CR concert expérimental au casque 3D avec Hadouk Trio

La retranscription musicale et sonore, technique, acoustique, prise de son, installations, évènements, ...
Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

CR concert expérimental au casque 3D avec Hadouk Trio

Message non lupar Xavier - E&M » 14 Jan 2013, 01:13

Bonjour

La semaine du son, c'est maintenant (voir article).
L'occasion d'expériences extra-ordinaires, d'expérimentations (5.1, spatialisation, 3D),
L'occasion aussi d'un concert avec le Hadouk Trio, jeudi 17 janvier 2013.
Concert en casque 3D ! (me demandez pas, je sais pas !) Je pense aller à cette soirée. Pas que je veux pas mourir pas fini, en ignorant tout de la 3D au casque, mais le Hadouk Trio, je résiste jamais !
;)

Bon pour la 3D, je vous raconterai ...

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Hadouk Trio et concert au casque 3D, le 17 janvier

Message non lupar Xavier - E&M » 18 Jan 2013, 17:15

Ca y est, soirée "écoute au casque et son 3D" bien achevée hier, au théatre de la Gaité Lyrique à Paris.

Bonne organisation, atmosphère bon enfant, efficacité, messages clairs.

C'était dense, avec -comme annoncé en préambule par l'organisateur Christian Hugonnet- des choses très intéressantes, trop courtes, et des choses moins informatives ou intéressantes.

Image

Christian Hugonnet, l'organisateur de la Semaine du Son, et le Hadouk Trio (photo E. Marchesi)

Que nous a-t-on proposé ?
Au menu:
-Intervention d'Yves Riesel, patron de Qobuz, pour quelques annonces suite aux communications du soir précédent (j'y étais aussi la veille, avec Le Bleu, pour des annonces, et quelques très beaux moments de musique (vivante, la musique, avec des vrais gens dedans). Je vais pas tout mélanger, Yves a surtout annoncé ce soir que dès le 1° février, Qobuz ne proposerait plus de téléchargement au format MP3. Place à la qualité, par Toutatis ! Bravo pour cette décision, je soutiens à fond !

-exposé sur la physiologie de l'oreille et l'écoute au casque, par un médecin chercheur. Principes de la stéréo (expliqués en très gros), avec détails intéressants (je vais pas vous refaire tout l'exposé non plus ... -mais j'essaye de récupérer la vidéo si elle est mise en ligne), prise en compte et implications de la physiologie de la tête, du pavillon des oreilles (intéressantes considérations, découvertes pour ma part), ...

-intervention d'une personne du ministère, présentant l'historique et les règlementations actuelles mises en place pour le volume maximal de son/bruit sur les appareils nomades. L'exposé chiant par excellence (énumération de lois, directives, définitions légales des appareils et utilisations, ...), mais des infos malgré tout, et des arguments pour limiter l'utilisation du casque à communiquer aux jeunes: il y a de vrais problèmes de santé publique. Et les nouvelles dispositions sont des limites qui n'empêchent pas forcément les désordres d'audition si l'utilisation n'est pas raisonnée. Les interventions ultérieures viendront compléter ces informations indispensables

-exposé technique sur les techniques de mesures en d'écoute casque, en vue de permettre la récupération de données dont la fiabilité est en progression , et d'engager, en meilleure connaissance des phénomènes, des règlementations efficaces. Etat actuel, recherches en cours. Intéressant. Notamment la mise au point en cours, et l'utilisation des oreilles artificielles, leur évolution, leur étalonnage et celui de courbes cibles par des phases d'écoutes subjectives (avec des vrais auditeurs utilisant leurs vraies oreilles).

-"intermède musical" en écoute au casque, avec 1° expérience de casque "spatialisé".
C'est là que les choses se corsent.
Grand plaisir évidemment à avoir le Hadouk Trio sur scène. Au moins ça de gagné.
L'expérience: chaque membre du public est équipé d'un casque HF (-sans fil donc-, casque destiné aux conférences multilangues, avec choix de canaux pour bénéficier de choix de langues de traduction). La prise de son - très élaborée- est effectuée par les techniciens de Radio France, et le son est traité numériquement pour proposer une spatialisation 3D.

Image

Photo E Marchesi (ma voisine de concerts d'Hadouk Trio,) et amie

Résultat ?
-et bien ... comment dire ...
Pas vraiment convainquant.
-le son reste dans la tête, comme avec les écoutes casque normales. De ce point de vue, l'un des objectifs annoncés ne me semble pas atteint
-la spatialisation n'est pas convaincante du tout. On a bien de la spatialisation stéréo, mais rien de senti en mieux, à part un niveau de détail intermédiaire entre ce qu'on entend en concert normal de Hadouk (par les HP de sono de salle) et le détail accessible en écoute des CD. Sauf que la balance n'était pas du tout la même, avec des casques limités en puissance (pas terrible sur certaines prises d'instruments), que les timbres n'étaient pas terribles (peu de dynamique (et de micro-dynamique), timbres simplifiés (logique pour des casques de conférence où l'intelligibilité de la voix est à priori le critère qualitatif principal à privilégier). Léger souffle de HF, qui personnellement ne m'a pas gêné plus que ça.
Mais surtout, on est complètement coupés des musiciens et du reste de la salle.
J'ai retiré plusieurs fois le casque:
étonnant: percussions (Steve Shehan) à faible niveau, mais malgré tout très vivantes malgré la distance (10 /15 m à vue de pif), vents (Didier Malherbe) atténués,

Image

avec une acoustique de salle (le théâtre de la Gaité Lyrique) mate, quand le casque et l'écoute proposée rendent des sons brillants et réverbérés, comme en concert,
et quasiment rien de Loy Herlich (cordes quasi inaudibles sans amplification, et clavier bien évidemment silencieux).
Très inhabituel, mais intéressant comme contraste de contexte acoustique. Ce n'était bien sur pas l'objet officiel de l'expérience, mais avoir entendu ce que sortent les instruments uniquement en acoustique, sans sono, donne un rendu étrange, évidemment équilibré complètement différemment, avec uniquement les effets acoustiques naturels de la salle, et les équilibres et balances natifs. On se rend alors compte du travail de mixage.balance opéré tant dans les concert du Trio (que j'ai bien à l'oreille), des CD (assez proche des écoutes concert), contrastant avec la balance complètement inhabituelle proposée au casque ce soir, inhabituelle tant en équilibre de fréquences et d'instruments (pas de graves, les balances entre instruments complètement différents de l'habitude).

Image

L'unique intérêt de l'écoute casque était d'avoir les faibles signaux en écoute de proximité.
L'ingé son interrogé (j'avais besoin de ces éclaircissements sur le travail opéré dans ce qui est proposé au casque) a expliqué que la prise de son multicanale était dispatchée en distribuant des sons frontaux et des sons arrières, en augmentant artificiellement les sons arrières et les applaudissement. Et en plaçant par exemple certains sons de percussions à l'arrière.
Je suis perplexe: dans quel but ? Juste pour "faire des effets" ?
Non seulement je ne comprends pas (et pour l'heure, je ne partage pas) cette volonté d'artificialiser des rendus (équivalents dans le projet à des effets de spatialisation 3D à partir de sons stéréo proposés dans les appareils Home cinéma: aucun intérêt, si ce n'est la gratuité des effets, mais aucun lien avec le réel, comme peut le proposer une vraie retranscription multicanale rigoureuse bien menée, respectant l'architecture spatiale naturelle des sons), mais en plus, ces effets d'espace restaient dans la tête, je ne les ai pas perçus au delà.

En gros, personnellement, je trouve inutile de déprécier l'écoute directe (même si elle est sonorisée lors des concerts) en artificialisant la spatialisation par des casques (en l'état actuel en tout cas); et pour l'écoute de musique retranscrite (chez soi par exemple), on est avec cette écoute casque à des années lumières des qualités et véracités d'un système multicanal avec de vraies enceintes. Et je ne partage pas l'intérêt de faire une spatialisation qui ne correspond aucunement à des dispositions réelles, telles que la vue propose en écoute concert en direct: pourquoi faire percevoir des choses contradictoires entre ce qui est vu et ce qui est entendu, en mettant arbitrairement derrière la tête des sons qui se passent devant, et que l'on "voit" devant ? je vois pas l'intérêt.

Image

Steve Shehan au Space Drum, instrument de conception récente, cousin français (Toulousain je crois) du Hang (qui lui, comme son nom ne l'indique pas, est Suisse). Des sons et des timbres riches, la sonorité spécifique de cette fabrication doit beaucoup au type d'alliage utilisé.

Les musiciens avaient eux aussi des casques, mais pas le même son: leur était envoyé le retour, comme avec les enceintes de retour en concert, ou avec les oreillettes. Interrogés, ils ont témoigné la gêne causée par la réduction de possibilité de communiquer entre eux, et la séparation qui est faite avec la salle et le public (moindre ou pas de perception du public avec un casque sur les oreilles). Ils ont par contre apprécié le rendu plus propre des graves, moins brouillonnants que par les systèmes de sono de concert auxquels ils sont habitués

-intervention suivante: liste exhaustive de tous les types de casques disponibles (ouvert, fermé, intra-auriculaires), et les utilisations (professionnelles, privées, jeu, musique, ...), avec infos et détails, comment choisir un casque, les tendances actuelles, le danger (notamment des casques fermés utilisés sur la voie publique, qui coupent la perception de l'environnement sonore, et font courir des risques avérés -accidents liés à l'écoute casque en hausse pour les piétons et cyclistes)

-un audioprothésiste/journaliste testeur dans la presse guitare détaille un peu plus les dangers des écoutes au casque non raisonnées, les échelles de grandeur (niveaux de son, temps d'exposition), les conduites à tenir (notamment la nécessité d'aller consulter rapidement pour traitement après traumatisme, notamment après concerts ou soirées en boite),

-présentation d'une nouvelle plateforme de diffusion, NouvOson, issue de Radio France, qui proposera dans les jours qui viennent des programmes en 5.1, et notamment de nombreux programmes captés en 5.1 depuis des années, jamais diffusés tels que.

- et enfin une partie de concert plus étendue avec Hadouk Trio, avec spatialisation au casque comme précédemment.

L'occasion d'aller ensuite retrouver le percussionniste Steve Shehan, échanger un peu avec lui. On se revoit au prochain concert du Hadouk Trio à la Salle Gaveau le 2 février (j'ai réservé ma place hier soir en rentant, coup de bol il en restait encore ... :oops: )


Revenir vers « La caisse à outils: technique, optimisations, etc... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité