Les principes de la stéréo

La retranscription musicale et sonore, technique, acoustique, prise de son, installations, évènements, ...
Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Les principes de la stéréo

Message non lupar Xavier - E&M » 23 Jan 2013, 23:03

Bonjour
Petites précisions, face à des choses étonnantes (car fausses) vues ici et là:


Si on veut la "vraie" stereo, l'oreille droite ne doit pas recevoir le signal gauche et vice-verca.


Cette affirmation est peut-être valable pour des signaux tests spécifiques pour créer un déphasage artificiel spécifique lui aussi, mais ne doit surtout pas être prise comme un principe qui régit la stéréo et sa perception par les oreilles, car là cette affirmation est totalement éronnée.
A preuve simple, une oreille seule (et l'autre sourde) peut détecter l'angle d'une source sonore.(source: l'intervention d'un médecin chercheur sur les pathologies liées à l'audition, entendu lors de la soirée "casques et écoute 3 D" à la Semaine du Son édition 2013)
Et le principe de la stéréo, qui veut parler d'espace et de 3D et non, comme souvent cru à tort, de 2 émetteurs ou 2 capteurs (même un système multicanal est un système stéréo, c'est à dire qu'il est capable de construire un espace sonore en 3D), est que la source sonore virtuelle, émise par 2 enceintes ou plus, est captée par l'ensemble des systèmes sensoriels de perception des sons (les 2 oreilles, dans toutes leurs constituantes, pavillon compris, mais aussi tête avec la conformation spécifique à chacun, ...)

Le principe de la stéréo à 2 enceintes n'est pas qu'une enceinte (à droite) parle à 1 oreille (celle de droite), (et la gauche à la gauche), mais que la source réelle de son, ou le système de retranscription, pose une source sonore à un point, que l'on souhaite précis pour l'expérience, et le système sensoriel capte cette retranscription pour ce qu'elle est, et perçoive la position de la source sonore là où le système de retranscription l'a installée.

Le système stéréo n'a pas été créé parce qu'on a 2 oreilles, mais parce qu'il exploite le principe qu'il suffit de donner 2 distances à partir de 2 points fixes pour placer précisément un évènement. Et par extension, un système stéréo peut donner une transcription en espace, en volume, toujours à partir de ces 2 références fixes (les micros à la prise de son, les enceintes à la retranscription).

Ce principe est utilisé avec la vue, et avec l'ouïe.

...il n'y a pas de prise de son 3 D ... L'oreille ne sait pas "lire" la profondeur...


Là encore, rien de plus inexact. L'enregistrement de phase (l'enregistrement complet, celui dont les différents micros (idéalement 1 par canal, associé à 1 canal de retranscription, donc 2, ou 5 -ou 5.1-) capte les évènements sonores avec les moindres différences de niveau sonore d'un micro à l'autre, mais aussi les différences de phase (les moindres décalages temporels de sons initiés par les différences de distance entre chaque micro et l'évènement sonore).
A la retranscription, si le mixage et le mastering ne viennent pas détruire l'équilibre de la prise de son, les évènements sont reconstitués par les enceintes associées à chaque canal (2 ou 5, en correspondance avec les micros de prise de son), pour placer précisément les évènements captés, formant un espace sonore structuré et cohérent. Et l'oreille est apte à détecter ces localisations. Celles de tout être humain normalement pourvu en sens est capable de ça, et nombre d'animaux aussi. Angles, distance, et dans une moindre mesure hauteurs -sauf que les animaux qui ont des besoins spécifiques pour la dimension hauteur peuvent exceller dans cette dimension.

Par ailleurs, comme beaucoup de critères, la profondeur peut se définir (et se reconstituer) par des caractéristiques distinctes nombreuses, si on tient compte des informations directes et indirectes. En cela, l'ouïe est assez semblable à la vue, qui dispose d'un grand nombre de moyens, de caractéristiques distinctes pour décrypter une profondeur. La vue en perspective peut se nourrir d'au moins 9 critères différents pour donner la perception de la profondeur à partir d'une simple image plate en 2 D.

A l'ouïe par exemple, la profondeur peut être donnée par une distance de phasage distincte, par un moindre niveau sonore, par une plus grande réverbération ou une modification de comportement de la réverbération, par un changement d'acoustique lié à la position différente dans un local, ...
Ces profondeurs distinctes ne sont pas forcément évaluables dans l'absolu (exemple: telle source sonore est à tant de mètres), mais comme souvent en évaluation par les sens, l'information sera plus du type "relative": tel évènement est plus éloigné que tel autre.
Il s'agit de comportements relatifs du même type de relativité que celui de la détermination de notes: seules les oreilles d'or peuvent nommer une note dans l'absolu, mais il est très facile, à partir d'une note entendue, de dire si une autre est plus basse ou plus haute, et si la 1°note est nommée, d'être capable de donner le nom des autres, de dire si elles sont justes (accordées) ou pas, avec une grande précision et justesse si on a un peu d'entrainement à la chose.

Shenan
Audiophile
Messages : 20
Inscription : 02 Fév 2015, 22:35
Localisation : Rennes le Château
Contact :

Re: Les principes de la stéréo

Message non lupar Shenan » 16 Oct 2016, 00:10

Supérieur à la stéréophonie : l'enregistrement binaural ; mais au casque seulement !

Exemple ici :

http://nouvoson.radiofrance.fr/binaural ... s-fameuses

On est vraiment en 3D.
ELP Laser (pour les 33 et 45 tours)
Lecteur SACD Esoteric
Pré C-22 McIntosh
Ampli MC-275 McIntosh
Enceintes Klipsch Cornwall III
Magnétophone Nagra IV-S avec QGB
Micros Neumann KM84

Avatar de l’utilisateur
Amoulsolo
Audiophile
Messages : 486
Inscription : 19 Oct 2015, 21:37

Re: Les principes de la stéréo

Message non lupar Amoulsolo » 16 Oct 2016, 02:34

Shenan a écrit :Supérieur à la stéréophonie : l'enregistrement binaural ; mais au casque seulement !

Exemple ici :

http://nouvoson.radiofrance.fr/binaural ... s-fameuses

On est vraiment en 3D.


L'immersion est spectaculaire. J'ai hâte d'écouter des enregistrements musicaux capables de reproduire ce genre d'effets.
Imaginer obtenir un tel réalisme, mais cette fois-ci avec un système Hifi à l'intérieur d'un local me semble difficile. Il faudrait une chambre anéchoïque avec des haut-parleurs un peu partout ou alors des systèmes avec des algorythmes capables de prendre en compte et d'utiliser les réflexions de la salle pour qu'au point d'écoute l'illusion soit parfaite.

Ceci augure de nouvelles perspectives en haute fidélité, dans les cinémas également avec des projections 3D son et image de haute voltige et tout plein d'autres domaines d'application :alcool:
Enceintes : BW Nautilus 805 N
Ampli : Etalon Suprampli II
Source : Macbook + Audirvana et Spotify premium, USB Infin'Hifi, 3D-Lab Nano dac
Caisson : DHF Ra112, HP 31cm, ébénisterie Digital Hifi
Diffusion : Xilica XA2060
Full Mogami
Casque AKG Q701
Traitement acoustique maison
viewtopic.php?f=42&t=1193


Revenir vers « La caisse à outils: technique, optimisations, etc... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : haplo7 et 7 invités