Le coin des cinéphiles

Films, séries, émissions, vos critiques et coups de cœur ...
Répondre
Avatar du membre
blues_frérots
Audiophile
Messages : 3197
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44

Message non lu 13 août 2017, 10:41

Plus humblement, pour moi hier soir , un "petit" film français, mais réussi, juste, sans esbroufe, sur l'univers des Sapeurs Pompiers.
Ce film nous change des "sujets" de téléréalité débiles , c'est une fiction mais au plus près de l'action avec un récit assez juste de ce qu'est la vie d'une petite caserne du sud de la France, avec ses professionnels épaulés par les volontaires qui font malheureusement de plus en plus défaut.
En plus , le casting est excellent avec un Roschdy Zem évidemment impeccable, et une Emilie Duquenne décidément capable de tout jouer.

Ce film est totalement à l'opposé de "Backdraft" de Ron Howard, certes plus haletant et spectaculaire,et avec une distribution prestigieuse, mais dont l'invraisemblance était quand même la marque de fabrique pour quiconque a monté une fois une garde dans une caserne...
C'est un sujet qui me tient à cœur ayant été pendant 15ans Médecin Sapeur Pompier Volontaire.

Allez les voir ces Hommes du Feu, ils méritent notre attention et notre soutien :oldy:

Image

Avatar du membre
blues_frérots
Audiophile
Messages : 3197
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44

Message non lu 14 août 2017, 23:17

iPodz a écrit :
09 juil. 2017, 15:09
LE CAIRE CONFIDENTIEL de Tarik SALEH.
Image

Prenez une call-girl égorgée au Nil Hilton et un député dans le béton proche d'Hosni Mubarak, ajoutez-y un peu de haschich et beaucoup de bakchich, plongez-y un flic lambda qui va retrouver un peu de dignité grâce à l'amour (d'un père ou d'une pute ?), nappez le tout avec la révolution Égyptienne de 2011 et les événements de la place Tahrir et vous obtenez rien de moins que l'équivalent du L.A. Confidential de Curtis Henson version arabe.
Et quand vous voyez la qualité des cadres, la photographie désaturée, le regard inédit sur le Caire, les acteurs au top (mention spéciale à cette belle gueule de Fares Fares), et cette absence total de manichéisme, vous avez pour sûr avec LE CAIRE CONFIDENTIEL, le polar de l'année 2017 !!!

:thks:
:ghee: :ghee:

Merci mon pote, je peux te dire qu'on suit de près tes critiques dans les vignes !!

Vu ce soir , en VOST bien sûr, au Cinéma de l'Amicale, un peu en retard certes, mais vache que ça valait le coup. Allez le voir les copains, Mister iPodz a encore totalement raison, et il marche tellement bien ce polar, qu'il est encore donné comme passant dans 297 salles en France ( sur Allociné ) .

Sérieux, vraiment un très bon film :gun:

Avatar du membre
iPodz
Audiophile
Messages : 1041
Enregistré le : 09 déc. 2015, 18:13

Message non lu 15 août 2017, 08:14

:pouce:

:thks:
CD/SACD/BR OPPO BDP-103 EU + damper ARTESANIA
AMPLI/DAC HEGEL H80 75w + 75w
H.P. JMR FOLIA Jubilé + Pieds MISSION sablés + Vibb Eaters ENTREQ
CABLES HIFI CABLES & Cie séchat/Horus + JMR HP 1132 + Barrette Mezzo ACTINOTE
CASQUE PHILIPS X1 + MICROMEGA Myzic

Avatar du membre
blues_frérots
Audiophile
Messages : 3197
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44

Message non lu 20 août 2017, 21:12

iPodz a écrit :
23 juil. 2017, 16:07
DUNKIRK de Christopher NOLAN.
Image

Hormis un excès de patriotisme dans les dix dernières minutes et une narration à la temporalité un poil surprenante, DUNKIRK de Nolan est une fois de plus une énorme claque visuelle et sensorielle.
Ne s’embarrassant ni des hauts gradés et de leurs salles des grandes manœuvres, ni des traditionnels actes de bravoures en solitaires, le réalisateur met en place un puzzle assez diabolique (MEMENTO, INCEPTION) où s'imbrique tour à tour des séquences d'une tension (l'ouverture), d'une virtuosité (scènes aériennes) et d'une beauté absolument imparable (quasi tout le métrage).
Ce film de fuite (et qui se transformera en mini victoire), est finalement un vrai et grand hommage à tous les civils ayant porté aveuglément secours à bord de leurs embarcations de fortune aux 300.000 soldats piégés dans ce trou à rats.
Ce survival est aussi le leur.
:thks:
Enfin vu ce soir (j'ai attendu la VOST chez ma Wafette) et encore sous le choc : je vénère ce metteur en scène :ohmg: :ohmg:

En fait, mon dernier choc de cet ordre au cinoche, c'était pour "Blackswan" ...

Vache, quel film, quelle mise en scène, quel suspense (alors qu'un bon livre d'Histoire aurait normalement pu suffire...), quelle photo y compris dans l'horreur la plus absolue . Stupéfiant.

Moi qui ai toujours été passionné par l'aviation de la seconde guerre mondiale, je trouve en particulier que les scènes aériennes sont époustouflantes de justesse et de réalisme. Relisez "Le Grand Cirque" de Pierre Clostermann, ce que vivent les trois pilotes de Spitfire dans ce film est écrit à longueurs de pages de cette grande autobiographie historique.

Au total donc, allez -y si ce n'est pas fait :oldy:

Avatar du membre
blues_frérots
Audiophile
Messages : 3197
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44

Message non lu 20 août 2017, 21:32

Bon, sinon, triste nouvelle ce soir , Jerry Lewis a rejoint le paradis des clowns==>
http://abonnes.lemonde.fr/culture/artic ... _3246.html

Un petit souvenir , tellement irrésistible ==>



:thks:

Avatar du membre
iPodz
Audiophile
Messages : 1041
Enregistré le : 09 déc. 2015, 18:13

Message non lu 26 août 2017, 20:59

blues_frérots a écrit :
20 août 2017, 21:32
Bon, sinon, triste nouvelle ce soir , Jerry Lewis a rejoint le paradis des clowns==>
http://abonnes.lemonde.fr/culture/artic ... _3246.html

Un petit souvenir , tellement irrésistible ==>



:thks:
Un des plus grand film comique... avec The Party de Black Edwards !!! ;)

Image
120 BATTEMENTS PAR MINUTE de Robin Campillo.

Tout comme EASTERN BOYS, vu ce mercredi sur Arte, qui m'a bien plu, romance homo sur fond de thriller gangsta des pays de l'est, 120 BATTEMENTS PAR MINUTE de Robin Campillo est le film sur la mort le plus vivant et enthousiasmant que j'ai vu ces dernières années...
Racontant les débuts d'Act Up Paris, les scènes alternent réunions, débats, manifs, sexe, disparitions. Le film a cette intelligence de ne jamais faire des ses activistes des héros mais bien des citoyens prenant en mains leurs destins, décidé à ne jamais baisser les bras malgré l’effarement et les douleurs.
Politiquement personne n'est oublié, des labos opportunistes en passants par les dirigeants d'un Etat amorphe. Au sein même d'Act Up on retrouve certaines ambivalences qui rendent le métrage tout sauf manichéen.
Mélangeant avec pudeur et justesse l'intime et le publique, Robin Campillo parvient avec une narration rythmé (quelle bande son !!!), une mise en scène d'une fluidité incroyable (2h20 qui paraissent 1h30 !) et un montage audacieux (ces poussières qui deviennent des cellules !!!), il parvient donc a fusionner magistralement Eros & Thanatos.
Beau à pleurer...

:thks:
CD/SACD/BR OPPO BDP-103 EU + damper ARTESANIA
AMPLI/DAC HEGEL H80 75w + 75w
H.P. JMR FOLIA Jubilé + Pieds MISSION sablés + Vibb Eaters ENTREQ
CABLES HIFI CABLES & Cie séchat/Horus + JMR HP 1132 + Barrette Mezzo ACTINOTE
CASQUE PHILIPS X1 + MICROMEGA Myzic

Avatar du membre
iPodz
Audiophile
Messages : 1041
Enregistré le : 09 déc. 2015, 18:13

Message non lu 02 sept. 2017, 18:05

Ce matin...

PETIT PAYSAN d'Hubert CHARUEL.
Image

Bien loin des problématiques sur le bien être animale ou les revendications de L214 en général, aux antipodes des soucis générés par la PAC européenne (encore que), PETIT PAYSAN d'Hubert Charuel (enfant de la balle agricole) questionne plutôt les liens qui nous attache à notre métier, jusqu'où sommes nous prêt à aller pour garder notre gagne pain.
Pierre (Swann Arlaud impeccable) est seul à la tête d'une petite exploitation de vaches laitières. Tout roule jusqu'au jour ou une de ses ruminantes est atteinte par la FHD (fièvre hémorragique contagieuse)... pour sauver le reste du troupeau, il décide de passer outre les autorités vétérinaires, accessoirement représentées par sa caution morale de sœur (excellente Sara Giraudeau), et de brûler puis d'enterrer le bovidé infecté.
La complexité du métrage repose sur deux thématique contradictoire, l'amour des bêtes et leurs exploitation. Toute la puissance de la séquence de la mise à mort à la masse se trouve là dedans. Comment rester humain, rationnel, compréhensif quand on tire son revenu d'animaux dont on abuse ? Pourquoi se plier à la loi de la nature (maladie, épidémie) alors qu'on peut simplement jeter la malade ? Mieux, en voler une chez le voisin juste en changeant le numéro de "Marguerite" via sa bague d'oreille (je ne suis pas un numéro, je suis une vache libre).
En voyant cette fausse empathie, j'ai repensé à LA PROMESSE des frères Dardenne, où Olivier Gourmet se débarrassait tout aussi facilement d'un travailleur émigré mort sur son chantier. Jiminy Criquet étant joué ici par Jérémie Renier incarnant son fils...
Sauvegarde de soi, protection de l’intérêt général, égoïsme Vs Philanthropie, PETIT PAYSAN creuse le sillon qui fait notre société moderne, tiraillée entre Humanité et profits.
Un film à l'effet bœuf !!!

:thks:
CD/SACD/BR OPPO BDP-103 EU + damper ARTESANIA
AMPLI/DAC HEGEL H80 75w + 75w
H.P. JMR FOLIA Jubilé + Pieds MISSION sablés + Vibb Eaters ENTREQ
CABLES HIFI CABLES & Cie séchat/Horus + JMR HP 1132 + Barrette Mezzo ACTINOTE
CASQUE PHILIPS X1 + MICROMEGA Myzic

Avatar du membre
iPodz
Audiophile
Messages : 1041
Enregistré le : 09 déc. 2015, 18:13

Message non lu 03 sept. 2017, 13:57

Ce jour...

WIND RIVER de Taylor SHERIDAN.
Image

Comme si Tony Hillerman écrivait ses polars indiens sur les terres de Jim Harrison, là où on se gèle un peu le cul...
Il y a un peu de ça dans WIND RIVER, une histoire de dépossession d'identité, de terres, un film sur le deuil, la perte... celle des repaires quand on se retrouve face à la sauvagerie, pas celle de la Nature mais plutôt celle des hommes. Celle qui fait que vous violez une gamine parce que vous êtes bourré... et en nombre supérieur.
Ecrit et tourné par l'auteur de SICARIO, on retrouve chez Taylor Sheridan cette appétence pour la violence sèche (sacré gunfight !), les personnages qui traînent leurs casseroles.et les atmosphères lourdes annonciatrices d'orages.
Alors quand les instruments de Nick Cave et Warren Ellis vous souligne à quel point les grands espaces sauvages peuvent être à la fois magnifique et mortels, on finit emballé par ce western moderne qui nous rappelle que l'animal le plus dangereux en liberté, c'est nous.

:thks:
CD/SACD/BR OPPO BDP-103 EU + damper ARTESANIA
AMPLI/DAC HEGEL H80 75w + 75w
H.P. JMR FOLIA Jubilé + Pieds MISSION sablés + Vibb Eaters ENTREQ
CABLES HIFI CABLES & Cie séchat/Horus + JMR HP 1132 + Barrette Mezzo ACTINOTE
CASQUE PHILIPS X1 + MICROMEGA Myzic

Avatar du membre
thierry poirier
Audiophile
Messages : 1577
Enregistré le : 03 févr. 2014, 21:54
Localisation : Rennes - Bretagne

Message non lu 03 sept. 2017, 14:08

iPodz a écrit :
02 sept. 2017, 18:05
Ce matin...

PETIT PAYSAN d'Hubert CHARUEL.
Image

Bien loin des problématiques sur le bien être animale ou les revendications de L214 en général, aux antipodes des soucis générés par la PAC européenne (encore que), PETIT PAYSAN d'Hubert Charuel (enfant de la balle agricole) questionne plutôt les liens qui nous attache à notre métier, jusqu'où sommes nous prêt à aller pour garder notre gagne pain.
Pierre (Swann Arlaud impeccable) est seul à la tête d'une petite exploitation de vaches laitières. Tout roule jusqu'au jour ou une de ses ruminantes est atteinte par la FHD (fièvre hémorragique contagieuse)... pour sauver le reste du troupeau, il décide de passer outre les autorités vétérinaires, accessoirement représentées par sa caution morale de sœur (excellente Sara Giraudeau), et de brûler puis d'enterrer le bovidé infecté.
La complexité du métrage repose sur deux thématique contradictoire, l'amour des bêtes et leurs exploitation. Toute la puissance de la séquence de la mise à mort à la masse se trouve là dedans. Comment rester humain, rationnel, compréhensif quand on tire son revenu d'animaux dont on abuse ? Pourquoi se plier à la loi de la nature (maladie, épidémie) alors qu'on peut simplement jeter la malade ? Mieux, en voler une chez le voisin juste en changeant le numéro de "Marguerite" via sa bague d'oreille (je ne suis pas un numéro, je suis une vache libre).
En voyant cette fausse empathie, j'ai repensé à LA PROMESSE des frères Dardenne, où Olivier Gourmet se débarrassait tout aussi facilement d'un travailleur émigré mort sur son chantier. Jiminy Criquet étant joué ici par Jérémie Renier incarnant son fils...
Sauvegarde de soi, protection de l’intérêt général, égoïsme Vs Philanthropie, PETIT PAYSAN creuse le sillon qui fait notre société moderne, tiraillée entre Humanité et profits.
Un film à l'effet bœuf !!!

:thks:

Le paysan tout seul doit se dépêtrer de ses problèmes alors que pour l'économie virtuelle, il a été facile aux banques de maquiller les emprunts toxiques en emprunts pas toxiques et la machine à prêter ne s'est pas arrêter pour autant alors que pour un canard à priori malade, les décisions ont été plus radicales...
Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir - Jean de La F.
Platine vinyle Acoustic Research cellule Sumiko Blue Point
Lecteur CD, Pré ampli et Amplis de puissance Yba Alpha 2 HCDT
Enceintes Pierre Étienne Leon Quattro & Classic
Câblages MPC Audio Mélodie // Présence

Avatar du membre
blues_frérots
Audiophile
Messages : 3197
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44

Message non lu 09 sept. 2017, 17:47

Salut les cinéphiles :thks:

Une petite recommandation pour un film d'un décidément énorme réalisateur ....

Je vais ai déjà fait part de ma vénération de Christopher Nolan , pour entre autres "Interstellar" et "Inception", et tout récemment pour "Dunkirk" dont je suis ressorti sonné.

Et bien cet après midi , petit visionnage en amoureux avec Wafette sur le Pana du S3 du premier film de ce sacré diable de Nolan : "Following" (Le suiveur) , thriller de 69 minutes tourné en noir et blanc et sorti en 1998.
On trouve déjà dans cette pépite les caractéristiques du style Nolan, et en particulier la narration non chronologique, avec des feed back qui aident le suspense à monter, et un retournement de situation génial à la fin. Alors, certes, il faut apprécier cette façon de filmer et de narrer (certains n'ont toujours pas digéré les poupées russes d'Inception..) mais quand on rentre dedans, c'est définitivement génial.

Bref, si vous ne connaissez pas ce premier film de Nolan , jetez vous dessus, tout y est et surtout son avenir est écrit en filigranne, celui d'un des plus grands de la première moitié du XXI ème siècle :ohmg:

Image

Définitivement génial :grad:

Cordialement, BF.

PS/ un petit lien sympa sur ce réalisateur, même si je ne partage pas complètement le "classement" adopté, mais c'est le propre des classements ne n'être jamais que personnels :mrgreen: ==>
http://www.konbini.com/fr/entertainment ... erstellar/

Avatar du membre
iPodz
Audiophile
Messages : 1041
Enregistré le : 09 déc. 2015, 18:13

Message non lu 09 sept. 2017, 20:12

Pas mieux B.F. !
Pour moi, Nolan est le fils caché de Michael Mann... même rigueur des cadres, même photographie chiadée, même travelling ultra-slow, une sorte de maniérisme classieux ou de sobriété très stylée. :ko:

MON classement Nolan's movies:
1. Inception
2. The Dark Knight
3. The Prestige
4. Rises
5. Insomnia
6. Interstellar
7. Memento
8. Begins
9. Following

:thks:
CD/SACD/BR OPPO BDP-103 EU + damper ARTESANIA
AMPLI/DAC HEGEL H80 75w + 75w
H.P. JMR FOLIA Jubilé + Pieds MISSION sablés + Vibb Eaters ENTREQ
CABLES HIFI CABLES & Cie séchat/Horus + JMR HP 1132 + Barrette Mezzo ACTINOTE
CASQUE PHILIPS X1 + MICROMEGA Myzic

Avatar du membre
blues_frérots
Audiophile
Messages : 3197
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44

Message non lu 09 sept. 2017, 23:25

Salut iPodz,

Et "Dunkerque" , tu le situes où ??

:alcool:

Avatar du membre
iPodz
Audiophile
Messages : 1041
Enregistré le : 09 déc. 2015, 18:13

Message non lu 10 sept. 2017, 08:07

blues_frérots a écrit :
09 sept. 2017, 23:25
Salut iPodz,

Et "Dunkerque" , tu le situes où ??

:alcool:
MON classement Nolan's movies:
1. Inception
2. The Dark Knight
3. The Prestige
4. Rises
5. Insomnia
6. Interstellar
6.2 Dunkirk
7. Memento
8. Begins
9. Following

:alcool:
CD/SACD/BR OPPO BDP-103 EU + damper ARTESANIA
AMPLI/DAC HEGEL H80 75w + 75w
H.P. JMR FOLIA Jubilé + Pieds MISSION sablés + Vibb Eaters ENTREQ
CABLES HIFI CABLES & Cie séchat/Horus + JMR HP 1132 + Barrette Mezzo ACTINOTE
CASQUE PHILIPS X1 + MICROMEGA Myzic

Avatar du membre
blues_frérots
Audiophile
Messages : 3197
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44

Message non lu 10 sept. 2017, 08:54

Après, la difficulté, c'est que "Following" est déjà à 15/20 ...

laurent M
Audiophile
Messages : 331
Enregistré le : 18 oct. 2015, 10:44
Localisation : vernegues dans le 13

Message non lu 10 sept. 2017, 13:40

pas encore vu le dunkerque, mais j'aime bien Nolan, pas forcément toute ça filmo, mais ya quelques chefs d'œuvres incontournables. ;)

sinon quelqu'un à vu le dernier besson ?
hifi : magnepan MG 1.7, bloc mono xindak PA1, pre amp xindak CA1,lecteur cd/sacd yamaha s2000,câbles viablue, pangea
HC : DALI ikon mk2, marantz SR 7007, marantz UD 7007, mitsubishi 7800, lumene 2 mètre de base, câbles viablue, audioquest,pangea,real câble.

Avatar du membre
blues_frérots
Audiophile
Messages : 3197
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44

Message non lu 10 sept. 2017, 13:55

sinon quelqu'un à vu le dernier besson ?
Il me semble que Mister iPodz l'a chroniqué un peu plus haut dans le fil :siffle:

EDIT / et ben non, je retrouve pas, j'ai dû rêver, étonnant que notre Monsieur Cinéma à nous ne l'ait pas encore vu :comprendpas: :mrgreen:

Avatar du membre
blues_frérots
Audiophile
Messages : 3197
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44

Message non lu 10 sept. 2017, 19:07

Cet après-midi dimanche, une petite séance sympa chez Wafette ==>

Image

Petit film très sympa, qui , sous la forme d'un road movie déjanté et improbable, nous a fait passer un moment délicieux !!

Tout à la fois comédie grinçante et satire sociale, tour à tour tendre et cruelle, elle est servie par un formidable trio d'actrices : Yolande Moreau , ses mots croisés et son essuie glace , Julie Depardieu touchante en amoureuse incomprise, et India Hair, vraiment excellente dans son premier rôle-titre .
J'avais déjà beaucoup aimé cette jeune actrice dans "Camille redouble" et je la crois promise à un bel avenir :pouce: (et c'est pas parce qu'elle est de chez moi : elle est née et a fait ses études à Saumur :mrgreen: )

Si vous voulez passer un bon moment, d'où vous sortirez en forme et optimistes malgré le sujet qui est , malheureusement , tristement d'actualité, allez voir Aglaé préparer ses crash tests ...

Bonne soirée les cinéphiles, cordialement, BF.

Avatar du membre
iPodz
Audiophile
Messages : 1041
Enregistré le : 09 déc. 2015, 18:13

Message non lu 10 sept. 2017, 20:27

blues_frérots a écrit :
10 sept. 2017, 13:55
sinon quelqu'un à vu le dernier besson ?
Il me semble que Mister iPodz l'a chroniqué un peu plus haut dans le fil :siffle:

EDIT / et ben non, je retrouve pas, j'ai dû rêver, étonnant que notre Monsieur Cinéma à nous ne l'ait pas encore vu :comprendpas: :mrgreen:
Oui effectivement, je l'ai vu... et ça se laisse voir...
J'ai un rapport conflictuel avec Besson. Pour moi ce n'est pas un cinéaste, c'est un homme d'affaires.
C'est le George Lucas hexagonale, le mec qui rêve de faire des blockbusters à la française qui rapportent du pognon à la ricaine, pour la faire courte.

Son dernier, Valerian, reste plutôt regardable, visuellement bien foutu, beaux CGI, rythme soutenu, humour pour une fois pas trop raz des pâquerettes... même le couple Valerain/Laureline est plutôt sympa, avec un perso féminin plutôt riot girl, qui se laisse pas marcher sur les pieds, une forte tête quoi, ça lui change (Cara Delevingne) du rôle tout pourri de sorcière à 2 cents dans Suicide Squad...
Les faiblesses comme toujours se situent dans l'histoire cul cul au possible, les seconds couteaux sont aussi épais qu'une feuille de papier bible, bref, une fois qu'arrive le The End, on se dit tout ça pour ça...
Et pis , ce qui faisait le sel de la bd d'origine (les voyages temporels) sont totalement absent ici... dommage...

En résumé, un bon spectacle du dimanche soir... :siffle:

:thks:
CD/SACD/BR OPPO BDP-103 EU + damper ARTESANIA
AMPLI/DAC HEGEL H80 75w + 75w
H.P. JMR FOLIA Jubilé + Pieds MISSION sablés + Vibb Eaters ENTREQ
CABLES HIFI CABLES & Cie séchat/Horus + JMR HP 1132 + Barrette Mezzo ACTINOTE
CASQUE PHILIPS X1 + MICROMEGA Myzic

Avatar du membre
iPodz
Audiophile
Messages : 1041
Enregistré le : 09 déc. 2015, 18:13

Message non lu 16 sept. 2017, 13:48

La douleur du matin...

MOTHER ! de Darren ARONOFSKY.
Image


On pouvait avoir quelques doutes, voir des réticences, en voyant certains de ses films (qui a dit puddings ?) précédents comme NOAH ou THE FOUNTAIN, mais il ressortait quand même ici où là une poignée de plans sublimes.
Mais là, avec sa MOTHER !, qu'est ce que t'as voulu faire Darren ? Tu veux nous dire un truc sur la hantise de la page blanche ? Nous pondre LE pensum sur l'amour qui vampirise tout ?
A force de vouloir tout dire, tout raconter, tout nous montrer, on fini par ne plus trop savoir où on en est... Comment peut-on être aussi creux en accouchant de tels péplum du signifiant ?!?! C'est simple, quand j'ai vu le film, j'avais l'impression de voir les coups de stabilo sur les passages capitaux du scénario !!!
Ça tire dans tous les sens (au sens propre comme au figuré !) sans atteindre aucune cible. Ça pioche allègrement dans THE HAUNTING (Wise 1963), THE OTHERS (Amenabar 2001) et même IN THE MOUTH OF MADNESS (Carpenter 1994) sans jamais leurs arriver à la chaussette. Pire, on croirait que ces chef d'œuvres n'ont jamais existé tellement le niveau de grotesque, d'humour involontaire et de n'importnawak atteint des sommets...
Me reste plus qu'une seule solution, allez brûler un cierge et prier: Sainte MOTHER ! de Dieu, délivre nous définitivement de ses purges !!!

:gourdin:
CD/SACD/BR OPPO BDP-103 EU + damper ARTESANIA
AMPLI/DAC HEGEL H80 75w + 75w
H.P. JMR FOLIA Jubilé + Pieds MISSION sablés + Vibb Eaters ENTREQ
CABLES HIFI CABLES & Cie séchat/Horus + JMR HP 1132 + Barrette Mezzo ACTINOTE
CASQUE PHILIPS X1 + MICROMEGA Myzic

Avatar du membre
blues_frérots
Audiophile
Messages : 3197
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44

Message non lu 16 sept. 2017, 14:46

THE HAUNTING (Wise 1963)


:ohmg: :ohmg:

On n'a jamais fait mieux en fait ....

:twisted:

Répondre
  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité