Mon compte Enceintes et Musiques - Tél. : +33 (0)6 82 21 79 26

Enceintes et Musiques PEL, JMR, 3D LAB et AUDIOMAT

Commander

Notre site internet vous présente une partie de notre catalogue à titre consultatif.

Pour toute demande de devis et connaître nos meilleurs tarifs et promotions, n'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de "contact" ou bien privilégiez le téléphone (06 82 21 79 26). 

Notre service clients et commercial est ouvert tous les jours du lundi au samedi de 9H00 à 18H00

Vous pouvez également nous ecrire par e-mail : contact(arb)enceintesetmusiques.com.

 

Actus & Infos

Adieu 2013 ...; à nous deux, 2014 !

L'an est mort ... Vive l'an !

C'est la saison, impossible d'y échapper; la tradition sociale de marquage du passage calendaire: les bons voeux s'échelonnent, de l'abusif et gerbatoire avec la multiplication de formules automatiques mailées, SMS-isées à outrance, au sincère dans les renouvellements de signes d'attachement aux proches, quand on met en peu de coeur dans les mots, et des marques d'attention sincères.
C'est la saison des voeux, mais aussi c'est un changement de cycle, qui suscite des introspections, des prospectives, des analyses de bouts de vie, de morceaux de parcours professionnels et/ou familiaux: un petit air de climat psychologique de rentrée de septembre (les vacances réparatrices et dépaysantes en moins, en ce milieu d'hiver).

Pourtant ... ce n'est qu'un passage d'un jour à l'autre, à une date qui arbitrairement fait passer d'une année à l'autre, quoi de particulier, d'évènementiel ? Pourquoi tout ce tintouin ?

Parce que c'est, comme tout passage, l'occasion des bilans, basiquement comptables, et d'inventaires, d'états des lieux, mais aussi d'analyses, puis de prévisions et d'objectifs pour les activités les plus prévisibles, et de tentatives de projection, de prospective pour les plus aléatoires.

Comment aborder l'avenir, comment profiter du passé, sans se laisser alourdir par ce passif, qu'il soit glorieux ou regrettable, mais en se projetant à partir de lui, en prenant pied ferme sur ce socle désormais figé, immuable (si on excepte la manière de le considérer, manière qui peut prendre des tournures les plus diverses, jusqu'à contradictoires, selon la vision et l'analyse qu'on décide d'en faire). Prendre pied sur le passé immobilisé à jamais, c'est une cale ferme de prise de pied d'appel pour aborder le futur, pour s'y projeter avec assurance.
Mais quoi ? laisser venir le futur, jusqu'à ne faire que subir, ou avancer volontairement dans le courant pour se ménager de la manoeuvrabilité ? et même, prévoir, anticiper, provoquer des prises de direction, des tendances fortes, ou même des objectifs précis, se mettre en position de parer aux éventualités, sans se fermer à l'imprévu, à l'extra-ordinaire qui bouleverse parfois les existences, ou les rend plus intenses? On peut envisager des 2 à la fois:
-garder une ouverture d'esprit à cet imprévu, à l'impondérable, qu'il soit bénéfique et profitable, ou qu'il soit un problème. Eviter l'état psychorigide, s'ouvrir au sur-naturel, à ce qui sort des schémas, des habitudes et des prévisions. Mais pas seulement:
-on peut aussi avoir des objectifs, non seulement touchant des choses matérielles, mais aussi de projets plus globaux, de lignes de vie, avec des repères, des points marquants, des évènements préparés, provoqués, décidés. Et avancer volontairement, avec des objectifs (pas forcément des chiffres), dans une direction préalablement fixée, définie, prédéterminée (c'est l'un des premiers chantiers à mener)

Qui t'es, toi ? où es-tu ? que fais-tu ? que vas tu / que veux tu faire ? que fais-tu / que vas tu faire pour y parvenir ? c'est une question d'homme (d'humanité), et de toute entreprise humaine, qui nous différencie du règne animal. Et qui peut nous donner accès à des vies ou des moments intenses. Notamment pour tout ce qui touche à l'art, que ce soit pour le faire, le constituer, ou pour vivre des oeuvres proposées par d'autres.

Bon, assez ri, revenons à des choses plus sérieuses et palpables. 2013, c'était quoi finalement, et en 2014, à quelle sauce on va être bouffés ?
Voici nos réponses et analyses personnelles, en tant qu'Enceintes et Musiques.
En 2013, suivant un mouvement initié quelques mois auparavant (fin 2012 donc), nous * avons poursuivi un travail de fond, à la fois d'assise, puis de développement, et d'approfondissement de l'entité, et de l'activité d'Enceintes et Musiques.

(* je ne me "Delonise" pas: avec ce "nous", je veux parler ici de l'équipe Enceintes et Musiques)

Travail mené sur de nombreux fronts. Je cite, comme ça me vient, un peu dans le désordre donc:

Le site internet Enceintes et Musiques:

il est factuellement composé de 3 blocs techniques distincts, avec pour chacun des fonctions spécifiques:
- un ensemble de descriptifs de produits (appareils, électroniques, enceintes, cables et accessoires), avec leurs fiches respectives, proposant une partie représentative des appareils que nous pouvons fournir
- le blog, avec les articles du site; articles, soit de fond, soit circonstanciels,
- le forum, à la fois lieu de communication rapide et décomplexée, et plateforme d'échanges avec les visiteurs, les clients, les curieux, et toute personne intéressée.

Les nouveaux appareils, produits et marques proposés à la vente:

Pas mal de nouveautés en 2013, mais pas seulement: des évolutions aussi, une orientation progressive vers des produits parfois haut à très haut de gamme (nous avons des appareils haut de gamme rares, voire uniques en France), tout en restant attentifs aux appareils et systèmes beaucoup plus accessibles (nous y tenons particulièrement). Il s'agit d'un élargissement de l'offre que nous proposons, et non comme vous pourriez le craindre d'un virage hautain vers le monde du haut de gamme. Des nouvelles marques donc (je veux dire des nouvelles marques pour Enceintes et Musiques), et aussi des marques jusque là peu présentées en France: Meitner et EMM Labs en sources de haute volée, The Gryphon et Octave pour l'amplification,
mais pas seulement: ouverture aussi à une des marques les plus emblématiques de la Hi-Fi française: Pierre Etienne Leon pour les enceintes. Quasi une révolution pour Enceintes et Musiques, élargissant notre offre de transducteurs déjà très établie avec l'ensemble de la gamme Jean Marie Reynaud que nous distribuons depuis notre création.

Des cables aussi: pour compléter la gamme Actinote, nous distribuons dorénavant les marques Oyaide, Audioquest, et tout récemment Analysis, en cours d'implantation.

L'évènement marquant le plus récent

est le nouveau partenariat avec ce grand nom de la Hi-Fi française: Pierre Etienne Leon. Cette nouvelle proposition est arrivée de manière totalement impromptue (pour les 2 partis), non préparée, et s'est décidée en quelques heures à peine. Mais sur des bases de reconnaissance mutuelle, établie dans la durée, suite aux échanges et rencontres fortuites des périodes précédentes. Une belle surprise, et un nouveau chantier pour proposer ces enceintes justement réputées.

Nous engageons de nouveaux partenariats avec des appareils haut de gamme

-comme par exemple pour les appareils Meitner et EMM Labs.
Que dire: c'est LA source du numérique mondial, le fabricant qui a participé à la création des fichiers et format numériques les plus performants: le DSD et le SACD. Le DSD est le format de fichier musical numérique le plus performant. Après une demi-vie au travers du SACD, il s'opère un regain d'intérêt pour ce format DSD, grâce aux progrès des possibilités d'acquisition de fichiers numériques musicaux haute définition. Et ce savoir-faire est aussi directement utilisé au profit du travail sur les formats PCM, plus répandus aujourd'hui (le PCM est le format numérique du CD).
Avec EMM Labs et Meitner, nous nous sommes tout simplement équipés des meilleurs appareils, qui équipent les meilleurs studios d'enregistrement de la planète. Nous nous sommes assurés d'être irréprochables sur la qualité des sources, puisant à l'origine même de la création des standards de fichiers numériques, comme à l'origine technique des enregistrements musicaux les plus performants au monde. C'est unique en France, et c'est chez Enceintes et Musiques. Il y a bien évidemment de la fierté à revendiquer ce choix, je l'affirme sans honte.

-les électroniques The Gryphon: encore des bêtes de course, actuellement encore peu répandues en France, bénéficiant d'une très bonne réputation mondiale en audio, et qui à tarif égal surclassent nombre de marques plus implantées, qu'elles soient américaines aux yeux bleus, ou japonaises à façade champagne. (oui, je cafte, mais avec poésie !). Le Diablo et l'Atilla peuvent leur en faire voir de toutes les couleurs.

-les électroniques Octave: Deutsche Qualität, des matériels très bien construits, avec de nombreuses options, et optimisables (upgrades par changements de tubes, alimentations externes, cartes optionnelles, ...). Grâce au travail et au sérieux du distributeur, si vous avez un projet sérieux compatible, nous pouvons vous faire écouter sur demande tous les appareils de ce fabricant.

Nous poursuivons un travail de fond sur les appareils qui nous sont chers

et particulièrement avec les enceintes Jean Marie Reynaud.
Jean Marie Reynaud est, d'une certaine manière malgré lui (c'est à dire sans qu'il l'ait cherché), à l'origine de l'existence de la structure Enceintes et Musiques. Nous restons particulièrement attachés à cette marque, en partie pour ces origines qui créent une relation d'attachement indéfectible, mais aussi parce que ce fabricant, cette famille, aujourd'hui avec Jean Claude, persiste dans sa philosophie de restitution musicale, et continue à signer des nouveaux modèles touchant de plus en plus près à la réalité de la musique (voir plus bas les résultats de cette reconnaissance des appareils de la marque charentaise).

-les amplificateurs Audiomat: avec ces appareils, la musique est respectée dans ce qu'elle a d'essentiel, au delà des caractéristiques physiques mesurables de base: une vraie incarnation des instruments, des espaces musicaux, tels que les permettent les enregistrements et enceintes de qualité. Le résultat coule de tout cela: à l'écoute, ces amplificateurs confirment la très bonne réputation dont jouit la marque. Forte activité cette année avec ce fabricant. (Nous regrettons juste l'absence de site internet, qui viendrait appuyer un peu cette assise. En 2014, c'est étonnant, et dérangeant pour nombre d'amateurs potentiels des produits de la marque).

-3D Lab: nombreux changements et évolutions amorcées en 2013, notamment par la nouvelle gamme Nano, dont nous attendons impatiemment les premiers modèles ... La "révolution" induite par l'utilisation des streamers (nouvelle manière de piloter ses musiques) est en marche; 3D Lab devrait en être, en bonne place, avec ses machines très performantes, à des tarifs qui bousculent les autres propositions.

-Atoll: grand intérêt pour la version du convertisseur DAC 100 SE spécialement optimisé pour Enceintes et Musiques (DAC 100 SE-EM), un best seller chez nous, et toujours notre convertisseur préféré sous la barre des 1000 €; nombreuses ventes d'appareils divers de la marque, (amplificateurs) et nouveaux appareils attendus très bientôt (DAC-préampli casque). Ce constructeur français continue de produire avec sérieux des appareils efficaces et accessibles.

Nous suivons au plus près les avancées techniques et fonctionnelles

L'utilisation de la musique dite (abusivement) "dématérialisée" est entrée dans les moeurs. Pas partout, pas toujours de manière satisfaisante, et il y a (et il y aura) encore pas mal d'essuyages de plâtres, mais ça y est: il est désormais "normal" d'écouter de la musique à partir d'un ordinateur, d'un disque dur, de fournisseurs de musiques en ligne, d'écouter en streaming avec abonnement, d'acheter des musiques haute définition et haute qualité par téléchargement. Nombre d'appareils sont déjà au point pour ces usages, avec des protocoles mûrs.

Pour l'utilisation de streamers et lecteurs réseau, il reste quelques ajustements à faire, pour rendre la pratique plus ergonomique et intuitive. C'est en cours, avec des prix qui se démocratisent, même en très haute qualité.

Nous utilisons naturellement le service de musique en ligne Qobuz, tant pour les téléchargements que pour le streaming qualité CD. Tout n'est pas parfait, mais le service entre désormais en phase de maturité.

Nous suivons la progression de l'offre technologique liée au format DSD, le top de la qualité numérique, dont l'offre musicale devrait prochainement s'ouvrir. Nos choix technologiques et sélections d'appareils (convertisseurs, streamers) prennent en compte ce format hautement bénéfique à la musique.

Nous sommes ainsi en mesure d'aider à la mise en place de tels systèmes, en mettant parfois en garde contre certaines limitations ou complexités encore subsistantes avec certains appareils ou types de matériels.

Et dans le même temps, nous nous sommes tournés vers le vinyl, en équipant notre salle d'écoute, et en commençant des sélections de préamplis phono. Pas par passéisme, ou pour coller à une réalité de marché, mais bien parce que certains enregistrements disponibles sont réalisés avec une meilleure qualité sur le vinyl que sur l'édition CD correspondante, qu'il s'agisse de musiques de l'époque vinyle (les années 70/80), aussi bien que certaines productions actuelles. Ce n'est pas la technique vinyl qui serait plus performante, c'est plus la volonté éditoriale de certains labels qui fait qu'à la fois un grand nombre d'éditions CD et fichiers numériques sont massacrés, quand certaines éditions vinyl sont un peu plus préservées des manipulations destructrices. Pour certaines musiques, le passage au vinyl est incontournable si on souhaite un minimum de qualité et de plaisir.

Nous avons peu à peu fait évoluer nos relations avec les fabricants

Nous suivons de bien plus près le travail des fabricants, au point de commencer à intervenir dans les demandes et prescriptions pour la réalisation de nouveaux appareils. Nous avons pris conscience que nous ne sommes pas que des intermédiaires entre des fabricants fournissant des produits, et des utilisateurs, nous sommes aussi, par notre positionnement charnière, en position de pouvoir suggérer, demander, et parfois condamner tel ou tel projet, ou réalisation. Pas forcément sur le principal, mais sur des fonctionnalités, des positionnements, voir même constituer une veille technologique avertissant tel ou tel que faute de réaction, ou si des choix mal adoptés ou mal adaptés sont proposés, les appareils et produits peuvent passer à coté de leur public, être obsolètes dès leur conception, ou au contraire rencontrer des besoins, ou les anticiper. Nous avons refusé ou repoussé certains appareils qui nous apparaissaient en décalage par rapport au marché (les utilisateurs, la concurrence), nous en encourageons et réclamons certains autres, ou certains dispositifs techniques sur certains appareils.
De même, les fabricants eux mêmes sont souvent ouverts à ces remarques, jugements, évaluations (voire les demandent). Non pas que ces avis dirigent leurs actions et projets, mais certains éléments sont pris en compte, tant qu'ils ne vendent pas leur âme au dieu marketing, au détriment de la qualité de retranscription, pour les marques qui nous importent.

Notre travail a porté ses fruits

C'est une oeuvre constante, un travail de longue haleine qui ne supporte aucun relâchement. Le résultat de tous ces efforts se matérialise basiquement et fondamentalement par un très bel essort de notre activité, dans un contexte qui reste globalement très difficile pour ce secteur économique, dans lequel nombre de confrères et acteurs du secteur éprouvent des difficultés importantes.
Notre grande fierté personnelle est d'avoir été, au moins à l'automne (je ne sais pas ce qu'il en est actuellement) le plus gros revendeur d'enceintes JMR de France, et celui qui a commandé le plus de modèles d'Abscisse. Sur ce dernier point, j'estime que nous n'avons pas beaucoup de mérite: cette enceinte se vend quasiment toute seule, par les performances de rendu musical qu'elle propose. Il suffit juste de bien l'associer pour en tirer le meilleur, ce sont ensuite les sons qui parlent d'eux mêmes.

Autre fierté, et pas la moindre: cette progression d'activité a été opérée sans "péter les prix". Conserver à tout prix des marges normales, permettant une poursuite saine de l'activité, sans brader notre travail, et les services. Il y a des produits fortement attaqués en prix, nous ne nous battons pas sur ces manières de faire qui non seulement ne sauvent pas ceux qui les pratiquent, mais en plus fragilisent tout le secteur, en plus de biaiser la concurrence, en provoquant des vols réguliers de travail, que ce soit par les clients, ou par certains professionnels casseurs de prix qui récoltent facilement ce qu'ils n'ont jamais semé.

Regrets, contrariétés en 2013 ?

Il y en a toujours: la mariée n'est jamais assez belle (je parle des satisfactions entrepreneuriales), et un rien d'exigence (sur soi, sur ses partenaires) est signe que l'on est toujours vivant, et que l'on souhaite toujours avancer, et toujours plus efficacement, aux bénéfices conjoints et indissociables des utilisateurs, des revendeurs et des fabricants.

S'il faut en signaler quelques-uns:

-le retard de certaines fabrications: je pense aux retards des appareils de la gamme Nano, chez 3D Lab, par rapport aux calendriers annoncés à plusieurs reprises. Ces appareils prometteurs bénéficiaient de l'intérêt marqué de nombre de clients, suite aux salons de Munich et de Paris; certains ont pu se lasser d'attendre.  Nous avons bon espoir que les premiers mois de 2014 fassent oublier tout ça. Idem coté site internet: pas de site réellement en fonction pour ce fabricant français. Vu la complexité ou la spécificité de fonctionnement de certains appareils, et la composition du catalogue, ce site actuellement en mode fantôme est selon moi indispensable à une vraie reconnaissance des réels intérêts des appareils de ce fabricant, pour une grande partie de son catalogue. Là encore, j'espère en 2014. (Si ça c'est pas un coup de pied sous la table pour faire un signe amical à l'intéressé ... )

-le manque de réactivité de certains fabricants à certaines évolutions non pas du marché, mais des évolutions techniques, qui rendent obsolètes certains choix ou dispositifs techniques, ou les appareils qui les embarquent. Les possibilités d'écoutes musicales ont énormément évolué ces dernières années et ces derniers mois, il y a des choses qui ne peuvent plus intéresser grand monde par leur inadaptation aux possibilités, fonctionnalités  et ergonomies actuelles, notamment du coté de la musique dite dématérialisée. Certains protocoles sont dépassés, d'autres nouveaux ou plus accessibles sont en train de devenir indispensables, souvent sans grand supplément de coût par rapport aux possibilités antérieures. Tarder à les mettre en oeuvre, voire même repousser les études et validations, c'est perdre de précieux mois/années, et perdre une grande partie des bénéfices liés à certains savoir-faires de haut niveau en audio dont ces appareils bénéficient par ailleurs, au profit de marques plus réactives, qui, même si moins qualitatives au final coté audio musicale, ont décidé de réagir plus efficacement aux nouvelles possibilités techniques et aux usages en fort développement, notamment pour tout ce qui touche à l'usage de la musique dématérialisée.

Nos projets

Difficile de les dévoiler in extenso, ou de les figer. Il y a bien une volonté générale, qui se manifestera au travers de plusieurs avancées.

Nécessité d'un local plus grand, mais prudence et coûts nous ne font envisager pour l'heure que le mouton à 5 pattes. Mais ce n'est pas la 1° fois que je brave certaines difficultés matérielles ou techniques, et on n'est jamais à l'abri de solutions inopinées. Cependant, les engagements coûteux restant aujourd'hui hasardeux dans ce type d'activité, la prudence restera notre principale conseillère.

Toujours une attention envers certains concerts locaux, comme nous avons pu le faire avec la Chambre d'Amis, ou les concerts de Steve Shehan, avec des informations privilégiées.
Pour la formation de musique classique La Chambre d'Amis, il n'y a malheureusement pas de nouvelle saison programmée pour l'instant, comme nous avons pu bénéficier les années précédentes. Probablement un problème de locaux notamment, pour ces concerts particuliers et bigrement enthousiasmants. J'irai aux nouvelles et je vous tiendrai informé.

J'envisage aussi l'organisation d'évènements, rencontres avec des constructeurs, à composer avec les impératifs de locaux.

Et puis bien sûr plein d'idées, de projets, mais directement dépendants d'opportunités, de disponibilités, de temps, de coûts.
D'abord bien faire vivre les nouveautés et les découvertes récentes, en développer la présentation et partager leur usage, sans en oublier les valeurs sûres qui sont notre tronc maintenant bien établi, et dont il faut aussi accompagner la progression.

2013 a été une année pleine et riche d'évènements, 2014 va poursuivre en ce sens, avec un même état d'esprit: proposer et aider à mettre en oeuvre des éléments efficaces et performants (appareils, process, sources musicales, ...) qui permettent de bénéficier de musique chez soi, la plus vivante et la plus naturelle possible, le plus simplement possible. Ca nécessite exigence et attention, confrontation régulière avec la musique vivante (c'est pas la partie la plus pénible du job !), ouverture et échanges d'informations (notamment par le biais du forum Enceintes et Musiques), et se remuer un peu pour tester, évaluer, partager, mettre en place et veiller au bon entretien de ces appareils et systèmes.

J'en profite pour remercier tous les lecteurs et intervenants qui transmettent leurs perception, ressentis, jugements, tant à propos du site et du forum, que sur les écoutes et acquisitions d'appareils et de systèmes; Ces retours sont précieux, et à la fois pointent des évolutions à mener, et des retours sur l'efficacité et l'intérêt des infos transmises, et sur la satisfaction pour les prestations et services proposés par Enceintes et Musiques. Vous nous engagez à poursuivre dans ces voies. Il y aura des évolutions, espérons nous pour plus d'efficacité, mais la philosophie générale demeure.

Merci à vous, et bonnes musiques à tous pour cette nouvelle année 2014.

Xavier