de musique de chambre tel que La Chambre d’Amis aime les concevoir : des mélodies de tous ces compositeurs transcrites pour violon ou violoncelle et harpe.

Avec les musiciens de La Chambre d’Amis : Mélanie Dutreil, Michel Moragues, Ayako Tanaka, Karine Jean-Baptiste, Sébastien Surel et Paul Radais ; ainsi que les clés d’écoute de Guy Perier.

Venez nombreux pour ce dernier concert de la saison qui sera naturellement suivi par notre pot amical et n'oubliez pas, amis de La Chambre d' Amis, d'en parler à vos amis !!

Rendez-vous donc le 13 mai à l’église luthérienne Saint-Marcel, 24 rue Pierre Nicole, 75005 Paris

Cordialement,
Guy Perier

***Concert le vendredi 13 mai à 20H30***

« Une soirée avec… la Musique Française »

C. Debussy : Sonate en Trio pour flûte, alto et harpe, en Fa majeur
G. Fauré, H. Duparc, E. Chausson, C. Debussy : mélodies transcrites pour violon, violoncelle et harpe
M. Ravel : Quatuor à cordes, en Fa majeur

Mélanie Dutreil, harpe
Michel Moragues, flûte
Ayako Tanaka et Sébastien Surel, violons
Paul Radais, alto
Karine Jean-Baptiste, violoncelle
Guy Perier, conteur

Concert LA CHAMBRE D'AMIS le 4 décembre à Paris
photo LCDA

Dernière minute, infos reçues le 2 décembre:

Quoi c'est?
C'est: dans une belle salle (église XIX° siècle avec du charme (ça existe), une saison de concerts de musique de chambre, dans l'esprit de la musique de chambre originelle (destinée à un cercle familial ou amical).
Des thèmes variés, et surtout un accompagnement didactique pour mieux saisir le contexte, puis la nature des oeuvres proposées. Explications très intéressantes, intelligentes et sensibles, loin de tout intellectualisme.
Les oeuvres proposées sont elles aussi variées, de nature très diverses, magistralement interprétées par des musiciens de haut niveau (musiciens de formations nationales, concertistes internationaux, ...)
Le programme de ce vendredi: le hautbois et son cousin, le cor anglais.

Au programme, nous aurons (je viens de recevoir ces dernières infos):

du Silvestrini (compositeur actuel)
Adagio de Mozart avec cor anglais
quatuor de Britten avec hautbois
quatuor de Françaix avec Cor Anglais
concerto de Vivaldi pour Hautbois.

S'il y a des intéressés, je prends les inscriptions, que je transmettrai vendredi matin. Ca permet de bénéficier du tarif préférentiel à 12 euros au lieu de 20.
Il est possible de se décider au dernier moment et de se pointer au concert (20h30, ne pas arriver au dernier moment si vous voulez être au plus près des musiciens (à partir de 3 m), et c'est une belle expérience musicale, tout à fait adaptée à ce genre musical -la musique de chambre-).

Toujours avec le bel accompagnement de Guy Perier pour la mise en époque et en situation, et pour des décryptages des pièces musicales et de certains de leurs aspects musicaux, avec illustrations (quelques mesures interprétées avant les oeuvres, pour illustrer les propos et éclaircissements).

Des concerts décontractés, mais plein de sens et de qualité, le meilleur moyen d'aborder ou d'approfondir la découverte de la musique classique, en n'en prenant que le meilleur, dans les meilleures conditions d'accompagnement et d'accessibilité (même si chaque concert propose parfois des pièces un peu plus rares, plus ardues à aborder, mais il y a toujours des perles et de grands plaisirs à chaque soirée).

Message précédemment reçu du membre fondateur de la formation et violoniste Sébastien Surel:

"Bonjour,

La Chambre d’Amis vous invite le vendredi 4 décembre à 20 h 30, grâce au cycle "Mise en lumière", à découvrir ou redécouvrir un instrument de musique.

Après l'alto, la harpe et la contrebasse, c'est au tour d'instruments à vent d'être mis à l'honneur: le hautbois et son cousin germain le cor anglais.

Ils seront brillamment servis par deux musiciens de talent : Nora Cismondi (que nous avons déjà eu le plaisir d' entendre à la Fondation Napoléon) et Laurent Decker.
Tous deux sont solistes à l'Orchestre National de France.

Nous profiterons une fois encore de l' esprit et la science de Guy Périer qui nous éclairera dans un programme aux formations et aux époques les plus variées puisque nous voyagerons de Vivaldi à nos jours.

Sébastien Surel, Elodie Michalakakos, Marlène Rivière, Paul Radais et Renaud Bary (en partenariat avec le conservatoire du XIIème arrondissement) seront de la partie pour partager ce moment de découverte et d'amitié.

La soirée se poursuivra naturellement après le concert par un pot dans un salon de la Fondation.

Venez nombreux et réservez dès maintenant vos billets par mail (contact@lachambredamis.com).
Encore merci de faire circuler ce message auprès de vos amis,

Rendez-vous donc le 4 décembre pour le deuxième concert de cette quatrième saison à la Fondation Eugène Napoléon

Cordialement,

Sébastien Surel

La Chambre d' Amis"

***Concert le vendredi 4 décembre à 20H30***

« Mise en lumière : le Hautbois »

Nora Cismondi: Hautbois
Laurent Decker: Cor Anglais

Guy Perier: "Eclaireur" !

Sébastien Surel et Elodie Michalakakos: Violon
Paul Radais: Alto
Marlène Rivière: Violoncelle
Renaud Bary: Contrebasse

Concert classique le 2 octobre 2009 à Paris

Le Trio Talweg: ultimes réglages 1h avant le début du concert photo EM

Enceintes et Musiques vous indique régulièrement les concerts de la formation La Chambre d'Amis.

Cette formation de musique de chambre propose, tout au long de l'année, une demi-douzaine de concerts, pour un programme varié, articulé autour d'un thème par soirée.

En plus de la qualité du programme et de l'interprétation, servie par des musiciens membres de formations nationales et de concerts internationaux (leurs impressionnants parcours, collaborations, et prix musicaux remportés sont indiqués sur les programmes des concert), nous affectionnons particulièrement l'accompagnement didactique, proposé à chaque programme par Guy Perier.

Ces concerts sont pour moi la manière la plus confortable et conviviale pour vivre la musique de chambre:Conditions d'écoute très satisfaisantes, programmes très variés et soigneusement composés, mélangeant musiques "faciles" et oeuvres plus "délicates" à aborder, sur une période allant des débuts du baroque aux compositeurs du XX° siècle;

La simplicité, la convivialité et surtout l'accompagnement aident à la fois à profiter des oeuvres et des interprétations, mais aussi permettent de pénétrer un peu plus dans certains domaines de la "chose musicale", domaines que l'on aborde pas ou très rarement en tant que simple auditeur.
Si on aime la musique de chambre, ces concerts permettent de la vivre plus en profondeur,
et si on la découvre, c'est le meilleur des contextes, avec les explications, contextualisations, et les coups de projecteurs proposés.

Le musicologue Guy Périer nous accompagne et nous guide tout au long de la soirée, avec une mise en perspective de l'auteur, de l'oeuvre, en détaille parfois les éléments remarquables, avec dès que nécessaire des interpétations partielles de quelques mesures pour illustrer les points techniques intéressants; il circonstancie, éclaire, et ces éléments ouvrent davantage à la perception, à la compréhenson, à la plus grande communication avec l'oeuvre proposée.

Les éléments de compréhension profitent aussi bien au néophyte qu'au musicien, en faisant toucher au plus près tel contexte historique, telle technique déployée par le compositeur, telle technique instrumentale, ...

De plus, tout ceci s'opère avec une grande simplicité, sans sacralisation et distanciation, mais au contraire avec une grande générosité, un réel partage et une ouverture vers le public.

Le pot qui conclue chaque concert donne l'occasion d'échanger le plus naturellement avec les musiciens, le conteur et les organisateurs, et nous ne nous privons pas des précisions et informations ainsi récoltées, même parfois les plus basiques.

C'est bien l'esprit de la formation "La Chambre d'Amis": recréer les conditions d'interprétation de la musique de chambre, avec le caractère familial et amical qu'elle avait au départ. La proximité se joue à tous les niveaux, tant spatiale qu'intellectuelle, tant les oeuvres et les éclaircissements proposés restent accessibles.

La Chambre d'Amis est le projet de 3 musiciens, et du musicologue Guy Périer. A chaque séance, en fonction du programme, sont conviés d'autres musiciens, de grande stature et de niveau international, pour proposer ces oeuvres dont on peut aussi louer la diversité (grands classiques, comme oeuvres moins connues, auteurs stars et redécouvertes,...).

Prix Enceintes et Musiques pour le concert du 2 octobre: 12 euros au lieu de 20. Il suffit de vous inscrire (par téléphone, ou par la page "contact"). Les places sont à régler à l'entrée du concert.

Voici le message annonçant le prochain concert:

"Chers amis,

Le vendredi 2 octobre prochain à 20 h 30, La Chambre d’Amis ouvre sa 4ème saison en résidence à la Fondation Eugène Napoléon à Paris.
Une soirée plus que jamais sous le signe du partage musical et amical puisque nous y recevrons le Trio Talweg, dont fait partie Sébastien Surel, l’un des membres fondateurs de notre projet.
Et l’occasion de programmer pour la première fois depuis la création de notre résidence des œuvres de musique de chambre avec piano !

Le Trio Talweg, composé du pianiste Alexander Gurning, concertiste, membre du groupe « Soledad » et partenaire musical de Martha Argerich, de Sébastien Walnier, concertiste et violoncelle solo de L’Orchestre Royal de la Monnaie de Bruxelles, et du violoniste Sébastien Surel, concertiste, est un ensemble reconnu et plébiscité dans le paysage musical actuel.
Il sera rejoint par l’altiste Paul Radais, autre fondateur de « La Chambre d’Amis », concertiste et membre de l’Orchestre National de France.
Les œuvres de Chostakovitch, Ravel et Fauré seront présentées par Guy Perier, notre récitant.

La soirée se poursuivra naturellement après le concert par notre traditionnel pot dans un salon de la Fondation.

Venez nombreux et réservez dès maintenant vos billets par mail (contact@lachambredamis.com).
Encore merci de faire circuler ce message auprès de vos amis,
En attendant le plaisir de vous revoir le 2 octobre pour notre premier concert de la saison à la Fondation Eugène Napoléon !

***Concert le vendredi 2 octobre à 20H30***

« La Chambre d’Amis reçoit… le Trio TALWEG »

Chostakovitch Trio n°1 op.8 en Do Majeur
Ravel Trio pour piano et cordes en la mineur
Fauré Quatuor n° 1 pour piano et cordes en sol m op. 15

Chapelle de la Fondation Eugène Napoléon
Les dates suivantes de la saison 2009-2010 :

-le 4 décembre 2009: Cycle "mise en lumière"

Avec le clarinettiste Patrick Messina, pour notamment le quintet avec clarinette de Brahms

-le 5 février 2010: Cycle "carte blanche" ,

avec un invité de marque

-le 2 avril 2010: Cycle "une soirée avec.."

Mr Félix Mendelsohn, le "musicien du bonheur"

-le 28 mai: Cycle "histoires de musiques..."

Récitant: François Castang, de France Musique:

L'histoire du soldat, et Till l'espiègle. Présence d'une formation renforcée, avec percussions

-le 18 juin: Cycle "comment ça marche ?"

L'interprétation

Concert la Chambre d'Amis, 15 février 2008

Programme du concert du 15 février:

Cycle "l'invité inattendu..."

-huit duos pour violon et violoncelle
de Renhold Glière
avec Elodie Michalakakos et Aurélien Sabouret

-Terzetto pour 2 violons et alto
de Anton Dvoràk,
avec Doriane Gable, Elodie Michalakakos et Paul Radais

-Duo des Lunettes
de Ludwig van Beethoven, pas en manque d'humour pour les conditions d'exécution (lorgnons imposés),
avec Marlène Rivière et Paul Radais

-Quintette à 2 violoncelles "La musica notturna delle strade di Madrid"
de Luigi Boccherini,
avec Doriane Gable, Elodie Michalakakos, Marlène Rivière, Aurélein Sabouret et Paul Radais

-Caprice pour violon seul (et cuivre?)
de Joseph Honnegger
avec ...
(désolé, faut que je retrouve le nom de ce musicien )

Et pour présenter, commenter, expliquer et donner les précieux éléments de mise en contexte, précieux pour apprécier plus intensément les oeuvre proposées:

Guy Perier.

_______________________________________________________________________________

16 février:

Concert d'hier soir achevé; et qui nous a aussi bien achevés.

Ambiance de musique de chambre, c'est à dire une rencontre entre amis chers, avec une grande proximité spatiale (j'étais à 2 m du premier violon) et relationnelle (quelques échanges avec des musiciens et le conteur / présentateur Guy Périer lors du pot qui a suivi).

Comme à chaque fois, grande qualité des interventions de Guy Perier, par des éléments, par lui compilés et écrits, mettant en lumière les contextes des compositions et premières créations des oeuvres présentées, avec un coté très humain qui redonne de la vie aux oeuvres, et ouvre un peu plus la manière de les recevoir:

-l'humour de Beethoven (si !) pour son Duo des Lunettes, avec lorgnons imposés, allusion à ses problèmes de vue et à ceux de son ami violoncelliste, lui même à l'Alto, instrument de ses débuts, pièce créée pour par Beethoven pour ce moment intimiste et amical, lors d'un séjour campagnard à la belle saison.

- précis de recommandations de Boccherini, pour son quintette spécifiquement madrilène, à tel point qu'il a ordonné les mesures propres à empêcher les représentations hors contexte géographique, pour que soit perçue à sa juste valeur le réalisme des sons de la nuit à Madrid. L'énoncé de la suite de ces ambiances sonores donne tout son éclairage, sa valeur, sa compréhension à cette oeuvre finalement profondément ancrée dans le réel, par une représentation précise et lumineuse des sons et évènements proposés. L'écoute est ensuite transcendée par ces explications et cette contextualisation de la musique.

-compositions de Dvoràk, et celles moins connues de Glière, ancrées elles aussi dans un contexte historique, une époque, des parcours de vie. Très belles interprétations, avec des instruments sensibles, des sonorités de violons typées et timbrées différemment pour chacune des 2 artistes,

- et on retiendra aussi l'inoubliable du concert: un régisseur d'un genre un peu spécial, peu courant, à l'efficacité aléatoire, à la retenue perfectible, qui a un peu perturbé le calme et la concentration des intermèdes, présentations et mise en place des artistes, pour finir dans une composition musicale contemporaine (dite de Joseph Honnegger) -j'ai bien parlé de Joseph, et non d'Arthur- toute personnelle et particulièrement irrésistible.

Personnellement, j'ai énormément apprécié l'interprétation de "La musica notturna delle strade di Madrid" de Boccherini, très enlevée, vivante, réjouissante, avec une parfaite communion des 5 instrumentistes (2 violons, alto et 2 violoncelles). Une très belle expressivité, des enchaînements et enchevêtrements parfaitement articulés, précis, subtils, enjoués, dynamiques. Les musiciens étaient bien là, avec tout leur art, pour nous, avec nous.

Merci à eux.

Merci aussi aux amis présents, pour les retrouvailles et rencontres, à poursuivre avec les prochaines rencontres de cette formation, prévues

-le 28 mars: Monsieur Schubert,
-le 23 mai: carte blanche à Roland Pidoux,
-le 20 juin: classiques et Tziganes

A bientôt, avec grand plaisir
Xavier

Découverte: La Chambre d'Amis

octobre 2007: découverte de la formation musicale: LA CHAMBRE D'AMIS et de leur programme de concerts:
grand plaisir, et véritables clés pour comprendre et vivre la musique.
qui, quoi, quand, où ? je vous dis tout:

Une rencontre fortuite, quasi intuitive et très inspirée avec un musicien, dans la rue, la veille, m'a mené ce vendredi 12 octobre, à la fondation Eugène Napoléon (à Paris dans le 12° arrondissement, à 1 pâté de maisons de la Nation), à découvrir un ensemble musical dont, bien que voisin, j'ignorais l'existence: la Chambre d'Amis.
Dans la chapelle désormais classée -ce qui sauva tout récemment l'ensemble des locaux de l'institution d'insatiables appétits immobiliers-, la Chambre d'Amis débute de fort belle manière sa 2° saison musicale, et nous pouvons d'ores et déjà nous en réjouir.

Mais qu'est-ce donc que cette "Chambre", et quels amis?
Il est question principalement de musique de chambre, dans l'esprit "historique" du terme: la musique que l'on joue, à domicile, pour les amis, ou entre musiciens au cours d'une soirée de rencontre. C'est bien l'esprit de ces soirées musicales qui est proposé à nos oreilles et à nos esprits;
Mais il s'agit aussi de plus que cela: créée sous l'impulsion de 3 musiciens, cette structure est une collégiale de concertistes, solistes, membres d'orchestres, maîtres, de stature souvent internationale et pouvant se vanter (mais ils s'en gardent bien) d'avoir aussi joué avec les plus grands. Et leur ambition, qui nous concerne directement, est de se rapprocher du public, avec une très grande convivialité, des concerts, avec une approche didactique des oeuvres, artistes et instruments proposés. Et un esprit d'ouverture certain, par l'invitation et la participation de musiciens d'horizons variés, ainsi que par l'accompagnement du public tout au long des oeuvres proposées.
La soirée du 12, à laquelle j'ai assisté, était bâtie autour de la harpe, avec des oeuvres originales, mais aussi des adaptations et transpositions d'instruments. Au programme: Bruch, transcription pour alto, flûte et harpe des pièces 1 et 5 op.83, Saint-Saens, fantaisie pour violon et harpe op. 124, Debussy, sonate en trio pour flûte, alto et harpe, et enfin Mozart, concerto pour flûte et harpe.

Comment vous en dire tous les plaisirs retirés... Je les laisse venir en vrac:
L'accueil tout d'abord: le jardin de buis qui précède la chapelle, mis en décor avec torches, chandelles et lumignons. Puis la présence d'un conteur accompagnateur, Guy Perier, qui va tout au long de la soirée proposer un contexte historique ou musicologique des oeuvres, avec lettres et chroniques d'époque; suivies de quelques "mises en bouches" musicales préalables à certaines exécutions, pour nous faire toucher plus intensément, à l'aide de quelques mesures extraites et interprétées, des passages, fusions des instruments, reprises de motifs, thèmes ou styles préfigurant les courants musicaux des époques postérieures, et toutes sortes de propositions, de profondeurs et créativités "géométriques et volumiques" ordinairement fondues dans une mélodie perçue plus linéairement par les oreilles non exercées.
On est là bien loin des concerts classiques façon "Grand Echiquier", où la musique, appréhendée comme un chef d'oeuvre resplendissant, est "livrée" quasi brutalement par les musiciens, sans préparation, accompagnement ou aide d'aucune sorte. Alors qu'ici, la musique est enfin vivante, pleine, complexe, architecturée, sensible, et devient communicante, appréhendable -même si le mot n'est pas ici très "musical"-.

De la même manière, la présentation de la harpe, cette "mise en lumière", dans la relation qu'elle induit notamment avec le violon (Sébastien Surel, CV blindé, concertiste et soliste auprès des plus grands, dans les plus belles salles mondiales, jusqu'à des excursions jazzistiques et "tango" auprès de Richard Galliano, et cofondateur de la Chambre d'Amis), plus habitué à une confrontation avec le piano, et qui ici avoue, par la bouche du conteur, éprouver de la complicité et une forte proximité avec le jeu et la sensualité de la harpe.
La harpe elle même, appréhendée seule lors de l'intermède entracte, avec présentation historique rapide, description de l'anatomie (jeux des pédales, évolution, grâce notamment à notre Beaumarchais national, mettant en oeuvre les techniques horlogères pour perfectionner le système d'Erard). Exposé ludique de différents types de jeux, et quelques petites pièces pour illustrer: une ballade celtique, incontournable pour cet instrument, La Source, d'Hasselmans, et surtout un extrait de la très belle Ballade Nordique de Franz Poenitz.
La harpe est comme je l'imaginais: belle, sensuelle et délicate. Tout à l'image de sa musicienne (Mélanie Dutreil, venue en voisine), elle ne manque pas non plus de détermination, de caractère, et l'émotion, la musicalité générée fait oublier tout aspect technique de son jeu très riche et fortement évocateur et sensible grâce à une parfaite maîtrise.

Le programme proposé, du moins dans sa première partie, n'est pas celui vers lequel je me serais jeté d'emblée. Plus attiré vers la période baroque, le romantisme et le début 20° siècle me sont pour l'heure moins accessibles. Sauf qu'avec une telle présentation, la musique se découvre, le brouillard de désépaissit, les sentiments plus nuancés et variés invoqués par les musiques de ces périodes se laissent peu à peu pénétrer, les apparentes discordances comparativement aux mélodies et harmonies des périodes précédentes commencent à faire sens, tout en annonçant les musiciens du siècle par les ruptures déjà entraperçues.

Je découvre aussi l'Alto, ici proposé par Paul Radais, autre pilier de La Chambre des Amis, très beau parcours lui aussi. La possibilité de fusion avec la harpe et la flûte (Michel Moraguès, artiste invité, complice musical régulier de Mélanie Dutreil, auréolé d'un grand prix du disque de l'académie Charles Cros, et des collaborations dont la lecture seule provoquerait presque des frissons musicaux), mise en évidence par Guy Perier, a été une découverte pour moi, qui pourrait n'être qu'anecdotique si elle n'en profitait pas pour développer la capacité d'écoute et de déchiffrement de l'intensité et de la complexité harmonieuse des oeuvres.
Les compères ne se contentent pas de se réunir pour de belles séances de partage musical, et de nous y convier. Ils se payent même le luxe d'engager les étoiles montantes, pour élargir encore les rencontres et les plaisirs. et pour marquer leur enracinement géographique, c'est une jeune violoncelliste de l'arrondissement Juliette Herlin, déjà bien primée lors de concours et manifestations, qui se joint à l'ensemble pour l'interprétation du concerto de Mozart qui clôt le concert. En compagnie de Sophie Pradel au violon, et Esther Brayer à la contrebasse (ça me réjouit de voir comme ils ont tous, compris les 2 dernières musiciennes citées, un parcours riche, foisonnant même, révélateur de leur passion et des perpétuels échanges et remises en causes)

Et pour finir la soirée, dans un salon situé de l'autre coté du jardin, agréable et conviviale rencontre avec le public et les instrumentistes, autour d'un verre et de gourmandises, avec discussions impromptues et bien amicales.
Une belle façon de voir la musique, qui me convient tout à fait dans ce qu'elle m'accompagne, avec plaisir des sens, dans cette incessante, perpétuelle et riche découverte de la musique.
Ce procédé, cette manière de proposer la musique m'attire, d'autant que la qualité des interprétations est de vraiment haut niveau. Expérience à poursuivre, la saison musicale de La Chambre de Musique est heureusement prévue pour s'étaler tout au long de l'année.
Dès le vendredi 9 novembre prochain à 20 h 30, nouvelle soirée, avec au programme:
Comment ça marche? -chefs d'oeuvre, secrets de fabrication-
Bach, Mozart, Dohnänhy, Prokofiev.

Ca promet, du coté des découvertes, de la perception plus affutée du génie créateur ou de son travail de composition. Des clés de compréhension seront très probablement proposées, permettant de rentrer plus dans l'oeuvre et dans la structure musicale sensible, et de faire croitre notre réceptivité aux propositions du compositeur.

à la chapelle de la fondation Eugène Napoléon, Paris 12°.
(places à 20 euros, réduc. 12 euros)

Cette "entreprise", cette démarche que La Chambre de Musique met en oeuvre vient offrir des ouvertures à une meilleure réceptivité, une accuité accrue aux musiques que nous redécouvrons avec un intensité redoublée, et dont il reste encore tant de plaisirs à retirer.
Enceintes et Musiques s'efforcera, avec grand plaisir, à soutenir ce projet, notamment en diffusant les éléments des manifestations, et en rendant régulièrement compte des évènements organisés.
Je communiquerai prochainement les coordonnées et liens pour les réservations et les infos sur la formation, et la suite du programme de l'année.

..............

Des nouvelles du programme, qui m'a été transmis par Sébastien Surel, membre fondateur de la formation:

"Le cycle : "Comment ça marche" : Chefs d'oeuvres, secrets de fabrication.
A travers un programme très varié tant dans les formations (de l'instrument seul au quintette) que dans les époques (de Bach à Prokofiev), nous essaierons de vous faire découvrir le génie des compositeurs et les raisons pour lesquelles leurs oeuvres nous touchent autant.
Projet ambitieux donc. Servi par des artistes de premier plan tels que, par exemple, Nora Cismondi au hautbois ou Patrick Messina à la clarinette tous deux solistes de carrure internationale.

Programme:
Bach: 5ème suite pour violoncelle seul (Marlène Rivière, violoncelle)
E.Dohnanyi: Sérénade pour trio à cordes op.10
Mozart: Quatuor pour hautbois et cordes en fa majeur KV 370
Prokofiev: Quintette op.39 (violon, alto, contrebasse, clarinette, hautbois)

Nora Cismondi, hautbois
Patrick Messina, clarinette
Jean-Olivier Bacquet, contrebasse
Sébastien Surel, violon
Paul Radais, alto
Guy Perier, conteur "

Je recommande à nouveau vivement cette manifestation, et je la soutiens, vu la qualité proposée, et l'esprit qui anime ses organisateurs.