Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Les news d'Enceintes et Musiques: le site, le forum, les évènements
Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Xavier - E&M » 16 Fév 2013, 18:07

Le numéro n° 75, février 2013, vient de paraître.

Articles remarqués:
-un compte rendu avec photos du CES de Las Vegas
-un article de Jean Hiraga traitant de l'influence du bois dans certaines réalisations de matériel Hifi (platines LP, ébénisteries d'enceintes, ...)
-un banc d'essai du streamer réseau Atoll ST200
-2 bancs d'essai d'enceintes très haut de gamme: Vivid G2 et Magico Q7
-j'oubliais: la revue mentionne aussi la sortie d'un nouveau disque passavant: Candice Parise et le Rive droite-Rive gauche Swing Band

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5061
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 18 Fév 2013, 20:05

Magico Q7 : 185 000€ (la paire) ... vous m'en mettrez deux paires c'est aussi pour faire plaisir à un copaing qui passe aux Colosseums (mono x2) ! :mrgreen:
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 28 Fév 2013, 17:09

Le sujet de Jean Hiraga sur le "son" des bois (pas ceux de l'orchestre mais ceux de la forêt) est inattendu mais vaut largement tout ce qui peut être dit sur les câbles et même plus à mon avis car il s'agit de données vérifiables quand l'acoustique est directement concernée.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5061
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 28 Fév 2013, 20:52

Pour ma part, je suis déçu du test du ST200, incomplet, contenant des erreurs, et faisant l'impasse sur des incohérences, ça ne ressemble pas du tout à un article type de P. Vercher. Si ça continu, je n'attendrai plus les prochains numéros chez mon marchant de journaux ... le publi rédac j'en ai déjà plein le web :|
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Xavier - E&M » 01 Mars 2013, 02:26

Philippe MULLER a écrit :Le sujet de Jean Hiraga sur le "son" des bois (pas ceux de l'orchestre mais ceux de la forêt) est inattendu mais vaut largement tout ce qui peut être dit sur les câbles et même plus à mon avis car il s'agit de données vérifiables quand l'acoustique est directement concernée.


Je ne suis pas étonné: Jean Claude Reynaud m'a parlé de la signature sonore d'une simple rondelle de contre écrou pour fixer au HP une tige de mise en tension de HP. Il a eu du mal à repérer la cause des distorsions audibles, et la fameuse rondelle est désormais en nylon.
Je me souviens aussi des propos de Jean Marie Reynaud spécifiant bien quel type de médite était utilisable en coffret d'enceintes, et quel autre était à proscrire (je crois me souvenir de problèmes liés à la nature des poussières de bois constitutives du matériau: feuillus versus résineux, induisant un comportement acoustique radicalement différent, sous un aspect extérieur de surface pourtant similaire)
Et aussi les contre bafflages tant internes qu'externes qui équipent certaines enceintes, et l'influence de la nature des matériaux absorbants ou amortissants employés dans les charges des enceintes.

On a beau lire pas mal de choses superlatives sur les corrections actives, l'acoustique en enceintes et en retranscription est bien un domaine spécifique qui ne peut pas être "by-passé" par les procédés de corrections/modifications numériques, quels qu'ils soient.

Avatar de l’utilisateur
Pat
Audiophile
Messages : 151
Inscription : 02 Déc 2012, 22:31
Localisation : Paris Sud

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Pat » 11 Mars 2013, 22:21

Thierry.G a écrit :Pour ma part, je suis déçu du test du ST200, incomplet, contenant des erreurs, et faisant l'impasse sur des incohérences, ça ne ressemble pas du tout à un article type de P. Vercher. Si ça continu, je n'attendrai plus les prochains numéros chez mon marchant de journaux ... le publi rédac j'en ai déjà plein le web :|

Cet article n'est pas signé P. Vercher. Il a été écrit par le même "journaliste" qui avait signé le mois précédent un bien piètre article sur la production des CD Studio Master, illustré par une visite aux studios Passavant. Au moins on peut saluer l'effort orthographique qu'il a fait pour l'essai du ST200. Certes, ce n' est pas plus intéressant, mais la forme y a un peu gagné. Je crois qu'avec l'article sur la production des CD on avait atteint une sorte de point culminant de médiocrité journalistique. Quoique le terme "journaliste" et tous ses dérivés semblent bien incongrus pour ce monsieur.
Heureusement, il reste chaque mois l'article de J.Hiraga, voire quelques tests qui peuvent présenter un certain intérêt. Mais cela fait bien peu...

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5061
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 11 Mars 2013, 22:42

J.Hiraga est un pape de la HiFi ; l'article sur l'influence du bois avec monsieur M. restera, même si très intéressant techniquement, très abstrait pour moi dans le sens où je ne suis pas acteur actif dans le process de fabrication ;)
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 13 Mars 2013, 10:13

Pat a écrit :
Thierry.G a écrit :Pour ma part, je suis déçu du test du ST200, incomplet, contenant des erreurs, et faisant l'impasse sur des incohérences, ça ne ressemble pas du tout à un article type de P. Vercher. Si ça continu, je n'attendrai plus les prochains numéros chez mon marchant de journaux ... le publi rédac j'en ai déjà plein le web :|

Cet article n'est pas signé P. Vercher. Il a été écrit par le même "journaliste" qui avait signé le mois précédent un bien piètre article sur la production des CD Studio Master, illustré par une visite aux studios Passavant. Au moins on peut saluer l'effort orthographique qu'il a fait pour l'essai du ST200. Certes, ce n' est pas plus intéressant, mais la forme y a un peu gagné. Je crois qu'avec l'article sur la production des CD on avait atteint une sorte de point culminant de médiocrité journalistique. Quoique le terme "journaliste" et tous ses dérivés semblent bien incongrus pour ce monsieur.
Heureusement, il reste chaque mois l'article de J.Hiraga, voire quelques tests qui peuvent présenter un certain intérêt. Mais cela fait bien peu...


Que reprochez vous très précisément au contenu de cet article ? Mettons l'orthographe de côté pour l'instant et parlons de l'information qui pourrait manquer ou que vous jugeriez contestable. Profitez du fait qu'il s'agisse d'un article réalisé chez moi pour me poser toutes les questions nécessaires !

Avatar de l’utilisateur
Pat
Audiophile
Messages : 151
Inscription : 02 Déc 2012, 22:31
Localisation : Paris Sud

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Pat » 07 Avr 2013, 19:04

Bonjour
Je n'ai pas été suffisamment attentif, j'ai "zappé" la réponse de M. Muller.
Mon propos n'est aucunement de reprocher le fond de l'article en question. Il n'incrimine que la forme. Mais celle-ci est tellement médiocre que malheureusement elle porte un préjudice majeur au fond. A vrai dire cet article ne m'a laissé guère de souvenirs. Ce qui est bien dommage car j'aurais aimé en retirer quelque chose.
M. Muller, au delà de votre déontologie et de vos qualités techniques indiscutables, vous avez également bien plus de talent que l'auteur de cet article pour écrire. Votre blog en témoigne. Si je peux me permettre, ce serait une excellente idée que de récrire vous même cet article ! D'ailleurs, si je ne me trompe, certains articles de votre blog exposent de manière bien plus claire et pédagogique des informations noyées dans cet article.
Et j'en profite pour vous demander si vous avez pu avancer dans votre projet de dématérialisation de votre catalogue ? Cela nous (les acheteurs de musique dématérialisée) permettrait d'avoir accès à du contenu de grande qualité sans avoir peur de se faire arnaquer avec un soit disant Master Haute Définition qui n'est en fait qu'un contenu standard remasterisé et sur échantillonné !
Respectueusement,
Patrick

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 08 Avr 2013, 11:35

Je répondrai de façon succincte pour commencer car je manque cruellement de temps en ce moment mais, j'aurai certainement l'occasion d'expliquer les choses de façon plus approfondie.

Je ne jette pas la pierre aux journalistes car, quand ils viennent à ma rencontre, il faut qu'ils assimilent en peu de temps des positions souvent très tranchées et parfois opposées à leurs propres convictions. Il n'est pas facile de rapporter fidèlement quelque chose qui bouleverse ses propres croyances et qui demande un réel effort d'assimilation.

Cela étant dit, je préfère expérimenter qu'expliquer, surtout dans les fora (ums ?) où l'on perd énormément de temps à réexpliquer des choses simples et logiques, sans convaincre des contradicteurs patentés et souvent inexpérimentés. Je n'aime pas beaucoup écrire et ne le fait que par nécessité, en prenant un maximum de précautions et c'est long. Un blog, ça se corrige même longtemps après, pas un article imprimé et celui de Thierry Gluzman a au-moins l'avantage de ne pas réécrire l'histoire que je lui ai contée, ce qui ne fut pas le cas d'une interview que j'avais accordée à une autre revue et à la lecture de laquelle je n'ai rien compris moi-même sauf, que cela ne correspondait en rien à ce que j'avais pu dire; clairement, le journaliste me faisait dire ce qu'il était venu chercher et parfois même l'inverse de ce que j'avais expliqué. Rendons justice à SP&I d'avoir tenté de restituer cette journée dans la limite de mon aptitude à me faire comprendre, ce qui n'est pas toujours facile. La qualité de la rédaction est souhaitable mais je suis déjà content quand on ne déforme pas les choses.

S'agissant du téléchargement de mes enregistrements, les choses avancent lentement car je reste perplexe et prudent face au contrat que l'on veut me faire signer; en tous cas, il n'y aura pas de 24/88.2 à 192 kHz pour le moment et les fichiers seront en 16/44.1 car, à Passavant, le mastering final est réalisé dans ce format tant qu'il restera le format dominant.
Le blog a été transporté sur le site http://www.passavantmusic.com, ce qui facilite la navigation entre nos sites; j'y explique qu'après essais très sérieux, nous (car nous étions plusieurs) ne parvenions pas à distinguer un fichier CD soigné d'un fichier HD. Je ne vois donc pas d'intérêt à doubler le travail ou bien, il faudrait que je réalise une version standard "spécialement moins bonne que la HD" pour justifier un écart de prix mais, vous savez que ce n'est pas le genre de la maison. L'engouement commercial pour le 24 bits m'exaspère car il n'offre strictement rien de mieux que le 16 bits dans la production finale si personne n'a triché en cours de route; le signal n'y gagne rien, seul le bruit de fond numérique passe de -96 à -144dB, ce qui n'a aucun sens à l'écoute de votre chaîne, comparé au bruit de fond analogique réel de l'enregistrement. Aujourd'hui, je lis encore des inepties touchant à la conversion de fréquence d'échantillonnage qui datent du siècle dernier et que l'on a largement corrigées depuis. Les convertisseurs de fréquence d'échantillonnage sont bien plus performants aujourd'hui et passer de 96kHz à 44.1kHz prend simplement plus de temps qu'en partant de 88.2kHz. Je sais que certains entendent des différences mais je peux affirmer que ça ne vient pas des bits et des kHz mais d'ailleurs. Cessons de perdre du temps avec des améliorations qui, au-mieux, sont difficiles à percevoir et à condition de disposer de conditions d'écoute hors du commun et de la capacité à entendre. Pour moi, ce débat est trivial tant qu'on acceptera des enregistrements très discutables.

Bon, j'avais dit que je ferais court.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Xavier - E&M » 09 Avr 2013, 00:58

Bonjour Philippe

Merci pour cette réponse et ces explications.

Les explications qui ne manqueront pas lors de la journée concert/enregistrement que nous envisageons (voir le "projet Passavant") permettront d'illustrer cette problématique de Haute Définition en audio, qui fait tourner la tête à pas mal de personnes, alors que la qualité est encore largement sous exploitée (voire détériorée) dans la pratique des formats courants d'aujourd'hui.
Votre point de vue est salutaire, il propose une approche un peu à contre courant des attentes du public, souvent par manque d'information.
J'ai pu voir le même détournement avec la recherche quasi absolutiste de formats son HD en appareils multicanaux, alors même que bien peu de personnes ont expérimenté la la vraie qualité de son DVD bien mis en oeuvre, ou que ces appareils tagués haute définition sont trop souvent raccordés à des enceintes incapables de sons suffisamment qualitatifs, par leur taille, leurs équipements, leur mise en oeuvre.

Pour en revenir à Stéréo Prestige, l'article technique du dernier numéro de mars m'a laissé perplexe: les explications proposées sur la musique dématérialisée ne m'ont semblé compréhensibles que par ceux qui connaissaient et comprenaient déjà ces informations, ces décryptages me semblent manquer de pouvoir didactique pour ces sujets techniquement complexes.
J'ai également regretté que cet article fasse la part belle, sans l'avouer directement, à un seul des procédés d'optimisation d'écoute par ordinateur, quand il en existe d'autres, d'autres développeurs, et pas moins intéressants. Mais bon, au moins il y a le plaisir de voir que la revue est au fait des techniques et procédés d'écoute actuels, en expansion, et le sujet traité montre aux lecteurs que la chose n'est pas si terrible ou marginale.
De même, cette attention à la musique dématérialisée limite l'impression de retard que peuvent subir les revues par rapport aux échanges qui ont lieu sur le net, plus affutés et réactifs, et multiples dans les échanges d'infos. Cet article très actuel témoigne que les revues ne sont pas forcément totalement "old school".

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 09 Avr 2013, 17:46

Cher Xavier,

Je ne sais pas ce que le public -à supposer qu'il n'y en ait qu'un- attend. Je sais, par contre, ce qu'on veut lui faire avaler et en ce moment c'est la HD et la dématérialisation à tout prix (quel vilain mot pour parler de musique !); cela dit, cette dernière ne me dérange pas tant qu'elle est vue comme une commodité et non comme un progrès qualitatif majeur. Je comprends qu'il y ait nécessité économique face à un marché en baisse que rien ne semblait pouvoir réveiller mais je n'ai pas à m'inscrire dans cette démarche s'il s'agit de faire croire qu'il y a amélioration de la qualité perceptible, je dis bien perceptible car, je ne la constate pas vraiment.

Toutes les analyses techniques visant à imposer la suprématie de la HD vs SD (définition standard) sont sans intérêt pour l'utilisateur tant qu'on ne passe pas par le filtre de l'oreille et des différents éléments sensoriels pour voir ce qui arrive réellement au cerveau. Le discours technique ne vaut rien à l'usage si son implication sur l'écoute n'est pas clairement établie. Evidemment, bien que les moyens naturels dont dispose l'auditeur ne lui permettent pas d'entendre plus haut que 20kHz le jour de sa naissance, rien n'interdit de chercher à monter jusque 48kHz et au-delà mais cela ça ne sert à rien en pratique; ce n'est pas meilleur à l'usage mais pas plus mauvais non plus (quoique), par contre c'est plus séduisant sur un catalogue.

Avec les enregistrements numériques, tout le monde a un avis sur tout (et il se dit d'énormes bêtises) mais personne, hors quelques chercheurs, ne se livre à des comparaisons sûres et objectives. Comparer le fichier studiomaster 24bits HD et la version CD ne démontre rien si on n'a aucune preuve de l'identité absolue des deux enregistrements. Thierry Gluzman s'étonnait qu'il puisse exister un écart de 6dB environ entre deux versions HD et CD, supposées provenir d'un même enregistrement des Rolling Stones puisque cet écart est totalement inconcevable si le master est le même. Nous avons pu vérifier qu'il ne devait y avoir aucune différence de cet ordre en procédant à la conversion soignée d'un enregistrement 24/88.2 en 16/44.1. A ce jeu là, partant de matériels sérieux utilisés dans des conditions très favorables, nous n'entendions pas de différence significative répétitive, ce qui nous a conduit à conclure que les différences étaient soit inexistantes soit très difficiles à mettre en évidence. Une chose est certaine, cependant, ses deux fichiers des Rolling Stones n'étaient donc pas traités de façon identiques puisqu'ils présentaient des différences anormales.

Alors, pourquoi enregistrer en HD si cela ne sert à rien ? simplement parce que l'enregistrement peut être amené à subir des dégradations dues à des modifications ultérieures et qu'un montage est plus confortable sur le plan visuel quand on travaille à fréquence d'échantillonnage élevée.

L'équipement des gens n'a donc rien à voir avec la HD ou si peu. Les progrès apportés par le multicanal sérieux seraient tellement plus importants ! mais c'est très compliqué à mettre en oeuvre.

Avatar de l’utilisateur
Pat
Audiophile
Messages : 151
Inscription : 02 Déc 2012, 22:31
Localisation : Paris Sud

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Pat » 11 Avr 2013, 00:01

La dématérialisation ne semble en effet pas être la panacée pour le moment. Il me semble que nous n'avons pas actuellement de solution source "idéale". L'offre en lecteurs réseau est encore balbutiante. L'une des meilleures solutions semble encore être un PC ou un Mac avec un bon DAC et (peut être) entre les deux une interface (type USB->spdif ou Firewire->spdif) ! Ce qui semble tout de même bien compliqué. Surtout que le PC ou le Mac ne sont pas censés être des appareils particulièrement audiophiles, voire même franchement pas audiophiles avec les disques durs et alimentations bruyantes. Ceci dit, la qualité des fichiers musicaux est la même qu'avec les CD, ce qui est déjà pas si mal.
Non, la dématérialisation correspond aujourd'hui à une commodité. Mais une commodité bien agréable pour qui veut confortablement choisir ses achats avec la possibilité d'en écouter des extraits. Et ceci quand on veut, sans considération d'heure d'ouverture ni de disponibilité de l'objet (les ruptures ne sont pas rares en magasin). Bref, quand on y a goûté on peut difficilement s'en passer. Cela me semble dommage de ne pas y être.
La soit disant HD semble être un miroir aux alouettes pour le moment. Est-ce qu'un jour nous aurons de vrais fichiers Haute Définition ? Est-ce que nous serons vraiment en capacité de faire la différence avec le même en qualité CD ? Je n'en sais trop rien. A vrai dire la qualité CD me semble largement suffisante dans mon environnement domestique. Je préfère de loin avoir la certitude d'une prise de son et d'une chaîne de mastering de qualité plutôt qu'un mauvais enregistrement HD qui restera mauvais quoiqu'il arrive et ne distillera aucune émotion.

Pour terminer, un petit lien très intéressant mais pas très réjouissant sur l'appauvrissement général de la qualité sonore et les raisons sous-jacentes : http://www.ina-sup.com/node/3856

Bonne soirée

Pat

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5061
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 13 Avr 2013, 10:04

Outre le problème de l'origine et l'authenticité des Masters,
jJe peux ajouter que la dématérialisation va également laisser sur le carreau beaucoup de fabricants de matériel hifi et pour cause : on entre de plein pied dans le domaine informatique. Ceux qui se contentent aujourd'hui de faire de l'intégration de module OEM sans se pencher sur le sujet en profondeur vont se faire croquer au prochain virage par des sociétés qui auront la main mise sur lesdits modules.

On veut faire des économies d'échelle c'est très bien mais avec un r&d inférieur à 12% du CA (statistiquement), on a peu de chance de voir des constructeurs actuels envisager l'avenir sereinement. Certes, on peut faire illusion sur la partie analogique avec des DAC de bonne facture, mais au delà, ça sent le sapin ...

Il faut prendre en compte la vitesse à laquelle l'informatique avance pour comprendre la situation désormais précaire de certaines sociétés dans le secteur hifi. On peut tenter de se rassurer de bien des façons mais la réalité du marché va très vite rattraper les rêveurs.

Les steamers sont logiquement l'avenir de la dématérialisation, même si ce n'est pas encore la panacée. Amha, LINN est l'un des constructeurs en pointe même si rattrapé par la concurrence chinoise LUMIN, en avance sur un point : le DSD, qui de toutes les façons ne court pas les rues ... Mais de toutes les façons, rares sont les offres "sûres" car comme le dit pat tout ça c'est encore trop vert.

Je préfère attendre de voir les comment les marques en pointe dans le hdg hifi vont réagir. Je précise HDG, mais avec le potentiel de développement interne on s'entend bien. En attendant, un excellent DAC comme le MA-1 avec un Pc optimisé ou un Mac avec les plugins qui vont bien (n'est-ce pas Fred.), offrent actuellement des prestations remarquables puisqu'on bénéficie de l'évolution la plus en pointe sur le software et laisse voir venir tranquillement émerger les steamers de compet :-)
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 13 Avr 2013, 11:42

Vous réagissez en technicien, pas en spécialiste des loisirs et ça change tout.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Xavier - E&M » 13 Avr 2013, 13:40

Thierry.G a écrit :... Les steamers sont logiquement l'avenir de la dématérialisation ...


C'est sûr: les machines à vapeur, c'est l'avenir ...

:twisted:


;)



Trève de galéjades: je constate moi aussi, en regardant coté appareils Hifi les demandes et les centres d'intérêt des particuliers, que les nouvelles technologies sont des objets de curiosité, et d'attentes, elles sont un axe important de ces demandes: les nouvelles technologies, couplées (dans les meilleurs cas, heureusement pas isolés) avec la continuité d'aspiration à un résultat sonore de qualité, qui respecte la musique.

Dans ce cadre, les bons fabricants de matériels d'écoutes qui ne s'investissent pas dans ces parties "informatique" et "nouveaux" formats numériques (prise en compte, et compatibilité complète avec les différents fichiers HD, DSD et autres dans les matériels) font, dans cet aspect matériels, une belle impasse commerciale, qui peut, en ces temps d'équilibre délicat des fabricants, accélérer des pertes de vitesse ( :? ... le samedi, j'ose tout ! ), et précipiter des chutes;
C'est différent coté offre musicale: un bon CD ou un bon fichier 16/44 reste techniquement un bon enregistrement, et ne rebute pas l'amateur de musique de qualité; mais coté matériels, les acheteurs veulent avoir accès à ce qui se fait de mieux, ne pas brider d'emblée les éléments en développement.
Les fabricants qui négligent cet aspect vont perdre pour certains une bonne partie de leur marché actuel.

Mais alors, comment faire pour eux, avec ces problématiques et technologies spécifiques ? reprendre tout à 0 ?
Heureusement non: ces technologies et aspects récents sont la plupart du temps rendus accessibles par des modules, à priori très qualitatifs, et faciles à implémenter dans les appareils existants (je pense notamment aux streamers, et pas ceux à vapeur). Mais il faut se pencher sur le sujet, s'y jeter même, et non mettre des oeillères ou enfoncer sa tête dans le sable en déclarant que c'est un centre d'intérêt passager ou annexe.

Par contre, il faut une relative attention et du recul: toutes les propositions (hard ou soft, matérielles ou logicielles) n'ont pas toutes la même efficacité, la même facilité d'usage, de développement; certains sont buggés, d'autres d'environnement fermé (souvent ce sont les mêmes), d'autres sont impeccables coté informatique, mais perfectibles sur le résultat musical. Les évaluations doivent être attentivement menées.
Il y a ainsi des sorties de streamers qui ont été faites trop vites, pas avec les bonnes puces, et le résultat commercial actuel très satisfaisant pour certains risque du coup de ne pas durer, avec les propositions plus étudiées, moins buggées, plus ouvertes sur les développements, propositions plus fiables (tout en restant très accessibles), qui arrivent dans les semaines qui viennent.
Il sera sur ce point intéressant de scruter les nouveau appareils présentés au salon de Munich le mois prochain.

Triple salto latéral et réception: Certaines de ces nouvelles propositions devraient à priori être présentées dans le compte rendu du salon de Munich, dans la revue Stéréo Prestige.

8-)

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 13 Avr 2013, 14:52

Cela dit, vous verrez que, très rapidement, les systèmes basés sur l'informatique se vendront très peu cher dans les hypermarchés ou sur le Net. De toutes façon, ils ne font pas vraiment rêver (on ne rêve pas longtemps devant un logiciel). Les boutiques spécialisées vont contribuer, comme d'habitude et avec beaucoup d'inconscience, à préparer le succès du principe mais sans en profiter très longtemps car les prix vont s'effondrer très très vite. Et ce n'est pas le discours sur la qualité qui changera grand chose car personne n'y croira longtemps. Tout ça finira bien par sonner de la même façon et sera de plus en plus automatique et le magasin n'aura plus vraiment lieu d'être.

Les américains et les allemands ont un marché du vinyle qui n'est pas riquiqui et qui fait rêver avec des machines insensées dont les prix sont parfois démentiels, ce qui tend à démontrer que fidélité et commodité ne sont pas les seuls moteurs de l'audiophilie, bien au contraire si on s'en tient à ce cas (beaucoup savent tout le mal que je pense du vinyle en tant qu'appareil haute-fidélité mais, c'est aussi un bel objet sonore). Il y a donc d'autres motivations que les revendeurs français, trop cartésiens, ne saisissent pas et notre marché devient de plus en plus petit en Europe.

Et si l'on se réintéressait au rêve ?

PS: je connais évidemment beaucoup de mélomanes et d'amateurs de haute-fidélité et je dois dire que peu d'entre eux s'intéressent au streaming pour le moment. S'agissant de la musique classique, beaucoup écoutent la radio pour découvrir des choses "avec les commentaires utiles" puis s'achètent les disques qu'ils écoutent par la suite comme un concert privé mais pas tout le temps car la musique classique demande très souvent beaucoup d'attention.
Dernière édition par Philippe MULLER le 13 Avr 2013, 15:44, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5061
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 13 Avr 2013, 15:42

On peut s'y intéresser oui, mais quel forme prendrait-il ce rêve ?
Comment avancer, si la technologie fait peur, fait craindre la perte de qualité, de musicalité ? Comment rêver si l'on a des doutes sur l'origine et l'authenticité ou l'intégrité des enregistrements.

Xavier, il y a du bon et du moins bon sur les composants et éléments hi-fi et il faut faire attention c'est vrai, mais ce l'est depuis toujours !!! Rien de nouveau en fait : ce qui est valable aujourd'hui l'était hier ! On attend Munich et ses nouveautés, mais mon propos est conséquent à quelques réflexions dont on a déjà débattu en privé.

Je ne suis pas élitiste non plus, si le commun des mortels peut trouver une bonne source musicale et performante chez Auchan ou Carrefour, tant mieux, ça permettra à une majorité d'apprendre à écouter et pourquoi pas pousser les portes de spécialistes s'ils sont par la suite encore plus motivés.

Personnellement le Vinyl ne me fait pas rêver :)
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 13 Avr 2013, 16:15

Pour moi, la dématérialisation risque de sonner le glas de ce qui fit le charme de la haute-fidélité réalisée avec des machines parfois improbables et pas mal bricolées ou des appareils ostentatoire qui faisaient la fierté de leur propriétaire et... marcher le commerce.

Dématérialisation ne veut-il pas dire suppression du matériel ? une tueuse de passion car les objets chargés de faire le son sont de plus en plus fermés, inertes et banals .

Il y aura de le résistance parce que de nombreux mélomanes rêvent toujours devant leur grande collection de disques (vinyles ou CD) qui occupe tout un mur et qui se voit; on ne supprimera pas cette source de fierté en si peu de temps. Pourquoi certains dépensent-ils des fortunes invraisemblables dans des appareils pas forcément meilleurs que d'autres ? L'acheteur de Goldmund se moque de savoir s'il y a du Pioneer ou du Denon dedans, l'important est que ça marche et que ce soit une oeuvre d'art selon ses critères car la pose du disque dans le lecteur participe déjà au plaisir, surtout si l'ouverture de l'appareil fait pffff en douceur et avec élégance et non schlack. Les gens très aisés qu'il m'arrive de fréquenter peuvent être très attentifs à l'aspect du matériel qui doit être à la hauteur du décor, de l'ameublement et des objets d'art qui se trouvent dans la pièce.

Pour le commun des mortels, le plus merveilleux avec le vinyle, c'est que ce machin dont tout le monde peut comprendre le fonctionnement puisse reproduire correctement de la musique et être modifié avec des bouts de ficelle. Cela dépasse le bon sens du technicien mais va exactement dans le sens contraire de la dématérialisation et se développe au-delà du prévisible.
Dernière édition par Philippe MULLER le 13 Avr 2013, 19:57, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 13 Avr 2013, 16:17

Thierry.G a écrit :Je ne suis pas élitiste non plus, si le commun des mortels peut trouver une bonne source musicale et performante chez Auchan ou Carrefour, tant mieux, ça permettra à une majorité d'apprendre à écouter et pourquoi pas pousser les portes de spécialistes s'ils sont par la suite encore plus motivés.


Il n'y aura plus de spécialiste, ils auront disparu faute de revenus suffisants.


Revenir vers « Actualités, évènements Enceintes et Musiques... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité