Journée test d'amplificateurs sur enceintes JMR Abscisse

Préamplificateurs, amplificateurs de puissance, intégrés ...
Répondre
Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9813
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 10 nov. 2012, 11:56

Bonjour

J'envisage de proposer une journée d'écoutes avec pour thème les amplifications des enceintes JMR Abscisse.

Plusieurs motivations pour cette proposition:
-permettre aux personnes intéressées d'évaluer plusieurs amplifications, pouvant être envisagés pour des enceintes de qualité. Les expérimentations valent pour les Abcisse, choisies pour leurs performances sur de nombreux critères qualitatifs de restitution, mais les résultats (les typologies de rendu) des amplificateurs sont intéressants et utilisables sur nombre d'autres enceintes JMR.
-opérer un test d'écoute, un peu sur le modèle du dernier test d'écoute -le "test de Vincennes", faisant partie de l'étude menée par Claudia Fritz sur les violons. En jeu: l'audibilité des typologies de rendu sonore et musical: un test en aveugle, mais pas en protocole ABX.

Donc ces écoutes peuvent intéresser:
-les personnes cherchant des amplifications possibles pour les enceintes JMR Abscisse, avec une certaine idée des palettes de rendu possibles. Ces résultats sont extensibles à d'autres modèles d'enceintes JMR: Cantabile Suprême et Anniversaire en premier lieu, et autres modèles de la marque.

-les personnes désireuses d'évaluer la variabilité de rendu permise par différentes amplifications. Les écoutes en aveugle en protocole ABX sont très peu porteuses de résultats: peu de tests ABX réussis avec les électroniques, et résultats d'ABX trop faiblement informatifs; l'expérience vise à évaluer la possibilité d'obtenir plus de résultats, et des résultats plus informatifs: plus d'informations sur les différences relevées (caractérisation des écoutes, alors que les ABX ne peuvent que certifier l'existence d'une différence, sans apporter le moindre élément sur sa nature)


Le principe des écoutes proposées:
-protocole d'écoute en aveugle: les éléments d'amplifications en écoute sont cachés aux testeurs, l'identification des amplificateurs n'est pas accessible. Les caractérisations ou la reconnaissance ne sont accessibles que par l'audition sonore
-les sons écoutés seront des musiques, soit proposées sur certaines phases de test, soit au choix des testeurs
-le volume d'écoute n'est pas fixe, il est lui aussi laissé à la liberté des testeurs. On veillera à ce que le mode de modification du volume ne puisse en lui même permettre l'identification des appareils en test.
Un des buts n'est pas d'identifier formellement tel ou tel ampli, ou de voir s'il est possible de le faire, mais voir ou vérifier s'il est toujours possible de caractériser, et quelles sont ces caractérisations, des différents rendus sonores et musicaux, et rendre compte de l'éventuelle concordance des caractérisations par un ensemble de testeurs.

La forme des réponses est à étudier, de manière à chercher les possibilités de tirer des enseignements, des confirmations ou infirmations sur l'écoute en général, et évidement des informations sur les amplifications à opérer avec les enceintes en écoute.
Je compte utiliser notamment comme base de départ, avec évolutions possible à définir avec vous, le protocole de test du "test de Vincennes", élaboré par la chercheuse Claudia Fritz, chercheuse au CNRS. J'ai participé à ce test. Même si je suis dubitatif sur certains aspects, certaines choses ont été très bien faites, pensées et organisées, et peuvent servir à l'élaboration de l'expérience proposée.
Modifié en dernier par Xavier - E&M le 10 nov. 2012, 15:02, modifié 8 fois.

Avatar du membre
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 5158
Enregistré le : 14 sept. 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Message non lu 10 nov. 2012, 12:26

Quand ?
Transport Mark Levinson 37 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et HP Legato Scherzo.

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9813
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 10 nov. 2012, 12:49

Pas encore décidé, la date est à fixer avec les personnes intéressées.

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9813
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 10 nov. 2012, 12:57

Memento brouillon des aspects à envisager pour le test (vous pouvez enrichir ou débattre sur ces aspects):

-fiche questionnaire de réponses pour compulser les résultats, réactions et avis individuels: le test se fait pour partie de manière strictement individuelle, même si l'écoute peut être collective.
Il peut aussi y avoir des échanges collectifs, mais dans un 2° temps seulement pour ne pas perturber l'analyse individuelle "primale".
-choix de caractéristiques sonores, avec échelle de valeur comparative (réponse à pointer sur une échelle graduée)
-préférence / adéquation avec les enceintes, observations et justifications
-"fidélité"
-"présence"
-bande passante: extrémités, régularité
-défauts, réserves ?
-après une première partie de test pour évaluation et "mise en jambe", possibilité d'envisager un test à blanc sur matériels extrêmes, pour "caler" certaines phases de test,
ou bien pour se mettre d'accord sur la nature de certains critères à évaluer

-analyses A/B entre 2 appareils sélectionnés (écoutes ampli A/ampli B / ampli A/ampli B)

- Sur 3 ampli écoutés l'un après l'autre: progression globale qualitative montante, ou descendante ?...
- présences d'éléments d'écoutes de contrôle, pour "mesurer" la stabilité (la fiabilité) des réponses
- choix du nom des amplis pour neutralité. (exemple possible: ampli 234, ampli 342, ampli 243, ampli 432).
- phases de test sans nomination d'appareils, juste des écoutes comparatives avec question précises, appréciations libres, réponses sur des échelles de valeur (réponse à pointer sur une échelle graduée)
-un principe pour moi impératif et essentiel: ce test ne comportera aucun piège destiné à tromper les auditeurs.
-le test n'est pas destiné à évaluer les participants, mais bien à tenter d'évaluer les différences sonores de rendu, consécutives aux changements d'amplifications, et objectiver la réalité de ces différences de rendu sonore audible.

Si l'expérience semble aller dans ce sens, on pourra éventuellement tenter un test ABX ou un AB, ou envisager ce développement ultérieur de l'expérience.

Un "traitement" analytique des fiches réponses sera fait par la suite, et les résultats seront ensuite rendus publics, comme les éléments de test (appareils et systèmes écoutés à chaque phase de test).

On définira peu à peu le protocole et l'organisation.
Il sera utile pour cela que j'indique les éléments du "test de Vincennes" qui peuvent être intéressants à reprendre.

Avatar du membre
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 5158
Enregistré le : 14 sept. 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Message non lu 10 nov. 2012, 16:31

Y'aura du Syber ?!!..
Transport Mark Levinson 37 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et HP Legato Scherzo.

Jean.B
Audiophile
Messages : 699
Enregistré le : 06 oct. 2012, 17:41

Message non lu 10 nov. 2012, 19:30

Y'aura du Café ?

Jean.B
Audiophile
Messages : 699
Enregistré le : 06 oct. 2012, 17:41

Message non lu 11 nov. 2012, 19:42

Heu, évidement, faut stabiliser la source...
Qu'entends tu par là ? *
En choisir une et une seule ?
Et si elle n'est pas bonne ( je veux dire pas absolument neutre),ils feront quoi ?..
De probables erreurs de jugement !
:idea: Par expérience ,
c'est la zapette qu'il va vous falloir stabiliser! :-))
( en langage clair ; lui confisquer !! ) :lol:

(*) la réponse :
Par là j'entends rien du tout !
n'est pas admise dans le protocol test !

Jean.B
Audiophile
Messages : 699
Enregistré le : 06 oct. 2012, 17:41

Message non lu 12 nov. 2012, 13:09

Et moi un doute sur l'ellue ... :mrgreen:
NEUTRE pour moi ne signifie pas nul et sans saveur , mais n'ajoutant ou n'enlevant rien au message ..
et très franchement et très sérieusement, (oui vous ne rêvez pas ..cela m'arrive parfois lorsque la cause l'exige !)
reconnaissez avec moi que ce n'est pas si évident à trouver dans le panel actuel ou c'est souvent:
Trop comme ceci ou pas assez comme cela !!!
Modifié en dernier par Jean.B le 14 févr. 2016, 23:44, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9813
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 13 nov. 2012, 23:46

Bonsoir

Les réflexions progressent.
Ca s'oriente vers un scindement probable des 2 expérimentations, en 2 opérations distinctes:

-faire des écoutes des enceintes JMR Abscisses sur divers amplis, pour évaluer la typologie résultante sur l'écoute, permettant d'avoir une idée des rendus accessibles en fonction de différents appareils, à différentes gammes de prix; avoir (et faire partager) des expériences sur diverses caractéristiques de restitution, que l'on peut obtenir en faisant simplement varier l'amplification. Ca donne par ailleurs un aperçu assez explicite sur la transparence de ces enceintes, et l'intérêt pour des enceintes de ce type de soigner les maillons associés;
On tentera quelques expériences visant à mettre en place et vérifier les process de l'expérience suivante, décrite ci dessous; Les écoutes seront, au moins pour parties, réalisées en aveugle (durant l'écoute, les amplificateurs utilisés ne seront pas identifiables en tant qu'objets, seul leur rendu sonore sera accessible).

-un test, une expérimentation "Enceintes et Musiques", pour tenter d'évaluer la fiabilité et l'objectivité des caractérisations de rendu par le moyen des écoutes. Cet angle de vue semble évident et tautologique à beaucoup, mais pour certains, les écoutes ne sont ni fiables, ni objectives, à la différence (et parfois en stricte opposition) des résultats de mesures et de certains tests réalisés en aveugle.
Tenter un test en aveugle, mais permettant d'objectiver les possibles performances des évaluations par les écoutes. Et dans le même temps, tenter de montrer de manière fiable que les différences de rendu liées aux différentes amplifications associées ne sont pas que des vues de l'esprit.
Pour résumer, assurer l'objectivité des différences de rendu ressenties à l'écoute de différentes amplifications, et l'objectivité possible des évaluations faites par les écoutes. Car il redevient nécessaire de reposer ce qui est évidence pour certains, et pas du tout assuré, jusqu'à abus des sens pour d'autres. Et à l'intention de ces derniers, tenter d'objectiver les différences de rendu procurées par des amplifications différentes; car ce point est remis en cause, notamment à cause de la non concordance apparente avec les résultats obtenus par les mesures et les tests ABX.

Notre but n'est pas de nous opposer aux résultats de mesures et de tests ABX, mais d'en montrer les limites, et dénoncer les dérives abusives faites autour de ces modes d'évaluation. (Notamment l'utilisation -normalement non autorisée par le protocole ABX - de tests échoués pour affirmer l'absence de différences audibles entre appareils, et par conséquence l'affirmation -fausse selon nous- de la grande identité des rendus quelles que soient les amplifications associées).

Il y a donc bien une hypothèse de départ à cette expérimentation; hypothèse nourrie par les expériences d'écoutes, avec (nous pensons) des résultats efficaces, répétés, et concordants sur la caractérisation des rendus par les seules écoutes, et soulignant l'importance à accorder aux choix des électroniques à associer aux enceintes.

Jean.B
Audiophile
Messages : 699
Enregistré le : 06 oct. 2012, 17:41

Message non lu 14 nov. 2012, 12:12

Salut Xavier ,

Tu prêches la pour un convaicu..
Il est évident que le tandem AMPLI/ENCEINTE est fondamental pour la restitution pleine et entière des capacités du couple et plus précisément celle du dernier maillon !
Je m'en réfère une fois de plus à mes écoutes avec LOU et en solo des ATC qui semblaient sans limite et s'amélioraient à chacune des montées en gamme (plutôt en puissance courant délivré d'ailleurs ) des amplis qu'on lui associait successivement..
Jamais auparavant je n'avais constaté autant de "marge" sous le pieds sur une enceinte dans ce creneau tarifaire (3500 )voir dans l'absolu ,et c'est à ce titre que je les trouve remarquables ..
Vouloir faire cela avec ces JMR que je ne connais cependant pas ,est comme enfoncer une porte ouverte ..
Je serai étonné que tu (vous *) fassiez des découvertes allant dans le sens opposé à la logique attendue à savoir :
Celui du plus fort potentiel en courant qui sera probablement le meilleur compagnon de route!...
Pour autant que ta protégée soit à même d'en tirer le meilleur parti ...Et là tu (vous) en aprendrez probablement bcp plus sur ses qualités intrinsèques que sur celui del'ampli qui va la faire chanter au mieux...
car ce dernier ferait probablement chanter toute la tribu !
ATTENTION donc à ne pas se tromper de cible !
(*)car malheureusement je ne serai pas des votres..
Mais il reste que la démarche reste intéressante pour toi qui à vocation de les vendre et donc de conseiller le meileur des maillons à leur associer !
Bon protocol à prirori .

NB: la pendule du forum est restée à l'heure d'été !! + 1h ..:-)

Avatar du membre
Thierry.G
bleu
Messages : 5277
Enregistré le : 23 août 2012, 17:38

Message non lu 14 nov. 2012, 12:26

Jean regarde dans ton profil et active l'heure d'hivers ;)
AURENDER W20 / EMMLABS TX2+DA2 / GRYPHON BEL CANTO+S100 / OCTAVE PHONO MODULE + BLACK BOX / BRINKMANN OASIS 10.5+EMT-TI / LEGATO SECTEURS+ELETTRONICO+SCHERZO+USB+AES / CENTAURE P.800B / PE LÉON INTÉGRALE

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9813
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 14 nov. 2012, 13:49

Pas si évident que ça, Jean: parce que les mêmes tests échoueraient très probablement en ABX tels que les tests sont actuellement pratiqués (je le sais, on a essayé).
Certains concluent hâtivement (car le protocole ABX l'interdit) que quand les ABX ne sont pas réussis, c'est qu'il n'y a pas de différences, ou que les différences potentielles sont quasi inexistantes, ou non significatives, et que donc tous les amplis sonnent à peu près pareil en régime normal (si pas trop inadaptés aux enceintes).

Je veux monter, de manière objective, que les ABX non réussis passent à coté de choses pourtant bien accessibles aux écoutes, et que donc les ABX sont largement inadaptés à une utilisation Hifi, et que les changements d'amplifications, et que les caractérisations de typologies de restitution selon le choix des amplifications ne sont pas des vues de l'esprit, ou des tromperies psycho-acoustiques.
Et que les écoutes normales peuvent tout à fait permettre d'appréhender le choix et/ou les caractérisations d'écoutes selon les matériels, comme d'ailleurs elles participent aussi aux choix et décisions chez les constructeurs de matériels, et ceci en toute légitimité, si un certain nombre de précautions sont prises.


(je remets les pendules à l'heure ! 8-) )

-D'ailleurs, à ce propos, précision: à priori, c'est l'heure UTC qu'il faut activer en ce moment sur vos profils personnels.

Jean.B
Audiophile
Messages : 699
Enregistré le : 06 oct. 2012, 17:41

Message non lu 15 nov. 2012, 11:14

Ah très bien alors mon gars,je ne l"avais pas perçu comme cela !
Si l'objectif visé et de s'en prendre aux fausses valeurs potentiellement induites d'un test ABX non réussi ,et de les démolire c'est une toute autre démarche en effet !
Reste que le processus est globalement le même ..sauf que quoi ???

Pour l'heure ,c'est moi l'horloger de St Paul ?
Punaise; faut tout faire ici !

Thierry , je t'appellerai le moment venu ,pour l'heure (sic !) je suis sans tél ..
Boulet Bill

Jean.B
Audiophile
Messages : 699
Enregistré le : 06 oct. 2012, 17:41

Message non lu 15 nov. 2012, 19:53

Tout comme moi alors cri cri :-((
Tout se passes tjs à PARIS..c'est énervant à force !
Je commence à comprendre les frustrations régionales ..

Répondre
  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités