John Scofield en concert : un Must !!

Les instruments, l'orchestre, les aspects généraux de la musique
Répondre
Avatar du membre
blues_frérots
Oncle Fernand
Messages : 3402
Enregistré le : 26 déc. 2014, 13:44
Localisation : In The Loire Valley, dans les vignes

Message non lu 11 nov. 2016, 10:20

Salut aux Blueseux , et aussi aux amateurs de "Country" :oldy:

Pourquoi les guillemets? Et bien parce que, même si John Scofield revendique les racines Country dans son dernier album, on a pu voir sur scène hier soir qu'avec lui on retombe très vite dans le Jazz et le Blues :pouce: , mais pour décoller vers l'hyperespace !!

Donc, hier soir 10 novembre 2016, à l'Espace Malraux de Joué les Tours, Sco on stage avec ses acolytes , ceux avec qui il a fait tant d'albums et de concerts, pour nous faire découvrir les titres de son nouvel album que je ne vais pas mettre bien longtemps à acheter.

John Scofield : " Country for old men"

Image

Je rappelle quand même que cet album suit le superbe "Past present" dont on a déjà beaucoup parlé dans ces pages et qui a quand même empoché un Grammy Award cette année !

Image

Donc, l'Espace Malraux, très belle petite salle de l'ouest de Tours (confortable, excellente acoustique, ambiance décontractée) , 1000 places , où j'avais déjà eu la chance de voir Sco en trio en 2005 (déjà avec Swallow et Stewart). Retour aux sources donc.
Une très bonne équipe à la console qui a corrigé en deux titres une balance un peu approximative au départ (on entendait pas Swallow : sacrilège :gourdin: ), et nous étions idéalement placés juste en face , au milieu, au 15ème rang environ.

Le concert était en fait le premier du festival "Émergences" , piloté par Le Petit Faucheux, célèbre salle intimiste Tourangelle (moins de 200 places d'où la délocalisation pour une pointure telle que Scofield) dont les moustachus d'ici ont eu l'occasion maintes fois d'entendre parler au Jazz Club de France Musique.

Le groupe autour de Sco était composé des fidèles de chez fidèles:

Steve Swallow, l'immense Steve Swallow, dont on se demande avec lequel des très grands de la fin du XXème siècle il n'a pas joué :? Fatigué Steve, assis d'un bout à l'autre du concert et dont on a eu bien peur qu'il ne tombe quand il s'est levé pour saluer. Mais par contre, derrière sa basse, et bien il envoie toujours aussi fort, pas de problème on a là un des deux ou trois rois vivants de l'instrument...Les quelques chorus qu'il a pu prendre tout au long des 2h de concert étaient enthousiasmants .

Bill Stewart , batteur explosif, qui cache bien son jeu derrière une attitude plutôt réservée, et qui applique une rythmique implacable, et avec Swallow à côté, difficile de faire mieux en la matière. Comme Swallow, il est aux côtés de Sco depuis longtemps, et j’ai d’ailleurs sous les yeux l'album que je vais mettre maintenant dans le YBA : "John Scofield and Pat Metheny" en 1994, déjà avec les deux lascards ...
Image

Larry Goldings aux claviers , que je ne connaissais qu'à travers les nombreux albums qu'il a fait avec Sco, mais jamais vu sur scène, a été très inspiré et impressionnant notamment à l'orgue Hammond. Une vraie découverte pour moi, et visiblement pour Voodoo aussi.

John Scofield, je ne m' appesantis pas, je ne saurais pas par quoi commencer pour parler de ce géant du Jazz. L'article Wikipedia est très bien fait et complet, donc je me permets de le joindre ==>
https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Scofield

Voilà, les présentations étant faites , il ne reste plus qu'à donner une impression sur le concert. Cela sera vite fait : près de 2h d'absolue félicité avec le sentiment , je l'ai déjà dit, d'avoir sous les yeux, là à 10m en bas des gradins, le meilleur guitariste qu'il soit possible de voir aujourd'hui. Et toujours en communion avec ses partenaires (ah, les regards et la fusion entre Steve et lui :ohmg:), sans aucune forfanterie ou exubérance, mais par contre une passion évidente pour sa six cordes.
J'en ai déjà parlé , le groupe était au niveau, c'est à dire au top, et vraiment le résultat est bluffant. On n' a pas vu passer les deux heures et l'unique rappel laissait un goût de trop peu... Ceci dit, je crois qu'il faut aussi savoir ne pas en demander trop à des musiciens qui se donnent complètement sur scène et qui étaient visiblement fatigués (Swallow un peu inquiétant dès qu'il s'est levé de son siège...mais à 76ans, il peut avoir des raisons)

M'sieur Fernand était comblé, la Wafette aussi (elle, dès que les guitares sont un peu électriques...) et le Voodoo Man Blues il disait pas grand chose, un peu sonné il était mais bien content aussi je crois...

Au total, achetez le nouveau CD de Sco , il vaut sans aucun doute la peine, allez voir ce groupe sur scène si vous en avez l'occasion et guettez le programme proposé par l'Espace Malraux de Joué les Tours, où l'on peut voir chaque année de très grands artistes (1h du Mans et de Poitiers, 2h de Paris de Nantes ou d'Orléans...)

Musicalement, Richard/BF

PS/ vidéos, photos et commentaires sur BandB , chez Voodoo :arrow:
http://blackandblue.forumprod.com/sco-a-malraux-a-joue-les-tours-le-10-novembre-2016-t710.html
Au pays de JMR et des galettes noires ...
S1 = Project X-Tension 9CC Evo / Ortofon 2M Black, Octave Phono Eq 2, Copland CSA-14 retubé en Amperex Buggle Boy ECC88 (NOS 1962), Drive CD Atoll DR200, DAC Audiomat Maestro MkI led verte, JMR Cantabile Suprême
S2 =Lecteur YBA CD3 Delta, ampli Atoll IN80SE, JMR Cantabile Signature MkII
S3vidéo (2.0) = Plasma Panasonic, BD Denon DBT 1713UD, Marantz PM7200 KI Signature, JMR Studio 3 MkIII
Avatar du membre
JonathanZik
Audiophile
Messages : 4
Enregistré le : 16 janv. 2018, 10:19

Message non lu 08 févr. 2018, 14:22

Salut à toi blues_frérots !
Je regrette tellement de ne pas avoir pu être là ! J’ai toujours été un véritable fan de John Scofield et de jazz fusion et je donnerai tout pour assister à un de ses concerts ! J’aime particulièrement « Do Like Eddie » que j’aurais adoré écouter en live.
Répondre