Où va la presse Hifi en France ?

Les news d'Enceintes et Musiques: le site, le forum, les évènements
MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 26 Août 2013, 12:02

Une oreille capable de discerner des détails ténus, qui font la différence entre un excellent appareil, et un appareil à l'écoute magique, sans entrer dans la technicité, est une oreille qui a d'abord été éduquée à écouter. Cela sous entend avoir différents appareils pour écouter, plutôt de grande qualité, différents morceaux musicaux très bien mémorisés, une éducation assez correcte du rendu sonore des instruments acoustiques et enfin, ou presque un esprit curieux et ouvert; car tout ne peut pas s'expliquer simplement et parfois, pas du tout.
Pour info, il m'a fallu quasiment 3 ans de tests acharnés ( seul, puis avec des comparses, puis des tests en aveugle grâce à mon épouse qui a bien voulu m'aider: réponses fiables à 100% sur 30 tests répétitifs ), d'achats de produits du commerce, puis de matériau pour réussir à construire avec l'aide de Pascal, un câble de modulation et de HP qui supporte la comparaison avec les meilleurs sans avoir à en souffrir.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 26 Août 2013, 12:36

Je rebondirai brièvement sur l'égalisation pour éviter le hors-sujet mais il me semble important d'insister sur le fait que les performances auditives de l'auditeur jouent un rôle considérable dans la perception de la correction car l'audition varie d'un individu à l'autre et évolue (parfois très rapidement) avec le temps, y compris au cours de la journée. Une même personne et, à fortiori, plusieurs auditeurs différents ne perçoivent donc pas l'égalisation de façon comparable, la fatigue et l'âge modifiant notre ratio entre sons directs et sons diffus. L'une des meilleures illustrations réside dans l'effet cocktail que tout le monde connaît et qui touche les personnes âgées, les jeunes qui écoutent trop fort et se "flinguent les esgourdes"... sans oublier la fatigue générée par le bruit ambiant et/ou l'excès d'alcool en cours de soirée (ou pendant des écoutes comparatives précédées de séances de dégustation :? ). Certaines personnes sont moins sensibles aux sons diffus et suivent mieux que d'autres une conversation en milieu perturbé or, l'acoustique d'une salle d'écoute n'est rien d'autre qu'une perturbation plus ou moins importante qui affecte l'intelligibilité des sons directs. La sensibilité à l'acoustique variant avec chaque auditeur, il est inutile de la corriger à l'aide des enceintes (sons directs) mais il faut la gérer à la base, on doit donc s'attaquer à la salle elle-même (sons indirects). Les études statistiques ne sont donc pas utilisables comme bases universelles tant les écarts entre individus sont grands.

Mais ce n'est pas la seule chose qui milite à l'encontre de l'égalisation, il y a aussi l'inexactitude et la non reproductibilité des mesures acoustiques en milieu semi-réverbérant, surtout si le volume de la pièce est petit (comparé à une salle de spectacle). Les constructeurs d'enceintes le savent. Un protocole de mesure n'est indiscutable que s'il fournit systématiquement le même résultat à chaque saisie et là, il y a du chemin à parcourir.

Je mets au défi quiconque de réussir à fournir strictement la même écoute dans une salle à partir de deux systèmes différents qui auront été égalisés "scientifiquement". Je mets également au défi quiconque de réussir à vous faire entendre exactement la même chose à partir de deux systèmes identiques placés dans deux salles différentes et égalisés avec soin. Et pourtant, c'est ce qu'on devrait pouvoir nous démontrer tant les partisans de l'égalisation sont sûrs de leur fait.

J'en aurais autant à dire sur la multiamplification active, avec modification des paramètres de l'enceinte, mise en œuvre sans assistance du constructeur...

... mais cela nous éloigne de la presse. :oops:

Patrick
Audiophile
Messages : 60
Inscription : 23 Août 2013, 10:16

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Patrick » 27 Août 2013, 13:15

Votre débat sur "la presse française" est intéressant mais je ne partage pas les avis émis notamment par P Muller.

En dehors de l'appréciation subjective que l'on peut porter sur les compétences ou le style de tel ou tel journaliste (ou pigiste malheureusement), la presse est française est aujourd'hui archi-dépendante des annonceurs. Elle ne propose plus de tests comparatif depuis trois ans ce qui est un signe. Elle propose simplement du publi-rédactionnel décrivant les atouts des produits, oubliant souvent de citer de simples défauts fonctionnels pourtant très apparents (réglage du niveau de volume imprécis, par exemple), ou n'indiquant pas que le prix de certains produits est excessif (ex : l'ampli Dartzeel, chroniqué dans le dernier numéro de Prestige audio).

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 27 Août 2013, 14:04

Philippe MULLER a écrit : ...Je mets au défi quiconque de réussir à fournir strictement la même écoute dans une salle à partir de deux systèmes différents qui auront été égalisés "scientifiquement". Je mets également au défi quiconque de réussir à vous faire entendre exactement la même chose à partir de deux systèmes identiques placés dans deux salles différentes et égalisés avec soin. Et pourtant, c'est ce qu'on devrait pouvoir nous démontrer tant les partisans de l'égalisation sont sûrs de leur fait.

J'en aurais autant à dire sur la multiamplification active, avec modification des paramètres de l'enceinte, mise en œuvre sans assistance du constructeur...

... mais cela nous éloigne de la presse. :oops:


Pour les modifications sur les enceintes, il a problème dès que:
-les modifications ne sont pas faites par les personnes compétentes et outillées en matériels et savoir-faires pour s'en servir efficacement (les personnes suffisamment compétentes et outillées sont rares),
-l'enceinte est la plus aboutie et la mieux réglée possible (ce qui est loin d'être toujours le cas).
Pour certaines bonnes fabrications de certains constructeurs, il est par contre vain de prétendre envisager surpasser certains réglages opérés en passif, ou affiner certains réglages sans toucher à d'autres réglages, en déséquilibrant l'enceinte sur certains critères. On peut envisager certaines optimisations accessoires, mais au delà, on entre dans une zone à risque, ou efficacité relative.
Une enceinte (ou tout appareil HiFi) est forcément un ensemble de choix et de compromis, aucun appareil ne pouvant par définition prétendre répondre à toutes les situations et toutes les conditions d'utilisation. En modifiant un appareil, on peut l'améliorer, mais on court un grand risque, notamment et particulièrement sur les enceintes, de modifier profondément les choix et réglages des constructeurs, ce qui est problématique dans le cas des produits de qualité. La moindre modification d'un critère de restitution central porte conséquence sur de nombreux autres, détruisant les équilibres voulus, choisis (à priori), calculés, mesurés, établis par le fabricant (zone à risque)
Pour d'autres fabrications moins expertes, ou moins poussées, il y a à gagner avec de nouveaux réglages, mais ne vaut-il pas mieux dans ce cas chercher des modèles catalogue déjà plus aboutis et performants avec les caractéristiques constructeurs ? (zone à efficacité relative)

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 27 Août 2013, 14:10

Patrick a écrit :Votre débat sur "la presse française" est intéressant mais je ne partage pas les avis émis notamment par P Muller.

En dehors de l'appréciation subjective que l'on peut porter sur les compétences ou le style de tel ou tel journaliste (ou pigiste malheureusement), la presse est française est aujourd'hui archi-dépendante des annonceurs. Elle ne propose plus de tests comparatif depuis trois ans ce qui est un signe. Elle propose simplement du publi-rédactionnel décrivant les atouts des produits, oubliant souvent de citer de simples défauts fonctionnels pourtant très apparents (réglage du niveau de volume imprécis, par exemple), ou n'indiquant pas que le prix de certains produits est excessif (ex : l'ampli Dartzeel, chroniqué dans le dernier numéro de Prestige audio).


Les revues françaises qui pratiquaient la comparaison n'existent plus, sauf Haute-Fidélité mais la revue est passée très très près de la disparition. Ce ne sont donc pas les revues qui ont changé.

What Hifi, revue anglo-française, fait des tests comparatifs avec classement, prise de position, bons points et mauvais points, appareils à portée de toutes les bourses, ce qui devrait vous convenir mais personne ne parle jamais de cette revue, c'est bizarre tout de même ! Et ne me dites surtout pas qu'on en sait davantage à la lecture d'un des forums les plus connus où seul le parti-pris (pour ou contre) et le crêpage de chignon font la règle. Les forums sont tout de même des endroits où des gens qui n'ont jamais écouté un produit vont le commenter avant sa sortie et expliquer son mode de fonctionnement avec beaucoup d'aplomb sans se soucier des conséquences. Une revue ne procède jamais comme cela, tout ce qu'elle commente est passé dans ses locaux et y resté assez longtemps pour être écouté en détail.

S'agissant de Patrick Vercher, mon appréciation n'est pas subjective mais objective, il s'agit d'un testeur hors pair dont nous avons pu vérifier les qualités.

Pour Prestige, il n'y a pas de prix excessif puisque cette revue est consacrée aux matériels pres-ti-gieux donc souvent chers voire très chers. Cela dit, le prix excessif est une notion purement subjective qui dépend également de vos revenus et de ce que vous êtes en mesure de dépenser pour votre passion car la marque que vous citez vend quand-même des appareils à des gens qui semblent y trouver leur compte. Mais, connaissez-vous bien cet appareil ? C'est justement l'occasion d'ouvrir une rubrique dans ce forum pour expliquer, de façon précise et argumentée, ce qui motive votre jugement (un prix ne suffit pas); d'autres pourront vous répondre et on avancera vraiment; en attendant, votre évaluation n'engage que vous.

Cela me rappelle les lecteurs Goldmund dont on dit qu'ils seraient des Pioneer restylés. Celui qui achète un tel lecteur dispose des moyens nécessaires, le prix n'est pas un problème pour lui et il s'offre un objet sublime (selon les dires de plusieurs relations qui en possèdent un). L'acheteur d'un produit de luxe se contrefiche parfois de ce qu'il y a dedans, ce pourrait même être une mécanique de discman vendue une fortune pourvu que l'écoute LUI CONVIENNE; en outre, il achète un style, un art de vivre, une statue moderne, un objet exclusif (que les autres ne peuvent pas s'offrir)... qu'il sera fier de posséder et de montrer. Cela peut s'acheter comme on s'offre un yacht, on ne peut vraiment plus parler de rapport qualité/prix à ce niveau.

Savez-vous que pour beaucoup, notre passion pour la hifi, même nettement moins dispendieuse, est totalement incomprise. Dépenser beaucoup d'argent dans une voiture ou des croisières semble mieux toléré.

Mon Piano Steinway, que j'ai acheté neuf, vaut 125 000 € et il se trouve toujours un quidam pour me prendre pour un fou mais jamais un musicien professionnel.
Dernière édition par Philippe MULLER le 27 Août 2013, 17:17, édité 1 fois.

Patrick
Audiophile
Messages : 60
Inscription : 23 Août 2013, 10:16

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Patrick » 27 Août 2013, 17:14

Personne ne doute des capacités de M. Vercher à tester des produits, à identifier les points forts et faibles de ceux-ci et à identifier des particularités liés à des enregistrements. C'est le privilège de l'expérience. Mais il est à la tête d'une petite entreprise et doit nécessairement composer avec les annonceurs ne serait-ce que pour payer son personnel en fin de mois, dans un contexte économique morose. Il ne peut donc pas tout écrire dans sa revue, et doit réserver ses avis éclairés à son entourage.

Récemment, je discutais avec un très bon professionnel dont un de ses produits a été descendu en flèche par une revue écrite française, et disons qu'il n'a pas digéré cet avis... Cela va dans le sens de la politique éditoriale de M. Vercher.

What hifi : ce n'est pas une référence, pour personne d'ailleurs, ni en France ni en Grande-Bretagne. Ils privilégient les marques anglaises (en particulier Cyrus). Ils produisent néanmoins des avis intéressants, par moments.

D'une façon générale, 90% des produits suisses sont hors de prix, comme le savent très bien la plupart des audiophiles. Cela s'explique par le contexte économique particulier de ce pays (salaire et cout de la vie élevé). Les produits suisses sont plutôt destinés aujourd'hui au marché asiatique (ex : FM Acoustic, Orpheus). Excellents produits, cela ne fait pas de doute, mais deux fois trop chers pour la France. D'autres produits de qualité conçus et fabriqués en Europe (France, Italie, Allemagne, Grande Bretagne,...) se distinguent au contraire par de très bons rapports qualité prix : ce sont les bons plans que peuvent s'échanger les connaisseurs. Cette notion est difficilement abordable au sein de la presse.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 27 Août 2013, 17:31

... très bon professionnel dont un de ses produits a été descendu en flèche par une revue écrite française


Où était l'erreur ? Dans le produit proposé par le très bon professionnel, ou dans l'article de la revue ? 8-)

Je plaisante, et il peut aussi ne pas y avoir d'erreur: juste avoir pointé une limite d'utilisation, qui n'est pas forcément un problème majeur.
Parfois aussi, certains professionnels fabricants ou distributeurs ne supportent pas la moindre critique ou l'expression de réserves pourtant factuelles et justes.
Parfois aussi, les testeurs sont passés à coté de la plaque, par défaut de mise en oeuvre, par erreur d'association et manque de justesse dans le diagnostique (imputer à un appareil un défaut qui provient d'un autre, erreur que je n'ai jamais vue chez Vercher ou Vallienne), ou bien le testeur peut avoir ses "marottes" et ne jamais apprécier à leur juste valeur certaines technologies, par à priori ou parti-pris de dé-part, ou par préférence sonore (certains sont de chauds partisans du haut rendement, ou tout autre aspect technique qui "déneutralise" les évaluations).

Il y a aussi ceux qui émettent un banc d'essai sans avoir déballé l'appareil, ou avec un appareil hors d'état de fonctionner (vu à plusieurs reprises), ou sans avoir fait de test, uniquement à partir des connaissances des appareils antérieurs de la marque. Toutes choses dont je suis assuré que Stéréo Prestige, et quelques autres testeurs et critiques d'autres revues, ne se rendront pas coupables.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 27 Août 2013, 17:41

Patrick, je ne comprends pas très bien le sens de votre réponse.

Les produits suisses que vous citez sont des produits de luxe qui auraient pu être français. Ils sont surtout très soignés et sont coûteux à fabriquer, au-moins pour les boîtiers. Ne vous méprenez pas, il y a des français pour se payer ce genre de machines (et pas que des très riches); j'en connais qui sont encore sur notre territoire et même à quelques dizaines de mètres de chez moi. Ces gens lisent Prestige et veulent qu'on leur parle de bons appareils qui marchent à tous les coups.

Que Patrick Vercher compose avec ses annonceurs me semblerait tout à fait normal (j'ai été son interlocuteur pour Cabasse, B&W et quelques autres marques) mais il est clair et s'interdit de mentir, il préfère ne pas publier le banc d'essai d'un appareil qu'il n'aime pas. Cela dit, il n'a pas beaucoup à le faire parce que les annonceurs ont la décence de ne pas lui confier de mauvais appareils sachant qu'ils perdent leur temps. N'oubliez-pas que PV doit composer également avec ses lecteurs qui financent aussi la revue, laquelle n'est pas gratuite.

What Hifi est anglais mais vous n'avez pas lu depuis longtemps, on y trouve d'autres choses. Attention à la contradiction ! si vous dites qu'ils encensent Cyrus plus que d'autres, c'est qu'ils ne composent pas avec tous leurs annonceurs. ;)
Dernière édition par Philippe MULLER le 27 Août 2013, 18:01, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 27 Août 2013, 17:42

Patrick a écrit :Récemment, je discutais avec un très bon professionnel dont un de ses produits a été descendu en flèche par une revue écrite française, et disons qu'il n'a pas digéré cet avis... Cela va dans le sens de la politique éditoriale de M. Vercher.


C'est cette phrase que je ne comprends pas bien.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 27 Août 2013, 17:48

Patrick a écrit : D'autres produits de qualité conçus et fabriqués en Europe (France, Italie, Allemagne, Grande Bretagne,...) se distinguent au contraire par de très bons rapports qualité prix : ce sont les bons plans que peuvent s'échanger les connaisseurs. Cette notion est difficilement abordable au sein de la presse.


Ce n'est pas le rôle initial de STEREO PRESTIGE qui ne s'appelle pas STEREO POUR TOUS mais il sait s'ouvrir aux appareils plus accessibles dont il signale l'intérêt.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 27 Août 2013, 18:16

Je fais partie des privilégiés qui possèdent du Goldmund; le Telos 390 pour être précis. Certes il n'est pas donné, certes il m'a fallu beaucoup de temps et d'écoutes pour trouver l'ampli qui m'enchante à chaque bon CD, bien interprété et bien enregistré. Certes, maintenant, on le trouve d'occasion à plus de la moitié de son prix neuf d'antan ( une sacrée affaire en passant ). Certes, cet appareil avait bénéficié d'une critique dans les revues qui paraissait bien étonnante, et étant méfiant compte tenu d'un achat par le passé d'un appareil ayant aussi belle presse ou presque ( Flying Mole CAS3, ne jouant pas dans la même cour, en effet ), j'avais couru le revendeur pour pouvoir l'écouter ( avec un platine Goldmund en passant).
Il m'avait fallu une bonne dose de patience et un certain courage, pour affronter un revendeur sur la place de Paris qui m'avaua avoir passé une fort mauvaise nuit, et dont l'attitude me poussait surtout à prendre la porte.
Je pense que, si j'avais eût l'attitude du "tous asservis et mercantiles", je serais passé à côté de l'ampli qui, depuis quelques années déjà, me distille tant de plaisir musical.
Tout n'est pas simple, en effet.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 27 Août 2013, 18:53

:shock: Pourquoi qu't'as pas ach'té le Pioneer ???

8-)

Oui, on lit beaucoup de choses péremptoires sur certains forums (aucun n'est parfait), et les choses sont souvent moins simples (simplistes) que ce qui y est régulièrement dénoncé;

Je pense aussi à "l'affaire Viard", ou un petit élément sérieux a été oublié, ou simplement un éclaircissement pas demandé, et la marque de cables a été dénoncée et condamnée massivement sur le plus grand forum HiFi français; et ce d'autant plus qu'il est préadmis et réaffirmé avec force par les personnes influentes de ce forum que les cables ne modifient en rien le rendu final d'un système.
Evidemment, partant de tels principes, des condamnations injustes et des observations non renseignées (Viard), les bancs d'essais des revues sont eux aussi souvent décriés, par principe. Avec raison pour partie, et à tort aussi bien souvent, quand il est fait un procès d'intention généralisé à la presse spécialisée.
La presse écrite HiFi française n'est pas exempte de défauts, de perfectibilité, il y a des us et pratiques qui ne bénéficient pas au lecteur, ou qui ne lui donnent pas toujours accès aux informations désirées;
Pour autant il y a souvent un gros fossé entre ce que nombre de personnes en fantasment, sur les accords et liens d'intérêt supposés entre fabricants, professionnels, annonceurs et les revues ou critiques. Il y a de la part de nombre d'amateurs et de particuliers une forme de paranoïa envers les fabricants et les revues, où les écarts et abus réels de certains professionnels, très ponctuels, sont supposés à l'ensemble des acteurs de la profession. La réalité est que ce secteur est avant tout une affaire de passionnés, sûrement pas un secteur où iraient se fourvoyer en masse des escrocs avides de rentrées rapides de cash.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 27 Août 2013, 20:24

Euh, ben Xavier, si tu veux faire du cash rapidement; vaut mieux quitter le métier de la Hifi !!! ;)
Tiens, toubib par exemple ! Ca tombe bien: j'embauche !!! Tu viens ? :idea:

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 27 Août 2013, 23:42

Gagner de l'argent ? quelle horreur ... !

Bon, trève de paroles d'escroc (je parle de moi).
Pour faire Toubib, on fait comment ? je peux venir avec mes outils ? (compris le niveau à bulle, le fer à souder, la colle polyuréthane, la défonceuse et la grande échelle ?)

Sinon j'essaye en ce moment de passer au niveau supérieur coté vente de Hifi (sans toutefois abandonner le début de gamme), mais il y en a des qui n'y mettent pas vraiment du leur. Faut qu'on prenne le risque des investissements, en faisant gagner de l'argent aux intermédiaires, et surtout qu'on fasse tout leur boulot à leur place (com, ...), pour qu'au final les fruits de ce boulot fait à la place des intermédiaires soit récolté en grande partie à nouveau par ces intermédiaires, par les confrères et par les amis des intermédiaires qui attendent gentiment que ça avance tout seul, et que ça leur tombe tout cuit dans le bec.
Je vais plutôt relire mon manuel de sciences nat', et t'accompagner dans tes tournées, ça sera plus sûr pour l'engrossement de ma cassette personnelle.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5063
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Thierry.G » 28 Août 2013, 09:16

Attention au HS svp. Il faut surveiller tout le monde ici ! :mrgreen:
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 28 Août 2013, 10:48

Xavier, avec tes outils et ta gentillesse, tu ferais le buzz en chirurgie orthopédique, mais voilà, je ne suis qu'un péteux de campagne ! Donc, soit plus modeste s'il te plait, et je t'accueillerais à bras ouvert, et pour se faire, relis donc Dr Knock: il y en a d'autres aux rennes de la France, qui l'ont lu avant nous....

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5063
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Thierry.G » 28 Août 2013, 11:25

J'adooooore ton nouvel avatar Michel :lol:
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 28 Août 2013, 11:36

Ouaip, j'y ai pensé cette nuit, je me suis dit que râleur comme je suis à vouloir laver plus blanc que blanc; ça m'allait bien. Reste plus à Pascal, à changer le sien pour l'autre comparse des mous p...... !!!!

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 28 Août 2013, 22:20

MICHEL a écrit :Xavier, avec tes outils et ta gentillesse, tu ferais le buzz en chirurgie orthopédique, mais voilà, je ne suis qu'un péteux de campagne ! Donc, soit plus modeste s'il te plait, et je t'accueillerais à bras ouvert, et pour se faire, relis donc Dr Knock: il y en a d'autres aux rennes de la France, qui l'ont lu avant nous....


Avant de venir casser les pieds à tes clients, une condition préalable essentielle:
Où va la presse médicale en France ?

Car je ne tiens pas à tomber de Charybde en Scylla ...

8-)

Et hop, retombé pile poil dans le sujet ...

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5063
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Thierry.G » 29 Août 2013, 21:45

... T'es passé tout près d'un ban@life :mrgreen:
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE


Revenir vers « Actualités, évènements Enceintes et Musiques... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 2 invités