Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Les news d'Enceintes et Musiques: le site, le forum, les évènements
Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4767
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Pascal Pebret » 13 Avr 2013, 19:44

Et ben, parole d'ivrogne, c'est la peau qu'à l'hips ici !!!.... :o
Un peu de moral au beau fixe, svp !!!!
Il n'y aurait pas un petit sujet plus joyeux à debattre dans le coin ?...
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5064
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 13 Avr 2013, 22:26

Philippe,
On n'a jamais eu autant besoin de matériels que depuis que l'on parle de dématérialisation !
Un Streamer, un DAC, un ordinateur, un NAS, des disques durs, un câble réseau, un câble USB, une horloge, un switch manageable, une connexion internet de qualité, du WiFi, une tablet, les bornes AirPort pour le multiroom .... voila qui semble paradoxale pour de la dématérialisation :D

Bon seul le CD "disparait" et encore, pas sûre qu'on lâche notre collection de SACD de suite ...

Quand aux spécialistes, ça dépend encore une fois des fabricants et de leur capacité à s'adapter et innover ! Et s'ils peuvent investir dans le R&D au lieu de commerciaux ce serait pas plus mal ;)
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 14 Avr 2013, 05:02

Voilà près de quarante ans que je travaille dans le monde du son de façon professionnelle et que j'en vis l'évolution. Je n'irai pas me battre sur le terrain de la prospective puisque je ne suis pas devin mais, ici comme ailleurs, l'histoire se répète et ce qui se passe en ce moment ne laisse guère de place au doute sauf, si la dématérialisation se développe à-côté du reste et ne le remplace pas totalement.

Votre liste d'appareils nécessaires à une "bonne dématérialisation" ne correspond pas à l'objectif recherché qui est la simplification; les gens ne veulent plus de guirlandes de boiboîtes avec des fils partout. Tout cela tiendra aisément en un seul appareil qui sera très abordable et fonctionnel; quant à l'horloge séparée, c'est sans intérêt car on sait que celle-ci est bien meilleure quand elle est proche du convertisseur donc, intégrée.

Comme exemple, une RME Babyface, dont les éléments sont empruntés au secteur professionnel, ne coûte pas cher et fait déjà un excellent travail. Ajouté à l'ordinateur portable, que l'on possède déjà, cette qualité s'obtient pour moins de 600€ pour le moment et moins encore à l'avenir. L'intérêt des gros industriels n'est plus d'entretenir un réseau de revendeurs mais de vendre directement par Internet en réalisant des appareils plug and play faciles d'emploi et produits en masse. Les petites marques spécialisées n'ont pas les moyens de tels développements. Combien reste-t-il de magasins de hifi et d'informatique aujourd'hui ? Il y en avait beaucoup avant et la majeure partie d'entre eux a disparu. Un écran plat ne coûte plus rien et il faut en vendre beaucoup trop pour en vivre. La dématérialisation est un peu compliquée aujourd'hui pour le néophyte et est l'affaire des geeks mais ça ne durera pas, tout se simplifiera et chacun pourra commander ce dont il aura besoin, livré dans un carton prêt à brancher et simple à activer, comme un décodeur canal +. Je ne serais même pas surpris de voir la dématérialisation intégrée aux boxes Internet. Il ne leur manque pas grand chose pour atteindre cet objectif. Avez-vous envisagé cette hypothèse ?

Je vous donne donc rendez-vous d'ici quelques années et nous ferons le bilan mais les spécialistes qui restent survivent déjà difficilement. L'électronique est de moins en moins rentable tandis que le prix des enceintes baisse de façon inversement proportionnelle à l'amélioration de leurs qualités.

Le fait que vous parliez de SACD me laisse à penser que vous vivez les choses de façon un peu éloignée des réalités. Le SACD a à-peine eu le temps de démarrer. Son concept était déjà voué à l'échec, nous le savions tous et ça n'a pas manqué. Il ne pouvait pas devenir un produit de masse car il n'apporte aucun avantage qualitatif décisif. Ce qui ne peut pas s'étendre au grand public ne marchera jamais. Les sources uniquement audiophiles n'existent pas ou ne durent pas. Les audiophiles adaptent les choses mais n'en sont que rarement à l'origine.

Pour ce qui me concerne, la dématérialisation est du pain béni et je devrais m'en réjouir: plus de disques à financer, pas de stocks, pas de frais d'envoi mais de la marge !

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5064
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 14 Avr 2013, 09:54

C'est une excellente chose pour vous en effet, on attend de vous écouter sur des plateformes comme Qobuz ce qui générera je vous le souhaite un volume de vente non négligeable.

La demat telle que vous la décrivez est déjà en place ! Pourtant on y prête un intérêt relatif. Les amateurs de musicalité attendent plus que la simple technicité et ou l'aspect compact et pratique, ils cherchent un environnement musical concret.
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 14 Avr 2013, 11:11

Thierry.G a écrit :C'est une excellente chose pour vous en effet, on attend de vous écouter sur des plateformes comme Qobuz ce qui générera je vous le souhaite un volume de vente non négligeable.

je n'y crois pas un seul moment car ce mode d'achat fait moins de 10% des ventes en classique pour le moment (25% toutes musiques confondues dont gangnam style, je le crains). Avec une croissance comprise entre 10 et 15% par an, il va falloir attendre quelques années pour atteindre une part de marché conséquente; je ne suis donc pas pressé, le CD avec plus de 90% des ventes de musique classique étant un moribond tout à fait présentable. De toutes les façons, comme il n'est pas prévu que je propose des fichiers HD pour le moment, il faudra se contenter du 44/16. Ripper un CD ou télécharger: chez Passavant, c'est pareil.

La demat telle que vous la décrivez est déjà en place ! Pourtant on y prête un intérêt relatif. Les amateurs de musicalité attendent plus que la simple technicité et ou l'aspect compact et pratique, ils cherchent un environnement musical concret.

C'est cette démat. là qui se vend pourtant. Un ami producteur de classique me dit, fichiers de vente à l'appui, qu'Itunes représente 70% de son chiffre téléchargement, lequel ne constitue qu'un appoint financier malgré son étendue territoriale, suivi par les autres gros mais assez loin, tandis que Qobuz ne fait que quelques % à peine, ce qui ne manque pas de surprendre vue l'énergie considérable déployée en communication. La HD et même le 44/16 ne suffisent visiblement pas. Les audiophiles ne font plus les tendances car ils sont devenus marginaux et de moins en moins nombreux. Ils ne permettent plus à une industrie spécifique de vivre car la valeur ajoutée n'est plus suffisante, contrairement aux produits électromécaniques comme les enceintes, les platines TD et, dans une moindre mesure les lecteurs audionumériques haut de gamme (c'est déjà de la dématérialisation réalisée depuis un certain temps à base d'éléments issus de l'informatique).


Si vous voulez conserver votre revendeur préféré en bon état de fonctionnement, permettez-lui de diversifier son offre sinon, ce sera très dur pour nourrir sa famille. Personnellement, j'espère que les sources (la dématérialisation est une source comme une autre) seront multiples pour coller au goût et aux habitudes des uns et des autres. Tout le monde n'a pas le même goût pour les fichiers bien ordonnés ni pour l'accumulation de musiques par milliers ou millions et, personnellement, je n'ai pas envie que l'organisation de la musique que j'aime s'inspire des listings de ma comptabilité, un peu de fantaisie ne fait pas de mal à ce qui est et reste un loisir pour tout le monde; quand on est très très sélectif en musique, ce qui est le cas de pas mal de mélomanes, cela ne sert à rien car seul le meilleur compte dans des styles et genres assez précis et les disques ne sont pas si nombreux (quelques centaines au plus); pour ceux-là, la radio reste une source de découvertes très commode car commentée. Il faut cesser de répandre cette légende qui consiste à faire croire que la HD est meilleure (à l'écoute), surtout le 24 bits qui ne mérite même pas d'être commenté. Tous mes enregistrements sont réalisés au minimum en 88.2/24 et le 44.1/16 n'est pas distancé pour autant. Les revendeurs des pays étrangers l'ont bien compris et ça se verra à Münich. Les exotiques ne sont pas les autres mais nous, je le crains.
Dernière édition par Philippe MULLER le 14 Avr 2013, 15:31, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Xavier - E&M » 14 Avr 2013, 15:08

Bonjour

Merci pour ces échanges.

Vu de mon balcon, mon impression (difficile de parler d'expertise) est que l'intérêt ou les demandes seront, comme toujours, multiples, même si effectivement les données changent, les pratiques sont en mouvement, en évolution, ou en glissements.
On a eu tous les aspects: l'intérêt pour le mono appareil tout intégré, comme la multiplications des boites qui permettent une plus grande ouverture de choix, d'optimisations, de personnalisations d'usages et de pratiques.
A priori, ces juxtapositions de comportements (avec les matériels Hifi) devrait se poursuivre, les besoins se répartissant entre:
-ceux qui aspirent au tout en un, plus partiel que total (un tout en un source par exemple) mais coexistant souvent avec un ampli séparé, soit basique mais privilégiant l'ergonomie, soit élaboré sur le plan qualitatif du résultat musical d'écoute,
-ceux qui veulent de la qualité (sans forcément la trouver facilement) en choisissant (avec plus ou moins de bonheur et d'efficacité quand au résultat qualitatif) divers appareils associés. Le basique préampli et ampli séparé, mais aussi DAC distinct du transport, streamer, alimentation, antijitter sur source informatique, ...

On a déjà quelques boites "tout en un", on peut dire qu'elles ne constituent pas la panacée universelle, et les amateurs de grande qualité et de systèmes très aboutis ne se ruent pas dessus. Les appareils grand public tirent leur épingle du jeu (ou plutôt se partagent le marché), avec les appareils audio-vidéo notamment (amplis AV avec docs i-Truc, fonction streamer, ...), mais le revendeur Hifi n'y trouvera pas son compte: marques grand public, prix souvent cassés, propositions en nombre, ce n'est clairement pas un marché pour les revendeurs spécifiquement Hifi qui ne disposent pas de grosse structure (type magasin généraliste, magasin d'enseigne, ou très gros magasin spécialisé).

Les appareils plus haut de gamme ont encore leur chance (auprès des revendeurs de matériel Hifi), soit avec des appareils "tout en un" regroupant un certain nombre de fonctions (streamer, DAC avec entrée USB et préampli, ...,), soit avec des systèmes "domino" multipliant des boitiers et les fonctions individualisée (philosophie Linn, Naim, Cyrus, ..., avec une boite streamer, 1 DAC, un drive, des alimentations séparées, des horloges, ...

A noter un aspect particulier: il me parait (je suis toujours sur mon petit balcon à observer) que les systèmes informatiques purs ne sont pas encore à pouvoir faire fonction d'appareil Hifi à eux seuls. Il y a une vraie dichotomie entre ces 2 univers: le monde Hifi et le monde informatique; les savoir-faires et les compétences n'y sont pas les mêmes, et encore rares sont les produits qui concilient les 2.
Sur les streamers par exemple, ou les convertisseurs, on arrive assez bien à donner des exemples clairs de constructeurs résolument Hifi qui peinent avec l'informatique (matériels encore bloqués, limités ou buggés), et ceux dont la connaissance est informatique, mais peinent à produire de la qualité qui satisfasse l'amateur de grande qualité Hifi (et ce n'est pas par snobisme de ces derniers, mais par réelle limitation de résultat qualitatif).

Les pratiques courantes de l'informatique ne sont pas encore tout à fait en phase avec les nécessités spécifiques liées à la Hifi.
Par exemple, le monde informatique pur (celui de transmission de fichiers) se soucie peu du phénomène du jitter. Celui de la Hifi est contraint à prendre en compte cet aspect, ou à trouver des systèmes dépassant la simple informatique de base pour adapter l'informatique à ses besoins qualitatifs, avec par exemple le boom actuel de développement et d'optimisation constante des players et optimiseurs type Audirvana, Amara, Bitperfect et autres: et les fabricants sachant manier les 2 approches (informatique et qualité Hifi) avec aisance sont pour l'heure bien isolés.

Ces développements sont encore à venir, mais à la différence de Philippe, je ne vois pas l'informatique phagocyter la Hifi, je pense que la Free-box (ou les simples disques durs multimédias) sont encore loin de satisfaire qualitativement aux besoins de ceux qui veulent de la qualité musicale très aboutie. Même des amateurs débutants font état de ces limitations qualitatives qu'ils découvrent. Et les développeurs améliorant les produits informatique grand public (par exemple la Rosita pour la borne Apple), ou développant spécifiquement des appareils informatiques à vocation de musique de qualité (les streamers à venir, les systèmes antijitter, ...) ont encore de beaux jours devant eux. Le marché reste une niche, mais je ne vois pas disparaitre, les 2 univers étant assez distincts, et leurs rapprochements sont des associations de circonstance, pas des confluences où ils seraient à court terme indiscernables l'un de l'autre, où le gros monde informatique de grande diffusion dévorerait le petit monde spécifique de la Hifi de qualité. Sur ce point, ce qui s'est passé pour la vidéo et l'image ne me semble pas possible pour le son, à court et moyen terme en tout cas.
Encore une fois, ce sont 2 mondes distincts, aux objectifs, modes de développement et modes de production distincts, je les vois cohabiter encore très longtemps.

Et en l'occurrence, ce qui est en train de se passer à l'instant même, c'est que des producteurs de matériel ou des développeurs informatique proposent des modules informatiques à implémenter dans les appareils Hifi.
Avec plus ou moins de bonheur, quand par exemple une des puces les plus utilisées est proposée en système fermé, toute modification (déplantage, débuggage, ouverture des applications, développement) étant inaccessible au fabricant de matériel Hifi (ou à l'utilisateur), réservée, contrôlée par le fabricant, et reste entre les mains de l'entreprise d'origine.
Heureusement, des systèmes de modules ouverts arrivent aussi, et leur implémentation dans les appareils Hifi en sera facilitée, et les savoir-faires dispersés pourront aboutir à des optimisations variées, intéressantes, permettant des progressions qui pourront être rendu accessibles, hors du contrôle du hard (le module informatique) de départ. Ces systèmes ouverts (aux fabricants Hifi, aux utilisateurs même qui pourront opérer les choix et modifications qu'ils souhaitent) devraient être présentés, implémentés par certains fabricants Hifi dans leurs nouveaux appareils, au salon de Munich le mois prochain.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 14 Avr 2013, 15:52

Vu ce qu'il coûte, c'est à dire rien du tout, il ne serait pas stupide de conserver une mécanique de CD/DVD pour ripper ses CD ou les lire.

L'aspect de l'installation aura intérêt à être plus glamour que l'ordi suivi de sa chenille composée de boiboîtes de toutes sortes. Ceux de mes amis qui ont du goût pour les belles choses ne sont pas prêts à mettre ça dans leur salon. La chaîne stéréo avait fini par s'intégrer tant bien que mal et là, on retourne vers le bricolage pour le célibataire sans espoir de conquête ou le divorcé.

S'agissant du jitter, il y a à dire mais je ne voudrais pas faire de l'ombrage à ce qui reste l'un des fonds de commerce de la hifi pour connaisseurs.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Xavier - E&M » 14 Avr 2013, 16:32

Pour l'intégration, le Wifi facilite bien les choses:
Certaines boiboites servent justement à ce que l'ordinateur ne soit plus sollicité/utilisé pour les écoutes. Une tablette tactile sert à commander le tout de son canapé, et seules les enceintes doivent rester visibles, et ces différentes boites "domino" commencent à jouer la sobriété (je ne parle pas de toutes, comme la proposition de Cyrus par exemple qui continue à affirmer sa présence) et peuvent conserver leur place dans un séjour. Et même, les écrans de façade des machines sont de moins indispensables, pour ces dématérialisations dont la commande et la gestion sont centralisées sur une tablette, qui n'est qu'une belle télécommande ergonomique augmentant les possibilités d'action et de réglages.

Pour la platine CD-DVD, c'est plus pour l'écoute de disques CD et DVD qu'on la conserve, le "rip" étant plus souvent opéré sur l'ordinateur (difficile pour un amateur de transférer directement un CD ou un DVD sur un disque réseau sans appareil spécifique de rip (type Olive, Naim, Weiss, Linn ou autre) ou plus basiquement (et moins coûteusement) un ordinateur.

Je ne sais pas ce qu'il est est très précisément pour les interfaces antijitter, je constate juste que quelques propositions d'accessoires (dont le prix ne l'est pas toujours) apportent une amélioration à l'écoute. Les prises en compte de cet aspect sont très diversifiés chez les constructeurs, il existe heureusement un certain nombre de solutions intégrées (au lecteur, au convertisseur), et aussi, pour ce que j'ai cru comprendre, des manière de réaliser les circuits internes qui permettent de minimiser certaines pertes de qualité (comme par exemple ne pas repasser en SPDIF, mais en I2S pour la transmission numérique, à l'intérieur de certains appareils) .

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 14 Avr 2013, 18:00

Sur quels facteurs pouvez-vous réellement intervenir ? Pensez-vous que les matériels grand public resteront indéfiniment mauvais, si tant est qu'ils le soient réellement ?

J'ai un peu peur que les firmes audiophiles manquent à la fois de moyens et de savoir-faire pour pondre des systèmes meilleurs. Le fait de sous-entendre que l'industrie ne produit que du mauvais pas musical et que l'artisan de fond de cour possède la pierre philosophale me semble un peu réducteur. Pour connaître assez bien ce métier, je crois plutôt à l'effet inverse mais l'avenir nous le dira. Il serait présomptueux de s'avancer.

Quand je vois ce qu'on tire d'un simple convertisseur pro relié à un PC via firewire, je ne sais pas très bien ce qui peut arriver de beaucoup plus formidable puisque nous ne parvenons déjà plus à distinguer l'original analogique de la copie numérique (avec le concours d'oreilles tout à fait sûres). Vous n'êtes pas obligé de me croire mais beaucoup s'en rendent compte.

Il existe parfois des logiciels au comportement trouble. L'un de ceux que vous m'aviez fait entendre ne m'avait pas plu et j'ai appris depuis qu'il était basé sur Izotope Ozone, plug-in que je possède et que je n'aime pas du tout. Chaque fois que nous effectuons un traitement avec, il ne passe pas l'épreuve de la comparaison et nous le rejetons sans hésiter. Il y a quelque chose d'artificiel que j'avais détecté également dans votre magasin sans savoir de quoi il s'agissait. Je crains que ce logiciel, à la mode chez certains audiophiles, finisse par se retrouver dans pas mal d'applications. Pour moi, ce n'est pas une bonne nouvelle tant qu'il n'aura pas été amélioré. Cela dit, il s'agit d'un logiciel qu'il n'est pas difficile de changer.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5064
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 14 Avr 2013, 18:40

Oui je me souviens de cette comparaison entre plusieurs plugin, et pourtant vous aviez bien apprécié "Amarra" qui offrait un rendu très réaliste du piano.
Et en ce qui concerne celui que vous aviez qualifié de plastique : c'est iTunes seul ....

Nous pouvons sans risque dire que l'on est tous d'accord là dessus :mrgreen:
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 14 Avr 2013, 18:52

Je me souviens bien d'avoir trouvé qu'Itunes ne me plaisait pas du tout et il n'y en avait qu'un sur les trois autres qui me paraissait vraiment crédible, les autres l'étaient moins avec cette installation et le paramétrage retenu. Nous devrions retrouver ces commentaires dans le compte-rendu que Xavier ou vous aviez rédigé à la suite de mon passage.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5064
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 14 Avr 2013, 20:01

Je l'ai publié ici Philippe, vous pouvez vous y référer :

viewtopic.php?f=36&t=234#p2107

Il est également bien de savoir que de nouvelles versions ont vu le jour depuis notre test et qu'il est annoncé des améliorations importantes dans le rendu d'Amarra et Audirvana.
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4767
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Pascal Pebret » 14 Avr 2013, 20:20

Étonnantes, toutes ces réactions et surtout de la part de Philippe qui a été un des premiers à faire confiance aux technos de prise de sons avancées !!!!
Serait ce une constatation de dépit voir d’échec de sa part ?
Pourquoi tant de regrets, il ne peut y avoir que du progrès à attendre, tout n'est qu'une question de temps...
On ne peut pas empêcher l’évolution technique et surtout il est illusoire de vouloir freiner des quatre fers en tentant d'essayer de contrer le début d'une possible révolution.
Certes, les débuts sont hasardeux et les résultats actuels de ces systèmes sont de relative piètre qualité.
Mais que nous réservera l'avenir dans ce domaine d'activité qui me parait maintenant pourtant si proche ?
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 14 Avr 2013, 21:57

Pascal Pebret a écrit :Étonnantes, toutes ces réactions et surtout de la part de Philippe qui a été un des premiers à faire confiance aux technos de prise de sons avancées !!!!
Serait ce une constatation de dépit voir d’échec de sa part ?
Quelle question ! je suis tout à fait convaincu que le numérique est une excellente technologie mais à condition de faire très attention; cela fait 20 ans que je m'en sers et j'ai appris où se trouvaient les pièges.
Je ne vois pas ce qui vous fait penser à un échec, est-ce parce que je dis le contraire de ce que certains voudraient entendre ? Non! tout va bien car je n'ai jamais aussi bien travaillé et avec des artistes passionnants; je peux également m'enorgueillir d'avoir vécu une carrière professionnelle exaltante auprès de légendes de la haute-fidélité et je suis encore là.
Je ne freine rien mais je demande simplement que l'on me dise où il y a progrès qualitatif avec la dématérialisation. Je pense que c'est simplement plus pratique pour ceux qui gèrent la musique comme un stock. Je ne suis pas contre tant que ça correspond à quelque chose d'utile et ça l'est pour certains mais pas pour tous. Je suis probablement le seul à dire que ce n'est pas meilleur et ça dérange un peu.


Pourquoi tant de regrets, il ne peut y avoir que du progrès à attendre, tout n'est qu'une question de temps...
On ne peut pas empêcher l’évolution technique et surtout il est illusoire de vouloir freiner des quatre fers en tentant d'essayer de contrer le début d'une possible révolution.

mais de quels progrès parlez-vous ? je ne vois pas ce que l'on peut obtenir qui n'existe déjà, simplement en dématérialisant; je vous signale que l'on dématérialise depuis 1983 et que, seul le type de disque dur a changé.

Certes, les débuts sont hasardeux et les résultats actuels de ces systèmes sont de relative piètre qualité.
Mais que nous réservera l'avenir dans ce domaine d'activité qui me parait maintenant pourtant si proche ?
Je ne comprends toujours pas ce que vous voulez dire. Je suis désolé ! Je ne le fais pas exprès.



Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Xavier - E&M » 14 Avr 2013, 22:50

Pour moi, les progrès de la dématérialisation, c'est notamment la transmissibilité des enregistrements:
Un catalogue (des catalogues plutôt) quasi infini (s), disponibles immédiatement.
L'infini intéresse peu (pas l'intention d'héberger 10 000 enregistrements), mais c'est cette possibilité de choix, de "navigation", d'essais (pour vérifier qualité et intérêt personnel ou non envers tel ou tel enregistrement -telle ou telle musique), et cette immédiateté de la mise à disposition.

Tout comme internet donne accès à une infinité d'informations quelle que soit leur qualité, l'un des intérêts de la dématérialisation est bien de permettre de chercher (et de trouver) son bonheur, et d'élargir ses connaissances, expériences et plaisirs musicaux.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5064
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 14 Avr 2013, 23:04

Dans la droite ligne de ce que dit Xavier, je pense non seulement au confort qu'apporte la démat, mais également à la richesse qu'elle apporte par la base de donnée de tags et autres classements, avec une recherche multicritères bien pratique parfois :)

Le fait de se passer de mécaniques coûteuses pour lire les galettes en fait également un produit plus fiable et moins sujet à usure ou panne comme c'est le cas de lecteurs CD/SACD/DVD etc...
Un bon DAC avec des composants de qualité auquel on ajoute un tout petit streamer de quelques Watts juste pour chercher les fichiers sur un NAS est quand même un sacré bon en avant !

Enfin, là où l'on peut trouver à redire, c'est la limite du CD (capacité de stockage, définition) car les fichiers ont une capacité plus importante, pour des fichiers de définition supérieure, meme si je connais votre point de vue sur le sujet et qu'à l'heure actuelle on est incapable d'authentifier une source SM, il est quand même appréciable de viser au dessus comme ce fut le cas lors du passage du DVD au BluRay :)
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 14 Avr 2013, 23:47

Rien de fondamental, finalement.

D'un autre côté, la taille des fichiers ne préoccupe pas les vinyles addicts qui recherchent parfois des disques monoface. Le monde de l'audiophilie est bien mystérieux et bourré de contradictions. Il n'existe pas de solution idéale applicable à tous.

La HD à l'image; ça se voit tandis que la HD sonore ne s'entend pas ou se devine à peine; les choses ne sont pas comparables.
Je dirais bien que si l'on entend une différence c'est que les programmes sont différents ou qu'un appareil ne fonctionne pas bien mais, je ne suis pas certain que ce soit l'endroit pour le dire. Entre preneurs de son, c'est plus facile.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Xavier - E&M » 15 Avr 2013, 00:36

Bonsoir Philippe

Comme expliqué dans la note de bienvenue du forum située en tête de l''index, "la limite est que les propos ne doivent pas porter de torts abusifs ou injustifiés aux participants, comme aux marques et fabricants concernés, ou à toute personne physique ou morale."
On peut ainsi, en l'absence de volonté de destruction, ou de mépris, et sans attaques injustifiées, dire ce qu'on pense, présenter ses convictions, ses expériences , les opposer parfois, pour produire des échanges constructifs et instructifs, dans la convivialité. Donc pas de souci.

Pour la HD, il est vrai que le gain qualitatif reste mineur en importance par rapport au format CD en 16 bits /44 kHz par exemple, si on s'intéresse aux enregistrements 16/44 très qualitatifs. Je veux dire qu'effectivement, des enregistrement très bien réalisés en 16/44 peuvent rivaliser avec ce que l'on attend ou suppose de la HD.
Par ailleurs:
Je peux me tromper (si !), mais il me semble que l'un au moins des avantages collatéraux de la haute définition, c'est que les ingés son, sachant cette définition qualitative visée par le choix d'un format final HD, ont à priori plus soigné la qualité de leur enregistrements. C'est pas toujours le cas, mais il me semble qu'on rencontre moins de nanards (de "saucisses", comme disent les musiciens des pièces musicales inintéressantes sur l'aspect de leur composition) avec les enregistrements produits dès le départ pour un format HD (SACD et autres -en classique en tout cas).
J'affirme (je témoigne donc) qu'un enregistrement 16/44 réalisé dans les règles de l'art, de l'enregistrement au pressage de disque (ou transmission numérique du fichier à l'utilisateur), et exploité sur un système qualitatif (en dehors de considération de prix, de bons petits systèmes bien résolvants et équilibrés sont aptes à cette perception qualitative) peut allègrement passer pour équivalent à nombre d'enregistrements HD.

Pour le reste, il me semble que les formats HD (je parle de ceux prévus dès le départ pour du HD, pas ceux prévus pour le PCM 16/44 et nouvellement proposés en master 24/96) présentent des qualités d'écoute supérieure. Je pense aussi bien aux formats multicanaux (Dolby versus DTS par exemple), qu'au SACD. les enregistrements Aliavox, notamment, me semblent plus intéressants au point de vue sonore en SACD stéréo qu'en version CD. Notamment sur le ressenti de la micro dynamique: sentir de manière plus lisible les faibles écarts de dynamique, avec l'augmentation du sentiment de présence, de réalisme que ce critère apporte.

Je n'ai pas encore vraiment testé de format HD en dématérialisé, ma recherche première se situe dans la qualité intrinsèque des oeuvres (composition, interprétation, enregistrement), avant la recherche de HD à tout prix.
Pour ce qui est de la musique multicanale (ou des films d'ailleurs, j'ai tendance à fuir le dolby, et un DTS fait déjà mon bonheur, peu de systèmes peuvent vraiment profiter du surcroit qualitatif apporté par le DTS HD, vu le potentiel qualitatif déjà énorme du DTS). DTS et SACD donc, et si le Bluray permet de ranger aux oubliettes le format Dolby (des DVD) , je lui trouve déjà là une belle légitimité.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Philippe MULLER » 15 Avr 2013, 01:26

L'amélioration due à la HD est, malheureusement, une vue de l'esprit surtout s'il s'agit de 24 bits dont l'apport est absolument nul mais je me répète.

Je rappelle l'expérience que nous avons menée fréquemment en présence de témoins: partant de fichiers HD 24/96 et leur conversion minutieuse en 16/44.1. Personne n'a su départager ces deux fichiers. Nous avons même réalisé une expérience plus poussée encore, partant d'une des bandes originales en 38cm/s 2 pistes du fameux live "Montreux Alexander" qui se trouve en notre possession avec le Revox A700 qui a servi à l'enregistrement. On ne peut pas mieux faire, l'original étant analogique et lisible à l'envi. Nous nous sommes livrés à la recopie de cette bande en numérique sous différents formats puis nous avons procédé à l'écoute comparative de l'original et de chaque copie: No difference ! J'aurais pourtant aimé que la HD fasse entendre sa différence mais cela ne fait que confirmer pourquoi les studios enregistrent le plus souvent en 48kHz quand ce n'est pas directement en 44.1kHz. Le 24 bits est utile uniquement à l'enregistrement quand il s'agit de multipiste mais ne se justifie plus après mixage et mastering.

Xavier, ce n'est pas vous que je veux convaincre car vous êtes censé avoir assez de compétences et d'esprit critique pour mettre des comparaisons sérieuses et indiscutables sur pied. Je m'adresse indirectement à ceux qui ne disposent ni des moyens ni du savoir et qui prennent toutes les informations pour argent comptant. Face au concert de louanges qui accompagne la HD sur tous les forums, il me semblait intéressant d'exprimer un point de vue différent, à partir du moment où il est vérifiable.

Je n'ai malheureusement pas assez de temps disponible pour venir sur un forum pour le simple plaisir d'y discuter. Si je suis d'accord avec ce qui s'y dit, pourquoi ajouter une voix qui n'apporte rien ? Si je sens que mon point de vue peut rétablir une certaine vérité à l'aide d'arguments vérifiables, je pense rendre service mais si ça ne colle pas avec la philosophie du lieu, je n'ai pas de raisons d'insister. Ma position étant connue, expliquée et argumentée, je ne reviendrai plus dessus.

Je pense que vous connaissez ce petit film: http://xiph.org/video/vid2.shtml (sous-titrage en français proposé en bas de page). Regardez-le avec attention !
Dernière édition par Philippe MULLER le 21 Avr 2013, 11:22, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5064
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Stéréo Prestige et Image: parution, articles

Message non lupar Thierry.G » 15 Avr 2013, 09:48

Philippe MULLER a écrit :Xavier, ce n'est pas vous que je veux convaincre car vous êtes censé avoir assez de compétences et d'esprit critique pour mettre des comparaisons sérieuses et indiscutables sur pied. Je m'adresse indirectement à ceux qui ne disposent ni des moyens ni du savoir et qui prennent toutes les informations pour argent comptant.


Xavier, tu es l'élu !
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE


Revenir vers « Actualités, évènements Enceintes et Musiques... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Thierry.G et 1 invité