Bicablage ou pas Bicablage ...

La retranscription musicale et sonore, technique, acoustique, prise de son, installations, évènements, ...
Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5063
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Bicablage ou pas Bicablage ...

Message non lupar Thierry.G » 13 Mars 2013, 21:12

Jipi a écrit :Le bi-câblage a-t-il un effet ? Si oui, va-t-til dans le bon sens ? C’est ce que nous allons voir, sans même utiliser de formules.





Source
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Bicablage ou pas Bicablage ...

Message non lupar Xavier - E&M » 14 Mars 2013, 02:18

Merci pour ces éléments, qui permettent d'échanger sur ces problématiques.

Après visionnage total, je ne peux que regretter une analyse partielle, dénonçant la totalité de l'intérêt du bicablage, quand l'auteur n'en étudie que la partie réellement contestable. Etude bien faite, mais la conclusion est automatiquement fausse, car elle étend à l'ensemble des pratiques du bicablage ce qui n'en concerne que la partie qui présente des réels soucis et des erreurs d'utilisation.

Je reviens en temps réel sur mon visionnage de ce document:
Déjà, sur les 3 premières minutes, 2 choses me font réagir:
-prétention à conforter la théorie de Feldman (?), utilisant la comparaison entre une hypothèse et un résultat d'expérience. Problème, il n'est question que d'hypothèses, pas d'expériences et de résultats d'expérimentations jusque là. Le "présentateur" attaque d'emblée dans le combat d'une théorie précise, sans avoir même mené la plus petite expérience, ni n'expliquant d'où sort la théorie pensée comme fausse.
-commencement de démontage d'une théorie (de fréquences aigües et graves venant s'interférer). Personnellement, je n'ai auparavant jamais vu ou lu cette théorie (exposée à 2'50), et je ne comprends pas pourquoi choisir justement une théorie non universellement défendue par les tenants de l'intérêt du bicablage. A la limite, cette théorie que le démonstrateur entend réfuter, ne l'a-t-il pas créée lui même ? ou n'a-t-il pas sciemment préféré combattre cette théorie, facile à démonter, plutôt que toutes les autres qui auraient pu avoir une pertinence ?
-à 5'30, présentation du monocablage et du bicablage. Bien fait, clair.
-à 8'10, grosse généralisation erronée : les audiophiles aimeraient, selon lui, mettre en oeuvre un gros cable pour les graves et un fin pour les aigus: généralisation abusive, ce n'est heureusement pas le cas de tous les tenants du bicablage, et personnellement, suite aux données fournies par les constructeurs, j'insiste pour que les cables d'un bicablage soient strictement identiques sur chaque voie (aigüe et grave), pour ne pas "détruire" un supposé (et espéré) équilibre de réglage des voies des enceintes bien fichues.
-vers 14'30, explication sur la différence liée au présupposé de cables de bicablages différents. Là, entièrement d'accord avec lui: un bicablage avec cables hétérogènes bouleverse (ou peut bouleverser) l'équilibre des charges. Ce qui n'est pas souhaité.
Tout son rejet du bicablage tient au rejet de bicablage avec cables différents (reprécisé à 16'40). Là, il a, je pense, tout bon dans ses explications.
Mais où a-t-il vu que les constructeurs préconisaient des cables différent selon les voies ? Là encore, il combat des moulins qu'il édifie lui même, et prétend dénoncer des erreurs qui ne sont pas celles des fabricants (pratiques de fabricant et du bicablage qu'il a énoncé en début d'intervention comme agissant pour des raisons purement marketing et mercantiles).

La méthode du narrateur est à cet instant non acceptable: il part d'une erreur de process (le fait de bicabler avec des cables différents) qui n'est pas le fait des fabricants (qui proposent des doubles borniers pour le bicablage, et à ma connaissance ne préconisent pas la mise en oeuvre de cables hétérogènes), selon une utilisation spécifique non recommandée par les fabricants, et la dénonce. Mais ce n'est pas l'utilisation préconisée par ces fabricants, juste une mauvaise compréhension et une mauvaise pratique d'utilisateurs, la confusion est assez fâcheuse (mais la démonstration (du pourquoi l'usage de cables hétérogènes est un procédé mauvais pour la qualité) est, elle, valide).

Attendons de voir ce qu'il dit de bicablage avec cables identiques, ou si même il aborde ce cas ...
17'10: "... c'est ça qui montre que non seulement le bicablage n'apporte rien, mais en plus il apporte des problèmes": grosse erreur de sa part là encore, par l'amalgame fait entre le bicablage avec cables hétérogènes (là il a raison, c'est néfaste), et le bicablage avec cables identiques (là ses conclusions sont erronées, mais il ne fait pas le distingo entre ces 2 options).
18'50: toujours cas de bicablage avec cables différents . Dont il rejette la pertinence, avec raison, mais il fait comme si c'était le seul cadre du bicablage (et là il a tort).
A ce stade, je me rends compte que les explications fournies confortent indirectement la technique et la pratique du raccordement diagonal en cas de monocablage sur un double bornier avec straps, afin que les 2 filtres "voient" les mêmes charges (ce qui n'est pas le cas si les branchements avec straps ne sont pas faits en diagonale)

-19'00: explication de l'importance de bien donner aux filtres les mêmes charges, au risque sinon d'influer notablement sur le comportement des HP par décorrélation entre les filtres et les HP, principalement aux plages de recoupement des HP, là où les voies fonctionnent sur les mêmes plages de fréquences (il oublie aussi je pense les problèmes de calages temporels et les phasages des sons et des harmoniques sur les plages de fréquences exploitées par plusieurs voies à la fois).
-à 22': "la conclusion de ça, c'est que le bicablage amène un problème" Et non: le bicablage avec cable hétérogènes, oui. Mais pour le bicablage à cables identiques, il n'y a pas les défauts et problèmes cités ; va-t-il aborder la problématique du bicablage avec cables identiques ? et tenter de proposer une explication sur l'intérêt de cette technique de raccordement ?
Non: il revient sur la théorie de l'influence d'un cable sur l'autre sur les fréquences, dont il a parlé en début d'intervention, mais théorie sans intérêt, qu'il contre d'autant plus facilement qu'aucun constructeur ne l'a proposée, c'est juste un fantasme rare de quelques esseulés.
-23'23: "le bicablage est une dégradation du fonctionnement de l'enceinte": vrai pour bicablage hétérogène, faux pour bicablage identique, où là on peut récupérer des avantages supplémentaires. Je doute maintenant qu'il aborde ce cas et ces problématiques.
-24'15: "le bicablage qui ne sert qu'à faire de l'enfumage marketing et rien d'autre": évidement, quand on prend la partie de la problématique et la pratique effectivement néfaste techniquement, il a raison, c'est à dénoncer. Mais il a comme oublié un truc, l'étude du bicablage à cables identiques, qui lui peut apporter des gains qualitatifs, possiblement liés au traitement différent des retours (réjection) des haut-parleurs avec pollution mutuelle des voies, entre mono et bicablage, selon la "proximité" de la liaison des 2 voies; en bicablage, les 2 voies sont reliées près de l'ampli, alors qu'en monocablage, la liaison se fait à l'enceinte, proche des filtres et HP. N'est-ce pas possiblement là que se situe l'effet et l'intérêt du bicablage, de rapprocher la liaison entre voies près de l'ampli, limitant l'effet des réjections des HP d'une voie sur l'autre voie ?

Autre point important: la problématique est abordée sur le plan théorique. Mais les expérimentations ? Aucune mention. On a bien une expérience de simulation, mais les écoutes de systèmes ne sont pas envisagées, quasi par principe, la théorie étant placée ici en juge unique, qui suffit à l'auteur pour condamner le principe du bicablage
Dommage ... D'autant plus dommage que la théorie prise en compte est très circonscrite, n'envisageant qu'un cas particulier (les cables hétérogènes), et du coup passe totalement à coté de la problématique et des éléments plus factuels plus potentiellement efficaces.

Pour résumer:
-attaque d'un comportement néfaste (bicablage avec cables hétérogènes): il a raison.
-mais: dénonciation du bicablage en général: il n'a pas raison, ayant oublié d'évaluer le bicablage à cables identiques, notamment au travers de la problématique du déplacement du lien entre les voies, qui est déplacé de l'entrée de l'enceinte en cas de monocablage, à la sortie de l'ampli en cas de bicablage.
Une évaluation complémentaire avec la même pertinence et le même sérieux, mais n'oubliant aucun des aspects possibles, serait intéressante sur cet aspect du bicablage à cables identiques.

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5063
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Bicablage ou pas Bicablage ...

Message non lupar Thierry.G » 14 Mars 2013, 09:40

Donne moi ton fournisseur stp parce qu'arriver à pondre tout ça à plus de 2H du mat ... même Amstrong dans ses meilleurs performances est largué :mrgreen:
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Bicablage ou pas Bicablage ...

Message non lupar Xavier - E&M » 14 Mars 2013, 12:45

Pineau des Charentes, domaine d'Alfred de Vigny (le gars de "La Mort du Loup").

;)

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5063
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Bicablage ou pas Bicablage ...

Message non lupar Thierry.G » 14 Mars 2013, 14:51

:arrow: Ok le bi-câblage avec des câbles différents c'est mal
:arrow: Ok il faut garder la même longueur de câbles

mais pour le reste son raisonnement à partir de principes fondamentaux tient la route je trouve, il revient plusieurs fois sur le fait de bi-câbler avec des câbles HP de différentier section/nature/marque etc. pour insister sur ce point assez logique, mais quand à la partie du double mono ou bi câblage classique, j'aimerai bien avoir l'avis d'un fabricant d'enceintes histoire de comprendre "théoriquement" et/ou "en pratique", peu-être la motivation de ce choix technologique ! :)
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Bicablage ou pas Bicablage ...

Message non lupar Xavier - E&M » 14 Mars 2013, 16:28

Me too ! *




* moi aussi. Et j'ai pas dit "Mytho ! ..."

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5063
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Bicablage ou pas Bicablage ...

Message non lupar Thierry.G » 17 Mars 2013, 11:17

il est où JC ? :mrgreen:


Jazzbar n'en profite pas, elle est trop facile!
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

MICHEL
Méchant Audiophile
Messages : 2123
Inscription : 19 Sep 2012, 11:17

Re: Bicablage ou pas Bicablage ...

Message non lupar MICHEL » 11 Sep 2013, 10:11

C'est très amusante cette vidéo ! Le Monsieur maîtrise presque bien les choses, les exprime un peu moins bien, mais pas grave, ceci dit, de quoi parle t'il ?
De l'incidence d'un câble dont l'impédance est voisine de zéro, et dont la capacitance est hautement variable en fonction de la typologie et des matériaux utilisés, sur la reproduction sonore.
Il ne dit rien de l'impact sur le ressenti subjectif à l'écoute de son système, du positionnement de son bonnet, voire de la position de son sofa. Il ne dit rien non plus de l'influence de l'architecture interne du filtre passif en fonction du câblage, ni même des câbles utilisés pour connecter le filtre aux HP.
Je suis objectivement intéressé par une écoute comparative en sa présence, de divers Cd sur mon système principal, en faisant varier les critères orientation des enceintes, disposition des panneaux absorbants/semi réfléchissant à qq cm près: il y a là beaucoup à apprendre, voire, comprendre.


Revenir vers « La caisse à outils: technique, optimisations, etc... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Fred75 et 3 invités