Écartement enceintes

La retranscription musicale et sonore, technique, acoustique, prise de son, installations, évènements, ...
Avatar du membre
DJ Xav
Audiophile
Messages : 5233
Enregistré le : 14 oct. 2014, 16:03

Message non lu 14 juil. 2018, 19:17

phile a écrit :
14 juil. 2018, 14:52
en toute modestie, là je pense qu'on aurait été plus que prêt pour l'épreuve de géométrie au BEPC cette année, avec mention bien sûr ! :ghee:
Oh le vieux!!!

Le BEPC c’est pour les dinosaures, maintenant le diplôme s’appelle Diplôme National du Brevet (DNB).

Pourquoi pas le certificat d’études tant que tu y es?

Bonne soirée,
DJ Xav
(.)(@)(o)(!)(o)(@)(.)
\./\@/\o/\!/\o/\@/\./
Macarèl
Audiophile
Messages : 586
Enregistré le : 31 oct. 2015, 16:48

Message non lu 08 sept. 2018, 11:08

J'ai écrit cela sur le fofo il y a 2 ou 3 ans...Et cela demeure d'actualité à mon senns et même à mes sens... :mrgreen:

A mon sens donc, seul l'essai de CDs bien enregistrés permet un bon positionnement.

Pourquoi :?:

Parce que les calculs, aussi précis soient-ils, ne prennent pas en compte la taille de la pièce, ses résonances propres (dues aux matériaux, à la forme particulière ou non du local, à la hauteur du plafond, à la nature du sol, au type d'enceintes utilisées, à leur taille et à leur conception...etc...).

J'en veux pour preuve ma visite chez M. Renaud de Vergnette à son domicile breton (Dinard). Ses Concerto étaient presque plaquées au mur...Courtois et poli de nature, j'envisageais à la vue du positionnement de ces grandes enceintes de mentir un peu et d'émettre un avis assez positif...

Je n'ai pas eu à me forcer, tant la scène sonore était précise tant en largeur qu'en profondeur...Renaud me regardait non sans un petit sourire au coin des lèvres...S'il avait porté une moustache, il l'aurait probablement frisée... :D

Bref, rien ne vaut un signal musical (instruments acoustiques et voix humaines) qui sera obligatoirement mâtinée, modifié par les matériaux constitutifs des locaux, la présence ou non de matériaux absorbants ou réfléchissants comme les baies vitrées, les distances diverses...etc... Les méthodes chiffrées ne tiennent en aucun cas compte de tout cela. Et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir tenté de les utiliser avec des Béovox 3702, S60, M75 et MS150 (au club B&O à Paris) et à mon domicile de banlieue (avec des Triangle Méridien, Calisto, Comète, Altaïr, Ventis, Quartet et Cello.

J'admets toutefois que l'émission d'un bruit blanc, ou mieux d'un bruit rose par les transducteurs aide utilement au placement et pincement. Il faut absolument entendre ce bruit pile-poil au milieu de la distance qui sépare les deux enceintes...Et ce bruit doit s'imaginer, plutôt se percevoir comme étant assez ponctuel (40 cms de large à la louche). Si vous ne possédez pas de CD avec du bruit blanc ou rose, vous pouvez utiliser avec profit le bruit émis par votre tuner entre les stations.

Je suis âgé de 70 ans (déjà....Comme le temps passe vite) et ayant conservé mes enthousiasmes de prime jeunesse, j'écoute de la musique baroque, classique et romantique, de l'opéra aussi depuis l'année 1969 à raison d'environ 3 heures par jour(tuner, LP et CDs). Seule ma petite façon de faire qui prend en compte tous les critères qui modifient la restitution des sons émis par des instruments acoustiques donne des résultats ma foi assez acceptables...

Je n'ai rien à vous vendre...Je me limite à vous communiquer les résultats de ma longue expérience dans le domaine du positionnement des enceintes. Certes, il convient d'y consacrer une heure ou deux, voire de reprendre le réglage pour le peaufiner. Dès lors que le bon compromis est trouvé, il faut et il suffit de prendre des cotes ou des repères, et l'affaire est dans le sac jusqu'au changement de domicile ou, à la grande rigueur, jusqu'au remplacement des enceintes par des transducteurs très différents ;) .

Et je comprends tout à fait les copains qui ne souhaitent pas consacrer deux ou trois plombes à trouver le pincement exact qui fera entendre les quatre membres du quatuor Talich chacun à sa place, interpréter le quatuor opus 59 n°1 dit "à Razoumovsky"(CD Calliope)

Voilà, voilà...J'ai tout dit :!: :mrgreen: :mrgreen:

Ajoutons cependant qu'il est exact que laisser un mètre entre le mur dorsal et les enceintes donne souvent les meilleurs résultat. D'autre part, la prise en compte visuelle de cet espace aide le cerveau à concevoir, à imaginer un surcroît de profondeur de la scène sonore. C'est un peu un effet "placebo".
Avatar du membre
JPHD
Audiophile
Messages : 141
Enregistré le : 18 sept. 2017, 10:15
Localisation : Penn Ar Bed

Message non lu 08 sept. 2018, 14:17

Bonjour,

Il faut avoir la place pour réaliser l’implantation des enceintes comme conseillé ci-dessous, mais chez moi cela a transformé l’écoute.

http://www.mh-audio.nl/speakerplacing.asp

Pour ceux qui ne peuvent pas laisser les enceintes en permanence dans la position préconisée, essayez au moins une fois temporairement pour ressentir la différence.

Concernant le reste du site, il y a de quoi s’occuper pendant l’hiver....

J P
Bonne journée ....
holliger
Audiophile
Messages : 235
Enregistré le : 17 févr. 2013, 18:14

Message non lu 09 sept. 2018, 14:05

Xavier - E&M a écrit :
12 juil. 2018, 18:09
Quand on écarte trop, l'effet se recule ... *


Trèfle de gaudriole: écartement: à voir selon le recul (comme quoi j'étais un peu dans le sujet), l'équilatéral est une limite (dans la perfection abstraite, tant qu'on peut pas faire autrement), un triangle isocèle (éloignement de l'auditeur supérieur à l'écartement des enceintes) est préférable pour la mise en espace d'une scène sonore cohérente (si -et seulement si- l'information spatiale est bien contenue et cohérente dans l'enregistrement)


* c'est pour voir si y en a qui suivent ... :siffle:
Et moi qui croyais que le triangle équilatéral était recommandé... ça m'arrange !
J'ai un salon semi dédié de 9m sur 4, avec des murs pas droits et une hauteur de plafond de 3m.
C'est une ancienne configuration salon/salle à manger avec une demie cloison pour séparer les 2 pièces, cloison qui a sauté à mon arrivée.

La moitié du plafond (au-dessus de mes enceintes) a été refaite avec des plaques parsemées de petits trous absorbants.
J'ai créé également des pièges naturels en installant mes grandes étagères à CD le long des murs entre les enceintes et l'auditeur : 4000 cd non resserrés, car j'ai laissé des espaces aléatoires sans CD un peu partout, très irrégulièrement donc.
J'ai également posé 2 tapis type "loribaft" (donc assez denses) entre les enceintes et le canapé.

Mon problème a été de les écarter suffisamment sans non plus trop les rapprocher des murs latéraux : compromis délicat, il me m'aura manquer 1m (5 au lieu de 4 en largeur) pour un écartement optimum de mes JMR : je les aurais volontiers écartées de 3m/3m20. Je suis à 2m60 environ, et environ 75cm des murs latéraux.
Les murs arrières sont loin (2 bons mètres).

Enceintes légèrement pincées ; ma distance d'écoute est variable, j'essaye de ne pas être trop loin, derrière ma table basse en verre de 85 kg :mrgreen:
4m environ, avec un mur situé dans ce cas presque 3m derrière le canapé.

Le résultat est vraiment bluffant, la définition, la profondeur, le placement des musiciens... tout est au top.
Il me faudrait sans doute 50 cm de largeur en plus pour les enceintes (légèrement pincées), mais je pinaille.

Je suis souvent surpris de découvrir des installations de très haut niveau avec des enceintes collées aux murs, encastrées entre des meubles, avec parfois des points d'écoute très décentrées...

L'acoustique de la pièce et le placement des enceintes et du point d'écoute sont clairement essentiels pour profiter du potentiel des enceintes, (et quand c'est du JMR, c'est énorme :love: ).
Macarèl
Audiophile
Messages : 586
Enregistré le : 31 oct. 2015, 16:48

Message non lu 10 sept. 2018, 09:40

J'suis en total accord avec les propos de l'ami holliger, foi de Macarel :!:

Les meilleurs amplis associés aux meilleures enceintes ne donnent pas grand chose si on ne prend pas la peine de positionner les enceintes afin d'obtenir une scène sonore plausible.

Et pi cette manip qui peut rapporter gros (je vous l'assure) ne coûte que zéro Euro. Mais il faut y consacrer un peu de temps... :oldy:
holliger
Audiophile
Messages : 235
Enregistré le : 17 févr. 2013, 18:14

Message non lu 10 sept. 2018, 11:35

Macarèl a écrit :
10 sept. 2018, 09:40
J'suis en total accord avec les propos de l'ami holliger, foi de Macarel :!:

Les meilleurs amplis associés aux meilleures enceintes ne donnent pas grand chose si on ne prend pas la peine de positionner les enceintes afin d'obtenir une scène sonore plausible.

Et pi cette manip qui peut rapporter gros (je vous l'assure) ne coûte que zéro Euro. Mais il faut y consacrer un peu de temps... :oldy:
En effet, cher Macarel !
A ce propos j'ai souvent été frappé par la différence de rendu avec le même matériel : la "perfection" sonore entendue chez le pro disparaissant chez le client...
C'est souvent bien dommage, un gâchis au vu des sommes dépensées.
Répondre