Où va la presse Hifi en France ?

Les news d'Enceintes et Musiques: le site, le forum, les évènements
Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 29 Août 2013, 22:56

Ffffiouuuu ... juste avant le passage de la patrouille ...

Il était moins une !

8-)

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 30 Août 2013, 10:11

Bande de saligauds !!! Perso, la seule revue à laquelle je suis abonné depuis sa naissance d'ailleurs, c'est Prescrire; aucune autre n'entre chez moi; j'en veux pas! outre la pub qui sous tend toute publication ou presque, je ne les trouve pas très intéressantes dans mon quotidien.
A part cela, vu ta façon de retomber, ici, en matière de dermatologie, on a ce qu'il faut: et pan, dans les gencives ( on manque de stomato et de dentistes par contre...)

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4766
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Pascal Pebret » 30 Août 2013, 14:33

Il est très bien, mon avatar...
Changerai pas, épicétou.
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 30 Août 2013, 15:06

Mouais, il sent un peu le renfermé ton ZAVATAR ... Attention, on manque de psychiatre aussi !!! :D

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5063
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Thierry.G » 30 Août 2013, 17:35

IL EST REVIENDU !!!
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 30 Août 2013, 18:09

Voui !!! à la pesée + 6kg... l'a été surtaxé dans l'avion...

Patrick
Audiophile
Messages : 60
Inscription : 23 Août 2013, 10:16

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Patrick » 31 Août 2013, 22:43

Je possède aussi des produits audiophiles suisses... que j'estime être "remarquables" (et d'une longévité sans limite). Le problème est que le taux de change euro / franc suisse a renchérit considérablement le prix des produits suisses en France, depuis quelques temps. La qualité suisse se paie à prix fort aujourd'hui.

J'apprécie d'une façon générale les articles de M Vercher, même s'il ne tente pas d'établir une hiérarchie dans une catégorie donnée.

Le professionnel dont je parle ci-dessus a à mon avis des raisons de se plaindre, mais je n'en dirai pas plus. J'ai constaté qu'il ne diffuse plus de publicité dans la revue en question.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 31 Août 2013, 23:43

Il est vrai que régulièrement, des bancs d'essais ou des critiques de produits sont entachés d'erreurs, de diagnostiques pas conformes et de jugements erronés, notamment au travers des quelques critiques parfois portées (mais pas seulement).
Raison pour laquelle aussi je regrette que P. Vercher limite ses écrits et informations plutôt très justes et pertinents aux seuls cotés remarquables, sans aborder "officiellement" et au grand jour les limites (pas forcément des défauts) de certains appareils. Quand on a "sous la main" une personne à l'évaluation aussi performante, on souhaiterait avoir le maximum de ses évaluations. Mais ce n'est pas pour maintenant, il a expliqué pourquoi (et Philippe s'est fait écho de ces raisons, comme je les ai exposées moi aussi à plusieurs reprises).

A noter: il vient d'y avoir ces dernières semaines quelques bouleversements statutaires majeurs pour la revue SPI, à priori rien qui fasse craindre pour l'instant une modification de la ligne éditoriale dans ce qu'elle a de bien.

A la différence de la revue Haute Fidélité, où là les situations et les modifications de structure entrepreneuriale font craindre des bouleversements dont on ne peut supputer l'échelle et les impacts. Et la communication menée par la revue ces derniers temps n'a pas forcément rassuré les professionnels du secteur. Voyons déjà ce qu'il va advenir de la revue, et du salon Haute Fidélité dans les semaines qui viennent.
Haute Fidélité retente actuellement une percée, une ouverture vers le net, avec sa revue en ligne "e haute fidélité" (numéro hors série sur les DAC). De l'info et du contenu en ligne, payant, il faut du courage, mais c'est bien une voie possible, si elle est bien menée (notamment là encore du coté de la communication).

Image

Avatar de l’utilisateur
Lionel
Audiophile
Messages : 2908
Inscription : 28 Juil 2013, 15:19

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Lionel » 01 Sep 2013, 23:19

Bonsoir à tous,

Je crains malheureusement que le " crédit '' de Haute Fidélité Magazine ne soit définitivement remis en question. La revue en ligne ne fait que réitérer les mêmes erreurs et persévère dans la médiocrité, avec les mêmes scripteurs. Il n'y a donc rien de novateur à la clef. Les interwiews de gens du métier n'est pas la solution pour redorer le blason d'une revue qui n'a plus rien à dire, plus rien à vendre.

Au fil de mes contacts avec les professionnels, il s'avère que ceux-ci remettent en question le bien fondé des analyses de produits, lesquelles sont le plus souvent superficielles et donnent pas forcément l'envie d'écouter ou d'acheter tel produit - puisque le son de cloche est toujours identique. Cela conduit les audiophiles amateurs à ''loger'' tous les produits (haut et bas de gamme) à la même enseigne, sans différenciation. Les professionnels n'apprécient pas !

Si Haute Fidélité, dont la présentation est tout de même agréable à consulter, souhaitait se renouveler il faudrait totalement repenser le concept, avec remise en question à la clef. Admettez qu'il y a derrière tout cela un manque de passion. Hors, il me semble que c'est une des clef de la réussite.

Musicalement

Lionel

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 02 Sep 2013, 10:42

Je n'ai pas lu ce numéro de "e haute fidelité".
Cependant, il me semble que les interviews des fabricants constituent (dans le principe tout au moins) des sources d'information potentiellement intéressantes.
Jugement éclairé par les fréquents contacts que vous comme moi pouvons avoir, cette fois-ci en direct, avec les fabricants, par votre état de testeur/reviewer, et par mon statut de revendeur. Ces personnes ont des choses intéressantes et utiles à communiquer, sur toutes sortes de sujets autour de la Hifi et des appareils. Est-ce le cas dans ce numéro, je ne sais pas encore.

Pour la qualité d'analyse des produits, on est à nouveau confronté à des nombreuses problématiques, à des pratiques qui doivent jongler ou trouver des compromis entre le professionnalisme, les compétences et savoir-faires (systèmes bien adaptés pour écouter tel ou tel appareil ? capacité de diagnostique, connaissances et expériences personnelles des testeurs ?), la neutralité versus les aspirations personnelles, parfois le copinage avec certains acteurs du secteur (sans pour autant parler d'intérêts financiers directs, des affinités de personnes entre testeur et fabricant ou importateur peuvent orienter parfois les résultats des bancs d'essai, comme des préjugés généraux et des expériences envers des marques peuvent tout autant influencer la perception des rendus des nouveaux appareils en test).
Précision: je ne parle pas là spécifiquement de Haute Fidélité, mais d'une manière générale, à la fois à partir de ce qu'on a pu avoir par le passé avec les revues qui nous ont été proposées, et aussi comme prospective, les écueils qui peuvent toujours être rencontrés, et qu'il convient d'avoir à l'esprit pour décrypter des bancs d'essai.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 02 Sep 2013, 12:42

http://www.hautefidelite-hifi.com/index.php/equipe où Jean-Marc Habit nous explique la philosophie de la revue, partant du résultat et non de la description détaillée des techniques employées. Ce n'est pas conforme à mon approche personnelle mais, une nouvelle fois, je ne vois rien qui puisse justifier l’ire des audiophiles. Que celui qui n'a jamais commis la moindre faute de frappe, la moindre erreur dans le descriptif d'un appareil... jette la première pierre !

Je me suis rendu sur leur site web où j'ai lu deux ou trois B-E d'appareils que je connais plus ou moins bien, notamment des enceintes dont un modèle que je possède. Certes, je n'apprends pas grand chose sur le plan technique mais les commentaires d'écoute rejoignent ce que je perçois, y compris les bémols. Pour moi, s'agissant de ce que j'ai lu, je n'ai rien de désagréable à dire car, comme annoncé, c'est fait pour l'amateur et non le passionné de technique. Il faut de tout pour faire un monde et je respecte le fait qu'on s'intéresse aux candides.

Pourrait-on m'indiquer quelque (s) revue(s) ou site(s) francophone(s) réellement novateur(s) ? J'aimerais découvrir ce qui s'approche d'un certain idéal.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 02 Sep 2013, 13:52

La confrontation entre les review et bancs d'essais et nos propres expériences des appareils en test est un des moyens d'évaluer certaines limites, tout autant que les capacités des rédacteurs.
Et aussi de bénéficier d'informations complémentaires sur des aspects d'appareils qui nous auraient échappé en tant que lecteur (surtout si on débute).

Pour l'idéal d'une revue, ou de bancs d'essai, on a pu voir pas mal de doléances comme de suggestions ou de souhaits sur divers forums. Certains abusifs, d'autres défendables.

Pour les exemples de ce qui pourrait être mis en place, les bons exemples pourraient aussi se chercher dans des domaines connexes, comme l'informatique ou la photo, voire l'automobile.
Il y a bien sur la différence entre des appareils Hifi, proposant un rendu sonore dont la perception comporte des aspects subjectifs (notamment sur la hiérarchisation des critères qualitatifs), et les appareils photo et informatique, qui répondent - ou non- à certaines fonctions techniques.
Mais il y a similitude sur les manières possibles d'aborder les aspects critiques (fonctionnalités, qualités), avec plus ou moins de liberté.
La liberté (de porter des critiques ou éclairer sur des limites des appareils) est (semble) plus grande quand on parle de grandes marques multinationales à diffusion planétaire (Apple, Canon, Peugeot, ...) que quand on parle de fabricants de niche, dans un contexte entrepreneurial fragile.
Pour autant, c'est cette information la plus complète possible que demande le lecteur de revues Hifi dès qu'il s'exprime; il souhaite des compte-rendus moins systématiquement lissés dans le bon sens, réclamant de manière souvent non dite, au travers de critiques fortes, plus de relief et d'éléments de différenciation pour porter des attentions ou des choix plus pertinents en fonction des besoins et conditions d'utilisation.
J'en sais quelque chose, ayant moi même ce type de discours et de présentation pas vraiment agressif sur les appareils. (même s'il m'arrive régulièrement de notifier certaines limites d'utilisation, et que je n'aborde pas les appareils que j'abhorre ou qui sont simplement sans intérêt).
Mon discours public est assez typé "Patrick Vercher": je ne descend pas un produit qui peut trouver grâce auprès d'autres que moi, intéressés par d'autres aspects qualitatifs que ceux qui m'importent. Mais en privé, aux visiteurs et clients, en direct, je suis plus précis et direct sur les limites ou défauts de certains appareils. Mais je ne sens pas la légitimité de porter au pilori en public des limitations ponctuelles qui pourraient tuer un produit, alors que dans d'autres circonstances, ce produit peut répondre efficacement à des besoins spécifiques.

Sans doute aussi que la proximité et le lien direct ou possiblement proche avec les fabricants est pour quelque chose dans ce type de compte rendu: je parlerais différemment de grandes marques internationales de produits qui sont hors de mon secteur d'activité.
Sauf que je suis revendeur, pas rédacteur dans une revue HiFi.
Un autre aspect évoqué est aussi ce que font les internautes des informations sensibles (comme flinguer un matériel sur la base de limites d'utilisations ponctuelles). C'est aussi un gros problème, mais dans les autres domaines cités (informatique, photo, voitures, ...), ça ne semble pas poser autant de problèmes ou causer autant de dégâts.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 02 Sep 2013, 15:38

Il faut cesser de comparer l'informatique et la Haute-Fidélité, ce sont deux univers totalement différents.

La Hifi est devenue essentiellement (et malheureusement) subjective tandis que l'informatique couvre des domaines bien plus nombreux où le pragmatisme tient encore une belle place.

Je me demande s'il reste encore tant de choses à dire en hifi. Comment se renouveler ? Vous remarquerez qu'à part une demande sans cesse réitérée de citer les points noirs éventuels dans les B-E (ou de massacrer les appareils qu'on n'aime pas), personne ne propose la moindre idée neuve. Même les forums risquent de disparaître un jour, faute de nouveaux sujets de fond. L'acoustique ? c'est un leurre, les audiophiles étant dans l'incapacité matérielle ou matrimoniale d'appliquer les principes de base. On attend tout de l'électronique sauf que vous voudrez bien m'expliquer comment on fait pour diminuer la réverbération de manière sélective avec un égaliseur; il n'y a qu'avec un casque, associé à du traitement de signal, que l'on pourra corriger certaines choses. Pour le reste, on tourne en rond parce que le pouvoir d'évoluer est entre les mains de leaders d'opinion dont les compétences techniques et musicales sont souvent proches du néant.

La presse n'est que le reflet de cet essoufflement. Elle aussi espère parler de techniques futuristes et tester des matériels exceptionnels qui renouvellent le genre mais, qu'a-t-elle à se mettre sous la dent ? Où sont les vraies innovations ? Certainement pas dans la dématérialisation qui existe et se vend depuis 1983, depuis la création du CD. Plus on avance, plus il faut tendre l'oreille pour discerner une éventuelle différence. Les perspectives techniques existent mais pas la volonté de développement.

Mes propos peuvent vous paraître pessimistes et j'espère me tromper néanmoins, je constate que ça ne bouge plus beaucoup sur le front des fondamentaux de la reproduction sonore. On fait de la fausse innovation en lui prêtant des vertus plus ou moins réelles mais ça ne marchera plus très longtemps.

Je comprends mieux ce que m'a dit Georges Cabasse il y a près de 20 ans: "la hifi* de demain dépendra surtout du démonstrateur."

* hifi, dans la bouche de GC avait un sens que les moins de 50/60 ans ne peuvent plus comprendre.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5063
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Thierry.G » 02 Sep 2013, 16:21

"Servez-moi une idée neuve" : je sais c'est dans "ratatouille" ! :mrgreen:

Image
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Xavier - E&M » 02 Sep 2013, 17:21

Et l'idée neuve dans le dessin animé était:
De la ratatouille.
-rien de neuf alors ?
-oh que si: elle était divine !

On peut pas réinventer l'eau tiède, mais on peut faire certaines choses encore mieux que ce dont on a l'habitude.
Et par ailleurs, pour revenir spécifiquement à la Hifi (le Thierry rode :? ), l'intérêt à trouver, ce n'est pas forcément de l'innovation majeure. C'est aussi des fonctionnalités augmentées -notamment, en ce moment, du coté de la musique dématérialisée. Cette technologie n'est pas neuve, mais son utilisation, ses usages sont en pleine évolution. La musique n'en est pas forcément plus belle (quoi que ... voir avec les bons enregistrements, et possiblement avec le DSD en train d'arriver en démat'), mais elle est plus accessible, on peut la vivre de manière plus ouverte et plus riche.
Et les propositions matérielles, à ce qu'il me semble, gagnent aussi en qualité, pour certains appareils tout au moins.
Pas de révolution, pas d'innovation majeure, mais de réelles évolutions, soit par marches d'escalier (comme le streaming internet ou réseau domestique), soit par progrès imperceptibles du rendu musical, progrès qui, mis bout à bout, finissent par faire de vraies différences.
Là, je pense qu'il y a encore des choses à dire.

Par ailleurs, un recentrage "musical" est peut-être à encourager. Car beaucoup (compris dans les revues), y compris Enceintes et Musiques, peuvent se perdre dans la technique, en oubliant la musique. Je sais que ce n'est pas un reproche qui puisse m'être fait, Enceintes et Musiques est avant tout une structure qui propose un résultat musical au travers d'appareils technologiques qui lui sont indispensables; et je veille à garder l'intérêt pour la musique, au travers de signalement de manifestations musicales.
Mais dans la communication et les échanges autour de la Hifi, il faut aussi redonner le sens de la musique, qui manque trop souvent; redonner le sens de la musique dans ce qu'elle a de vivifiant: son coté palpable, vivant: les concerts, les oeuvres, les enregistrements, les interprétations, et la connaissance en général de la musique sous ses aspects les plus divers.

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4766
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Pascal Pebret » 02 Sep 2013, 17:48

Pour moi, le fait que les rédacteurs de la presse Hifi soient à la fois juges et parties me chagrine un peu...
Comment voulez vous être impartial avec les productions de vos annonceurs publicitaires qui assurent la vie de votre journal en supportant par facture une partie des coûts d'édition ?
Quel est le journaliste qui oserait ce coup d'éclat, et même si le produit concerné était un échec technique retentissant ??!!!...
Le fabricant prendrait vite fait son baluchon et irait directement traiter avec le concurrent d'en face (il est vrai qu'en France, ils ne sont plus nombreux !).
Le seul moyen consisterait donc à ne rien dire sur les produits médiocres ??...
Mais alors, le béotien aura de nouveau beaucoup de mal à bien choisir son matériel.

Pffiou, après cet effort certain, je repartirai bien en vacances, moi...
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar MICHEL » 02 Sep 2013, 18:14

"La Hifi est devenue essentiellement (et malheureusement) subjective"

Pourquoi malheureusement ? ou alors je n'ai pas bien compris le sens de votre phrase.
Je pense qu'en effet, la Hifi est devenue subjective et c'est une bonne nouvelle. Je veux dire en cela que la plupart des appareils ont acquis un niveau qualitatif qui ne se mesure pas, au delà des mesures banales qui n'ont plus grand sens. C'est d'ailleurs en cela que le rôle de conseilleur, et donc de vendeur prend une part prépondérant, pour autant que celui-ci fasse bien son travail, et respecte le client.
Hélas, et comme en bien des endroits, celui-ci est bien souvent plus motivé par son CA et sa marge, que le réel bénéfice pour l'acheteur et entre parenthèse, sa fidélisation. Le problème qui en découle, pour qui ne veut pas être mal servi, et de trouver vendeur qui lui convienne, et de trouver un partenariat satisfaisant pour l'un et pour l'autre. Ceci exclue à mon avis d'emblée, la consommation de masse en hyper, car le souci en ces endroits, c'est le moindre prix, sans comprendre que pour arriver à ce moindre prix, parfois et même souvent, on se supprime soi-même la source de ses propres revenus. Là, il n'y a pas de quoi rire ni même sourire...
Les innovations ne révolutionnent en rien le marché en effet, mais progressivement augmentent le qualitatif pour la multitude, mais est ce bien leur désir ?

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 02 Sep 2013, 18:20

Xavier - E&M a écrit :Et l'idée neuve dans le dessin animé était:
De la ratatouille.
-rien de neuf alors ?
-oh que si: elle était divine !

On peut pas réinventer l'eau tiède, mais on peut faire certaines choses encore mieux que ce dont on a l'habitude.
Et par ailleurs, pour revenir spécifiquement à la Hifi (le Thierry rode :? ), l'intérêt à trouver, ce n'est pas forcément de l'innovation majeure. C'est aussi des fonctionnalités augmentées -notamment, en ce moment, du coté de la musique dématérialisée. Cette technologie n'est pas neuve, mais son utilisation, ses usages sont en pleine évolution. La musique n'en est pas forcément plus belle (quoi que ... voir avec les bons enregistrements, et possiblement avec le DSD en train d'arriver en démat'), mais elle est plus accessible, on peut la vivre de manière plus ouverte et plus riche.
Et les propositions matérielles, à ce qu'il me semble, gagnent aussi en qualité, pour certains appareils tout au moins.
Pas de révolution, pas d'innovation majeure, mais de réelles évolutions, soit par marches d'escalier (comme le streaming internet ou réseau domestique), soit par progrès imperceptibles du rendu musical, progrès qui, mis bout à bout, finissent par faire de vraies différences.
Là, je pense qu'il y a encore des choses à dire.

Par ailleurs, un recentrage "musical" est peut-être à encourager. Car beaucoup (compris dans les revues), y compris Enceintes et Musiques, peuvent se perdre dans la technique, en oubliant la musique. Je sais que ce n'est pas un reproche qui puisse m'être fait, Enceintes et Musiques est avant tout une structure qui propose un résultat musical au travers d'appareils technologiques qui lui sont indispensables; et je veille à garder l'intérêt pour la musique, au travers de signalement de manifestations musicales.
Mais dans la communication et les échanges autour de la Hifi, il faut aussi redonner le sens de la musique, qui manque trop souvent; redonner le sens de la musique dans ce qu'elle a de vivifiant: son coté palpable, vivant: les concerts, les oeuvres, les enregistrements, les interprétations, et la connaissance en général de la musique sous ses aspects les plus divers.


Je baisse les bras :oops:

Evidemment, tout cela m'échappe, surtout si on parle de progrès "imperceptibles" du rendu musical. C'est bien là que réside le problème: le progrès devient en effet de plus en plus difficile à entendre voire inaudible parce que nous arrivons au maximum des possibilités de la stéréo traditionnelle écoutée dans une pièce à vivre normale. C'est tout de même elle qui masque le plus et je vous invite à quantifier en pourcentage la part réelle de la réverbération dans le message perçu pour comprendre qu'un poil de pour cent de gagné sur la source finit par faire pâle figure face aux dizaines de pour cents de distorsion acoustique.

Le problème de la hifi chez presque tout le monde, y compris les audiophiles, c'est que ça fonctionne comme si l'on imprimait une belle photo sur du papier à fleurs, c'est moche et tout distordu. Tant qu'on ne disposera pas de salles d'écoute privées de qualité acceptable (c'est le boulot des architectes mais ils ne connaissent rien à l'acoustique, n'étant pas vraiment formés pour ça), les progrès seront de plus en plus imperceptibles, comme vous le dites si bien.

Pour le DSD, vous connaissez mon peu d'enthousiasme pour toutes ces choses parce que l'on attire l'attention du mélomane sur un aspect très superficiel de la reproduction, lequel joue infiniment moins que tous les autres éléments de l'enregistrement.

Avatar de l’utilisateur
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Inscription : 20 Sep 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Philippe MULLER » 02 Sep 2013, 18:34

MICHEL a écrit :"La Hifi est devenue essentiellement (et malheureusement) subjective"

Pourquoi malheureusement ? ou alors je n'ai pas bien compris le sens de votre phrase.
Je pense qu'en effet, la Hifi est devenue subjective et c'est une bonne nouvelle. Je veux dire en cela que la plupart des appareils ont acquis un niveau qualitatif qui ne se mesure pas, au delà des mesures banales qui n'ont plus grand sens. C'est d'ailleurs en cela que le rôle de conseilleur, et donc de vendeur prend une part prépondérant, pour autant que celui-ci fasse bien son travail, et respecte le client.
Hélas, et comme en bien des endroits, celui-ci est bien souvent plus motivé par son CA et sa marge, que le réel bénéfice pour l'acheteur et entre parenthèse, sa fidélisation. Le problème qui en découle, pour qui ne veut pas être mal servi, et de trouver vendeur qui lui convienne, et de trouver un partenariat satisfaisant pour l'un et pour l'autre. Ceci exclue à mon avis d'emblée, la consommation de masse en hyper, car le souci en ces endroits, c'est le moindre prix, sans comprendre que pour arriver à ce moindre prix, parfois et même souvent, on se supprime soi-même la source de ses propres revenus. Là, il n'y a pas de quoi rire ni même sourire...
Les innovations ne révolutionnent en rien le marché en effet, mais progressivement augmentent le qualitatif pour la multitude, mais est ce bien leur désir ?


Dans mon post "malheureusement" est associé à "essentiellement". On va trop vite en besogne parce que les questions objectives de la reproduction sont loin d'être réglées; je considère le tout subjectif comme une déviance permettant de masquer le peu d'efforts consentis pas les acteurs de la haute-fidélité pour faire du "réalisme" et non du subjectivisme. La musique est subjective mais ceux et ce qui la font sont identifiables et donc théoriquement reproductibles (à défaut de l'être en pratique). Ce sont les limites actuelles et encore nombreuses de cette reproductibilité qu'il faut tenter de dépasser. Je le répète, la subjectivité en hifi est une excuse au manque de compétence ou d'efforts de tout le secteur professionnel.

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4766
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Où va la presse Hifi en France ?

Message non lupar Pascal Pebret » 02 Sep 2013, 18:35

Mais nous sommes prêts à affronter votre cours magistral, cher professeur !!!!
En parlant de cela, quand s'invite t'on à Passavant ???!!!!... ;)
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.


Revenir vers « Actualités, évènements Enceintes et Musiques... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités