Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Préamplificateurs, amplificateurs de puissance, intégrés ...
Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 20 Mai 2014, 15:58

Bonjour

Je commence à recevoir des demandes de possesseurs d'électroniques Devialet, pour faire participer des modèles d'enceintes au programme SAM (mesure de modèles précis d'enceintes, pour opérer des corrections adaptatives via l'électronique Devialet).
Bien des choses sont surprenantes, jusqu'à inquiétantes, sur ce qui est envisagé, et tout autant sur la manière dont la marque pratique pour engager ce programme.
Je suis particulièrement circonspect sur ce projet, et surpris de la manière détournée par laquelle ce programme est engagé, avec des soucis certains de déontologie.

Pour l'heure, les fabricants que j'ai consultés sont eux aussi sur la défensive, pour ce que prévoit le procédé SAM sur leurs appareils, et sur la méthode de communication et de lancement de programme, ainsi que sur d'autres points plus inquiétants.

Pour le moment, je bouge pas l'oreille, et ne ferai rien qui favorise ce programme, en l'absence d'éléments qui seraient en mesure de rassurer sur nombre de points délicats.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar MICHEL » 20 Mai 2014, 16:36

La prudence et la déontologie est de mise. Ceci dit Xavier, si tu crées un post ici à ce propos, et n'explicite pas ce qui te gène; je ne vois pas trop ce que l'on peut en dire, certain par ailleurs de ta probité.

Avatar de l’utilisateur
daniel
Audiophile
Messages : 444
Inscription : 04 Mars 2014, 15:35

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar daniel » 20 Mai 2014, 17:08

Bonjour Xavier,
Il semble s'agir d'une égalisation "sur mesure" proposé pour certain modèles d'enceintes.
Effectivement il faudrait expliquer en quoi cette fonction serait gênante et quelles choses sont "surprenantes" ?

Ceci dit, il est clair qu'une égalisation correcte d'enceinte réellement "sur mesure" devrait être réalisée sur site c'est à dire chez l'utilisateur !
Par ailleurs à part s'il s'agit d'étendre la réponse dans les graves de quelques hertz , je me risquerais à écrire qu'une enceinte passive qui a besoin d'une égalisation par défaut n'est pas correctement optimisée !
NUC/Daphile et NUC/JRiver/Dirac, Luxman PD284+Shure V15 type V+Cambridge 640P, Nuprime IDA16 ,DIY Seas (W22NY001+SP22R)+ Scanspeak 6600 sur waveguide

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 20 Mai 2014, 18:12

Ah, oui, désolé: j'explique le (les !) problèmes:
Les choses gênantes sont de plusieurs ordres, sur des aspects très divers. Mes interrogations personnelles immédiates, en vrac:

-un constructeur d'électronique (Devialet donc) met en place un système SAM (Speaker Active Matching —, qui permet d’adapter ("parfaitement", dit un communiqué) le signal sortant de l’amplificateur à une enceinte spécifique, après passage de la dite enceinte dans les mains des ingénieurs de Devialet, et pour cela doit opérer une série de mesures approfondies sur chaque modèle d'enceinte.

La technique consiste à modifier le comportement de l'ampli (et le signal musical ?), pour l'adapter au comportement spécifique de chaque modèle d'enceinte.
-la conséquence immédiate prévisible, c'est que l'enceinte ne sonnera plus comme son concepteur l'a voulu, avec ses savoir-faire, son expérience, ses choix propres. Ce n'est pas rien !

A ce compte, considérant que tout appareil HiFi est -notamment- une somme de compromis (pas dans le sens négatif), de choix de leur créateur, qu'une infinité de choix tout aussi légitimes auraient pu être opérés, quelle sera l'action de Devialet ? Comment prennent-ils en compte les conséquences acoustiques de leurs réglages, sur des aspects qu'ils ne prennent pas en compte ? Rien que la distance de mesure affecte la mesure et les résultats, quelle concordance entre le choix du fabricant et celui des techniciens Devialet ?

-quelle est la légitimité des techniciens Devialet à modifier le rendu d'une enceinte en agissant en amont ? leur savoir faire et leurs résultats personnels laissent-ils penser qu'ils ont un savoir faire particulier en ce domaine (le résultat final acoustique) ? (c'est une question, je n'y répond pas), que leurs choix ne feront pas des dégâts sur des points importants pour le constructeur, qu'eux ne considéreront même pas (voir ne connaissent pas ?)
-ces adaptations sont faites par des mesures précises: qu'est-ce qui dicte ces choix des mesures, et les choix des réglages,
-et qu'en est-il des optimisations liées à de longues écoutes, pratiquées par la grande majorité des constructeurs après les phases de mesures ?

-ne risque-ton pas à terme une grande uniformisation des enceintes ainsi raccordées à un "son Devialet" ?

Sur la méthode: ce sont jusqu'à présent les particuliers qui sont appelés par Devialet à demander ces mesures.
-problème: les constructeurs n'ont pas été contactés; la marque entame un forcing par l'intermédiaire des utilisateurs. Et liste déjà sur son site les enceintes des principaux constructeurs, et comptabilise les demandes, comme si la chose était actée et programmée. Comment comptent-ils s'y prendre pour accéder aux enceintes, et pour répondre à leur engagement écrit ?
-un constructeur doit-il laisser (ou favoriser) une marque prendre toutes les mesures de ses fabrications ?
-cette collecte est aussi un bon moyen de répertorier toutes les techniques et mesures des appareils des confrères/concurrents. Le fait que ça se fasse (que l'opération soit déjà engagée officiellement) sans concertation préalable avec les fabricants concernés me semble extrêmement étonnant, contrariant, et inquiétant, déontologiquement. Une opération "Cheval de Troie" rondement menée en quelque sorte, sans concertation, sans déclaration préalable.

Tout ceci est du jamais vu. Je veux bien les progrès, la recherche, bénéficier d'optimisations, mais la technique n'est pas absolue, et le procédé marketing surprenant, jusqu'à choquant.

Je n'ai aucun doute sur la faculté pour Devialet d'opérer de salutaires optimisations. Mais de quel ordre ? en sacrifiant quoi ?
Devialet a-t-il montré qu'il savait mieux que tout autre optimiser un système, au point de vouloir prendre la main sur les principales fabrications du marché ?

Il y a des collaborations directes Devialet/fabricant d'enceintes qui sont faites dans les règles, quand le fabricant d'enceinte et Devialet travaillent ensemble sur un concept complet (c'est le cas notamment avec les enceintes Athom semble-t-il). Là, rien de choquant, c'est une collaboration voulue par les parties, en pleine connaissance de cause.
Mais réalisé de manière univoque (Devialet intervient sans concertation technique -sans parler du manque d'autorisation ou du contact) sur des modèles, je suis beaucoup plus perplexe.

Devialet a montré un extraordinaire savoir faire entrepreneurial et marketing. Technique aussi, sur certains aspects. Et design aussi, c'est ce point qui concentre le plus des récompenses dont ils se flattent dans leurs communications. Là, pour la qualité finale du son d'une part, et pour ce qu'ils comptent faire des infos récupérées et de la base de données techniques sur laquelle ils vont ainsi mettre la main, les choses ne sont pas claires du tout, voire inquiétantes.
Les constructeurs (et les revendeurs aussi) se font forcer la main, dans une opération à hauts risques de toutes natures.

Ca fait beaucoup de questions sans réponses, et de sujets de préoccupations pour toutes les personnes concernées.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar MICHEL » 20 Mai 2014, 19:18

Xavier,
Tu as raison de poser des questions, à moi de t'en poser une.
Considères-tu qu'un constructeur d'enceintes construit un instrument de musique, ou plus "simplement" un reproducteur de sons, aussi fidèle qu'il puisse le faire, à ses constations auditives ?
De là, plusieurs autres questions, évidemment.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5061
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Thierry.G » 20 Mai 2014, 19:32

Un jour tout le monde (y compris toi si si ! mieux que ton Telos ...) aura un Déviolet! :mrgreen:

Plus récemment, ils ont changé par : Devialet : "le nouveau son." ...Ah ok :roll:
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar MICHEL » 20 Mai 2014, 19:49

Sacré Bleu va, pour une fois que je suis sérieux; te vlà ! :-)
Je pense que, sur le principe, ils sont dans le vrai, au moins dans le principe. regarde ce qu'a fait Goldmund avec le système à quelques patates, dont tu m'as aimablement envoyé la photo par mail.
La correction active est manifestement un plus, si elle intègre la pièce dans laquelle va être installée un système.
De fait, un pré réglage en fonction d'un reproducteur donné, ne me parait pas plus stupide que cela. J'ai bien dit reproducteur sonore, et non pas instrument, d'où ma question précédente.
J'y vois un premier bémol, c'est l'obligation pour Devialet de fabriquer un tout en un, supprimant toute variable possible, car, si le chaland a l'idée de changer le lecteur, un câble un support, alors, leurs réglages y compris in situ, sont théoriquement caduques. En réalité, moins que cela car l'oreille est bien plus discriminante dans le secteur harmonique et temporel, que dans le parfait respect de la courbe de réponse à 0,5 dB près !
Pour le reste, la méthode décrite par Xavier, me semble plus du niveau de l'intox que du réel forcing; il faut faire parler lorsque l'on a de telles prétentions affichées, et un secteur commercial pas très porteur en ce moment...

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5061
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Thierry.G » 20 Mai 2014, 20:22

Goldmund a réalisé son système avec des études sur toute la chaine, de la source à l'enceinte, en passant pas les DSP, l'ampli ... pour sortir leur signature sonore, à eux : ce n'est pas rien !

Vous avez un Devialet ? Pour profiter au mieux de vos enceintes demandez à votre revendeur de vous filer les caractéristiques pour les "améliorer", sinon... c'est pas bon.
Ah bon ?! Comment ça ? Une enceinte s'achète que sur caractéristiques techniques ? Alors Quid des réglages établis par le créateur ? De leur personnalité ? Mince, moi qui croyait que tout n'était pas que chiffre ... oooops !
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Lionel
Audiophile
Messages : 2905
Inscription : 28 Juil 2013, 15:19

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Lionel » 20 Mai 2014, 20:36

Bonsoir à tous,

Oh !, terrain glissant. Je préconise la prudence. Il y a un an, j'ai raté une démo de Devialet (j'étais en vacances). Les personnes présentes m'ont dit que je n'avais rien raté, et si la gloire sourit à Devialet et je m'en réjouis, je crois que ça n'est pas pour la musicalité des produits. Je ne voudrais pas raconter de bêtises, et m'abstiendrais de faire des commentaires sur des produits que je ne connais pas sur le plan audio, mais je n'ai aucune demande sur ce sujet, mais j'ai recueilli deux commentaires : l'un est emballé, et l'autre reste sur sa fin ou sa faim.

Musicalement

Lionel

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4756
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Pascal Pebret » 20 Mai 2014, 20:41

Je suis loin et je ne peux pas m'étendre de trop avec mon Smartphone.
Je suis bien sur au courant et je me suis entretenu avec le service de développement de Devialet à ce sujet précis.
Je n'ai pas le droit de divulguer de secret, étant actuellement engagé par contrat.
Ceci dit, ils ont raison de travailler dans ce sens, c'est l'avenir de la Hifi.
Le seul oubli de leur part, c'est la pièce qui est la grande absente de leur algorithme de correction !
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5061
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Thierry.G » 20 Mai 2014, 20:48

Ouééééé .. Un Devialet c'est plus chouette qu'un Gryphon ! :mrgreen:

heureusement que Trinnov est là ;)
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9114
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Xavier - E&M » 20 Mai 2014, 23:10

MICHEL a écrit :Xavier,
Tu as raison de poser des questions, à moi de t'en poser une.
Considères-tu qu'un constructeur d'enceintes construit un instrument de musique, ou plus "simplement" un reproducteur de sons, aussi fidèle qu'il puisse le faire, à ses constations auditives ?
De là, plusieurs autres questions, évidemment.


Ma réponse: Une enceinte est un transcripteur sonore et acoustique de sons contenus dans un signal électrique.
Avec un objectif: rendre le plus précisément, le plus exactement et de manière la plus équilibrée possible ce qu'on lui envoie.
Je précise que c'est une des voies de la musique retranscrite, le plaisir et l'émotion étant attendus au travers d'une retranscription la plus fidèle possible, l'autre étant de chercher le plaisir en lui même, en ne se souciant pas trop de la fidélité, voire même à se permettre quelques écarts pour rattraper des enregistrements pas terribles. Les 2 positions sont légitimes, même si antagonistes.
Ma voie est la première, celle que suivent "quelques" constructeurs d'enceintes.
Tu cites l'exemple Goldmund: ce n'est pas tout à fait pareil que ce que fait Devialet: Goldmund est sur un système complet, en filtrage actif. Devialet propose d'intervenir en amont d'un système passif (une enceinte) sur lequel il n'a pas la main. Pas pareil.
On peut citer aussi Trinnov, pas pareil non plus: Trinnov s'intéresse au résultat à produire dans un système complet, inscrit dans une acoustique donnée.
La "méthode" Devialet est de modifier le signal électrique pour faire mieux sonner l'enceinte "dans l'absolu" (= hors de tout contexte de salle).
C'est leur droit. Mais est-ce techniquement possible, sans que les modifications produisant des bénéfices certains sur certains aspects ne modifient par ailleurs d'autres équilibres ? (c'est l'éternel débat et la problématique de la correction active).
Le souci est que ce travail est fait sans concertation avec le fabricant d'enceinte, concertation sur le plan technique. Ce que modifie Devialet a des incidences, des conséquences (comme ce que fait Trinnov d'ailleurs). Ca change les modes opératoires, les équilibres préétablis, les choix. Ce n'est pas rien.

Le souci est que Devialet, contrairement à Trinnov, semble vouloir mesurer les caractéristiques de l'enceinte, alors que Trinnov mesure les caractéristiques du son produit. Là encore, tout choix a des incidences qui ne permettent pas de maîtriser tout à la fois, il y a des choses qui seront au delà des mesures d'enceinte, et qui impactent sur le rendu sonore. Les constructeurs d'enceintes (les bonnes) passent pas mal de temps sur ces aspects, chacun avec leurs techniques, prétendre passer au dessus de tout ça avec des algorithmes de correction électrique de signal peut en inquiéter plus d'un.

De plus, comme indiqué, "forcer" cette analyse par le biais des possesseurs de Devialet (actuels ou en projet), les instrumentalisant pour pousser les fabricants à accepter des choses qu'ils sont en droit légitime de refuser (la modification du rendu de leur appareil, les mesures poussées, sans compter les possibilités de pomper toutes les techniques employées, comme les composants internes utilisés), c'est un peu fort et abrupt comme méthode.

Le plus simple et efficace serait que Devialet mette au point sa propre enceinte. Le souci est que cette opération préalable de récupération d'infos et de données sensibles peut les aider en ce sens, et sur ce point, il y a a redire déontologiquement. Ils auraient été plus avisés de faire d'abord eux même leur(s) enceinte(s), mais peut-être que partant de rien, la chose est moins aisée ...
Ou alors de s'associer avec des constructeurs en partenariat, pour développer conjointement cette association, dans un rapport gagnant-gagnant, comme ça semble avoir été le cas avec Athom. Mais pas en agissant comme s'il n'était question que de leurs propres produits.

L'autre inquiétude est plus basique: que vont-ils faire exactement ? il y a des systèmes Devialet qui fonctionnent admirablement, au dire de certains testeurs en tout cas.
Mais Devialet a aussi réussi l'exploit de faire mal sonner 2 enceintes pourtant pas mauvaises, lors des salons de cet automne à Paris. Avec personne pour corriger le tir, le stand n'étant animé que par des stagiaires en école de commerce. (il semblerait que ça ait aussi été le cas cette semaine à Munich).
Sur ces salons au moins, la qualité du son ne semble pas avoir été leur souci premier. Un comble lorsque les stands affichaient en grand avec arrogance "Un jour, tout le monde aura un Devialet". J'attends de voir s'ils arriveront, avec leur SAM, à faire sonner des enceintes Leedh aussi bien que ce qui était fait par Neodio et un autre constructeur à quelques pas de la salle Devialet, ou l'année précédente avec des électroniques Van Medevoort, avec des électroniques n'embarquant aucune correction d'enceinte ou de salle. Sans leur demander de faire mieux: juste aussi bien.
Qu'en est-il réellement pour ce projet SAM ? la qualité du son est-elle réellement leur préoccupation ? pourquoi ne pas avoir cherché à engager ce projet pas anodin auprès des constructeurs dont ils utilisent les noms des produits et des marques, en leur demandant leur avis et leur accord avant ? je crois que les questions méritent d'être posées.

L'entreprise produit des appareils haut de gamme, rafle tous les prix de design, on peut lui décerner celui de la meilleure communication (voir les en-quarts presse papier et Web), a des produits phares, mais financièrement, est loin d'atteindre leur point 0 si on consulte les résultats de l'entreprise.
Leur but semble être autre chose que ce que l'on voit aujourd'hui (si du moins ils comptent sur une réussite financière, ou au moins un équilibre un jour). Leur stratégie actuelle est particulièrement offensive, mais pour produire quoi au final ? dans quelle direction ? nous n'en savons rien. Juste que la méthode employée a de quoi surprendre et inquiéter.
Je salue l'audace et l'innovation (ils ont eu des idées nouvelles sur un grand nombre d'aspects), mais je me demande comment tout ça peut arriver à un équilibre, pourquoi ont-ils l'air de se fiche royalement du rendu de leurs machines et de leurs compositions à des moments ordinairement clés (les salons), et quels sont les buts profonds réels du projet SAM, engagé de manière pas tout à fait correcte ?

Avatar de l’utilisateur
Lionel
Audiophile
Messages : 2905
Inscription : 28 Juil 2013, 15:19

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Lionel » 20 Mai 2014, 23:23

Trinnov, voilà encore une marque qu'il faut que j'explore. Ils ne m'ont pas contacté, mais il pourrait y avoir une ouverture via le sous-traitant qui usine leurs châssis et carrosseries et se trouve basé à Metz.

Musicalement.

Lionel

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar MICHEL » 21 Mai 2014, 09:35

Vous me corrigerez si je me trompe ;)
Il me semble avoir lu sur un papier que, dans l'hypothèse de travail de Devialet du moment, Devialet optimise les réglages de ses appareils en fonction de l'enceinte, et que, s'il persiste des anomalies, se rend sur site pour peaufiner les réglages après mesures, ce qui inclut alors la pièce, et de fait, aussi la source et les câbles du moment.
Je trouve la méthode intéressante, car au final, le fait d'intégrer les caractéristiques électriques des enceintes, ne fait que faire la première tranche de travaux que fait un correcteur acoustique, non ?
Pour le reste et singulièrement Goldmund, en effet, cette démarche est ultime, et fait fi de la pièce, puisque ce système intègre une mesure automatique et une correction tout aussi automatique, mais bon, les tarifs ne sont pas fait pour nous, même en économisant...

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4756
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Pascal Pebret » 22 Mai 2014, 09:18

Non Michel, c'est justement là ou je ne suis pas trop d'accord !
C'est une correction par type d'enceinte sous forme de BDD téléchargeable par internet, je suppose, ce qui exclu le couple fatidique et incontournable "enceintes-pièce"...
Je leur ai fait part de mon étonnement sur le principe.
Pour moi, c'est insuffisant.
L'algorithme Trinnov est beaucoup plus efficace, y'a pas photo !
Mais il faut saluer ce premier pas d’intégration dans une seule électronique qui va dans le bon sens.
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar MICHEL » 22 Mai 2014, 09:30

Bon, faut alors que je fouille dans mes revues pour retrouver le fameux article :-)
T'es revenu ?

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4756
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Pascal Pebret » 22 Mai 2014, 09:36

Voui, ...rien que pour vous em......bêter !!!!.... :mrgreen:
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar MICHEL » 22 Mai 2014, 09:56

Ah ! enfin une bonne nouvelle, because après ces deux jours de pluie diluvienne ( 70 mm en 2 jours ), on va au moins pouvoir pleurer de rire avec toi :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4756
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar Pascal Pebret » 22 Mai 2014, 10:25

A Lyon, il ne pleuvait pas, juste un peu venteux !
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

Avatar de l’utilisateur
daniel
Audiophile
Messages : 444
Inscription : 04 Mars 2014, 15:35

Re: Devialet et le SAM: quoi, pourquoi, comment ?

Message non lupar daniel » 28 Mai 2014, 23:49

Deuxième essai chez Devialet ce jour, ça m' écorche toujours les oreilles ...pourtant nombres d'essais sont élogieux ( dont un en comparaison de mon SU !)
Leur gestion de la dématérialisation est également peu conforme au standard actuel ...
La puissance est montée....par mise à jour logicielle, pas banal!
Ils vont m'en prêter un, alors je pourrai me faire une opinion que je vous donnerais.
NUC/Daphile et NUC/JRiver/Dirac, Luxman PD284+Shure V15 type V+Cambridge 640P, Nuprime IDA16 ,DIY Seas (W22NY001+SP22R)+ Scanspeak 6600 sur waveguide


Revenir vers « L'amplification »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Jmbp69 et 6 invités