La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Les instruments, l'orchestre, les aspects généraux de la musique
Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 10 Juin 2014, 20:12

Bonjour

Je mets en lien une intéressante conférence qui parle de la musique atonale, courant musical contemporain qui a marqué l'évolution de la musique classique au XX° siècle.
L'intérêt est tout autant la connaissance approfondie de ce courant musical, que, par contraste et opposition, la définition et l'explication des tenants et mécanismes de la musique tonale qui a prévalu et prévaudra au delà de l'atonalisme.
(la musique tonale, c'est la musique "normale", autant la classique que la populaire (variété, jazz, pop, ...).

La conférence est dense, mais parfaitement accessible, intelligente, et ouvre nos champs de connaissance et de perception de la musique et des compositions, bien au delà du sujet.
Propos illustrés, avec surprises et humour, au service de la compréhension par le spectateur/auditeur.




Mat
Audiophile
Messages : 32
Inscription : 10 Août 2014, 10:17
Localisation : 78

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Mat » 01 Sep 2014, 21:46

Bonsoir Xavier,

Ce discours est remarquable et transposable d'autres arts (ainsi qu'en sciences: sociologie, politique, économie).

Merci pour ce lien!
Sources: atoll cd100 en drive>St200/ rega rp1 + preamp Cambridge audio
Demat: st200/ nas syno
Ampli: atoll am200
Enceintes pel kantor s2
DIY Stendhal hp et modul.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 01 Sep 2014, 22:19

C'est sûr que depuis pas mal de mandats présidentiels, on a du mal à discerner une logique et des principes correctement architecturés, intelligents, avec un shéma global structuré et cohérent, en politique comme en économie. Là, on est plutôt en total free style, mâtiné de loi de la jungle.
Où sont les Mozart et les Bach de l'économie, les Monteverdi et les Rachmanonov de la politique ... ?

Faudra que je re-regarde cette conférence diablement intéressante, intelligente et bien enlevée.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5064
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Thierry.G » 01 Sep 2014, 22:23

T'as passé commande de ton boîtier au lieu de sortir des phrases cryptées ? :mrgreen:
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 01 Sep 2014, 22:25

Ah merde ! V´là que je fais de l'atonal, coté gestion du NUC. Complètement oublié !
Je fais chauffer la Blue Card. Et je commande le boitier à climatisation passive pour ma machine à musique.

Mat
Audiophile
Messages : 32
Inscription : 10 Août 2014, 10:17
Localisation : 78

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Mat » 01 Sep 2014, 22:52

Tu as saisi ce que je voulais dire Xavier;)

Pour simplifier le discours du conférencier et l'appliquer à d'autres domaines, il s'agirait de ne pas tomber dans le piège de stagner (voire régresser) à force d'éviter à tout prix la conformité à un (des) modèle(s) existant(s).

Cf génération mai 68?

Mais je diverge là et il est tard;)

En tous cas merci pour ce lien très instructif.
Sources: atoll cd100 en drive>St200/ rega rp1 + preamp Cambridge audio
Demat: st200/ nas syno
Ampli: atoll am200
Enceintes pel kantor s2
DIY Stendhal hp et modul.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 01 Sep 2014, 23:08

Le problème -et le propos- n'est pas de rester attaché à des mécanismes du passé, mais d'évoluer en sachant faire bouger les structures et les cohérences, en dynamiser de nouvelles; sans s'extraire, comme l'a proposé la musique atonale, de tout contexte et de toute loi (pas dans le sens législatif bien sûr), et en refusant les principes de liberté totale et d'interdiction des constructions et des mécanismes, dont la présence préserve la compréhension et la communication des oeuvres et de leurs sens au spectateur.
Bon, je pense qu'avec ça tu devrais réussir à t'endormir sans peine.

Ca me fait penser à notre discussion sur la peinture et l'art de Picasso. Tu pensais ses oeuvres matures (post periode bleue et figuratisme, dans lesquels il excellait déjà) comme dénués de sens (pour caricaturer: "pas mieux que mon fils de 5 ans"), alors qu'il y a bien des clés de lecture, des sens profonds, parfaitement accessibles par ces clés, ou par certaines formes de sensibilité a faire mûrir car nouvellement explorées, ces clés n'étant pas celles des périodes et courants precédents.
Picasso n'a rien "d'atonal", tout au contraire il utilise des concepts partageables et des clés de lecture, sans lesquels ses oeuvres perdent tout sens (je parle au pluriel car il a exploré beaucoup de techniques et de languages), mais avec lesquels son art est d'une force inouïe.
Faudra qu'on aille ensemble au musée Picasso, enfin réouvert je crois. Je pourrai même demander à une amie conférencière de talent si elle fait visiter ce musée, pour profiter encore plus efficacement.

Mat
Audiophile
Messages : 32
Inscription : 10 Août 2014, 10:17
Localisation : 78

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Mat » 02 Sep 2014, 09:16

J'ai dit ça, moi?
Tu dois te méprendre de Mathieu;)

Ceci étant, j'adhère complètement à ton propos, l'idée consistant -pour paraphraser le conférencier- à "fertiliser" le passé. Ce que je rejette, c'est l'idée de s'en éloigner à tout prix.
L'écoute, par exemple, de Tabula Rasa d'Arvö Part est tout à fait accessible bien qu'elle soit censée appartenir à la musique sérielle. Part y utilise certainement un langage connu et revu.

En tout cas la démonstration effectuée là est très convaincante, j'aime beaucoup la description qu'il fait du dialogue entre un compositeur et son audience au travers de l'œuvre.
Je trouve très juste cette notion de passivité dans l'écoute d'une œuvre dont on ne peut rien attendre.

Mais alors (pour jouer à l'avocat du diable), ne peut-on pas transposer ce raisonnement aux arts plastiques contemporains?

(Je ne pense pas à Miró ou Picasso, mais plutôt à certaines installations type "pile d'assiettes", empilement de briques, etc...)

Le musée Picasso a réouvert, c'est un de mes projets de sortie.
Sources: atoll cd100 en drive>St200/ rega rp1 + preamp Cambridge audio
Demat: st200/ nas syno
Ampli: atoll am200
Enceintes pel kantor s2
DIY Stendhal hp et modul.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 02 Sep 2014, 13:11

Euh ... j'ai dû louper un truc.
Je pense que j'ai dévié sur l'idée que c'était Thierry qui était intervenu, et j'ai raccroché une de nos conversations récentes sur certains artistes contemporains.
Toutes mes excuses, Mat !

;)

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 02 Sep 2014, 13:16

Je cherchais justement un équivalent de la musique atonale dans l'art contemporain, mais ma culture est très limitée coté artistes contemporains, et je risque aussi de désigner des artistes qui ont des oeuvres à sens dont je ne connais pas encore les clés.
J'ai par exemple du mal à saisir le sens des oeuvres de Basquiat. Foisonnement, puissance des traits, émotions (de l'artiste), ça me parle peu. On doit pouvoir trouver bien plus "atonal".

J'ai un exemple de lieu où trouver des oeuvres plastiques contemporaines qui ont un sens, je reviens sous peu pour (re) filer le tuyau.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 02 Sep 2014, 13:29

Pour la réouverture du musée Picasso à Paris, j'ai entendu parler ce matin d'une série de plusieurs émissions à venir sur Arte consacrées à Picasso. Faut que je trouve ce programme.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: La musique atonale: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 04 Avr 2015, 13:52

Xavier - E&M a écrit :... J'ai un exemple de lieu où trouver des oeuvres plastiques contemporaines qui ont un sens, je reviens sous peu pour (re) filer le tuyau.

J'ai oublié de revenir.
Pour ne pas me parjurer, je file l'info rapidos:
Le château d'Oiron, dans les deux chèvres (au nord du département). Château renaissance, avec plein de décors intérieurs de l'époque, et une collection vivante d'oeuvres contemporaines toutes faites spécifiquement sur commande pour ce lieu, avec lequel les oeuvres dialoguent. Rarement art contemporain ne m'a paru plus intéressant, quasiment aucune oeuvre à jeter ou dédaigner. Beau, intelligent, drôle, émouvant, "interpellatif", ..., une vraie belle collection, sur le thème d'époque du Cabinet de Curiosité, dont l'esprit a étè respecté.


Revenir vers « La musique vivante (non enregistrée) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité