Des parisiens à Toulouse

Pour parler de tout, mais surtout de rien !
Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Xavier - E&M » 27 Mai 2013, 08:39

Match retour ce week-end à Toulouse:
Les parisiens se prennent la raclée su siècle ...

Suite au match aller raconté ici, les parisiens se sont rendus à Toulouse, prendre une belle leçon: les Toulousains savent recevoir !

Débriefing et photos à venir.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Xavier - E&M » 27 Mai 2013, 08:46

Bon: déjà, pour commencer, number one:
Quand les Toulousains vous reçoivent, il y a du soleil, et il fait beau.
Oui, même si ça étonne au dessus de Limoges, on peut voir le soleil en mai !

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Xavier - E&M » 27 Mai 2013, 14:14

J'écris d'abord, les photos viendront ensuite.

Nous -Pascal, son disciple (en cours d'émancipation) Thierry, Mireille, Yves et moi- nous sommes rendus ce week-end à Toulouse, à l'invitation de Fred, le "local".
Fred est déjà passé nous voir à plusieurs reprises à Paris, et nous avions l'assurance de beaux moments, à tous points de vue.

Comment se passe une telle expédition ? beaucoup de choses curieuses, plus ou moins plaisantes, magnifiques, surprenantes, ...
-Le voyage tout d'abord. Il faut penser que Toulouse est situé au moins à distance de positionnement et coût de ravitaillement de station spatiale géo-stationnaire, vu le prix demandé par les navettes Easy-Jet dès qu'on dépasse la taille des bagages cabine (qui se réduira encore à la taille d'un sac à main dès juillet prochain). Ensuite, il faut prévoir que tout voyageur aérien est considéré de facto comme un terroriste avéré (fouille des personnes et bagages), que les fonds de shampoing et les pots de confiture translucide à la violette et à la rose sont sans doute aussi dangereux que des explosifs, mais vous avez quand même droit à 4 pochettes d'allumettes et 2 briquets par personne. Ne cherchons pas trop à comprendre la logique américaine que nos compagnies aériennes ont trop vite accepté.
L'arrivée: débarqués tôt le matin à Blagnac, vous avez réservé à l'avance une voiture, vous avez été débité à la commande, mais pour Monsieur Avis, ça ne veut pas dire qu'on vous donnera ce que vous avez commandé et payé. Moyennant un supplément, on vous fournira un autre véhicule, parce qu'il n'y a plus que celui là de disponible.

Heureusement, comité d'accueil sympathique, notre hôte et une charmante hôtesse, Fred et sa fille, récupèrent les piétons, et nous filons dans la ville.

Programme: on est pas là pour se faire emm..., comme dit Boris Vian, ou pour s'enfermer entre 4 murs, on est là pour passer un bon moment ensemble. Découverte de la ville, de sa gastronomie, repas conviviaux, quelques écoutes quand même (5 "experts" (si !) sous le bras débarqués spécialement de la capitale, ça aurait été dommage de ne pas en profiter), et promenades au travers des quartiers les plus intéressants, avec haltes dans des monuments et musées remarquables.
On attaque gaillardement la journée: passage prioritaire par l'un des marchés, où Fred a ses habitudes et doit récupérer quelques commandes pour le week-end.
Notre chance, c'est que Fred est un gourmet-gourmand très exigeant (dans le bon sens du terme), et qu'il a déjà ses sélections de fournisseurs, ses adresses, et chez ces fournisseurs, ses produits fétiches, dûment sélectionnés. Fromages, charcuteries, passage devant des étals avec grande qualité des produits et préparations. Même la jeune Margot a ses habitudes culinaires, et ses marchands qui l'attendent pour ses préparations spéciales à déguster sur place. Du parking en hauteur, petit panorama au dessus des toits de la ville, aperçu de quelques tours de Capitouls, marques architecturales des grands édiles de la ville.
Retour maison, pour déposer les commandes, récupérer une partie des troupes, et direction les quartiers anciens, pedibus et metropolotanis. Sous un temps mitigé (pas dépaysés du coup), on parcourt les rues et ruelles, on repère les magasins de produits à rapporter au pays, et puis l'estomac nous rappelle l'heure. Pile quand on passe devant l'établissement le "Père Louis", estaminet resté coincé dans le XVIII° (siècle). C'est ballot: avec la pluie qui redouble, et la soif de Pascal qui s'éveille, obligés d'entrer s'en jeter au moins un derrière la cravate; avec ses murs et plafond peint de vues toulousaines d'époque, ses bonnes bouteilles, la gouaille du patron, on attaque sérieux. Quinquina, vin blanc, et charcuteries diverses pour accompagner. C'est dur ! On tient le zinc. Le temps pour Olivier (comparse des forums E&M et Atoll) de nous rejoindre. Et on tient à la suite la tablée, histoire de reprendre des forces (rognons, travers de porc aux lentilles, ...).

La pluie se calme, on reprend nos déambulations, guidés par Fred qui nous trouve les bonnes rues, les passages remarquables, les ambiances variées des maisons, nous présente des pans d'histoire spécifiques. Façades de maisons brique et bois récemment dégagées des enduits, maisons grand-bourgeoises cossues, forcément en pierre (le matériau bling-bling de l'époque, dans cette terre d'argiles), très belle cour de l'Hotel D'Assézat (du roi du pastel, la plante qui fit les fortunes locales de ce siècle), nous arrivons à proximité du musée des Augustins (je ne sais plus si ils sont Grands). Cloître avec magnifique jardin de simples, église, courettes, musée de sculptures, statues, chapiteaux, peintures, ce musée est une merveille (photos à suivre). Margot semble très intéressée par les tableaux.

Curieux du pittoresque des moindres cours, je passe plusieurs fois les immeubles sur la rue pour voir ces arrières cours parfois préservées, parfois pleines de végétation.
Et pour donner le temps à Sophie, l'épouse de Fred, de nous rejoindre, je me laisse volontairement enfermer dans l'une de ces cours par la fermeture automatique d'une porte cochère (mais ça, les copains ne voudront jamais le reconnaître). Ces propriétaires sont des grands malades: une fois dans la cour, impossible de commander l'ouverture d'un accès vers l'extérieur. A Paris, on empêche les gens de rentrer, on ne les bloque pas à l'intérieur (et je ne pense pas que le dispositif soit conforme, pour l'évacuation en cas d'incendie notamment). Mais bon: j'arrive à obtenir le code pour commander la sortie, et retrouver les amis (avec de belles photos du lieu).

Eglise et cloître des Jacobins, autre lieu remarquable. Impressionnant dispositif de miroirs pour regarder la voûte qui se déploie en haut des piliers centraux de la nef, beaux cloître et salle capitulaire.
Mireille a beau réclamer encore des circuits à pieds, on retourne à la casa.
Olivier, Agnès et le jeune Raphaël nous rejoignent chez Sophie et Fred, pour un apéritif et un diner fameux.

La soirée de samedi:
Cette fois, les furieux enfermés dans une salle avec un système Hifi, difficile de nous empêcher: on écoute le système de Fred, on fait des branchements et des tests en tous genres, avec des matériels rapportés à la dernière minute pour compléter des manques de branchements. Et on teste différentes configurations, cables, DACs, entrées diverses de certaines machines, plug-in et softs divers. Variations de résultats, tentatives d'expertises, partages d'expériences, évaluations des différentes configurations sur les différences de rendu sonore.
Mais on n'a pas négligé le plateau de charcuteries, les excellentes charcuteries récupérées le matin au marché, chez le cousin de Fred (enfin ... pas tout à fait). Il y a des choses qu'il ne faut pas faire à moitié, et on a dégusté ces excellents produits sans se laisser distraire par nos oreilles, et en profitant de l'énergie e de la bonne humeur de Raphaël, qui vous a fait des tours de table basse sans jamais rien mettre en péril, ni nos précieux verres, ni les appareils à musiques.
Pour le diner, c'est Fred qui s'était mis aux fourneaux la veille pour le plat principal (joues de porc en daube), et Sophie pour le dessert. Divers vins étonnants et merveilleux très bien choisis, Thierry n'a pas mis longtemps à être de très bonne humeur. Je ne vais pas tout décrire, ni les sensations et le plaisir éprouvé (notamment avec les fromages), sinon vous allez nous en vouloir ...
Après le dîner, le naturel reprend le dessus: des écoutes et tests, des échanges sur les projets d'évolution de système de Fred et d'Olivier, les avis des uns et des autres pour réorienter certaines solutions, et en toute fin de soirée, des écoutes et un petit essai de concert avec projection.

Dodo réparateur (pour les km avalés du jour, et en préparation de ceux du lendemain).

Le lendemain dimanche, on attend le gros des troupes (celui qui conduit) revenu de son gîte avec Mireille et Yves, en faisant à nouveau quelques tests et écoutes, notamment sur les différentes entrées optimisées et cables de DAC et d'enceintes. Et on repart à nouveau dans le centre ville pour une belle journée.
Il fait un soleil superbe. Boulevard Jean Jaurès, quartiers, place du Capitole, on profite d'une manifestation d'associations de langues pour disserter avec Yves sur les racines communes des langues serbes, finnoises et hongroises, on retrouve Olivier, Agnès et Raphaël, direction les bords de la Garonne (vieux pont et quartier de la Daurade). Eglise du Taur (quelques instants d'orgue puissant durant la messe en cours), puis dégustation de vin (merci Fred pour ces découvertes), et déjeuner avec Sophie et Margot juste revenues d'un concert/conte de et avec Daniel Pennac, déjeuner dehors chez un poissonnier du marché -excellents couteaux à la plancha (spécialité toulousaine ? ne serait-on pas en train de se moquer de nous ?), puis promenade digestatoire: cathédrale St Sernin, l'église des Chartreux, avec son cloître-jardin et le beau passage couvert coté nord de l'église, retour à la Garonne, quartier et le jardin des abattoirs (grandiose sculpture intestinale et gerbesque rose que Fred a essayé de refiler aux parisiens: mais nous aussi on a du goût: il se les garde, ses horreurs municipales). Quelques achats de dernière minute, juste pour énerver les services de sécurité de l'aéroport (les confitures de violette et de rose), et on se prépare à rentrer, et à assumer face aux services de sécurité aérienne notre condition de terroristes, et d'alourdisseurs d'avions surtaxables.

2 jours qui en ont paru 4, tellement ils ont été denses. On a un peu marché, un peu bu, pas mal mangé (mais en dégustant), on a été reçus et soignés comme des princes, on s'en est mis plein les yeux, Sophie, Fred et même Margot ont étés aux petits soins pour nous, on a bien démonté le projet d'équipement d'Olivier (dans un louable but d'efficacité), on s'en est payé de belles tranches (et pas seulement de l'inoubliable jambon Patanegra de la famille Garcia, maison de renommée à Toulouse). Bref, un beau week-end entre amis, avec de belles écoutes et partages de musiques, des enfants adorables, de belles promenades dans des lieux superbes qui valent le voyage, des moments culinaires et gastronomiques exceptionnels, un beau soleil le dimanche (ça aussi c'était exceptionnel).

Merci à tous et à chacun: Sophie, Fred et Margot, et Agnès, Olivier (et le Raphaël, qui nous a accompagnés), pour avoir si chaleureusement reçu l'équipe parisienne, si dorloté ces nordistes. On a vraiment apprécié, votre compagnie d'abord, et aussi tous les soins et attentions prodigués. Nous, comme une volée d'étourneaux en goguette, on a profité à fond de tout, par les yeux, les papilles, les oreilles, et même par la peau avec ce beau soleil. Très belles et agréables grandes balades dans votre belle ville.
Merci aussi aux amis parisiens et néo parisiens (à oreilles de Mickey).

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4767
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Pascal Pebret » 27 Mai 2013, 14:33

Xavier - E&M a écrit :Nous -Pascal, son disciple (en cours d'émancipation) Thierry, Yves et moi- nous sommes rendus ce week-end à Toulouse, à l'invitation de Fred.

Et ben, je planque le lien, j'en connais une qui va être ravie !!...
Pffff, violeur de propriétés privées avec portes cochères et semeur de ses propres neurones à tous les vents, ...de plus...
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Xavier - E&M » 27 Mai 2013, 14:43

Eh, faut mettre tes lunettes !

Et pis j'ai rien violé (et surtout pas des portes); par contre, on a bien essayé de me séquestrer ...
Et pis fait gaffe, j'ai des photos !

yves200
Audiophile
Messages : 20
Inscription : 18 Jan 2013, 15:05

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar yves200 » 27 Mai 2013, 16:19

Xavier a tout raconté en détail .... je vais juste ajouter un mot pour remercier chaleureusement Fred et sa petite famille de leur super accueil très chaleureux.
Un week end dense en découvertes qui donne l'impression après coup d'avoir passé plutôt 4 jours que 2.

Encore merci,

Yves

Avatar de l’utilisateur
Thierry.G
bleu
Messages : 5064
Inscription : 23 Août 2012, 17:38

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Thierry.G » 27 Mai 2013, 17:47

Un grand merci à ma copine Margaux, Sophie et Fred, à mon petit copaing Raphaël aussi et ses parents qui ont été super sages lors des ballades :-)
N10/TX2/DA2/300/OASIS/LEGATO/CENTAURE/INTÉGRALE

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4767
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Pascal Pebret » 27 Mai 2013, 18:28

Oumpf, un peu bousculé aujourd'hui, le gus...
Mais je vais trouver le temps et reprendre ma plus belle plume afin de remercier sincèrement nos amis Toulousains pour leur accueil chaleureux.
Je tire un grand coup de chapeau à Sophie pour nous avoir supporté sans broncher, ...il faut du courage, si, si... :P

Ouaouhhhh, j'ai encore dans les naseaux le parfum de cette magnifique salade de fraises parfumée au Rivesaltes rouge à faire damner un ange...

Et même si j'ai un peu semé la panique dans la tête d'Aquarius (heu, d'Olivier, v'là t'y pas que je me plante de forum maintenant), je tente de le rassurer encore, c'était pour la bonne cause !!!!

Merci encore à tous et à charge de revanche chez Mickey accompagné de vos progénitures respectives !
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

Olivier Revelin
Audiophile
Messages : 375
Inscription : 11 Oct 2012, 10:45

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Olivier Revelin » 27 Mai 2013, 18:48

Merci à vous pour la visite :) ce fut un plaisir de mettre des visages sur ces noms. Encore merci à Fred & familly pour leur accueil toujours aussi parfait.


Pascal Pebret a écrit :Et même si j'ai un peu semé la panique dans la tête d'Aquarius, je tente de le rassurer encore, c'était pour la bonne cause !!!!

Mouahahah !

Le problème est que tu as semé juste assez de panique pur mettre un peu de doute, mais pas assez pour éradiquer l'idée, ni suggérer une alternative. Tant qu'on m'aura pas clairement expliqué pourquoi un pré passif "c'est juste une résistance" est une mauvaise idée, ce que ça fait de mal à mon système, alors ça reste ma première idée. (et j'ai toujours largement le gain nécessaire derrière). Si ça ne masque pas les détail, si ça n'ajoute pas un bruit démentiel, (ce qui m'étonnerait venant d'Atoll) alors je dis banco. (oui oui je sais, j'attends de tes news pour la partie réseau).
a.k.a. Aquarius
RuneAudio sur Raspberry Pi B rev2 , Hiffyberry Digi ou XBMC "Gotham" sur HTPC Bay-Trail D/USB ou SPDIF no-name / Atoll ST200 / Stendhal Modul diy / Emotiva XPA-2 grassement tweaké / Stendhal HP / Bowers & Wilkins 683 / Grado SR 325is

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4767
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Pascal Pebret » 27 Mai 2013, 18:58

Olivier Revelin a écrit :Tant qu'on m'aura pas clairement expliqué pourquoi un pré passif "c'est juste une résistance" est une mauvaise idée

Je n'ai point dit cela, cher ami !!!!!
J'ai juste dit que si le préampli passif était la panacée, pas un seul des grands constructeurs Hifiesques de ce monde ne se serait embêté à construire d'autre types d’électroniques plus sophistiquées et coûteuses à produire.
La bonne orientation pour faire ton choix, je te l'ai donnée, c'est le prêt sous caution et l'écoute sur ton système...
C'est la seule et unique solution pour ne pas se planter, Olivier, écoute le vieux qui n'est plus sage depuis longtemps !!!!
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

Avatar de l’utilisateur
Fred.G
Audiophile
Messages : 662
Inscription : 26 Déc 2012, 17:22

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Fred.G » 27 Mai 2013, 22:38

Merci Xavier pour ce CR.

Pour moi, il y a plusieurs façons de résumer notre WE.

La première serait de poster cette photo

Image

Il faut préciser que ce sont les vestiges d'un seul repas de dix personnes, dont une fillette de 8 ans, une femme enceinte, ma femme surnommée le chameau des Carpates et de Mireille ; qui, située à ma gauche, n'a pas semblé consommer plus de 2 verres d'alcools.

L'autre façon de résumer serait de parler de notre écoute du soir et de nous décrédibiliser en expliquant comment nous nous sommes rendus compte que nous ne pourrions pas tester le Meitner MA-1 vers 18:45 (je ne possède pas de préampli, mon Hegel HD20 faisant atténuateur).
Pour faire simple, après avoir fait suer mon revendeur à la fermeture, nous avons récupéré un préampli sans penser aux câbles de modulation !
Bref nous avons testé douze mille euros de couple DAC/Préampli avec un câble de modulation à vingt trois euros quatre vingt dix cents acheté chez la Boulange ! Et si l'on ajoute à cela la photo précédente, il ne vaut mieux pas se fier à notre jugement du soir !

Non je préfère résumer notre WE à cette photo de la cène (fais gaffe Olivier tu es le Jésus de la farce)

Image

Des gens contents de partager, que ce soit de la bonne nourriture, des balades, des découvertes ou des écoutes, généreux dans l'âme et qui ont simplement mis leurs soucis de côtés pour ne porter que leur bonne humeur, et pour cela je vous remercie, en vous disant à bientôt !

Une pensée à Jean-Claude, Michel et Erika qui auraient été à leur aise, les connaissant suffisamment pour l'affirmer.

Fred.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Xavier - E&M » 27 Mai 2013, 23:30

Grand merci, Fred !
Je poste mes photos dès que possible.



et moi, au fait, j'ai pas bu grand chose non plus ... Comme Mireille !

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Xavier - E&M » 27 Mai 2013, 23:40

Fred.G a écrit :Bref nous avons testé douze mille euros de couple DAC/Préampli avec un câble de modulation à vingt trois euros quatre vingt dix cents acheté chez la Boulange !

Bah, pas de soucis: certains te diront que les cables, c'est tout pareil ...
Sauf que les mêmes disant que c'est pareil pour les électroniques, dès qu'elles sont pas trop mal fichues au dessus de 500/1000 €, les systèmes doivent avoir des rendus assez semblables à leurs oreilles finalement, au contraire de ce que nous pensons constater à chaque écoute.

N'empêche, on a encore bien mis en évidence des différences liées aux cables, convertisseurs, préamplis, ..., avec des enceintes très accessibles d'ailleurs (et qui produisent un rendu homogène et équilibré); même si on ne pouvait leur demander de qu'on attend de systèmes à pas de prix, elles ont été bien bluffantes, notamment sur des musiques acoustiques bien enregistrées.

Bon, si j'ai bien compris, faut qu'on revienne vite avec des vrais cables de modulation ?
Cette fois, c'est Pascal qui viendra avec son Gryphon Diablo, il a promis à la fin du repas (même s'il ne s'en souvient pas trop).

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4767
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Pascal Pebret » 28 Mai 2013, 09:19

Tiens, je ne me souviens plus de l'emplacement où était située la sculpture abstraite signée "Champagne" et prise en photo par Fred à notre insu...
Dans le parc à crapauds ?
Proche du tube digestif rose Delanoé ???...
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Xavier - E&M » 28 Mai 2013, 09:24

Je sais pas, vous m'aviez laissé au manège à ce moment.
(Superbe manège façon Royal Deluxe)

Avatar de l’utilisateur
Pascal Pebret
Professionnel
Messages : 4767
Inscription : 14 Sep 2012, 08:39
Localisation : Mickeyville

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Pascal Pebret » 28 Mai 2013, 11:25

Pffff, et pénible avec ses délits de fuite et ses demandes incessantes de glaces à la vanille...

Annonces lues et approuvées sur le bon coin coin:
- bande de joyeux drilles parisiens échangerait pour un euro symbolique un sale gamin du 12ème insupportable contre une très sage reine Margot Toulousaine...
- Mickeyvilain recherche porte cochère à sens unique d'entrée mais équipée d'un petit sas à jets de cacahuètes accessible...
Lecteur CD Eera DL2 + Aurender N10 + DAC Meitner MA1 + processeur Trinnov ST2 + intégré The Gryphon Diablo 300 + enceintes P.E. Leon Intégrale + caisson Velodyne DD18 - Câbles modul Actinote Aria et Spécial HP Stendhal designed and tronched at Loudunum.

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Xavier - E&M » 28 Mai 2013, 15:47

Arghhh ... le fourbe !
Rien qu'en musique classique, Margot me bat à l'aise. Pas très équitable, comme échange ...

Olivier Revelin
Audiophile
Messages : 375
Inscription : 11 Oct 2012, 10:45

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Olivier Revelin » 29 Mai 2013, 19:01

Flut! pas le droit de poster des réponses au boulot, accès bloqué!
a.k.a. Aquarius
RuneAudio sur Raspberry Pi B rev2 , Hiffyberry Digi ou XBMC "Gotham" sur HTPC Bay-Trail D/USB ou SPDIF no-name / Atoll ST200 / Stendhal Modul diy / Emotiva XPA-2 grassement tweaké / Stendhal HP / Bowers & Wilkins 683 / Grado SR 325is

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Xavier - E&M » 30 Mai 2013, 18:39

Pas encore eu le temps de publier les photos. C'est dommage, il y en a avec du soleil !

Avatar de l’utilisateur
Xavier - E&M
Professionnel
Messages : 9116
Inscription : 23 Août 2012, 17:58

Re: Des parisiens à Toulouse

Message non lupar Xavier - E&M » 31 Mai 2013, 02:04

Publication en cours des photos de cette virée toulousaine ici


Revenir vers « Pause musicale »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité