Quelle platine vinyle ?

Tout l'univers du vinyle, les platines, les cellules, les bras etc ...
blues_frérots

Message non lu 14 févr. 2016, 11:44

"Je vous parle d'un temps que les moins de (vingt) cinquante ans ne peuvent connaitre, Montmartre en ce temps là...."

Tiens d'ailleurs j'ai le pressage original BIEM de celui là !
jl78

Message non lu 14 févr. 2016, 17:01

Bonjour

Je suis d'accord avec toi Pascalounet sur le fait de choisir un CD de 16/44 d'ou l'intérêt de la musique demat pour accéder au fichiers supérieurs et voir bien supérieur au 24/96. Pour le reste, pressage,... je n'y comprends pas grand chose :)

Comme dit Vanouille (nous avons le même âge), il y a le rituel qui était sympath :)

Enfin, je pense que je vais faire un comparatif entre une bonne platine vinyle et l'audiomat maestro 3 avec lecteur réseau pour comparer.

Mais maintenant, j'en sais plus sur le vinyle, merci
pascalounet
Audiophile
Messages : 1125
Enregistré le : 09 nov. 2015, 19:37

Message non lu 14 févr. 2016, 17:38

Bonjour à toutes et tous,

Petit rappel sympathique
Le numérique 24bits/96kHz permets une bande passante de 10Hz voire moins jusqu'à 48kHz puisque la loi de Nyquist utilisée depuis plus de 40 ans nous donnes fréquence haute possible jusqu'à la moitié alors que le CD 16bits/44,1kHz ne fait que 10Hz à 22,05kHz
Je ne parle de différence de niveau d'analyse que procure 24bits par rapport à 16bits la différence est très significative

Moralité doublement des échantillons donc analyse beaucoup plus fine puisque resserrer les mailles du filet ce qui fait que les tous petits poissons surnommés harmoniques ne s'échappent plus aussi facilement qu'à la grande époque des masters en 16bits des années 80.
Alors soyons honnête si le 16 bits arrivaient à sauvegarder 60% du signal master analogique en 38 cm/s qui offraient bande passante de 20 à 30kHz +-1dB, l'arrivée du 20bits/48kHz au début des années 1990 a permis de sauvegarder 80% du master analogique sauf que goulet d'étranglement et SBM (Super Bit Mapping) de Sony pour transformer en 16bits/44,1kHz du CD et que le 24bits/96kHz permet de sauvegarder 90% voire peut être 95% du master analogique mais de nouveau moulinette descendante pour sortir du 16bits/44,1kHz pour le CD, bien sûrt nous attendons tous le 24bits/192kHz pour sauvegarder 99% du master analogique des grandes années mais ... !!!

Eh bien vous me croirez pas, c'est totalement impossible, c'est impensable, c'est pas mathématique, c'est pas logique, c'est contre nature, c'est ... la qualité du vinyle était déjà telle en 1980 qu'aujourd'hui un master numérique HD 24bits/96kHz sur disques durs converti par DAC professionnel 24bits/96kHz qui alimente directement une machine à graver Neumann soit à laque ou en DMM des années 80 upgradée aux "petits oignons" et piloté par un vrai spécialiste : Bernie Grundmann, Doug Sax, Steve Hoffman, ... désolé mais pas de français ... arrive à conserver toute la finesse d"analyse du 24/96kHz en diminuant certes un peu de sa froideur numérique ce qui fait que chaque pressage vinyle correctement effectué bat le même pressage numérique en format CD excepté que le CD est exempt de défauts du pressage ce qui n'est pas le cas du vinyle ... !!! :D

C'est pour cela que tous les ingénieurs du son Anglos et les Saxons pensent que le vinyle analogique 33,33rpm peut survivre au CD qui est condamné à une prochaine disparition dans les années futures.

Bien évidemment, il toujours faut une bonne platine vinyle, un bon bras et une bonne cellule mais en CD il faut aussi un bon lecteur avec une bonne mécanique et au secours depuis le 3ème millénaire les vrais mécaniciens d'antan car la mécanique industrielle CD Sony, Sanyo ou Philips malgré tous ces mérites et aussi un bon DAC
Par contre manque cruel de chance le bon matériel vaut généralement toujours plus cher que le moyen qui lui même est plus cher le médiocre sauf notable exception !!!
:zen: :alcool:
jl78

Message non lu 14 févr. 2016, 19:01

Woah ca c'est une explication :)

pas sur d'avoir tout suivi, mais dans le principe, si j'assimile bien, le 24/96 est bon (voir excellent) mais ce qui le dégrade c'est le passage en CD "normal" ce qui me semble logique. C'est pour cela que j'écoute des fichiers numériques 24/96 et certains (trop peu) en DSD, ce qui implique du matériel différent.

Mais c'est vrai que commercialement il aurait été sympath d'avoir à la base (année 80) des CD en qualité 24/96 même si cela impliquait d'avoir 2 CD au lieu d'un seul compte tenu de la place nécessaire et on aurait un peu plus de ce "rituel"

maintenant je n'ai jamais comparé un fichier HD ou "super hyper" avec de l'analogique en aveugle et c'est ce que je voudrais faire.

c'est peut être difficile car pour le vinyle c'est vrai que l'on risque rapidement de le repérer du fait des craquements ou autres, et c'est aussi pour cela que je voudrais vraiment comparer les deux.

Après, tout est affaire de gout donc le débat n'est pas possible et forcément inutile, mais je me dis qu'un mariage des deux comme bcp d'entre vous semble le faire et est prabablement une bonne solution.
pascalounet
Audiophile
Messages : 1125
Enregistré le : 09 nov. 2015, 19:37

Message non lu 14 févr. 2016, 20:07

Bonsoir à toutes et tous et à jl78,


Merci jl78 si tu a compris et bien je pense mais ... :D

Le CD en 16bits/44,1kHz a été mis au point à la fin des années seventies pour être commercialisé au début des années 1980 avec le niveau technique et la technologie de l'époque, il était totalement impossible de pouvoir fabriquer des machines HD en 24bits/96kHz sauf peut être mais à quel prix et avec quel débouché commercial ... !!! :D
Il suffit de penser à l'état de la micro-informatique en 1980 puis en ce début du 3ème millénaire et maintenant en 2016 et bien c'est pareil pour le numérique qui balbutiait en 1980 ... !!! :D

Le pire ou le meilleur va peut être même commencer à se produire dans un autre secteur celui de la photographie et de la cinématographie numérique, pourquoi des Quentin Tarrentino, Steven Spielberg, ... commencent à vouloir réutiliser du film argentique grand format 70mm et 35mm car avec eux on était en HD depuis bien longtemps au cours du 2ème millénaire et il suffit de visionner un film numérique sur grand écran pendant plus de 2 heures pour comprendre que ... !!! :D :mrgreen:

:zen:
jl78

Message non lu 14 févr. 2016, 20:18

Oui j'avais compris pour le début du CD, et c'est vrai que le SACD venu ensuite est mort dans l'oeuf c'est étrange.

Pour le cinéma je ne sais c'est un autre art le numérique par rapport au film bobine, c'est comme pour le son ou la photo, rien n'empêche d'avoir les deux les utilisations, les plaisirs ne sont pas identiques donc rien n'est à jeter.

Pour la musique par exemple je préfère courir avec le son d'un smartphone actuel plutot qu'avec mon vieux baladeur à K7 qui pleurait à chaque saut de pas, donc il faut bien de tout et c'est d'autant plus agréable :)

ce qui est bien c'est que le message d'écouter de la musique avec une meilleure qualité et des niveaux sonores moindres commence a réellement prendre. je crois que même Apple sort des morceaux enregistrés avec le procédé Binaural (Francais :)) ....pour écoute au casque
blues_frérots

Message non lu 14 févr. 2016, 21:11

Le numérique 24bits/96kHz permets une bande passante de 10Hz voire moins jusqu'à 48kHz puisque la loi de Nyquist utilisée depuis plus de 40 ans nous donnes fréquence haute possible jusqu'à la moitié alors que le CD 16bits/44,1kHz ne fait que 10Hz à 22,05kHz


Ouais... Je n'ai jamais été séduit par cette fuite en avant de la HD :roll: L'oreille humaine normale n'entendra toujours, à quelques exceptions près (les fameuse oreilles d'or :comprendpas: ) , que de 20Hz à 20 kHz :drapeau: Sans compter qu'aujourd'hui près de 25% des humains des pays "développés" ont des audiogrammes perturbés ou très perturbés dès avant 30ans, et que même sans surmenage auditif la presbyacousie est physiologique après 50ans.

Donc ok pour essayer d'améliorer la fidélité de ce qui est enregistré, mais pas pour en faire profiter nos amis les animaux :heink:

Donc adieu signal analogique, ces belles harmoniques, ce signal montant à 30khz que le numérique ne sait pas prendre...


De même -et j'ai beau être hyper-fan du vinyle pour plein de raisons non objectives- ce que l'analogique peut rendre des harmoniques dans la bande des 30kHz, il n'y a pas beaucoup d'humains capables de l'entendre... Peut être vaut-il mieux en l'occurrence, aussi bien pour l'analogique que pour le numérique, éviter de trop se prendre le chou :siffle: Ou alors la solution est de prendre un abonnement chez l'ORL et de faire un audiogramme tous les trois mois;

Allez bonne soirée, les amis, moi ce soir ça va être de bons braves CD (la X-Tension a bossé toute la journée) mais sur un lecteur YBA, et je peux vous dire que ça donne aussi !!

:alcool:
pascalounet
Audiophile
Messages : 1125
Enregistré le : 09 nov. 2015, 19:37

Message non lu 14 févr. 2016, 22:08

Bonsoir à tous et blues_frérots,

il est sûr que la génération de sourds qui se prépare actuellement avec son à fond dans le casque et la capacité de l'oreille humaine jeune de 20Hz à 20kHz n'a pas besoin de la bande passante de l'aigu du 24bits/96KHz mais la grand découverte miraculeuse c'est que l'oreille humaine entend une fréquence sinusoïdale continue tant sur la fondamentale que l'harmonique tout comme l'enregistrait très bien une magnétophone analogique alors qu'en numérique ce sont des échantillons qui sont pris sur la sinusoïde et entre les deux c'est une interpolation pour la reconstruire et si un problème, c'est un algorithme de corrections d'erreurs et ... alors si peu d'échantillons avec du 16bits/44,1kHz alors avec le peu d'échantillons au-dessus de 10Khz, il suffit de comprendre que l'intérêt du 96kHz c'est au minimum deux fois plus d'échantillons pris au-dessus des fréquences de 10kHz c'est bien sûr plus de précision avec l'interpolation pour reconstruire encore plus précisément notre belle sinusoïde et avec du 192kHz cela sera encore mieux et encore plus précis pour toutes les fréquences pour s'approcher encore mieux de l'analogique alors ... :D

C'est le principe du filet de pêches avec des petites mailles plus elles sont petites plus on va prendre tous les animaux gros et aussi les petits et pour le son c'est pareil si l'intervalle entre 2 échantillons est de plus en plus restreint, plus aucun signal transitoire audio, harmonique transitoire, ... ne pourra passer entre les mailles du filet et plus le son sera naturel et proche de l'écoute d'un concert joué en direct ce que savait faire tous les magnétophones Studer, Nagra, Ampex, Sony, Otari, ... analogiques de la grande époque en 76cm/s puis 38cm/s et même encore en 19cm/s et ne parlons pas des résultats étonnants de certains magnétocassettes professionnel à 4,75cm/s
... mais bon il fallait bien renouveler le marché de l'audio professionnel et le marché de l'audio grand public avec le principe de l'innovation, fabrication, commercialisation puis obsolescence et on recommence ... !!!
:oldy: :zen:
jl78

Message non lu 15 févr. 2016, 17:28

Hello

BF ce n'est pas une fuite en avant vers le HD à tout pris car il faut bien toujours considérer la qualité des enregistrements. Comme tu dis prendre plaisir avec du vinyle, je peux te garantir que certains enregistrements en hd 24/96 ou en DSD sont vraiment absolument grandiose.

Pour le moment je n'ai pas accès à ma chaine, donc j'écoute au casque avec un HD 800 (+ cowon plenue 1 + ampli wooaudio), mais par exemple (comme hier soir) écouter en DSD la 5eme de betthoven par Bernard Haitink avec le LSO c'est vraiment un pur moment de plaisir. Même si dans ce coffret de DSD il y a des interprétations ou enregistrement qui ne sont pas au top (3 eme par exemple ) et que dans ce cas je préfère l'enregistrement de karajan de 1960 en 24/66.

Pourquoi juste ne pas se faire du bien, et même si en avançant dans l'age on est bien loin de 20z à 20z (plutôt 16khz), la douceur et la matière qui se dégage de ses enregistrements sont pur plaisir :) :P

A++
jl78

Message non lu 18 févr. 2016, 03:12

Bonsoir,

bon j'ai lu pas mal d'articles et je reviens sur le premier spot de BF et je pense qu'effectivement il va falloir mettre quelques xxxx € pour avoir un matériel décent comparé au numérique. Et ces xxxx si je les ai je préfère les mettre dans le numérique ou le rendu de la salle d'écoute, etc.

merci pour vous avis et conseils

A bientôt
blues_frérots

Message non lu 18 févr. 2016, 07:18

jl78 a écrit :Bonsoir,

bon j'ai lu pas mal d'articles et je reviens sur le premier spot de BF et je pense qu'effectivement il va falloir mettre quelques xxxx € pour avoir un matériel décent comparé au numérique. Et ces xxxx si je les ai je préfère les mettre dans le numérique ou le rendu de la salle d'écoute, etc.

merci pour vous avis et conseils

A bientôt


Désolé de t'avoir découragé jl ...

Cordialement, BF.
jl78

Message non lu 18 févr. 2016, 08:14

Non non pas découragé, c'est simplement que le système vers lequel je veux évoluer est plus numérique et qu'il y a bcp de progrès qui ont été réalisé et qui sont encore à venir.L'analogique risque de couter bien cher pour un résultat moindre, ou alors il faudrait mettre bcp plus et la je n'ai pas le budget, les vinyls,...

La HD24/96 est vraiment le standard à l'enregistrement, les électroniques et puces de conversion évoluent encore plus vite (multiplication échantillonnage,...) pour procurer un son de plus en plus remplie de matière, de définition, de finesse et qui je crois me convient mieux.

Je vais aller trainer du côté de la demat :)

A très vite alors.
vanouille
Audiophile
Messages : 1164
Enregistré le : 14 sept. 2015, 10:56

Message non lu 18 févr. 2016, 08:45

:drapeau:
Chemin inverse du mien...comme quoi.. :hell:
Répondre