Davis Acoustic Balthus 90

Colonne, Bibliothèque, Murale ...
Répondre
Avatar du membre
Joffrey.D
Audiophile
Messages : 81
Enregistré le : 23 nov. 2015, 17:31

Message non lu 26 sept. 2018, 18:00

Bonjour à tous,
me rendant aujourd'hui dans un magasin électroménager d'un grande chaine, j'ai fait un tour par leur coin "hifi/homecinéma" par curiosité. Me voyant explorer le rayon, le vendeur très sympa, m'a proposé une écoute.
Les électroniques sont les récents marantz pm8006 couplé au lecteur réseau ND8006. Il y avait un certain choix d'enceintes colonnes et j'ai jété mon dévolu sur des grandes focal 936. le CD de démo utilisé comportait une piste de l'album Utopies d' hadouck trio.
C'est un album que je connais bien puisqu'il tourne régulièrement sur mon système. Pour faire court, ces enceintes sortent un grave énorme, tout parait surdimensionné, exagéré, ça manque globalement d'équilibre, comme si quelqu'un avait déréglé un égaliseur. C'est flatteur et impressionnant les 40 premières secondes, puis ça fait très artificiel comme son. Pas musical.
Selon lui marantz/focal ça va bien ensemble traditionnellement. Certes, mais je suis surement très habitué à la restitution de mon système et celle là ne me convient pas.
Je lui demande de zapper sur les davis juste à coté. Des colonnes un peu moins hautes mais plus larges. Je ne connais cette marque que par le nom. On remet la piste au début.
Et la, dès les premières notes, c'est le jour et la nuit. tout le spectre sonore et les timbres couverts par la piste audio sont clairement audibles, parfaitement équilibrés. Les médiums et aigus sont magnifiques, le grave est très bon, rempli la pièce de façon à élargir la scène sonore mais toujours avec un niveau suffisant pour s'intégrer parfaitement sans empiéter sur les autres registres. On à simplement envi d'écouter de la musique, tout fait très naturel, presque live. C'est une colonne de bonne taille, bien plus imposante que mes silver 6 et ça se sent au niveau de la scène sonore. Je suis très impressionné par la qualité globale de la restitution.
J'ai l'opportunité de basculé sur des BW 683 S2, des colonnes un peu moins imposantes. Là , rien ne va plus, le grave à disparu, il faut donc remonter le volume (du au rendement certainement), mais c'est une restitution très mate, avec peu de grave en rapport à la taille de l'enceinte. L'ampli doit y être pour quelque chose. Je rebascule sur les Davis et le sourire me revient. Je demande une autre piste du CD, Englishman in newyork de sting. La spatialisation est impressionnante, un vrai régal, la voix du chanteur est bien présente, on pourrait presque lui serrer la main. Encore une fois tout est équilibré , on prend plaisir à écouter de la musique.
Pour finir, je dirais que ces enceintes sortent de la musique de façon cohérente, naturelle, sans esbrouffe. Leur dimension est avantageuse pour les grandes pièces. D'ailleurs j'y retourne prochainement avec mon ampli et ma musique pour savoir si l'ensemble atoll/davis me convient car je cherche à avoir plus de graves, les silver 6 étant limitées sur ce point.

Mention à l'ensemble marantz 8006 qui à joué sa partition sans faiblir, avec beaucoup de détails et de douceur.
Voilà pour le petit compte-rendu.
Enceintes : Monitor Audio Silver 6 + jumper atlas
Ampli : Atoll in100se + cable secteur SQ-audio Vulcain
Sources : Dac Arcam Irdac avec alimentation linéaire audiophonics avec secteur supra lorad + Macbook pro + Qobuz + Audirvana
Cables RCA et HP : Atlas hyper et atlas hyper 3.5
Cable usb : Wireworld starlight 7
Avatar du membre
Stef Ledarp
Audiophile
Messages : 5980
Enregistré le : 30 mai 2015, 10:31
Localisation : La Gaule
Contact :

Message non lu 26 sept. 2018, 18:35

Merci pour ce petit CR , ça ne m'étonne pas , Davis sort de belles réalisations ... ;)
Les grosses Renoir , miam ! :siffle:
S2: Audiolab8200CD - XLR et HP Viard Audio HD12 - VanMedevoort MA350 - PEL Quattro+ + Tuner Rotel RT-11
S1: Norma Audio Revo CDP1 - XLR Alef Assoluto - Audia Flight Two - HP Alef Libero - PEL Kantor S3 et beaucoup de CDs
+ Tuner vintage Sansui , platoche Thorens , préphono Moon , meuble Centaure L x 5 et Gigawatt PC2 evo DCB
Avatar du membre
calmesnil
Audiophile
Messages : 610
Enregistré le : 04 janv. 2015, 16:24
Localisation : Rhône-Alpes

Message non lu 26 sept. 2018, 18:56

J'ai des enceintes colonnes Davis Acoustics Vinci HD et j'en suis très satisfait, les Balthus 90 ont dû les remplacer.
Atoll PR 5.1 DSP + AM200SE + AV100SE + DAC200 + OPPO UDP 205 EU + Davis Acoustics 5.1 Power + Focal Chorus SW800
Atoll PR 5.1 DSP + AM200SE + AV100SE + DVD200 + OPPO 105 D + HD100 + Cabasse 5 x IO2 + Santorin 25 + TV
HIFI : Atoll PR300SE + AM200SE + DR200SE-2 + Pioneer BDP-LX88+ DAC200 + TU80 SE + HD100 + Vinci HD + TV
HIFI : Atoll IN200SE + CD200SE-2 + TU80 SE + JMR Bliss
Casque Focal Elear
Avatar du membre
Joffrey.D
Audiophile
Messages : 81
Enregistré le : 23 nov. 2015, 17:31

Message non lu 26 sept. 2018, 19:31

Vu votre installation atoll et Davis ça va bien ensemble !
Enceintes : Monitor Audio Silver 6 + jumper atlas
Ampli : Atoll in100se + cable secteur SQ-audio Vulcain
Sources : Dac Arcam Irdac avec alimentation linéaire audiophonics avec secteur supra lorad + Macbook pro + Qobuz + Audirvana
Cables RCA et HP : Atlas hyper et atlas hyper 3.5
Cable usb : Wireworld starlight 7
danyboon
Audiophile
Messages : 23
Enregistré le : 30 janv. 2018, 11:41

Message non lu 26 sept. 2018, 21:51

Je pense que je vais aller écouter ces davis au plus vite je viens de regarder les spec c’est pas mal du tout moi qui cherche des enceintes pour remplacer mes cabasse Java mt4 qui ne m’ont jamais trop emballé dans ma grande pièce de 70m2 .
Avatar du membre
Joffrey.D
Audiophile
Messages : 81
Enregistré le : 23 nov. 2015, 17:31

Message non lu 26 sept. 2018, 22:01

Oui a écouter, avec un ampli qui à du jus si possible. Le marantz s'en sortait pas mal en couple avec le lecteur nd8006. J'ai hâte de les écouter avec mon atoll
Enceintes : Monitor Audio Silver 6 + jumper atlas
Ampli : Atoll in100se + cable secteur SQ-audio Vulcain
Sources : Dac Arcam Irdac avec alimentation linéaire audiophonics avec secteur supra lorad + Macbook pro + Qobuz + Audirvana
Cables RCA et HP : Atlas hyper et atlas hyper 3.5
Cable usb : Wireworld starlight 7
Avatar du membre
calmesnil
Audiophile
Messages : 610
Enregistré le : 04 janv. 2015, 16:24
Localisation : Rhône-Alpes

Message non lu 27 sept. 2018, 06:19

Atoll PR 5.1 DSP + AM200SE + AV100SE + DAC200 + OPPO UDP 205 EU + Davis Acoustics 5.1 Power + Focal Chorus SW800
Atoll PR 5.1 DSP + AM200SE + AV100SE + DVD200 + OPPO 105 D + HD100 + Cabasse 5 x IO2 + Santorin 25 + TV
HIFI : Atoll PR300SE + AM200SE + DR200SE-2 + Pioneer BDP-LX88+ DAC200 + TU80 SE + HD100 + Vinci HD + TV
HIFI : Atoll IN200SE + CD200SE-2 + TU80 SE + JMR Bliss
Casque Focal Elear
danyboon
Audiophile
Messages : 23
Enregistré le : 30 janv. 2018, 11:41

Message non lu 06 oct. 2018, 18:01

Bon j’ai pu ecouter cette après midi les balthus 90 et bien grosse déception c’était Dans un auditorium du marchand de pain , alimentée par un gros ampli hc denon annonçant 150W par canal donc j’ai trouvé ces enceintes sans vie pas de gave rien quoi le néant j’ai pu comparer avec les voisines , des cabasses, des focal, d’autres Davis plus petites , et les 2 paires d'enceintes qui m’ont fait du bien au oreilles sont des klipsch rf28f et des grosses focal aria 948 donc grosse déception pour moi qui lorgnait vraiment sur elles je ne pense pas que je referais une écoute 😢
Avatar du membre
calmesnil
Audiophile
Messages : 610
Enregistré le : 04 janv. 2015, 16:24
Localisation : Rhône-Alpes

Message non lu 06 oct. 2018, 19:00

Un amplificateur home-cinéma n'est pas adapté pour une écoute HIFI stéréo, il faut faire une écoute chez un professionnel qui dispose de matériels HIFI audiophiles avec un amplificateur HIFI stéréo intégré ou un ensemble HIFI stéréo préamplificateur + amplificateur de puissance.
Atoll PR 5.1 DSP + AM200SE + AV100SE + DAC200 + OPPO UDP 205 EU + Davis Acoustics 5.1 Power + Focal Chorus SW800
Atoll PR 5.1 DSP + AM200SE + AV100SE + DVD200 + OPPO 105 D + HD100 + Cabasse 5 x IO2 + Santorin 25 + TV
HIFI : Atoll PR300SE + AM200SE + DR200SE-2 + Pioneer BDP-LX88+ DAC200 + TU80 SE + HD100 + Vinci HD + TV
HIFI : Atoll IN200SE + CD200SE-2 + TU80 SE + JMR Bliss
Casque Focal Elear
Avatar du membre
Matthieu
Maître Queux
Messages : 5250
Enregistré le : 14 oct. 2015, 21:39
Localisation : Roubaix 59

Message non lu 06 oct. 2018, 19:36

Cab, on t’appelle :mrgreen:
En mission sur Mars
danyboon
Audiophile
Messages : 23
Enregistré le : 30 janv. 2018, 11:41

Message non lu 06 oct. 2018, 19:53

Oui calmesnil entièrement d’accord Pour tout ça mais quand même les enceintes qui m’ont accroché était dans la même configuration , ampli , câbles local je n’avais qu’a Appuyer sur un bouton pour changer d’enceintes y a pas mieux pour comparer et en plus je n’etais pas le seul de cet avis donc tromper 6 oreilles j’y crois pas , après je sais pas y a peut être une astuce pour vendre des focal plutôt que des davis mais je ne vois pas du tout laquelle??
Avatar du membre
calmesnil
Audiophile
Messages : 610
Enregistré le : 04 janv. 2015, 16:24
Localisation : Rhône-Alpes

Message non lu 06 oct. 2018, 23:48

Les caractéristiques de l'ampli HC Denon AVR-X2500H : HDMI 4K avec Dolby Vision sont à relativiser :

HC Denon AVR-X2500H :
Amplification
Nombre d’amplificateurs de puissance : 7
Puissances de sortie par canal :
- 6 Ohms, 1 kHz, 1%, mono : 150 Watts
- 6 Ohms, 1 kHz, 0,7 %, stéréo : 125 Watts
- 8 Ohms, de 20 Hz - 20 kHz, 0,08 %, stéréo : 95 W

Atoll IN200 :
Spécifications :
Puissance Wrms/canal /8Ω : 120 Wrms
Puissance Wrms/canal /4Ω : 200 Wrms
Alimentation : 670 VA
Total capacitif : 64 500 μF
Impédance d’entrée : 220 kΩ
Rapport Signal/bruit (dBA) : 100dB
Distorsion à 1kHz : 0,05%
Bande passante : 5Hz – 100kHz
Temps de montée : 2,5µs
Sensibilité : 350mV
Dimensions : 440x280x90 mm
Poids : 12 Kg

Choisir un ampli HIFI stéréo.
Atoll PR 5.1 DSP + AM200SE + AV100SE + DAC200 + OPPO UDP 205 EU + Davis Acoustics 5.1 Power + Focal Chorus SW800
Atoll PR 5.1 DSP + AM200SE + AV100SE + DVD200 + OPPO 105 D + HD100 + Cabasse 5 x IO2 + Santorin 25 + TV
HIFI : Atoll PR300SE + AM200SE + DR200SE-2 + Pioneer BDP-LX88+ DAC200 + TU80 SE + HD100 + Vinci HD + TV
HIFI : Atoll IN200SE + CD200SE-2 + TU80 SE + JMR Bliss
Casque Focal Elear
vanouille
Audiophile
Messages : 1205
Enregistré le : 14 sept. 2015, 10:56

Message non lu 07 oct. 2018, 08:24

Hello..balthus ecoutées distraitement lors d un passage chez mon revendeur(ampli en panne)....reliées à du tres tres haut de gamme (accuphase...inakustik..etc)...j ai été très surpris dans le bon sens de ce qui en sortait...j essaierai de faire une bonne écoute lors d un passage...
Lecteur Pathos Endorphin, platine VPI Prime Scout cellule MC Hana ,preamp phono Lehmann Decade ampli Norma iap140; Apertura Edena ,filtre Gigawatt Pc2 cables secteur Gwtt Ls1 Lc3+ et mk2 Twl ;Sbkw;cables modul ;phono Inakustik 2404; hp Inakustik 1603 silver ref ,meuble pagode ,+ spike feet valhalla prestige ; fusibles black source et ampli...
Avatar du membre
calmesnil
Audiophile
Messages : 610
Enregistré le : 04 janv. 2015, 16:24
Localisation : Rhône-Alpes

Message non lu 07 oct. 2018, 12:45

Il n'est pas conseillé de faire une écoute chez un marchand généraliste d'électroménagers
Compte rendu d'un vrai professionnel :
"Test Davis Acoustics Balthus 90 : une grosse enceinte colonne à la restitution soyeuse, riche et variée
La société française Davis Acoustics fêtait ses 30 ans d’existence en 2016 et nous promettait à ce titre un renouveau de sa gamme d’enceintes acoustiques ; la série Balthus en étant l’un des tout premiers exemples. Le modèle 90 testé aujourd’hui couronne cette toute nouvelle série. Elle est équipée de deux boomers de 21 cm pour le grave, idéal pour des pièces d’écoute de bonnes dimensions.
Davis Acoustics est un acteur incontournable de la Hifi française. Cette société, lancée par Michel Visan en 1986, commença ses activités par la conception et la réalisation de haut-parleurs haut de gamme. Puis deux ans plus tard, les premiers kits d’enceintes à monter soi-même dont la fameuse MV7 bien connue des bricoleurs expérimentés, fit leur apparition. Il fallut ensuite attendre 1993 pour voir apparaitre la toute première enceinte montée dans les ateliers de la marque, une enceinte très remarquée grâce à son haut-parleur médium/grave d’un jaune vif, une couleur qui tranchait avec toutes les productions de cette période. Et le choix de cette dernière n’était pas le fruit d’une quelconque volonté esthétique, mais plutôt de la conception d’une membrane à base de Kevlar, une fibre synthétique dotée d’excellentes propriétés mécaniques.

Nous devons effectivement la paternité de ce type de membrane à Michel Visan qui fut le tout premier à l’utiliser pour ses haut-parleurs. C’est d’ailleurs devenu une marque de fabrique de Davis Acoustics même si cette société propose également des haut-parleurs à membranes en papier, ou encore carbone, fibre de verre… Aujourd’hui, Davis Acoustics travaille en étroite collaboration avec de nombreux constructeurs d’enceintes acoustiques pour lesquels cette firme conçoit et fabrique des haut-parleurs uniques et de très haut niveau. Olivier Visan, fils de Michel, désormais en charge de l’entreprise, a annoncé que 2016 devait être une année cruciale pour Davis Acoustics. Nous en avons vu les premiers effets avec la sortie de l'enceinte Renoir puis de trois modèles d’une nouvelle série beaucoup plus abordable appelée Balthus. Un modèle bibliothèque, une centrale et des « surround » devraient les rejoindre d’ici peu, le but étant de proposer une solution homogène pour le Home Cinéma comme pour la Hi-fi. D’autre part, une autre série, plus haut de gamme portant le nom du peintre Courbet devrait bientôt faire ses premiers pas.
Une gamme équilibrée

Pour l'instant, cette série Davis Acoustics Balthus ne compte que trois modèles : 50, 70 et 90. Ils ont en tous en commun la partie médium/aigu avec l’adoption d’un transducteur de 13 cm à membrane Kevlar de 5ème génération, un médium associé à un tweeter à dôme souple en tissu. Seuls le nombre et la taille des transducteurs de grave changent suivant le modèle, le choix entre eux ne sera donc guidé que par les conditions d’écoute. Le modèle 50 ne comprend qu’un unique boomer de 17 cm , il conviendra bien à une pièce ne dépassant pas les 20 m². La 70, avec ses deux boomers de 17 cm, s’avère parfaitement adaptée à une salle allant de 20 à 30 m² tandis la Balthus 90 et ses deux boomers de 21 cm est conçue pour un lieu d’écoute de plus grande dimension : entre 25 et 50 m². La puissance admissible de chaque modèle répond à leur utilisation et installation.
Une grande colonne au design discret et épuré

La Davis Acoustics Balthus 90, que nous testons ici, est donc une grande colonne de 108 cm de haut pour une largeur de 23 cm et une profondeur de 32.5. Pour cette nouvelle gamme, Davis Acoustics a choisi de créer des enceintes aux formes plus épurées, des formes qui permettront une intégration facile dans tous types d’intérieurs. Deux finitions sont disponibles pour le corps de l’enceinte : frêne noir et noyer, une fine plaque laquée noire ajoutée à la face avant affine la silhouette de l’ensemble. De plus et afin que ces Balthus 90 puissent se positionner aussi bien sur un plancher que sur du carrelage, le dessous de l’enceinte est tapissé de matière absorbante tandis que quatre inserts permettent d’y ajouter des pointes de découplage. Le bornier arrière ne permet pas de bi-câblage ou bi-amplification, néanmoins les prises haut-parleurs sont de belle facture et acceptent fiches banane ou fil nu.
Une parfaite séparation des transducteurs

Le haut de cette colonne est occupé par les deux haut-parleurs couvrant toute la partie médium/aigu, de 400 Hz à 30 kHz pour être exact. Ces deux transducteurs jouissent de leur propre compartiment grâce à une séparation physique du reste du coffret, évitant de fait les retours d’ondes des deux transducteurs de grave sur l’arrière de la membrane du médium. De plus, ces deux HP sont placés au plus près l’un de l’autre pour obtenir une source sonore la plus ponctuelle possible.
La véritable nouveauté de cette gamme Balthus est son tout nouveau transducteur de médium de 13 cm à membrane Kevlar. La particularité de ce nouveau modèle est l’absence du traitement de surface au latex des anciennes générations de 13 cm grâce à un principe de fabrication gardé secret par le fabricant. Nous en déduisons que tout d’abord, la membrane a gagné en légèreté, en vélocité et en linéarité, l’ogive centrale que nous retrouvions sur les anciennes générations n’étant du coup plus nécessaire. Ce nouveau transducteur de médium, repris sur tous les modèles de cette gamme, est alimenté par un circuit magnétique puissant, garantissant de fait des niveaux d’écoute assez forts sans signe de distorsion tandis que la suspension de type demi-rouleau en caoutchouc assure des déplacements homogènes de la membrane. Juste au-dessus, nous trouvons le tweeter à dôme souple en tissu de 25 mm de diamètre avec bobine de même diamètre. Ce dôme traité va se faire remarquer par un son d’une excellence finesse sans que pour autant sa sonorité en devienne fatigante à la longue. Son circuit magnétique est, lui aussi, de forte puissance.
Deux boomers de 21 cm pour des graves profonds

En dessous de 400 Hz, ce sont deux 21 cm qui prennent le relai. Là, Davis Acoustics a fait le choix d’une membrane rigide et légère en pulpe de cellulose (papier) visant une meilleure vélocité, mais aussi un bon rendement. Il était important que ces nouvelles enceintes, esthétiquement plus faciles à intégrer aux intérieurs modernes, ne pèchent pas par un mauvais rendement. Elles peuvent donc facilement fonctionner avec des électroniques de puissance raisonnable tout en acceptant des niveaux sonores impressionnants. Atteindre plus de 90 dB de rendement même avec de tels haut-parleurs fut le challenge à relever et manifestement le pari est gagné. Les Balthus 90 affichent une sensibilité de 93 dB, un amplificateur de moyenne puissance devrait permettre de les faire fonctionner sans problème. Ces deux boomers de 21 cm sont également équipés de suspension demi-rouleau en matière synthétique et à regarder la taille du circuit magnétique un bon contrôle des déplacements des membranes ne devrait poser aucun problème. L’évent de décompression de la charge acoustique débouche tout en bas de l’enceinte, en dessous des deux 21 cm, il aura son rôle à jouer sur le rendement de l’enceinte comme sur la profondeur du grave. Tout le coffret est réalisé en MDF avec des renforts internes afin d’éviter les fameux « son de caisse » préjudiciables à l’homogénéité sonore de l’ensemble. Le filtre reprend une architecture similaire à celle employée pour les modèles Davis Matisse et Vinci, il est placé au plus près du bornier de connexion.
Les Davis Acoustics Balthus à l'écoute : soyeuses, mais surtout riches et variées

Les Balthus 90 n’ont pas bénéficié des meilleures conditions d’écoute, en tout cas au niveau de la salle dans laquelle elles ont été testées. Nous aurions souhaité une pièce bien plus vaste que nos 20 m² pour tirer le meilleur parti de ces colonnes. Néanmoins, elles se sont bien mariées avec notre amplificateur intégré Goldmund Metis 5 comme de nos câbles Esprit Audio Eterna. Dès les premières mesures, ces Balthus 90 déploient un haut du spectre extrêmement lumineux et soyeux. C’est très certainement dû au choix du dôme tissu, des tweeters qui la plupart du temps sont capables de ce genre de prouesse. Mais ils ne sont pas les seuls à exprimer cette énergie et cette clarté, les médiums qui les rejoignent semblent bien du même acabit.
Même si l’écoute est quelque peu flatteuse, nous lui pardonnons bien volonté cet aspect, car elle n'en devient que plus vivante et réjouissante. Le bas du spectre, et en prenant toutes les précautions qu’il convient, c’est-à-dire en décalant bien ces Balthus 90 des coins de la pièce et en utilisant les pointes de découplage fournies suit bien le mouvement. Et même si on sent quelques toniques dans le bas médium/haut grave, c’est tout à fait acceptable et peu gênant. Au contraire, ce grave profond et dense forge une image stéréophonique d’une ampleur remarquable, une qualité doublée d’un pouvoir de focalisation bien agréable par la très bonne définition opérée par le reste du spectre. Les instruments comme les interprètes ont du corps et de la voix, ils sont bien installés au sein d’une scène sonore large et ample.
Cette aptitude a dessiné à une image stéréophonique aux contours bien réalistes se retrouve sur l’album de Mark Lockeart, "In Deep" (Flac 16 bits/44kHz). Ce saxophoniste de jazz talentueux est parfaitement entouré pour ce disque de Dave Priseman à la trompette, Liam Noble au piano, Jasper Holby à la contrebasse et David Smith à la batterie. Le saxo trône au beau milieu d’une scène sonore bien remplie tout en se partageant l’espace avec la trompette, parfois bouchée de Dave Priseman. Nous ressentons une très belle impression de matière : les instruments ont du corps, mais aussi du détail. La reproduction des bruits de bouche ou encore ceux des clés fermant ou ouvrant les « cheminées » comme de la puissance du Selmer Ténor de Mark Lockeart n’est pas étrangère à cette impression de réalisme. Juste derrière ces deux instrumentistes, le son du batteur est sec, sans trainage et nous suivons sans aucune difficulté tout son jeu entre les divers fûts et cymbales. Globalement le son est piqué, bien nerveux, mais ne bouscule pas les choses pour autant. On se réjouit de la quantité d’informations qui ne se fait pas au prix d’une quelconque raideur. Nous reconnaissons l’excellent travail d’intégration entre un tweeter à dôme et ce nouveau médium à membrane Kevlar.

Retournant au fichier 16 bits/44kHz "100th Window" du groupe Massive Attack, nous retrouvons cette scène sonore tout en relief avec une belle profondeur d’écoute et une localisation de chaque source sonore. Mais ce qui surprend le plus pour des enceintes dans cette gamme de prix, c’est qu’elles restent très généreuses quant à la richesse de toutes les sonorités. Ce disque de musique électronique pourrait devenir quelque peu fade, mais les Balthus 90 savent mettre en valeur tous les instruments et relever tous les effets de studio rajoutés. Elles nous font découvrir bien des subtilités dans le travail de l’ingénieur du son. À certains moments, des sons semblent venir de loin pour se rapprocher de nous, juste avant de nous envelopper totalement. La précision se marie ici avec une mise en relief des instruments vraiment superbes. Les Davis Balthus 90, et même sur des musiques électroniques, arrivent à nous étonner par leur richesse dans le médium/aigu, une qualité rendant vivantes et variées les musiques de tout type. Le grave, sur cet album, n’en fait pas trop même lors des passages les plus chargés en instruments ou en sonorités multiples. Nous sentons bien que malgré les deux 21 cm, Davis Acoustics n’a pas cédé à la tentation de gonfler artificiellement ce registre. Même si des précautions sont à prendre notamment sur les dimensions de la salle d’écoute, le choix de ces deux haut-parleurs est excellent. Ils n’entachent pas un haut du spectre clair et hyper défini grâce à une rapidité et une dynamique parfaitement dosées.
Conclusion

Bel exploit de ce fabricant français qui propose une gamme d'enceintes abordables très équilibrée et homogène. Ses trois modèles sont destinés à des usages différents, des lieux d’écoute différents surtout, le principal restant que le médium/aigu reste de même nature à travers les Balthus 50 et 70, car il a su nous faire vivre la musique avec une joie presque instinctive et une richesse de sonorités qui illumine tous les enregistrements. De plus ces Balthus 90 savent se montrer définies, mais elles le font avec une distinction certaine : une belle réussite sur tous les plans.
Atoll PR 5.1 DSP + AM200SE + AV100SE + DAC200 + OPPO UDP 205 EU + Davis Acoustics 5.1 Power + Focal Chorus SW800
Atoll PR 5.1 DSP + AM200SE + AV100SE + DVD200 + OPPO 105 D + HD100 + Cabasse 5 x IO2 + Santorin 25 + TV
HIFI : Atoll PR300SE + AM200SE + DR200SE-2 + Pioneer BDP-LX88+ DAC200 + TU80 SE + HD100 + Vinci HD + TV
HIFI : Atoll IN200SE + CD200SE-2 + TU80 SE + JMR Bliss
Casque Focal Elear
vanouille
Audiophile
Messages : 1205
Enregistré le : 14 sept. 2015, 10:56

Message non lu 07 oct. 2018, 12:59

Ouaiaiia... :shock: :shock: :ohmg: :ohmg: :ohmg: ...ça c est du CR!!
:ko:
Elles m ont fait une tres bonne 1ere impression.
A noter que les Apertura tanagra etaient aussi equipées d un Hp Davis (kevlar?)(jaune)....
Tout a fait d accord pour dire qu il faut les ecouter dans de bonnes conditions et bien entourées....
Lecteur Pathos Endorphin, platine VPI Prime Scout cellule MC Hana ,preamp phono Lehmann Decade ampli Norma iap140; Apertura Edena ,filtre Gigawatt Pc2 cables secteur Gwtt Ls1 Lc3+ et mk2 Twl ;Sbkw;cables modul ;phono Inakustik 2404; hp Inakustik 1603 silver ref ,meuble pagode ,+ spike feet valhalla prestige ; fusibles black source et ampli...
cab33
Audiophile
Messages : 2384
Enregistré le : 25 oct. 2015, 09:16

Message non lu 07 oct. 2018, 18:26

calmesnil a écrit :
06 oct. 2018, 23:48
Les caractéristiques de l'ampli HC Denon AVR-X2500H : HDMI 4K avec Dolby Vision sont à relativiser :

HC Denon AVR-X2500H :
Amplification
Nombre d’amplificateurs de puissance : 7
Puissances de sortie par canal :
- 6 Ohms, 1 kHz, 1%, mono : 150 Watts
- 6 Ohms, 1 kHz, 0,7 %, stéréo : 125 Watts
- 8 Ohms, de 20 Hz - 20 kHz, 0,08 %, stéréo : 95 W

Atoll IN200 :
Spécifications :
Puissance Wrms/canal /8Ω : 120 Wrms
Puissance Wrms/canal /4Ω : 200 Wrms
Alimentation : 670 VA
Total capacitif : 64 500 μF
Impédance d’entrée : 220 kΩ
Rapport Signal/bruit (dBA) : 100dB
Distorsion à 1kHz : 0,05%
Bande passante : 5Hz – 100kHz
Temps de montée : 2,5µs
Sensibilité : 350mV
Dimensions : 440x280x90 mm
Poids : 12 Kg

Choisir un ampli HIFI stéréo.
bonjour .
c est vraiment un mauvais comparatif ( exemple ) et tu le sais calmesnil :siffle:
le atoll in200 est un intégré stéréo déjà de bonne gamme qui vaut dans les 1500 euros alors que le hc denon x2500 est un entré de gamme a meme pas 700 euros et qui dans pas longtemps sera commercialisé a moins de 500 euros ! c est bien de la mauvaise fois calmesnil :drapeau:

je vais donner une fois de plus mon avis ( retour d expérience ) sur la soit disante mauvaise musicalité des amplis hc !
mon ampli hc actuel est le denon x4100w que l on peu comparer a peu près au x4500 actuel qui vaut 1500 euros . quand j ai acquis ce denon je possédais déjà un intégré hifi exposure 3010 sd2 ( 2200 euros sans les cartes dac et phono ) qui formait un bon couple avec les euterpe suprême et bien a chaque comparatif entre l ampli hc et hifi je ne pouvais que constater que le hc denon ( acheté 880 euros en promo ) faisait de l aussi belle musique avec les euterpe que le hifi exposure a 2200 euros ! et bien que j avais du mal a en croire mes oreilles et bien c était un fait bien réel ( et audible :ko: ) et depuis les années fin 90 j ai déjà eu d autres expériences similaire avec d autres amplis hc qui aussi sonnaient bien en hifi . d ailleurs dans le système du salon le vieil ampli hc denon ( et oui encore ) avr-2807 qui a plus de 11 ans fait de la belle musique avec les petites bilio quad 11l et ces dernières possédant un double bornier l ampli les alimente en bi-amplification ce qui apporte un gain supplémentaire sur le rendu sonore :pouce:
alors affirmer que tous les amplis hc sont mauvais musicalement c est faux archi faux ! et avant de faire de telles affirmations il faudrait peut etre faire des écoutes sérieuses d un large panel d ampli hc .
par contre danyboon il est fort possible que l association des balthus 90 avec l ampli hc denon ne soit pas la meilleure ! ( tu sais calmesnil l association ampli enceintes meme combat que ce soit un ampli hifi ou un ampli hc :grad: ) ou que tout simplement tu ne sois pas réceptif a la musicalité de balthus ...........
hifi : ampli micromega ia-180 - cd aura vivid / marantz sa8005 / nad c546- enceintes jmr euterpe suprême - casque hd650 / AKG Q701 ampli casque audiophonics k214 - vinyle stanton st-150
hc : ampli denon x4100w - br marantz ud7007 / sony s790 - enceintes cabasse mt4 - sub rel r-505 - plasma samsung b850 ( 58 pouces )
danyboon
Audiophile
Messages : 23
Enregistré le : 30 janv. 2018, 11:41

Message non lu 07 oct. 2018, 19:17

Merci pour tout vos retours c’est sympa et cela me donne envie de donner une deuxième chance à ces enceintes,je vais essayer un de ces jours de retourner les écouter en demandant sur un ampli hifi et aussi un autre positionnement et avec quelques cd que je connais bien je ne manquerai pas de revenir vous conter ça . Pour revenir à la dernière remarque malheureusement de musicalité il n’y avait aucune .snif,snif.
eddy1966
Audiophile
Messages : 31
Enregistré le : 09 sept. 2017, 08:34
Localisation : dunkerque

Message non lu 16 oct. 2018, 18:39

Bonjour, si ça peut aider moi j'ai marié mes enceintes davis acoustics Cezanne hd avec du rotel ra1572, le son est superbe très mélodieux et chantant et jamais agressif on a toujours envie d écouter. Je suis très satisfait du mariage, je recommande sans hésiter. Cdlt Eddy.
Ampli Rotel RA 1572, Lecteur cd Rega Apollo , Lecteur Réseau Cambridge cxn v 2 , Enceinte Davis Acoustics Cezanne HD , Cable XLR Nordost Red Dawn , Cable Enceinte Qed XT 350 , Barrette Secteur Neodio PW 1 , Cable Secteur Absolue Creation Amboise et Chenonceau. :oldy:
Avatar du membre
Joffrey.D
Audiophile
Messages : 81
Enregistré le : 23 nov. 2015, 17:31

Message non lu Hier, 06:45

Bon, grosse déception de mon côté... J'ai fait l'écoute des Balthus 90 avec mon atoll et mon dac arcam. Pure catastrophe, un son plat, sans vie, pas de graves du tout, il n'y a que les voix qui sont très bonnes mais encore plate et sans saveur. A côté l'ensemble marantz casse la baraque avec les Balthus 90. Je n'avais certes pas mes câbles mais le marantz non plus. Grosse déception donc et je reste très impressionné par le combo nd8006/pm8006.
Enceintes : Monitor Audio Silver 6 + jumper atlas
Ampli : Atoll in100se + cable secteur SQ-audio Vulcain
Sources : Dac Arcam Irdac avec alimentation linéaire audiophonics avec secteur supra lorad + Macbook pro + Qobuz + Audirvana
Cables RCA et HP : Atlas hyper et atlas hyper 3.5
Cable usb : Wireworld starlight 7
Répondre