Où va la presse Hifi en France ?

Les news d'Enceintes et Musiques: le site, le forum, les évènements
Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 21 Août 2013, 14:49

Soit dit en passant, je viens de reprendre quelques numéros de Prestige pour y rechercher des commentaires bourrés d'"ultras" et je dois dire que ce que j'ai lu m'a semblé beaucoup plus raisonnable et posé.

Je me suis limité aux commentaires réalisés à partir de disques enregistrés chez nous puisque je sais au-moins de quoi on parle. Le double album consacré aux mélodies de Lalo est utilisé très souvent par PV.

Tout ce que j'ai lu est fondé quand un appareil est bon et prouve que PV sait ce qu'il doit entendre alors qu'il n'était pas présent à l'enregistrement. Les expressions sont sages:

Une paire d'enceintes
- évitent tout côté faussement exubérant sans tomber dans les affres d'un caractère sonore trop mat.
- très grand naturel de la voix du baryton François Le Roux sans aucune coloration de matière de membrane ou vibration de coffret.
- vrai sentiment de matière sonore, d'épaisseur charnelle.
- maintien de la phase; elles restituent avec une stabilité sans faille les deux interprètes qui ne se superposent jamais sur un même plan.
- Le piano possède une vraie densité, une profondeur que l'on n'attend pas d'une enceinte de cette taille.

Une autre paire d'enceintes:
- Naturel inouï de la voix du baryton
- Le positionnement dans l'espace est au millimètre près
- piano bien ancré au sol avec une vraie notion de masse dans ses résonances profondes ...

un ampli:
- baryton à bonne distance du piano et légèrement décalé à droite (c'est vrai et même fait exprès).
- contrairement à bien des amplis de classe D, on ne constate pas de dessèchement, pas de simplification...
- notion de profondeur du piano très réaliste sur les notes graves.
- La réaction acoustique du studio de Passavant est bien suggérée.

version bridgée de l'ampli
- sur la voix du baryton, ils procurent beaucoup plus de corps, de coffre avec un pouvoir expressif dans la prononciation plus nuancée de chaque mot.
- Le piano a pris aussi une notion de masse au sol évidente...
- cela chante vrai.

Pour ce qui me concerne, je comprends tout et j'imagine très bien ce qui se passe. J'établis aisément une hiérarchie entre "pas mal du tout et même déjà très bon" pour la première enceinte et "encore mieux" pour la seconde testées dans le même numéro. L'assise du piano et son rapport au sol est une caractéristique que l'on ressent immédiatement près d'un grand Steinway de concert; c'est du béton! C'est très bien vu car beaucoup d'enceintes ne savent pas reproduire cet effet bien réel.

Pour l'ampli, je lis: "La réaction acoustique du studio de Passavant est bien suggérée." qui est loin de ultra formidablement enveloppante.

Soit on considère que ces différences sont possibles et on les accepte, soit on considère que c'est n'importe quoi et on n'achète ni ne feuillette une revue hifi, quelle qu'elle soit.

Merci de m'avoir poussé à relire cette revue qui est loin de justifier la détestation qu'elle suscite chez certains.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2122
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 21 Août 2013, 15:18

Eh bien, en tous cas, peut être pas ce soir ( j'ai des devoirs à rendre...), je vais ressortir mes PAV que l'air de rien, je garde précieusement, en me mettre en ultra chasse aux mots, ne serait ce pour vérifier que je ne suis pas atteint d'hallucinations visuelles ! :-)
Je reviendrais ici même en faire part, en vérifiant du coup, si cela a été fait, les tests à propos de mes appareils.
Pour le reste: merci de vos commentaires ET merci pour votre travail Passavantesque , " Nouvelle vie" me régale à chaque fois, jusqu'à l'horripilation qui est systématique ( prendre la définition exacte du mot, svp ! ).

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 21 Août 2013, 16:03

Merci pour vos compliments, je les reçois avec beaucoup de plaisir. L'enregistrement de Vincent Bidal fêtera ses 9 ans et reste un disque très demandé.

Pour Stéréo Prestige, nul doute que vous trouviez quelques "ultras" par-ci, par-là mais la légende est exagérée.

Prestige ne teste pas les gadgets improbables que l'on trouve chez d'autres; Prestige n'écoute pas le son des meubles et des étagères parce que PV n'y croit pas et il le dit.

On trouve bien quelques tests de câbles mais cela fait partie du jeu audiophile. Les contester, serait remettre en question l'intérêt des tests d'amplis, de convertisseurs, de lecteurs numériques ... tout ce qui caractérise le monde audiophile. Chacun aura son avis sur la question et je n'entrerai pas dans ce débat.

Mais un câble n'est dangereux que pour le portefeuille de celui qui l'achète tandis que les défenseurs de l'égalisation et de la multiamplification active sans contrôle du constructeur de l'enceinte font bien pire au nom d'une démarche pseudo scientifique qui restera à démontrer et que je réfute. J'attends encore qu'on me prouve que les écoutes comparatives d'égalisations sont réalisées de façon plus rigoureuse car, là aussi, c'est totalement subjectif.

Pour moi, les forums sont bien plus problématiques que les revues.
Dernière édition par Philippe MULLER le 22 Août 2013, 08:52, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5054
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Thierry.G » 22 Août 2013, 09:10

Certains forums ... Leurs stars, leurs gourous, leurs champions de l'expérience professionnelle, leurs étalons, grippent les fils de discussion et n'offrent pas de place à l'échange et le vrai partage de connaissance. Une solution simple, les placer en mode "ignoré" dans votre profil :mrgreen:

Personnellement je ne le fais pas, car je ne suis influencé d'aucune manière par ces grandes gueules avec leurs 50.000 posts et leur statut de modérateur ou administrateur. Seuls me touchent les inscrits qui écrivent avec respect et ouverture d'esprit.

Les avis peuvent diverger, converger, c'est tant mieux, au moins tous nous pouvons nous exprimer.
Un forum dispose d'un avantage certain par rapport au papier: une interactivité "ultra" dynamique :mrgreen:

Ayet! J'ai dis Ultra! Sorry Michel :ugeek:
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 22 Août 2013, 09:37

Thierry.G a écrit :Les avis peuvent diverger, converger, c'est tant mieux, au moins tous nous pouvons nous exprimer.
Un forum dispose d'un avantage certain par rapport au papier: une interactivité "ultra" dynamique :mrgreen:


Cela c'est la théorie mais pas du tout la pratique et si je me suis retiré des forums ou que je n'y interviens que pour des babioles, c'est parce qu'il est impossible de tenir une discussion suivie sans être remis en question (souvent par un amateur bourré de certitudes dont le champ d'action se limite à sa chaîne installée dans une pièce de 9m²). Je m'étais notamment investi dans cette histoire d'égalisation fleuve qui, au final, se déroule exactement comme je l'avais annoncé voici quelques années, et qui m'a valu un carton jaune de la part d'un modérateur, confondant l'infinitif et le participe passé à longueur de posts, à propos du sens de l'expression "fond de commerce" qu'il prenait pour une insulte ou, pour le moins, une attaque. Devant tant de misère intellectuelle, de mauvaise foi et d'incompétence, j'ai baissé les bras.

C'est ça aussi les forums.

Je vous mets au défi de savoir si un appareil est bon à la lecture de ces turpitudes. C'est, au choix: extraordinaire ou exécrable. Rien n'est fondé ou construit.

A côté de cela, Prestige c'est l'Académie des Sciences.
Dernière édition par Philippe MULLER le 22 Août 2013, 10:14, édité 2 fois.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2122
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 22 Août 2013, 09:57

Bien le bonjour, Messieurs les fort humeurs !
Je ... n'ai pas pu résister, et suis allé me pencher vers mon stock de revues, et là ! mée a coule pas, comme disait un de mes patients dysurique: à propos de P. Vercher ( mais je ne dialoguais pas à propos de lui, mais de la revue PAV en général ); pas plus d'ultra que d'avis vérolé vu de ma hauteur. Mais où ai je donc pioché mon ultra vérité qui m'a fait disserter de la sorte ???? Parce que, j'en suis certain, c'est une vérité: un pigiste use de "l'ultra" à tout bout de champ au point que j'en étais arrivé à me demander ce que devenaient ses ultras des années précédentes à propos d'appareils moins pointus dans la même gamme ( sans parler du côté un peu lourd de la phraséologie ). Je vais donc me remettre en chasse "d'ultra" et trouver le farceur qui se planque au fin fond de mes pages revues, et qui ne cesse de quitter la page dès l'entrevue de mon minois !!!:-(
Tant qu'à faire, j'ai donc relu certains articles de P. VERCHER pour ce qui est des appareils que je connais, et force est de reconnaître les propos mesurés, les descriptions scrupuleuses et les conclusions non emphatiques par rapport au lascar qui me fuit en ce moment... Dont acte, et merci à Philippe Muller de m'avoir rectifié, moi qui suit d'un bois brut que l'on ne travaille pas: le sorbier.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 22 Août 2013, 11:04

Je suis heureux d'avoir œuvré pour un peu plus de justice et de paix :ugeek:

Mon sentiment est que Presse écrite et forums ne sont pas opposés mais complémentaires. La première informe, le second commente et enrichit, comme au bistrot du commerce où on commente les dernières nouvelles du jour. L'ennui, c'est que si vous pouvez choisir votre interlocuteur parmi les clients du bar en vous éloignant des importuns ou des poivrots, ce n'est pas possible sur un forum où vous passez un temps infini à réexpliquer ce qui ne devrait plus l'être à des gens qui sont visiblement là pour vous contredire ou vous emm.rder avec des réflexions idiotes; on n'avance pas. C'est sûr, les modérateurs devraient s'abstenir de poster car ils sont intouchables, même quand ils se trompent, ce qui laisse un goût amer de grande frustration. Voilà pourquoi, on ne trouve plus de vrais spécialistes parmi les intervenants.

Toutes mes tentatives passées à essayer de lancer des sujets de fond se sont soldées par des échecs cuisants avec des pages et des pages de discussions d'où rien n'est jamais sorti... sauf moi.

Le bon modèle de forum hifi reste à définir et à mettre en place mais je crois sincèrement que rien ne justifie qu'on oppose presse et discussions sur Internet. Stéréo Prestige, c'est le marronnier des forums, on s'y soulage comme d'autres "pissent sur les femmes infidèles". :mrgreen:

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2122
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 22 Août 2013, 11:20

Tandis qu'un certain grand Jacques pleurait sur les femmes infidèles, mais ne cessait de courtiser celle des autres... d'autres chantaient, sans se perdre; "Toulouse".
A poster dans un forum, à proposer: on s'expose. C'est le risque assumé de chacun, je pense. Le principe est celui de la liberté d'expression dans le respect, la liberté d'y entrer, mais aussi d'en sortir. De ce point de vue, la liberté est à défendre, et si lorsque l'insupportable se présente, il n'y a plus qu'à tirer son chapeau, tant que ce niveau là n'est pas atteint, j'essaie de trouver la force de persister.
Quand bien même j'ai pu me tromper dans mes avis, mes opinions, dans l'expression surtout de ceux ci, je pense qu'au delà de cela, les actes persistent. Et là, le forum, comme d'autres endroits, sont de formidables lieux de rencontre virtuelle, qui, pour peu que le hasard fasse bien son travail, de rencontres formelles au gré des possibilités, parfois forgeant des amitiés fort durables. ( J'en suis le témoin assez privilégié de ce point de vue ).
C'est mon quart d'heure humaniste, mais aussi, je sais que ce n'est pas l'endroit: quoique, comme disait Devos...

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 22 Août 2013, 11:47

Quand on s'invite sur un forum qui est visité par des gens dont bon nombre viennent, avant tout, pour lire sans intervenir afin de s'informer sur des sujets techniques, la liberté de dire n'importe quoi finit par être contestable et même dangereuse. Tous les adultes ne jouissent pas des mêmes facultés de discernement. Je ne parle pas d'échanges et de partage d'expérience mais de l'information scientifique et technique. Le problème est qu'on peut toujours assigner une revue mais un forumeur qui agit sous pseudo, non ! La liberté est précieuse et il faut la défendre, la liberté d'expression en fait partie et nous ne pouvons que nous féliciter d'en être pourvus mais, si la haute-fidélité n'est pas dangereuse (quoique quelques conseils sur la déconnexion de la terre ou les modifs sur l'alimentation des appareils ne sont pas anodins), que dire si nous avions à traîter de jardinage dont la tronçonneuse est un outil courant. Mal conseillé, un naïf s'expose à bien des déconvenues.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 22 Août 2013, 12:06

Pour revenir à la presse écrite et à son utilité, je pense qu'il serait intéressant et profitable de signaler les articles ou sujets parus dans les différents magazines, quitte à créer une rubrique spéciale. Cela donnerait l'occasion de lancer des discussions de comptoir où chacun pourra donner son avis ou enrichir l'article en apportant son expérience et ses connaissances du sujet.

Cela dit, mieux vaut s'interdire d'employer les expressions du genre "tous vendus à la pub" et autres noms d'oiseaux, cela fait des années qu'on nous le dit et ça ne sert strictement à rien, sinon qu'à plomber l'ambiance au-lieu de rebondir pour développer des sujets qui peuvent devenir très enrichissants. Il est préférable de compléter ce qui peut l'être en partageant son vécu, ce sera bien plus passionnant pour tout le monde.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2122
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 22 Août 2013, 12:26

D'accord sur les deux interventions et ADJUGE ! Je vais commencer en ressortant mon PAV d'Aout/Sept 2013, si j'ai quelque chose d'intéressant à dire, naturellement.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 22 Août 2013, 12:34

Chacun pourra rebondir, confirmer, contester, signaler un point noir éventuel, une déconvenue ou manifester son enthousiasme. Cela donnera probablement lieu à discussions contradictoires mais n'est-ce pas ce qu'un forum fait le mieux ?

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2122
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 23 Août 2013, 10:03

J'ai l'article à propos du Atoll ST200, mais qui n'est pas de Vercher, ça le fait :?:

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4744
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Pascal Pebret » 23 Août 2013, 21:17

Aaargh, y'a du lourd ici et je suis entre deux avions...
Laissez moi quelques idees pour mon retour, bande de chenapans !!...
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9085
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 23 Août 2013, 21:29

Et moi, perdu dans le fin fond de la forêt berrichonne, avec des connexions en pointillés ...
Comme toujours, il y en a que pour les travailleurs !

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2122
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 24 Août 2013, 08:47

Mouaip; de l'H****** Berrichon; ça doit être quelque chose !!!
Analyse de l'article en cours; programmation achat des CD de tests dans cet article faite. Attends retour. STOP.

stan3554
Audiophile
Messages : 20
Inscription : 17 Déc 2012, 16:07
Localisation : Bretagne

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar stan3554 » 24 Août 2013, 17:03

Surtout ne pensez pas que je viens déranger l'équilibre établi, j'étais présent dans les premières pages, et n'ayant que peu de disponibilité pour suivre le rythme imposé, je ne reprends 'la plume' que maintenant.
Je retiens également qu'une revue ne mentionne que les appareils dignes d'intérêt. Pourquoi pas. C'est un choix auquel je n'adhère pas, mais pourquoi pas.
M. Muller, il m'a semblé (à moins que d'avoir mal compris) que vous mettez en doute les 'capacités' et 'compétences' du quidam moyen à avoir un avis intéressant et à pouvoir juger de la qualité d'un appareil. Je n'en serais pas si sûr, le 'peuple' est parfois plein de ressources, simplement s'il n'en vit pas ou n'a pas de tremplin pour le faire savoir, il reste dans l'ombre. Ce n'est pas parce que quelqu'un ne parle pas qu'il n'a rien à dire ...
Mais bon, toutes ces pages que je viens de lire m'ont beaucoup intéressé. Je ne suis pas du 'milieu', je ne connais personne des intervenants, mais je devine des caractères bien 'trempés', volontaires.
Toujours est-il que la question qui nous amenait ici est, en résumé, 'pourquoi la presse Hifi en France ne se porte pas très bien ?'.
J'ai beaucoup suivi Jean Hiraga du temps de la RDS puis de la NRDS, Patrick Vercher également.
Peut-être qu'à cette époque (pas si lointaine tout de même !) il y avait l'impact de la nouveauté, le travail de défricheur de ces rédacteurs, ce contexte participant à créer un intérêt fort pour la chose écrite. Aujourd'hui, on trouve de tout partout, sans attendre, parfois même en avance de nos envies par le biais des logiciels qui scrutent nos habitudes pour en déduire quoi nous proposer qui va nous séduire avant qu'on y pense.
Est-ce que qu'on ne serait pas en train de subir le contrecoup de la société de consommation (voire surconsommation) de ces dernières décennies, qui ne laisse plus de place aux ouvrages de qualité qui sont en lien direct avec le facteur temps pour prendre toute leur valeur ? Effectivement, les articles des appareils qui m'intéressaient dans la RDS (par exemple), je les ai lus et relus pour tenter d'en tirer le maximum, pour ensuite essayer d'aller écouter ces appareils en magasin. Je ne le fais plus aujourd'hui, je ne lis plus la presse Hifi. Pas plus les sites dédiés à la hifi, parce que j'ai l'impression d'être chez les bisounours. Et comme, grâce à la disponibilité d'informations de notre époque j'ai pu me rendre compte que pour tout il y a du bon et du mauvais, je trouve 'décalé' (voire bizarre) que pour la hifi, on ne me parle que de bon. Me mentirait-on ?
Sources : LP12 avec bras Ittok LVII et cellule Transfiguration Axia, Naim UnitiQute (tout en un), lecteur CD naim CDi
Préampli : Naim NAC72 (Olive) avec alimentation externe Hicap (CB)
Ampli : Naim NAP250 (CB)
Enceintes : Naim SBL MkII

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 24 Août 2013, 18:17

stan3554 a écrit :M. Muller, il m'a semblé (à moins que d'avoir mal compris) que vous mettez en doute les 'capacités' et 'compétences' du quidam moyen à avoir un avis intéressant et à pouvoir juger de la qualité d'un appareil. Je n'en serais pas si sûr, le 'peuple' est parfois plein de ressources, simplement s'il n'en vit pas ou n'a pas de tremplin pour le faire savoir, il reste dans l'ombre. Ce n'est pas parce que quelqu'un ne parle pas qu'il n'a rien à dire ...


J'appelle personne compétente, celle qui a suffisamment d'expérience pour ne pas être influencée par des conditions d'écoute spécifiques et sait faire précisément la part des choses entre tous les éléments présents. Un auditeur professionnel sait faire abstraction de l'environnement, c'est ce qui arrive aux preneurs de son de musique classique qui enregistrent n'importe où et qui savent entendre ce qui est utile en utilisant des enceintes et non un casque. Bernard Neveu est de ceux-là, qui n'est jamais dérangé par les conditions de contrôle, sauf qualité du matériel et acoustique du lieu où se trouvent les instruments mais le fait que la régie puisse se trouver dans un couloir ou en plein air ne changera rien à sa prise de son car il fait instinctivement la part des choses; il sera simplement moins fatigué à la fin de la journée si le lieu est agréable.

J'ai déjà signalé ici ou ailleurs que Patrick Vercher avait été capable de m'indiquer quel était le modèle écouté entre quatre amplificateurs commutés en aveugle et calés à moins de 0.1dB près et ceci lors d'un salon du son avec du bruit autour de lui. Faire zéro faute sur quatre amplis ne relève plus du hasard ou de la chance. J'étais présent et c'est moi qui manipulait le système. Je précise que personne d'autre que lui n'entendait la moindre différence.

Je n'ai pas encore rencontré d'amateur capable de faire ça mais, PV dispose d'une expérience hors normes de ce point de vue.

C'est un métier et il faut avoir écouté des centaines de matériels toujours au même endroit pour parvenir à développer une écoute aussi sélective. L'auditorium des revues n'a pas besoin d'être exceptionnel sur le plan acoustique car le cerveau sait séparer le son direct du son réfléchi (ce qui explique que l'égalisation ne produit pas les mêmes effets sur tous les auditeurs parce que l'égaliseur modifie le son direct, l'état de fatigue jouant aussi). Ce niveau d'attention et de discernement est le fruit de l'expérience.

Je ne dis pas qu'un amateur n'a pas le potentiel mais qu'il ne dispose pas des mêmes moyens et qu'il n'a pas la même expérience.

stan3554
Audiophile
Messages : 20
Inscription : 17 Déc 2012, 16:07
Localisation : Bretagne

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar stan3554 » 24 Août 2013, 19:54

Merci pour votre réponse, je comprends mieux maintenant vos propos.
Sources : LP12 avec bras Ittok LVII et cellule Transfiguration Axia, Naim UnitiQute (tout en un), lecteur CD naim CDi
Préampli : Naim NAC72 (Olive) avec alimentation externe Hicap (CB)
Ampli : Naim NAP250 (CB)
Enceintes : Naim SBL MkII

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9085
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 26 Août 2013, 11:23

Philippe Muller a écrit :... L'auditorium des revues n'a pas besoin d'être exceptionnel sur le plan acoustique car le cerveau sait séparer le son direct du son réfléchi (ce qui explique que l'égalisation ne produit pas les mêmes effets sur tous les auditeurs parce que l'égaliseur modifie le son direct ...)


Je partage entièrement l'avis de Philippe sur la qualité exceptionnelle des évaluations et expertises de Patrick Vercher; comme le dit Philippe, il faut bien différencier l'amateur (sans connotation péjorative, juste le fait de différencier les capacités d'évaluations), et en face savoir reconnaitre à la fois l'expérience, mais aussi le grand discernement, et la grande connaissance de la chose sonore, qui nécessite plus qu'une oreille affutée. Peu de personnes (compris les professionnels) rassemblent une telle capacité d'évaluation, avec autant de précision et de justesse. La grande majorité des constructeurs et des distributeurs Français de qualité (attentifs à la qualité du rendu des appareils, et pas seulement aux chiffres de vente), connaissent (et redoutent parfois, ou bien les attendent avec fébrilité) les évaluations de Patrick, qui valent parfois (souvent) plus que les longues heures d'écoutes en interne, lors des développement des produits. Il sait en quelques instants vous définir précisément les typologies de restitution, et les limites des appareils, et pointer les éléments perfectibles, tant sur le rendu musical que sur les choix techniques.

Pour l'égalisation, je partage également l'avis de Philippe. C'est un peu hors sujet ici, mais le grand principe de l'égalisation faite par l'auditeur sur son lieu d'écoute consiste à déformer le signal initial pour lui faire prendre en compte les défauts de salle. Avec, donc, inévitablement, une perturbation importante du message direct, au profit unique d'une plus grande rectitude de courbe de réponse sommée de tous les points émissifs directs (enceintes) et indirects (parois réfléchissantes, absorbantes et diffractantes), en 1 point unique de la salle d'écoute. Et au détriment de tous les autres aspects de la restitution. Le son direct (le plus important, celui que l'oreille privilégie, à la différence du micro de mesure) est trituré, tordu, malaxé.
Il est bien plus sûr et efficace de traiter le malade (l'acoustique de la salle d 'écoute, à traiter par des dispositifs acoustiques), plutôt que d'administrer des potions correctives au signal produit par les enceintes), signal que les bons preneurs de son ont soigné au maximum sur tous les aspects possibles.


Revenir vers « Actualités, évènements Enceintes et Musiques... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité