Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Colonne, Bibliothèque, Murale ...
Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Xavier - E&M » 08 Jan 2013, 16:06

(intervention précédemment publiée sur un forum de haute fidélité)

Avril 2010:
1°point remarquable relevé sur ce nouveau modèle:

2 boulons, reliés à 2 HP par enceinte.

En cours de rodage.

Boudiou, la largeur et la précision des sons et de la scène sonore !

Un phasage parfait, ou proche du parfait, c'est vraiment important dans la qualité et le réalisme du rendu.
Avec un phasage très abouti, et des enceintes (donc HP et composants) répondant le plus identiquement possible aux mêmes sollicitations électriques, la triangulation de reconstruction acoustique est précise, stable, et la régularité de réponse en fréquence, comme en temps d'établissement des sons, permet une cohérence des sons proche de ceux de la réalité.
Chaque point fictif d'émission de son (voix, instrument) est ancré en un point fixe, et pas avec des évènements sonores mouvant au gré des fréquences, niveaux sonores, temps d'établissements différenciés selon les HP, ...

Les sons émis par les voix, instruments, les retours acoustiques des salles et les effets de traitement post enregistrement sont placés de manière plus définie; les sources ponctuelles de sons peuvent se trouver (et surtout se percevoir) plus éloignés, la cohérence de réponse les rend toujours précis, même éloignées des enceintes. La scène sonore est d'autant plus ouverte, et le rendu acoustiques des salles est plus présent et palpable.

La fixation des HP donne une référence encore plus stable aux moteurs des HP, et les micro-vibrations parasites sont diminuées. Le signal musical s'en trouve "épuré", débarrassé de pas mal des minuscules vibrations parasites.
On est bien là dans la filiation des Bliss Silver.

Que voilà, en plus du reste, une belle optimisation d'enceintes.



-de quoi parles tu, Xavier ?????
une petite nouvelle????

-Il a pété un boulon...


-non: on nous les a doublés ! (les boulons)
C'est la nouvelle Cantabile Suprême.
En chantier depuis pas mal de temps, plusieurs pistes d'optimisation ont été tentées, certaines n'avaient pas permis d'aboutir ("c'est mieux, mais pas encore tout à fait ça, y a encore un petit truc qui coince, on r'commence")
L'optimisation des Cantabile façon Silver a pu venir à bout des derniers problèmes qui résistaient.

Ebénisterie différente, plus grande que celle des Cantabile Signature (nouvelle charge),

Comme les Bliss Silver, et avec les mêmes effets:
-fixation arrière des 2 HP médium/grave et grave (ou médium et médium/grave, je sais plus),
-appairage très poussé de chaque composant,
-mise en oeuvre sourcilleuse de certains matériaux amortissants, sur l'ébénisterie et sur les HP.

Cette Cantabile Suprême est bicablable/biamplifiable, et sablable (on laissera donc les belles-mères et les statues Taïnos en paix *

* pour lester des enceintes, suite à un échange précédent, que je rapporte ici:

-prendre des enceintes lestables,
-installer une paire de chats dociles (pas évident à trouver), ou, au choix et selon disponibilité:
-une paire de belles mères (silencieuses) -pas facile à trouver par paire,
-des plantes vertes (pas conseillé: risques d'inondations)
-les sculptures Taïnos. Pas donné, et faut le bon poids
-des lingots (pas obligatoirement d'or, le plomb fait aussi l'affaire)
-des potes qui se trouvent drôles (mais souvent, se contentent d'être lourds)
-les réserves de conserves ou de confitures (pas très waf, sauf si les enceintes sont dans la cuisine)

...

Elles sont en cours de rodage, et déjà écoutables.
Photos très bientôt. Les miennes sont pas terribles, j'ai plus d'appareil normal en ce moment. On va attendre les officielles.

Entre des Cantabile Signature MK3 et les Suprême, il y a quand même un pas assez large, sur plein d'aspects.
Les Cantabile n'ont pas besoin d'ampli très puissant, mais leur niveau de rendu justifie des amplis de grande qualité musicale. On sent bien les différences
Actuellement, elles tournent sur un Tube à 3000 euros, c'est mieux qu'avec un transistor à 1500 euros, qui fait malgré tout de la très belle musique.
Bref, comme d'hab avec JMR:
Ticket d'entrée peu élevé (un ampli correct à 800 euros, voire moins) les fait marcher sans soucis, et après, toute qualité gagnée s'entend. On prend selon notre faim et nos moyens.

Et pis faut garder des sous pour le sable !

...


On a les qualités des Signature, sans ce que je qualifie de légères limitations. On a la rapidité des Euterpe ,et des Bliss, et la qualité de son des Bliss Silver, et toujours l'euphonie des Cantabile, qui a toujours été leur caractère marquant.
Les graves sont vraiment très définis, et les médiums et graves ont gagné en rapidité, et l'ensemble en stabilité et justesse (en pureté).
Et tout ça sans apparition de froideur ou sécheresse.
Un vrai tour de force: on navigue trop souvent, en HiFi, entre trop de douceur, perte de transparence, et écoutes trop chirurgicales, très sèches, droites et chiantes, voire agressives à long terme.
Ici, on a définition sans agressivité. Parce que la précision n'est pas due à une surexploitation des aigus limites trop pointus, mais à une chasse sans pitié des micro vibrations parasites.
Autant des micro-vibrations qui font perdre de la puissance et de l'énergie aux HP ou dans la charge, que des vibrations parasites émises autrement que par le HP aux ordres du signal électrique. Moins de vibrations musicales perdues, moins de vibrations parasites de l'enceinte (ébénisterie, composants), moins de pertes dans la charge par meilleure utilisation de matériaux absorbants et amortissants.
Comment en pas y avoir pensé plus tôt ? Pfff !

(c'est plutôt: bravo pour avoir trouvé comment s'y prendre)

...
-question piège : il leur manque quoi alors ?
Parce qu'à chaque fois qu'un nouveau modèle sort, il enterre tous les précédents. Elles lavent plus blanc que blanc ?
En fait, y a t il des points plus neutres ou négatifs ? Comment se situe l'enceinte par rapport à ses grandes soeurs ?


-s'il y a une chose qui me surprend, avec cette marque comme avec d'autres, c'est qu'à chaque fois qu'un nouveau modèle, une nouvelle optimisation est proposée, on se demande "mais comment ont-ils fait?"
Puis, en réfléchissant un peu, et après quelques années d'expérience, on sait: "mais ces "joyeux fous" vont encore trouver le moyen d'aller plus loin la prochaine fois". Et on sait qu'ils y arriveront.
Depuis que je me suis jeté dans le bain, je n'ai jamais rencontré un modèle qui ne soit pas une progression réelle et manifeste du modèle précédent. Les évolutions ne sont pas toujours des révolutions. Mais ce ne sont jamais ni des stagnations, ni des régressions. Parfois des enceintes légèrement plus délicates à marier (cas des Offrande Signature par rapport aux anciennes et aux Suprême).
Je sais que certains préfèrent par exemple les Twin Signature aux Bliss (un p'tit coucou à Antoine ), mais il y a malgré tout progression notable par rapport au modèle précédent, à mon avis, si je me réfère à la musique produite.

Que leur manque-t-il?
Et bien je peux dire qu'elles n'ont pas tout d'une grande: Elles n'ont pas l'exploration des extrémités du spectre que peut permettre un bon tweeter à ruban ou un (ou plusieurs) HP plus grands et plus coûteux bien réalisés et mis en oeuvre (par les mêmes), pas la même énergie dans le bas du spectre qu'une Emeraude ou une Offrande. Mais elles ont pour elles plusieurs qualités à un très haut niveau, rarement atteint dans des enceintes même de très haut prix:
La stabilité, la pureté des sons et de leur expression dans leur salle d'écoute, la définition de l'espace musical, l'équilibre général.

Oui, des bas graves peuvent cogner plus fort (mais avec cette richesse de timbre ?), oui, des harmoniques de cymbales peuvent être plus poussées, mais le résultat proposé ici à ce niveau de gamme me semble particulièrement remarquable.
C'est évidement un ressenti personnel . J'exprime ici une adhésion à ce modèle que je n'avais pas à ce degré avec le modèle précédent.
Les Cantabile Signature faisaient des voix magnifiques, de beaux rendus symphoniques et jazzistiques; celles-ci me semblent plus universelles, plus transparentes, et surtout plus présentes encore, plus aérées tout en étant plus définies.

...

-pourquoi ne pas diffuser de photos sur l'intérieur des enceintes ?


- "l'essence" de ces enceintes repose en partie sur les dispositifs intérieurs, pas la peine de faciliter les piratages ou les "inspirations" (ça s'est déjà produit).
Et puis il y a aussi l'aspect de la perversité des transmissions d'un maximum de données techniques. Perversité non répréhensible, et plutôt saine du coté des utilisateurs, par curiosité intellectuelle, mais qui, trop poussée, ou mal pratiquée, conduit à laisser partir le bébé avec l'eau du bain:
à trop se focaliser sur des données techniques trop précises ou ultra complètes, on arrive vite à ne raisonner qu'en performances techniques, et à en oublier la musique, qui dépasse largement toutes les données techniques présentables. Voire même à ne sélectionner ses appareils qu'à partir de ces données techniques.
Il y en a d'indispensables, pour choisir ses matériels et assurer un peu la compatibilité des appareils et certaines utilisations. Au delà, l'expérience d'écoute, la sensibilité et la connaissance de la musique sont plus nécessaires, voires indispensables pour border les choix.

Certaines optimisations ultimes qui font le caractère de cette enceinte, par exemple, résultent autant de mesures que de considérations et d'impressions d'écoutes.
Certaines solutions parfaitement abouties aux mesures, mais insatisfaisantes à l'écoute ont été écartées à plusieurs reprises pour ce modèle, dont les parcours d'optimisation ont emprunté des chemins assez divers (dont une refonte totale vers un modèle radicalement différent).

...

La taille recommandée de salle d'écoute pour les Cantabile ?

Aller, je vais jouer les experts, et faire une vraie réponse à la Raynaud (l'autre donc, celui du fût du canon):
Taille de la salle d'écoute, au m2 près : ça dépend.
Ca dépend du volume d'écoute, du recul, de la configuration acoustique, des attentes des utilisateurs, ...
-A vue de pif, je dirais qu'un recul de la position d'écoute de plus de 2 m est assez souhaitable, et plus si possible.
-Recul des enceintes par rapport au mur arrière:
A partir du moment où le rodage est assez avancé, et qu'on ne pousse pas trop le volume, elles s'accommodent de mur arrière proche, mais elles sont encore plus efficaces avec un mur arrière à 40/80 cm et plus.
-Taille des salles: ça marche sans souci dans de petites salles (comme n'importe quelle enceinte biblio bien foutue), je dirais dès 10/12 m2, et si elles ont plus d'espace, c'est encore meilleur.
Ces enceintes n'ont aucune boursouflure, elles sont donc plus "compliantes" que d'autres avec les espaces restreints ou difficiles, comme avec des amplifications limites.
Toujours selon les types d'écoutes et selon les musiques écoutées, des salles assez grandes peuvent aussi convenir. C'est quand même pas des enceintes de sono, ni des Orféo. Ca dépend vraiment de la "pratique" des utilisateurs.

...

-à force de faire toujours mieux, on finit par faire moins bien que les anciennes qui étaient encore mieux que celle du début, non ?



Ben non, c'est pas forcément le cas. On peut faire mieux sans régresser. Il faut pour ça des garde-fous, et ne pas se tromper d'objectif.
Avec la course aux performances papier, c'est toujours un risque.
Si c'est le respect de la musique qui est privilégié, ça permet d'éviter quelques erreurs.

Cette progression sans retour de la qualité n'est pas le propre de certains fabricants Hifi, heureusement:
En informatique, ou dans tout domaine technologique, les performances s'accroissent au fil du temps (les mémoires, les batteries, les vitesses de calcul, les débits, les fonctionnalités,...).
Là, l'objectif pour les appareils de retranscription est toujours le même: proposer le maximum des ressentis éprouvés à l'écoute de la musique vivante.
Et pas d'avoir des THD, des Waterfall, ou autres excellents. Ces éléments techniques restent des moyens, pas des buts. En pensant comme ça, on ne privilégie pas un critère pour lui même, mais une somme de critères convergeant vers un résultat effectif mesurable et ressenti. Se focaliser sur un critère amène parfois à des reculs, parce que des conséquences induites par cette focalisation peut apporter une détérioration sur d'autres critères.
Par exemple, chercher une bande passante très étendue, alors qu'elle n'est pas maîtrisée en phase, en linéarité, en timbrage ou en nécessité d'amplification surpuissante, peut constituer un recul de qualité. La "musicalité" (j'emploie ce terme pas si vague que ça, qui définit un ensemble cohérent lié à un certain nombre de critères objectifs) globale est un critère essentiel.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Xavier - E&M » 08 Jan 2013, 17:28

A propos du "clamping":

Le clamping, c'est bon pour les jeunes.
Dormir sous la tlente, faire du fleu de bois, ...

Le clamping, c'est le serrage de la tige de mise en tension du bloc du HP.

Avantages: des sons plus purs, par 2 phénomènes:
-base de référence plus stable :le moteur de HP subit moins de micro-vibrations qui lui feraient perdre de l'énergie, et modifieraient l'émission
-moins de vibrations parasites qui en rajouteraient autour du seul message musical.
Donc des plus et des moins, tous dans le sens d'une émission de sons au plus près des informations électriques et musicales. Informations plus exprimées dans leurs micro détails, et moins de micro pollutions.

Interventions de Jean Claude Reynaud:
Une précision concernant le principe de mise en tension des HP. Ce réglage est fait très précisément et le serrage est mesuré avec une clef dynamométrique très précise... Ce réglage ne doit sous aucun prétextes être modifié. Nous ajoutons un point de verni assurant la garantie, si ce point de verni est enlevé signe d'une modification du serrage le produit ne sera pas pris en charge par sa garantie. Il est extrêmement dangereux d'y toucher, cela pourrait casser le saladier du boomer et donc l'endommager définitivement.
Voilà pour la petite note technique très importante.
Nous sommes très fiers de cette CANTABILE SUPREME qui préfigure pour nous les produits futur de notre marque.
C'est un très long travail et très méticuleux pour obtenir de tels résultats sur une enceinte de cette catégorie.
Du temps beaucoup passion et des heures d'écoutes bien plus que de laboratoire.

...

Référence mécanique du HP stable et fixe. Aucun micro déplacement du moteur du HP pouvant engendrer des variation du courant de Foucault dans l'entrefer... Mise en tension de l'ébénisterie offrant ainsi une réelle inertie A l'écoute, un médium plus libre, plus dynamique plus ouvert plus riche (si si tout ça) des arrières plans mieux définis er en même temps plus riche. Un son plus plein et mieux timbré... De plus l'appairage de tous les composant du filtre triés afin d'avoir exactement les mêmes valeurs après la virgule... Ainsi parfaitement identiques les enceintes offrent une image sonore d'une très grande stabilité et un dégradé harmonique bien plus logique, offrant ainsi une écoute plus "reposante" moins d'efforts à faire pour reconstituer l'enveloppe harmonique des instruments qui se trouvent mieux positionnés (comme ils le sont dans l'enregistrement, ni plus devant ni forcément derrière )).
En gros une écoute très délicate et en même temps pas du tout décharnée...
Ce n'est pas une révolution, mais une réelle évolution vers un son plus naturel encore, plus réel plus matériel encore...

...

Petite précision historique...
Nous avons utilisé le système de mise en tension par poussée ou traction sur nos produit dès 1979 avec le modèle Opéra où le HP de médium était mis en contrainte par l'arrière grâce à un coin de bois bloqué à l'arrière de l'aimant.
Puis au début des années 90 les Evolution 1 et Evolution 2 possédaient un système de tige filetée qui poussait le moteur du HP par l'arrière le mettant là encore en contrainte contre une couronne rigide fixée sur la façade de l'enceinte...
Bref, nous n'étions pas les derniers et peut-être même plutôt les premiers, car à ma connaissance la série 800 de B.W (très respectable et remarquable produit au demeurant) ne date pas d'avant 2000.
Voilà pour l'histoire de ce que vous avez nommé le "clamping" (qui veut dire serrage en Anglais) mais nous préférons appeler en Français mise en tension du HP...

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Xavier - E&M » 09 Jan 2013, 00:13

Message de Jean Claude Reynaud pour le sablage des Cantabile Suprême et Anniversaire:
" Pour les Cantabile rappelle toi... 1,2kg Bien plus que pour les Orféo, ceci est du à la forme de la cavité de sablage qui est rectangulaire sur la cantabile et trapézoïdale sur l'Orféo, le sable sur l'Orféo appui directement sur le bas de ligne triangulaire alors que sur la Cantabile la cavité est en dessous... Bref ceci explique cela...
Bon sablage
Et n'oublie pas de mettre du sable des charentes
PS: 500g de plus pour ton dos... Tu devrais à peine le sentir."

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Xavier - E&M » 09 Jan 2013, 00:29

Bonsoir à tous; ça marche avec quel ampli les JMR Cantabile Supreme ? Merci



Bonjour

Les Cantabile Suprême marchent avec le moindre ampli. Pas compliquées à mettre en oeuvre, ni à alimenter.
Mais leur aboutissement assez poussé rend justice à toutes qualités d'électroniques, amplis notamment.

Dans la mesure du raisonnable pour chacun, ne pas hésiter à leur associer des appareils de haut niveau qualitatif, avec une attention à certains critères:
Equilibre (ne pas favoriser telle ou telle partie de spectre), largeur de spectre, dans le grave notamment, homogénéité (ne pas survaloriser telle ou telle part de retranscription), transparence et précision (indispensable pour ne pas passer à coté des qualités des enceintes), qualité d'association (il y a des associations qui font un rendu correct, mais morne, sans enthousiasme, sans présence. Ne comptez pas sur moi pour cafter, c'est en partie des critères personnels, je ne veux méjuger personne en public), aération, en même temps que belle présence et belle matière des sons (donc à bien différencier de lourdeur, rondeur, trainages et gonflements de bas médiums).

Et ensuite, vérifier la qualité et la compatibilité des cables (certains sont de vrais étouffoirs, d'autres sont déséquilibrés, ...). Les cables sont à tester pour optimisation uniquement après installation des ampli et enceintes, et rodage des enceintes. Les cables JMR sont évidemment une valeur sure, on peut chercher au delà avec de plus gros budgets et des évaluations attentives et expertes.

Avatar de l’utilisateur
blues_frérots
Audiophile
Messages : 1880
Inscription : 26 Déc 2014, 13:44
Localisation : Bourgueil (37)

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar blues_frérots » 30 Déc 2014, 08:30

Bonjour,

je déterre ce fil déjà ancien mais que j'ai lu avec passion, tant il est précis et détaillé. Nul doute que si je l'avais eu sous la main (euh non, l'oeil :mrgreen: ), fin 2013, j'aurais probablement acheté mes Cantabile Suprême encore plus vite...

Deux questions me turlupinent encore, qui sont un peu remontées à la surface à la lecture de Xavier : une sur le sablage et une sur les câbles.

D'abord, une photo d'ensemble pour montrer un peu l'installation des Belles ==>

Image

Je sais, je sais, le billard... Bon écartons de suite le problème, les copains du forum à côté ont voulu le brûler, le tronçonner, l'attacher au plafond, mais rien n'y fait, le chien Dagobert veille 8-)

Plus sérieusement, le résultat d'écoute est pour moi actuellement formidable, à savoir une scène sonore large et profonde, des timbres sublimes comme je n'en avais jamais entendus personnellement (mais je suis un ignare complet par rapport à l'assemblée de ce forum) et surtout des graves qui n'étaient pas envisageables sur mes chaines précédentes. Sur l'album de Gotan Project "Lunatico" en vinyle, ça cogne dur dur sans baver du tout, c'est extrêmement agréable, et de même en CD, l'album de Demi Evans "why do you run", que j'avais jusque là du mal à écouter en raison de basses envahissantes par moment, passe impeccablement, toujours avec une présence importante dans les basses, mais qui sont désormais tenues.

Donc, sachant que j'ai choisi au départ de ne pas sabler mes enceintes (je sais , sacrilège :oops: ), dois-je revenir sur ce choix, en écoutant la théorie mais au risque d'avoir un résultat moins bon? Les enceintes sont sur leurs pointes sur du parquet flottant isolé du carrelage de base par un isolant en mousse de 3mm d'épaisseur.

La question est la même pour les câbles : époustouflé par le changement à l'arrivée du Maxitrans II (j'avais du Puretrans avant), et donc content du rendu actuel, vous l'avez compris, cela vaut -il la peine de chercher "mieux", ou cela ne risque-t-il pas de devenir très vite une fuite vers l'avant une peu vaine?

Merci par avance de vos réponses (et de votre indulgence pour le billard ;) )

Cordialement, BF.
JMR Cantabile Suprême / HP JMR1132
Copland CSA-14(2 ECC88 Amperex bugle boy 1962)

Project X-Tension 9CC Evo Ortofon 2M Black /étage phono Copland

Atoll DR-200 SE / 75ohms l'Atelier Acoustik
Audiomat Maestro Mk1 led verte / modulation HCC Neith

2 lignes dédiées direct compteur (ampli/sources)

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Xavier - E&M » 30 Déc 2014, 13:02

Bonjour

Réponse aux questions:
-le billard ... 8-)
Ce que je craindrais avec lui, c'est avant tout les coups de queue sur les belles: il y a risque de les défoncer si il n'y a pas assez de recul (là, je crois que j'ai assez tendu de perches à David et Pascal). Un sportif un peu impulsif, si l'espace est limite, et c'est un HP borgne si la frappe est portée avec du recul de canne, ou une platine vinyle qui joue les filles de l'air, mais avec un atterrissage sans grâce.

-le sablage: pourquoi hésiter à mettre en oeuvre une opération qui a toutes les chances d'être bénéfique ? un masochisme larvé, du genre je bois mon rouge trop frais, de peur qu'il soit au mieux de sa forme ?

-le cablage: là, l'opération est plus aléatoire. A ce stade, profiter des opportunités pour faire des tests (passage d'amis bien équipés, ...), mais passé un certain niveau de qualité (pas de bouchons, précision, équilibre, bande passante, scène sonore), les gains qui préservent l'équilibre sont difficiles à sur-performer. Eventuellement tester avec du JMR 1132, d'un excellent rapport qualité-prix, et adapté aux enceintes (c'est c'qui n'y a d'dans).
Avant d'aller au delà, vérifier que les coûts de nouveaux cables ne seront pas mieux utilisés sur un autre maillon à améliorer.

;)

Avatar de l’utilisateur
David S
Audiophile
Messages : 66
Inscription : 08 Déc 2014, 09:23

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar David S » 30 Déc 2014, 13:40

Ce que je craindrais avec lui, c'est avant tout les coups de queue sur les belles: il y a risque de les défoncer si il n'y a pas assez de recul


Je fais un copier/coller de cette phrase et je vais sur un site interdit au moins de 18 ans...à tout à l'heure... 8-)

Avatar de l’utilisateur
blues_frérots
Audiophile
Messages : 1880
Inscription : 26 Déc 2014, 13:44
Localisation : Bourgueil (37)

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar blues_frérots » 30 Déc 2014, 14:30

Merci de cette réponse Xavier, et merci de te soucier de l'utilisation chrétienne de mon billard 8-)

le sablage: pourquoi hésiter à mettre en oeuvre une opération qui a toutes les chances d'être bénéfique ? un masochisme larvé, du genre je bois mon rouge trop frais, de peur qu'il soit au mieux de sa forme ?


Ben justement parce que j'ai eu plusieurs retours pas convaincus du sablage , et surtout parce qu'ensuite, le retrait du sable, si on souhaite le faire , semble délicat...

Et puis surtout, j'aimerais savoir quel paramètre d'écoute on va principalement chercher à améliorer, car si sur ce point , je ne ressens pas de manque dans ma pièce, je me dis que le jeu n'en vaut peut être pas la chandelle.Pour aller plus loin et être un peu provoc -peut être JC Reynaud répondra-t-il lui même - si ces enceintes doivent fonctionner uniquement sablées, pourquoi ne pas les sabler d'office? (je pense à certains socles de platines vinyles lestés et emplis de sable)

Cordialement, BF.
JMR Cantabile Suprême / HP JMR1132
Copland CSA-14(2 ECC88 Amperex bugle boy 1962)

Project X-Tension 9CC Evo Ortofon 2M Black /étage phono Copland

Atoll DR-200 SE / 75ohms l'Atelier Acoustik
Audiomat Maestro Mk1 led verte / modulation HCC Neith

2 lignes dédiées direct compteur (ampli/sources)

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5061
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Thierry.G » 30 Déc 2014, 14:53

idée ; pour que ça ne te coûte pas trop cher en transport !
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Xavier - E&M » 30 Déc 2014, 15:32

Le sablage permet de rendre les graves encore plus nets et précis (ce n'est pas un défaut), et ça libère aussi un peu plus le médium.
Sans, ça manque pas, mais avec, c'est encore mieux.
Le sablage complique les manutentions (quand tu auras trimbalé des dizaines d'enceintes entre pièces, étages, déballages-remballages, ..., tu comprendras).
Le sable se retire facilement:

http://enceintesetmusiques.com/forum/viewtopic.php?f=38&t=183

8-)

Avatar de l’utilisateur
blues_frérots
Audiophile
Messages : 1880
Inscription : 26 Déc 2014, 13:44
Localisation : Bourgueil (37)

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar blues_frérots » 30 Déc 2014, 15:36

Ok, vu, merci pour le lien ! Bon, je vais peut être me laisser tenter, surtout que le sable de Loire, il est à mes pieds :P

Et désolé ne n'avoir point pris soin de ton dos :oops:

Cordialement, BF.
JMR Cantabile Suprême / HP JMR1132
Copland CSA-14(2 ECC88 Amperex bugle boy 1962)

Project X-Tension 9CC Evo Ortofon 2M Black /étage phono Copland

Atoll DR-200 SE / 75ohms l'Atelier Acoustik
Audiomat Maestro Mk1 led verte / modulation HCC Neith

2 lignes dédiées direct compteur (ampli/sources)

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Xavier - E&M » 30 Déc 2014, 15:43

Je sais plus la quantité de sable préconisée pour les Cantabile Suprême, faut faire quelques recherches.



Edith 8-) : trouvé un peu au dessus: 1,2 kg par enceinte (sable sec !)


http://enceintesetmusiques.com/forum/viewtopic.php?p=1815#p1815

;)

Avatar de l’utilisateur
blues_frérots
Audiophile
Messages : 1880
Inscription : 26 Déc 2014, 13:44
Localisation : Bourgueil (37)

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar blues_frérots » 30 Déc 2014, 15:47

Merci Madame Edith :mrgreen:
JMR Cantabile Suprême / HP JMR1132
Copland CSA-14(2 ECC88 Amperex bugle boy 1962)

Project X-Tension 9CC Evo Ortofon 2M Black /étage phono Copland

Atoll DR-200 SE / 75ohms l'Atelier Acoustik
Audiomat Maestro Mk1 led verte / modulation HCC Neith

2 lignes dédiées direct compteur (ampli/sources)

Bruno Cooper67
Audiophile
Messages : 514
Inscription : 19 Jan 2014, 17:16

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Bruno Cooper67 » 30 Déc 2014, 20:03

Ce que je craindrais avec lui, c'est avant tout les coups de queue sur les belles: il y a risque de les défoncer si il n'y a pas assez de recul ...

Une enceinte victime d'un coup de queue...
Bravo, Xavier !! Si, si ... :P
Pré et Amplification : YBA ligne 2 sigma HCDT, sources : YBA CD 1 delta, streamer YBA MP100SE, lecture SACD : 3DLAB signature, Project X-périence Acryl, cellule Ortofon MC Quintet blue, pré phono p200, enceintes Pierre-Etienne LÉON Alycastre, câbles : YBA diamond et JMR modulation made by EM - Régénérateur secteur (sources) PS AUDIO P5.

Billoute
Audiophile
Messages : 308
Inscription : 07 Avr 2013, 19:36

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Billoute » 30 Déc 2014, 21:18

Pour pouvoir enlever le sable facilement, j'ai préalablement mis un petit sac poubelle de 15l (type salle de bain). Ca permet de faire glisser le sable facilement de l'enceinte et ne pas salir l'intérieur.

Avatar de l’utilisateur
blues_frérots
Audiophile
Messages : 1880
Inscription : 26 Déc 2014, 13:44
Localisation : Bourgueil (37)

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar blues_frérots » 30 Déc 2014, 21:40

Billoute a écrit :Pour pouvoir enlever le sable facilement, j'ai préalablement mis un petit sac poubelle de 15l (type salle de bain). Ca permet de faire glisser le sable facilement de l'enceinte et ne pas salir l'intérieur.


Bonsoir Billoute,

tu as procédé ainsi sur des CS ? Et peux tu donner ton avis avec et sans sablage?

Cordialement, BF.
JMR Cantabile Suprême / HP JMR1132
Copland CSA-14(2 ECC88 Amperex bugle boy 1962)

Project X-Tension 9CC Evo Ortofon 2M Black /étage phono Copland

Atoll DR-200 SE / 75ohms l'Atelier Acoustik
Audiomat Maestro Mk1 led verte / modulation HCC Neith

2 lignes dédiées direct compteur (ampli/sources)

Billoute
Audiophile
Messages : 308
Inscription : 07 Avr 2013, 19:36

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Billoute » 31 Déc 2014, 09:47

Oui, c'est ce que j'ai fait. Ca m'a permis de le sortir completement dejà 2 fois pour faire des tests. J'avais contacté Jean-Claude pour lui demander le poids et il m'avait indiqué 1.2 Kg. Mais j'avais trouvé ça trop sec, du coup, j'ai pour le moment mis 500g de chaque côté.

Avatar de l’utilisateur
blues_frérots
Audiophile
Messages : 1880
Inscription : 26 Déc 2014, 13:44
Localisation : Bourgueil (37)

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar blues_frérots » 11 Jan 2015, 10:28

Bonjour Billoute, donc ton retour d'expérience montre bien que le sablage n'est pas si incontournable et formaté que cela... Le résultat doit aussi être fonction du reste de la mise en œuvre et de l'environnement des enceintes??
Cordialement, BF.
JMR Cantabile Suprême / HP JMR1132
Copland CSA-14(2 ECC88 Amperex bugle boy 1962)

Project X-Tension 9CC Evo Ortofon 2M Black /étage phono Copland

Atoll DR-200 SE / 75ohms l'Atelier Acoustik
Audiomat Maestro Mk1 led verte / modulation HCC Neith

2 lignes dédiées direct compteur (ampli/sources)

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar Xavier - E&M » 12 Jan 2015, 12:29

Bonjour
Il faut voir si le "trop sec" évalué par Billoute est une affaire de goût, de référence, ou autre.
Quand on est habitué à un système typé "Hi-Fi", avec des graves qui prennent leur temps, la découverte d'un système "normalement rapide" (= correspondant plus à la réalité des sons et de l'enregistrement), passe toujours par une période de frustration. Je le constate régulièrement en faisant souvent découvrir des systèmes d'écoute rapides (ce qui n'est possible que depuis les genérations récentes de systèmes Hi-Fi).
La quantité de sable préconisée par Jean Claude correspond à un rendu sonore au plus près de ce qu'il souhaite et de ce que l'enceinte bien mise en oeuvre et bien associée en électroniques est capable de sortir. Après, on peut parfaitement apprécier un son qui prend plus son temps (notamment pour compenser -et non corriger- les enregistrements très pauvres en dynamique), mais en sachant qu'on modifie le son inscrit dans l'enregistrement, qu'on perd inévitablement en finesse de restitution (mais de très très peu, il y a pas mort d'homme, si je puis me permettre l'expression ces temps-ci ... 8-) ).

Avatar de l’utilisateur
blues_frérots
Audiophile
Messages : 1880
Inscription : 26 Déc 2014, 13:44
Localisation : Bourgueil (37)

Re: Cantabile Suprême, 1° impressions, retours et infos

Message non lupar blues_frérots » 12 Jan 2015, 13:51

Merci de ce commentaire Xavier, je pense que je vais me lancer et on verra bien si cela apporte un plus pour moi.
Cordialement, blues_frérots.
JMR Cantabile Suprême / HP JMR1132
Copland CSA-14(2 ECC88 Amperex bugle boy 1962)

Project X-Tension 9CC Evo Ortofon 2M Black /étage phono Copland

Atoll DR-200 SE / 75ohms l'Atelier Acoustik
Audiomat Maestro Mk1 led verte / modulation HCC Neith

2 lignes dédiées direct compteur (ampli/sources)


Revenir vers « Les enceintes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité