Vinyles... Réédition ?

Tout l'univers du vinyle, les platines, les cellules, les bras etc ...
pascalounet
Audiophile
Messages : 1101
Enregistré le : 09 nov. 2015, 19:37

Message non lu 21 avr. 2018, 22:30

Bonsoir Breizh56,

Bravo pour les 3 Genesis et je confirme GabrielV et non Gabriel Peter :lol: pour the lamb mais surtout les 3 très bien enregistrés, mixés et mastérisés en analogique même déjà pour le Trespass de 70.

Pour ma part des contraintes donc pas de disquaire Day excepté Fnac rapide avec un Jazz Image : un live de 1954 de Chet Baket, Jazz at Ann Arbor qui fait comprendre pourquoi avec aussi peu de matériels audio bien rustiques dans ces années fifties les ingénieurs du son étaient si bon et pourquoi avec tous ces progrès technologiques impressionnants et ces matériels audio ultra performants de ces années twenties du 3ème millénaire pourquoi maintenant les ingénieurs du son sont si mauvais :?: :idea:
Hasher
Audiophile
Messages : 43
Enregistré le : 21 mars 2018, 21:41
Localisation : Quelque part dans Hélios

Message non lu 21 avr. 2018, 23:39

Bonsoir,

Pour répondre à ta question ( qui venant de toi n'en est surement pas une :lol: )

Tous simplement parce qu'a trop simplifier la vie des ingés son avec la technologie moderne ça a tuer le savoir faire de la bonne époque. Il faut dire aussi que depuis quelques années la grande majoritées d'entre eux se tapent du bip! bip! et boum! boum! de la pop/dance/techno, donc faut pas non plus trop leurs en demander. :roll: :mrgreen:
Avatar du membre
Matthieu
Maître Queux
Messages : 4887
Enregistré le : 14 oct. 2015, 21:39
Localisation : Roubaix 59

Message non lu 23 avr. 2018, 21:56

Bonsoir,
Une fabrique française qui tourne à plein régime http://videos.leparisien.fr/video/comme ... ogle.fr%2F
En mission sur Mars
Avatar du membre
Joseph N
Audiophile
Messages : 1178
Enregistré le : 28 juin 2016, 23:11
Localisation : 94510

Message non lu 23 avr. 2018, 22:39

Matthieu a écrit :
23 avr. 2018, 21:56
Bonsoir,
Une fabrique française qui tourne à plein régime http://videos.leparisien.fr/video/comme ... ogle.fr%2F
Salut Matthieu,
Merci

en complément, si tu ne l'avais pas déjà vu page 2 de ce fil : https://www.capital.fr/votre-carriere/m ... le-1272689

:siffle:
en mode "J'aime pas les signatures" (nouvelle mode), parfois il suffit de cliquer sur le pseudo pour tout savoir ;)
Avatar du membre
Matthieu
Maître Queux
Messages : 4887
Enregistré le : 14 oct. 2015, 21:39
Localisation : Roubaix 59

Message non lu 23 avr. 2018, 22:52

Merci Joseph ;)
En mission sur Mars
Avatar du membre
flht
Audiophile
Messages : 139
Enregistré le : 20 mars 2017, 19:30
Localisation : Gard provençal

Message non lu 11 mai 2018, 15:42

Pour les versions originales, particulièrement en Jazz, il peut exister 2 variantes pour des raisons de compatibiité du matériel à l'époque, enfin j'imagine. En effet je possède un original STEREO de 1959

Celui ci : https://www.discogs.com/fr/Louis-Armstr ... se/7441964


Et a priori il existe le même disque sortie la même année, mais en version MONO
https://www.discogs.com/fr/Louis-Armstr ... se/5255085

:)
Teac TN 550, Stanton 881S (890SA + stylet 81S ViVid Line LP Gear)
Sony SCD XE-800 (Sacd et CD) - McIntosh C504
McIntosh MC 2125 (dans le grave en biamplification passive) - Cary SLi50 (dans le médium-aigu, biamp passive)
Klipsch Cornwall III
(condos Jantzen Superior Z-cap dans le médium et l'aigu : une ouverture splendide et une définition très supérieure à la version stock, j'adore ce tweak)
LESONAUSSI
Audiophile
Messages : 1
Enregistré le : 12 mai 2018, 15:11

Message non lu 12 mai 2018, 20:04

En ce qui me concerne, je ne vois strictement intérêt à acheter un vinyle fait à partir d'une numérisation (surtout en si basse définition que le 24/96) : tout ce qui fait la force du numérique est perdu, et on est en ADD sans aucune chaleur.

Côté Jazz, cela semble plus simple que dans le Rock :
- Les rééditions "bidon", faites à partir de CD ou d'anciens Vinyles ne porte pas le logo (ex. Verve) de l'édition original
- Les réédition "originales" sont faites à partir des masters originaux... quand ils existent encore. Ils y a des accords financiers entre les possesseurs des masters et des droits et ceux qui rééditent comme APO (si on veut de bonnes rééditions faites à partir de masters originaux De nombreux ont brûlé dans des incendies (beaucoup de la marque Atlantic par exemple) quand ceux-ci sont encore en bon état. Par exemple le master stéréo du disque d'Oscar Peterson "We Get Requets" est inutilisable, la dernière réédition a été faite à partir d'un master 3 pistes retrouvé. A partir de ces bandes master, retravaillées pour éliminer les défauts liés au temps ou hélas pour que des rigolos changent le son original (assez rare) on tire plusieurs matrices. On grave alors des "test discs" pour vérifier que tout est OK (on le faisait déjà à l'époque du 78t) et le possesseur des droits donne sont accord définitif (ou pose un véto). On passe alors au pressage, de préférence sur du vinyle 180g qui donne de biens meilleurs résultats (et parfois en 45 tours par minute). Au delà du millième exemplaire, la matrice commence à se dégrader peu à peu d'où l'intérêt de regarder sur les éditions numérotées quel exemplaire on va avoir.
- Un site pour trouver de bonnes rééditions légales et de qualité : http://store.acousticsounds.com/

Le nettoyage des disques : soit on possède une vraie machine comme les Moth, VPI ou Clearaudio, soit on trouve un distributeur Hi-Fi ou un copain qui en possède une près de chez soi. Surtout pas le moindre produit ménager : de l'eau distillée et et dé-ionisée de qualité extrapure 2/3, alcool isopropylique 99,9% 1/3 + une ou deux gouttes de tensioactif le plus pur possible. Il faut que je retrouve un nom. Dur dur de vieillir
Avatar du membre
noodlefr
Modérateur
Messages : 3686
Enregistré le : 17 déc. 2012, 13:59
Localisation : Amiens Picardie HDF

Message non lu 13 mai 2018, 17:41

Bonjour Leonaussi

Sur ce forum il est d'usage de seprésenter AVANT d'intervenir. Cela se passe ici :
nouveaux-et-anciens-inscrits-nhesitez-p ... 40#p210638

Merci d'avance.
S1 : JMR Orféo, Audiomat Opéra Ref12, Maestro 3 Réseau, câbles MPC Audio, Nas Syno DS412+
S2 : JMR Folia et JMR Bliss MCR 610, Nas Syno DS713+ et DX213
Logiciels/abo : JRiver, Jremote, BubbleUPNP - QOBUZ Sublime
jbj
Audiophile
Messages : 9
Enregistré le : 25 oct. 2014, 18:54

Message non lu 17 mai 2018, 06:20

LESONAUSSI a écrit :
12 mai 2018, 20:04
En ce qui me concerne, je ne vois strictement intérêt à acheter un vinyle fait à partir d'une numérisation (surtout en si basse définition que le 24/96) : tout ce qui fait la force du numérique est perdu, et on est en ADD sans aucune chaleur.

Côté Jazz, cela semble plus simple que dans le Rock :
- Les rééditions "bidon", faites à partir de CD ou d'anciens Vinyles ne porte pas le logo (ex. Verve) de l'édition original
- Les réédition "originales" sont faites à partir des masters originaux... quand ils existent encore. Ils y a des accords financiers entre les possesseurs des masters et des droits et ceux qui rééditent comme APO (si on veut de bonnes rééditions faites à partir de masters originaux De nombreux ont brûlé dans des incendies (beaucoup de la marque Atlantic par exemple) quand ceux-ci sont encore en bon état. Par exemple le master stéréo du disque d'Oscar Peterson "We Get Requets" est inutilisable, la dernière réédition a été faite à partir d'un master 3 pistes retrouvé. A partir de ces bandes master, retravaillées pour éliminer les défauts liés au temps ou hélas pour que des rigolos changent le son original (assez rare) on tire plusieurs matrices. On grave alors des "test discs" pour vérifier que tout est OK (on le faisait déjà à l'époque du 78t) et le possesseur des droits donne sont accord définitif (ou pose un véto). On passe alors au pressage, de préférence sur du vinyle 180g qui donne de biens meilleurs résultats (et parfois en 45 tours par minute). Au delà du millième exemplaire, la matrice commence à se dégrader peu à peu d'où l'intérêt de regarder sur les éditions numérotées quel exemplaire on va avoir.
- Un site pour trouver de bonnes rééditions légales et de qualité : http://store.acousticsounds.com/

Le nettoyage des disques : soit on possède une vraie machine comme les Moth, VPI ou Clearaudio, soit on trouve un distributeur Hi-Fi ou un copain qui en possède une près de chez soi. Surtout pas le moindre produit ménager : de l'eau distillée et et dé-ionisée de qualité extrapure 2/3, alcool isopropylique 99,9% 1/3 + une ou deux gouttes de tensioactif le plus pur possible. Il faut que je retrouve un nom. Dur dur de vieillir

Sympa ce site, de belles références mais je ne vois pas s ils livrent en France. Y avez vous déjà commandé ?
Répondre