La retranscription multicanale musicale

La retranscription musicale et sonore, technique, acoustique, prise de son, installations, évènements, ...
Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 10783
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 22 oct. 2012, 13:24

J'ai trouvé la signification originelle du .1 (en fait: ,1).
Je passe un mail à JP Lafont dès que je trouve le temps pour lui demander si je peux utiliser ses documents (schémas, liens, ...).
Et bien sur je mets l'explication du ,1 ici, sous peu.

Avatar du membre
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Enregistré le : 20 sept. 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Message non lu 22 oct. 2012, 13:59

Voici une explication qui en vaut une autre: http://fr.wikipedia.org/wiki/5.1
On y parle de renforcement du grave, ce qui n'a aucun intérêt pour la musique en général puisqu'on va déséquilibrer le spectre en ajoutant du niveau là où il y en a déjà mais colle bien au cinéma.

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 10783
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 22 oct. 2012, 14:09

Bonjour Philippe

L'explication historique communiquée par JP Lafont:


" L’origine et la définition du 5.1

Il faut bien admettre qu’il existe une grande confusion sur ce sujet. Je lis et j’entends beaucoup d’âneries à propos des formats d’écoute, autant de la part des amateurs que des professionnels, des intégrateurs et même des fabricants.

Que signifie 5.1 ?

Les gens, pour la plupart, pensent que le premier chiffre désigne les 5 canaux principaux (ce qui est exact) et que le second correspond au caisson(s) de basses. C’est un peu court comme raisonnement.

L’expression 5.1 est d’origine anglo-saxonne.

En anglais on prononce "five point one". N’avez-vous pas remarqué que le mot "point" se dit "dot" en anglais ? Le "point" anglais désigne une décimale.

La traduction française de "five point one" c’est "cinq virgule un".

Pourquoi cette virgule ? Parce que le chiffre décimal ne désigne pas une enceinte, ni même un canal mais une fraction de la bande passante des autres enceintes.

La réponse en fréquences du canal LFE s’étend depuis 20Hz jusqu’à 120Hz, soit une centaine de Hertz tout au plus, alors que les autres canaux contiennent une bande 200 fois plus large, allant jusqu’à 20.000Hz.

Le rapport de largeur de bande entre le canal LFE et les canaux satellites est

100/20.000 = 0,005.

C’est sur cette base qu’est né ce format qui devrait s’appeler 5,005 et non 5.1

Le "point one" a été proposé pour simplifier la prononciation et faciliter l’intégration marketing."


Il faut toujours que je prenne le temps de demander à l'auteur l'autorisation de citation, par principe, et d'autant qu'il a préparé beaucoup d'informations et d'explications précieuses, pour ses conférences, pour ses clients, pour son site, ..., et notamment sur le volet historique du multicanal.

Avatar du membre
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Enregistré le : 20 sept. 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Message non lu 22 oct. 2012, 15:07

Si tout ceci est vrai (ce qui ne correspond pas à mes connaissances mais je n'ai pas la science infuse), je ne trouve strictement aucun intérêt à cette démarche s'agissant d'enregistrement haute-fidélité, surtout quand il s'agit de mélanger de la stéréo de phase (c'est très fréquent en classique) réalisée par des micros distants parfois de plus de 3 ou 4 mètres, voire davantage; le résultat est catastrophique et j'ai pu le vérifier.

Seule la stéréo d'intensité y gagnera ou n'en souffrira pas; pour le reste, il faut oublier l'usage du canal de basses monophonique.

Ce qui est dit ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Diff%C3%A9rence_de_marche s'applique parfaitement au son stéréophonique; calculez ce qui se passe quand la différence de marche atteint plusieurs mètres.

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 10783
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 22 oct. 2012, 16:37

Je viens de voir la définition plus exacte de la retranscription stéréo.
Effectivement, l'apparente antinomie stéréo/multicanal s'amenuise
Stéréo signifie littéralement solide, à prendre dans le sens de "en 3 dimensions".
On atteint cette retranscription en 3 dimensions dès l'utilisation combinée et concertée (selon des règles précises) d'au moins 2 émetteurs de sons (les enceintes).
La stéréo telle que prise sous son acception commune est en fait un cas particulier de retranscription multicanale à 2 sources sonores.
Le terme exact de stéréo désigne plus précisément toutes les retranscriptions à plusieurs sources combinées, y compris celles à plus de 2 canaux, dénommées multicanales.

Par ailleurs, parler de la retranscription multicanale permet aussi de poser les bases de la retranscription en général, y compris sa plus simple expression, celle à 2 canaux. La meilleure compréhension des phénomènes en jeu amène à modifier, à parfaire ses considérations et la justesse ou non des moyens employés ou à employer.
Modifié en dernier par Xavier - E&M le 22 oct. 2012, 17:05, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 10783
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 22 oct. 2012, 16:48

Philippe MULLER a écrit :Si tout ceci est vrai (ce qui ne correspond pas à mes connaissances mais je n'ai pas la science infuse), je ne trouve strictement aucun intérêt à cette démarche s'agissant d'enregistrement haute-fidélité, surtout quand il s'agit de mélanger de la stéréo de phase (c'est très fréquent en classique) réalisée par des micros distants parfois de plus de 3 ou 4 mètres, voire davantage; le résultat est catastrophique et j'ai pu le vérifier.

Seule la stéréo d'intensité y gagnera ou n'en souffrira pas; pour le reste, il faut oublier l'usage du canal de basses monophonique.

Ce qui est dit ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Diff%C3%A9rence_de_marche s'applique parfaitement au son stéréophonique; calculez ce qui se passe quand la différence de marche atteint plusieurs mètres.


J'ai par réflexions (pris dans le sens de "réfléchissements" :oops: , et non dans le sens de "rebonds sur une surface réfléchissante") et suite à essais, toujours cherché à limiter l'utilisation du caisson dans sa partie haute du spectre, cherchant à privilégier la pleine expression des enceintes principales, avant d'engager celle du caisson seulement lorsque les principales perdaient en l'intensité. Je le faisais partant du principe que les bonnes enceintes principales sont généralement mieux armées pour "timbrer" correctement les sons (instruments, bruits naturels divers), et être assez rapides et définies, par rapport au caisson, ce dernier étant sensé porter plus un message de puissance et d'énergie.
Ce rappel du rôle du phasage dans ces fréquences limites (limite basse des enceintes et limite haute du caisson) amène en effet à privilégier les enceintes comme canal dont il faut préserver l'intégrité, le caisson (hors celui des effets dévolue au canal spécifique LFE) n'ayant à prendre en charge que des bandes de fréquences ou des énergies inaccessibles aux enceintes principales, en accord avec icelles.
En musique, le caisson est alors un complément de l'enceinte d'un canal, doit prolonger le savoir-faire de l'enceinte comme s'il était partie intégrante de cette enceinte. Dans ce cas, un caisson par enceinte serait la règle.
Dans le cas du multicanal, la voie LFE est une voie spécifique d'effet, bien distincte des besoins précédents.
En musique, ou en films sans effets "spéciaux", il devient évident qu'il faut privilégier dans la mesure du possible des enceintes large bande, exprimant naturellement le bas du spectre, pour une meilleur cohérence de chaque voie d'une part (meilleur continuité, couplage et équilibre des différentes voies d'une enceinte), et meilleure mise en phase de tous les sons exprimés dans le bas du spectre, meilleure cohérence spatiale et fréquentielle des sons retranscrits.


Je retiens le terme de différence de marche pour désigner un différentiel d'espace, de distance, et donc de temps: le déphasage qui se crée entre 1 phénomène et 2 points distincts de captation. Ces différences de marche introduisent tout aussi bien des interférences dans certains cas, qu'elles permettent dans d'autre de reconstruire une situation préalablement captée par ces différences (= stéréo de phase, soit selon la définition que l'on peut établir: construction spatiale en 3 dimensions établie grâce aux différences de marche). Cette définition fonctionne pour 2 canaux et plus.

Avatar du membre
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 5548
Enregistré le : 14 sept. 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville
Contact :

Message non lu 22 oct. 2012, 17:56

Xavier - E&M a écrit :il devient évident qu'il faut privilégier dans la mesure du possible des enceintes large bande, exprimant naturellement le bas du spectre

Non, ce que tu prétends n'est pas suffisant !
La réponse d'une enceinte varie de façon beaucoup trop importante en fonction de son implantation.
Elle pourra être excellente dans une pièce et catastrophique dans une autre.
Et là, en terme d'expérience, j'ai de l'acquis !!!!!

Imagine donc tes Abscisses JMR implantées dans un hall de gare et des Grandes Utopia EM dans un studio de 16 m2... ;)
Modifié en dernier par Pascal Pebret le 23 oct. 2012, 08:25, modifié 1 fois.
Transport Mark Levinson 37 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Legato Referenza Superiore et HP Legato Scherzo et autres DIY Louduniens.

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 10783
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 22 oct. 2012, 19:18

Pascal Pebret a écrit :
Xavier - E&M a écrit :il devient évident qu'il faut privilégier dans la mesure du possible des enceintes large bande, exprimant naturellement le bas du spectre

Non, ce que tu prétends n'est pas suffisant !
La réponse d'une enceintes varie de façon beaucoup trop importante en fonction de son implantation.
Elle pourra être excellente dans une pièce et catastrophique dans une autre.
Et là, en terme d'expérience, j'ai de l'acquis !!!!!

Imagine donc tes Abscisses JMR implantées dans un hall de gare et des Grandes Utopia EM dans un studio de 16 m2... ;)


:idea: "Dans la mesure du possible", je n'installe pas des Abscisse dans un hall de gare, ni des Grandes Utopia dans 16 m2. 8-)

Les enceintes bande large sont à privilégier, dans une acoustique vérifiée, et si nécessaire optimisée.
Si l'acoustique est pourrie, on étudie une attaque en règle des principaux défauts, d'abord en s'attaquant réellement aux défauts, ensuite et ensuite seulement, dès qu'on est bloqués, on cherche les systèmes qui peuvent un peu contrebalancer, ou ne pas trop exciter ces défauts résiduels. Mais par principe, on ne commence surtout pas par limiter la qualité des systèmes émissifs.

D'ailleurs, les mauvais systèmes de retranscription font parfois plus de dégâts sur le résultat sonore dans des mauvaises acoustiques que des bons systèmes. De mauvais équilibres et accords par exemple HP/volume de charge/évents sont plus catastrophiques encore dans des salles à problèmes acoustiques.

Avatar du membre
Philippe MULLER
Audiophile
Messages : 138
Enregistré le : 20 sept. 2012, 09:24
Localisation : Passavant

Message non lu 22 oct. 2012, 23:35

Xavier a raison, on devrait préciser stéréophonie à 2, 3, 4 ou 5 canaux, ce qui est bien plus explicite, surtout pour la haute-fidélité.

Stéréo et multicanal ne sont pas significatifs et il n'est pas simple de comprendre en quoi le second serait meilleur que le premier tandis qu'il est facile d'imaginer qu'avec cinq points dans l'espace, on définit beaucoup mieux cet espace qu'avec un seul ou même deux points.

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 10783
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 23 oct. 2012, 00:04

Je vais changer le titre du topic en quelque chose comme:
La retranscription musicale en 3 dimensions (stéréophonie)
(= la retranscription stéréophonique, par systèmes à 2 canaux et plus)

Jean.B
Audiophile
Messages : 699
Enregistré le : 06 oct. 2012, 17:41

Message non lu 30 oct. 2012, 19:49

:lol: Tu laisseras musicale ?

Avatar du membre
Thierry.G
bleu
Messages : 5504
Enregistré le : 23 août 2012, 17:38

Message non lu 30 oct. 2012, 20:41

au lieu de se prendre la tête avec les titres, il serait judicieux d'actualiser le catalogue, le blog, et les devis qui attendent ;)

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 10783
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 31 oct. 2012, 00:09

Aujourd'hui, c'était factures et paperasse, et pas de la simple (Urssaf), et études de systèmes.
Demain, devis et fiches, et paperasse toujours.
Ah oui, et aussi réception d'enceintes et mise en rodage.
Je suis pas Shiva, je travaille en 2 canaux (je peux plus dire en stéréo), avec seulement 2 bras.
Mais tu as raison, faut que j'asticote un peu le site, coté articles de blog et fiches d'appareils.

Avatar du membre
Thierry.G
bleu
Messages : 5504
Enregistré le : 23 août 2012, 17:38

Message non lu 31 oct. 2012, 13:10

j'veux rien savoir et pas l'entendre !! :mrgreen:

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 10783
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 31 oct. 2012, 14:22

Et bééé, vivement le rabaissement du temps hebdomadaire de travail sous les 65 heures, que je souffle un peu ! 8-)

Avatar du membre
Thierry.G
bleu
Messages : 5504
Enregistré le : 23 août 2012, 17:38

Message non lu 31 oct. 2012, 15:05

combien d'heures efficaces sur les 65hrs ?

Avatar du membre
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 10783
Enregistré le : 23 août 2012, 17:58

Message non lu 31 oct. 2012, 16:23

Quand j'en serai à 65, je serai content !

Bon, un peu de laisser aller ou de perte d'efficacité sur l'ensemble (il m'arrive de prendre du temps pour regarder différents forums), mais comprimé, ça fait quand même pas mal.

Répondre
  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités