Mon compte Enceintes et Musiques - Tél. : +33 (0)6 82 21 79 26

Enceintes et Musiques PEL, JMR, 3D LAB et AUDIOMAT

Commander

Notre site internet vous présente une partie de notre catalogue à titre consultatif.

Pour toute demande de devis et connaître nos meilleurs tarifs et promotions, n'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de "contact" ou bien privilégiez le téléphone (06 82 21 79 26). 

Notre service clients et commercial est ouvert tous les jours du lundi au samedi de 9H00 à 18H00

Vous pouvez également nous ecrire par e-mail : contact(arb)enceintesetmusiques.com.

 

Actus & Infos

Salon Haute-Fidélité 2014 ce week-end à Paris: belles réussites.

Ouffff ... Retour de la 1° journée de salon Haute Fidélité.
Edit: et de la 2° aussi !

Les premières réflexions et remarques seront plutôt positives:

-bonnes conditions d'écoute, pour plusieurs raisons (et ça m'énerve, ça fiche en l'air mon précédent article un peu désabusé sur cet aspect ). J'y reviens plus bas, que je dise au moins en quoi ça s'est arrangé. Bonnes écoutes donc (je veux dire qualitatives, dans le sens qu'on a pu bien se rendre compte des qualités réelles -bonnes ou mauvaises- des systèmes et matériels). Toutes ont pu être identifiées sans équivoque.

-bonnes écoutes. Encore ? Non, je veux dire cette fois qu'il y a eu quand même plusieurs bonnes écoutes, de haute et très haute qualité.

-de la fréquentation. Pas la grosse foule, moins de visiteurs que l'an dernier pour cette première journée, mais des gens quand même dans les salles. Ceci dit, vu la faiblesse de la publicité ou de la communication à destination du Grand Public pour cet évènement, c'est assez logique.

Des photos d'abord, parce que sans images, j'en connais qui vont vite décrocher ...

Salon-Haute-Fidelite-2014-1Entrée, accueil. Très débonnaire, à la bonne franquette. Beaucoup d'entrants "gratuits" grâce à l'invitation présente dans la revue Haute Fidélité.

IMG_1847Hall niveau bas, desservant plusieurs grandes salles d'écoutes. Fréquentation de milieu d'après midi. Dense, mais pas la bousculade.

Allez, on attaque. Un peu en vrac, au feeling, selon la curiosité, l'accès libre ou pas vers telle ou telle zone, ou selon les désirs des amis que l'on accompagne:

IMG_1821Salle Audionec. Très bonne écoute, sur ce système déjà remarqué l'an dernier. C'est l'occasion de confirmer ou d'infirmer les premières impressions d'écoute sur ces enceintes atypiques avec médium-aigu en rubanoïdes (les grands doubles cylindres blancs).
Musique très vive et très vivante, très belle transparence, grande bande passante. Je n'ai pas pu vérifier le raccord HP grave/Rubanoïde, sur lequel j'avais relevé des soucis (logiques) l'an dernier. Par contre, j'ai à nouveau pointé un défaut marqué: aucune scène sonore émise, le son sortant des enceintes, aucune source sonore virtuelle entre les enceintes (même écouté du centre), et encore moins au delà des enceintes. Est-ce propre à ce type de transducteur spécifique ? Je ne sais pas. Ce problème en tout cas obère pas mal les très bonnes prestations de ce système sur les autres aspects de restitution. Cette écoute fait néanmoins partie des très bonnes de ce salon.

IMG_1848Salle Kef-Hegel. Rien de spécial à dire: écoutes "normale", pas de défaut particulier, mais rien de transcendant non plus. Bon travail, on retrouve à la fois la personnalité des Kef, et celle des modèles Hegel les plus récents (nouvel ampli H 160 très complet). Chez Hegel, on note avec la nouvelle gamme une meilleure exploration des détails et de la transparence, physionomie sonore de la marque, que je trouvais frustrante sur les modèles précédents (DAC et amplis). Ce nouvel ampli est un "tout-en-un" intéressant, à voir si il sur-performe d'autres propositions en éléments séparés.

J'en profite pour aborder la physionomie générale des écoutes de cette édition du salon: le bruit de fond est nettement moins élevé que les années précédentes, et les écoutes musicales sont de bien meilleure qualité.
Les raisons ? plusieurs, et d'importance:
-le changement de moquette. On est passés d'une moquette psychédélique des années 70 avec grands motifs à cercles orange sous champignons "j'hallucine Eugène", à un dessin gris moins criard, même si le styliste a encore pris des substances avant de définir le motif général. Certains exposants ont eu du mal à se remettre du choc de ce changement d'univers. Mais là n'est pas la raison acoustique des changements sonores: ce remplacement de moquette n'était qu'un des aspects des transformations. Les murs en panneaux suspendus ont eux aussi été remplacés. C'est non seulement plus beau, mais ces panneaux sont beaucoup plus inertes, et les traitements et dispositifs des portes et des panneaux ont été largement améliorés: meilleure herméticité des panneaux entre eux et avec les murs et plafonds, et portes lourdes à doubles joints phoniques. Apparemment, très efficace. Le bruit de fond général est bien moins élevé, les salles sont plus isolées de l'une à l'autre, les conversations extérieures atteignent moins les salles d'écoute, et sont aussi plus amorties dans les salles mêmes.
-pas de "loudness War", très peu d'écoutes abusivement démonstratives, ou alors ponctuelles. Belle avancée !

-musiques test ou de démo plus musicales qu'auparavant, mieux choisies, et bien plus variées. Je n'ai entendu que rarement les marronniers musicaux qui étaient réutilisés jusqu'à la nausée jusqu'alors. Des bons enregistrements ont été dénichés, les exposants et techniciens semblent avoir perçu l'intérêt de musiques de qualité. Possiblement un effet indirect de musique dématérialisée, qui pousse à plus de variété, d'originalité, et plus de découvertes qu'avec les CD trop semblables qui tournaient habituellement.

-moins de bruit aussi parce qu'un peu moins de monde ? pas sûr. Je pencherais plus pour une meilleure performance acoustique générale des locaux suite aux travaux engagés et aux matériaux mis en oeuvre.

Très bonnes évolutions donc, à la fois d'équipement des salles, et de comportement des exposants.

Je reprends l'exploration de quelques salles:

IMG_1838Salle Neodio-Kelinac: je n'ai pas retrouvé la magie des écoutes Neodio (le sublime lecteur Origine, ici en haut sur le meuble) faites sur enceintes Leedh au salon 2013 de la SPAT (le concurrent du salon Haute-Fidélité). J'aurais comme une tendance à incriminer les enceintes. Toujours est-il que le rendu était passablement éteint, en tout cas au moment ou je suis passé. Je rejetterai une oreille demain pour vérifier si ce malaise et cette frustration persistent. Edit: suite au passage le dimanche, j'ai entendu des Kelinac plus ouvertes. Equilibre général à vérifier, j'ai eu des doutes ou des réserves sur certains aspects lors de ces écoutes, mais écoutes trop courtes pour discerner si ce sont les matériels ou des caractéristiques des enregistrements. Pas vraiment emballé par ces écoutes en tout cas, au contraire de ma précédente découverte du lecteur Neodio.

IMG_1839Accuphase/Fostex: des prix haut de gamme, une prestation qui ne m'a pas "cueilli" (mais je n'ai fait que passer, à voir ce que ça donne sur la durée). Et un discours passionné du présentateur, qui distribue sur double feuille un édito dont je n'ai saisi l'objectif qu'après une lecture attentive: le Monsieur a du caractère, et parle des salons, et des présentations, ça ressemble à un coup de gueule sur la "résignation" rampante du secteur (c'est pas tout à fait faux). Renseignements pris, Martial Hernandez est une figure de la Hi-Fi française, qui donne de son temps (non compté) pour animer ces matériels qu'il apprécie particulièrement. Bravo pour ce coup de patte !

IMG_1829Salle Atoll-Atohm: écoute d'un petit système SDA 200 (intégré lecteur réseau-DAC-ampli) sur les petites Atohm. Ca marche pas mal du tout .

Autour, appareils Atoll de la gamme 400 (CD, IN ou PR, et AM 400)

IMG_1831Le SDA 200 en écoute (oui, je suis sûr de moi !). Posé sur patins découpleurs SSC proposés par Atoll.

IMG_1830Et à proximité, 2 systèmes: les nouveaux HD 120 (DAC-préampli casque-préampli) et MA 100 (ampli de puissance stéréo bridgeable en bloc mono), très intéressant petit système, très musical (en écoute permanente dans notre salle) et streamer ST 200, sur ampli intégré IN quelque-chose (pas noté la référence de l'ampli). Ce petit ampli MA100 aux grandes capacités est associé à plusieurs compositions dans notre salle, et il marche fichtrement bien, pour un prix des plus acceptables. Une solution "douce" coté tarif, pour un niveau musical très intéressant.

Salle 3D Lab - Acoustical Beauty (enceintes Leedh) - Swissonor (platines vinyles modifiées, aplis à tubes, enceintes), Connemara (Edgar Morineau).
Salle très intéressante. Pas seulement parce qu'on y retrouve une marque qui fait le buzz en ce moment avec ses solutions de lecture réseau très haut de gamme à prix très accessible (gamme Nano de 3D Lab), mais parce que c'est la salle qui mariait sans complexe les techniques les plus diverses; lecture numérique dématérialisée, vinyle, lecture CD, et même bandes magnétiques analogiques. Sur enceintes traditionnelles, et sur les étonnantes enceintes Leedh de Gilles Millot, avec son caisson atypique de grande efficacité.

IMG_1824Enceinte Leedh (la sculpture noire à la Calder), enceinte Swissonor,, électroniques 3D Lab, et platine Thorens profondément modifiée (en bleu)

IMG_1826Les enceintes Leedh, aux HP innovants, et le caisson haut de gamme, vraiment spécial. Il est dit "à charge infinie", à 4 HP qu'il faut régler aux p'tits oignons, après avoir soigneusement appairé les HP. Gilles Millot procède lui même à l'installation et aux réglages. Ce n'est pas l'ami des mouches farouches, avec son millimètre à ruban. M. Millot nous a dit le succès de son beau caisson depuis quelques semaines, et pas seulement auprès des possesseurs d'enceintes Leedh. Un caisson haut de gamme, sensible, qui fait un très beau travail; la preuve, on ne l'a pas entendu (plus exactement pas discerné) lors des démos du salon. Parfaite intégration, et fonctionnement bien linéaire avec les enceintes, pour un rendu fluide, aéré, sensible.

IMG_1827Ah, la platine à bandes analogique ... écoutes merveilleuses avec cette source, qualité incomparable, digne des meilleurs sources numériques (DSD en lecture réseau), au delà des meilleurs vinyles, qualité indémodable. Un vrai grand plaisir.

Reçu par la suite les infos et précisions sur les matériels Swissonor et sur le lecteur à bande:
La bande enregistrée: Groupe Nehad Al Sayed Quintet, album Yarns, le CD hors commerce peut être commandé chez le producteur hans, freijun@bluewin.ch. Une merveille, chaudement recommandé.
Installation d'écoute de la bande: Stellamaster 7 en 2 pistes 38cm/s, ampli intégré Swissonor V.S.O.P., enceintes Swissonor B.A.C.H.8d, câblage Swissonor.
Merci à Urs Frei pour ces précisions reçues il y a peu, et pour la qualité des écoutes.

IMG_1823Ecoutes aussi sur système 3D Lab. Le constructeur français propose la lecture réseau, sur Nano DAC (la petite boite avec afficheur bleu), et amplis de puissance Millenium en blocs de puissance sur les enceintes Leedh. Ces blocs de puissance sont identiques au nouvel amplificateur Nano Amplifier, utilisable en bloc mono ou en stéréo. Nouveaux modules Pascal en remplacement des précédents Hypex. Les écoutes ont été faites sur les gros boitiers Millenium en bloc mono pour une raison imparable: au moment du salon, le Nano Amplifier (boitier demi format) n'existe qu'en 1 seul exemplaire proto (et donc utilisé en stéréo, quand l'utilisation en bloc mono donne 4 fois plus de Watt).
D'ailleurs, le voici:

IMG_1822 ... au second plan, en compagnie du lecteur réseau Nano Transport (lui déjà disponible, et déjà best seller chez nous). Les Nano DAC et Nano amplifier arrivent dans les jours qui viennent en version de série dans notre salle, surveillez les niouzes du site.

Ecoutes bon-enfant, animées par Edgar Morineau (Connemara)   qui fait le show, et anime les écoutes, avec l'aide (discrète, toujours) de Gilles Millot, et explications complémentaires de Charles Henry Delalu (3D Lab) et Monsieur Swissonor, adorable.

Autres bonnes écoutes :

Un système de malade (coté tarifs), mais bonnes écoutes, dans le style de ce qu'on aime.

Avec un traitement  acoustique simple (et apparemment efficace, quoi qu'on n'a pas écouté sans), des machines superlatives en taille, avec des électroniques parfaitement bien associées: Tidal (enceintes), Vitus Audio (multi-amplifiction) et sources Esotéric (lecteur, DAC, clock).

IMG_1832

La photo rend mal (on va dire que c'est la faute à l'iPhone 5, j'étais venu léger), la salle et les traitements étaient plus chouettes que ce que veut bien donner la photo brute.

IMG_1836 Bon, c'est pas le machin qu'on case facilement dans un intérieur courant (nécessité de grande avancée des enceintes avec boomers latéraux et arrières), et ça coûte 2 reins (80 000 € d'enceintes et 300 000 d'électroniques - rectification: 120 000 € d'électroniques, je vous l'emballe ou c'est pour consommer sur place ?). Mais pour une fois un grand système fait de la musique très très aboutie. On va pas cracher, c'est suffisamment rare pour enfin profiter simplement de l'aubaine.

Pour poursuivre, un exemple de ce qu'on rencontre trop souvent lors des salons Hi-Fi:
des débauches de matériels, des machins haut de gamme qui font rêver, pour un résultat qui n'a rien à voir avec les moyens engagés. Quand on entre dans ces salles, on a envie de dire "tout ca pour ça ?" Enormes enceintes qui doivent valoir un bras (et l'autre, et les jambes), une source Nagra dernier cri (le DAC parfois présenté comme l'un des plus aboutis), pour un rendu déséquilibré, pâteux parfois, sans aucun sentiment de vie.
On incrimine parfois la salle, sauf que dans ces mêmes salles, d'autres arrivent à faire sonner des matériels sans souci. Et que les défauts de salle n'atteignent que certains aspects de la retranscription, d'autres ne sont dus qu'à la qualité des matériels, des associations et de la mise en oeuvre (notamment choix des musiques).
Toujours est-il que je ne sais toujours pas comment sonne ce DAC Nagra réalisé avec Andreas Koch, bien qu'il soit présenté ici pour la 2° année consécutive. Soit il sonne vraiment mal (ce dont je doute un peu), soit les systèmes associés ont de vrais soucis;

J'ai vu que certains appréciaient cette écoute. Personnellement, je la juge trop éloignée des rendus musicaux naturels, et garde en l'état certains effets Hi-Fi  "datés", une sorte de caricature dont certains peuvent croire que c'est le réel de la musique, alors que ce ne sont qu'une suite d'artefacts liés aux progrès en cours de la retranscription musicale. La musique réaliste était heureusement présente dans nombre d'autres salles, sous des formes inévitablement diverses, mais plus exactes qu'ici.

IMG_1849Et pendant ce temps ... dans les halls d'étage, entre les salles d'écoute, sont proposés des matériels (enceintes, électroniques, platines phono), des accessoires "principaux" (cables, casques, préampli casques), et des accessoires accessoires, allant des panneaux de traitement (à prix parfois hallucinants, plusieurs centaines d'euros pour 4 panneaux au format A3), des trucs en bois avec des fils qu'on se demande d'abord à quoi ça sert, puis comment ça marche, sans que le revendeur soit lui même en état de donner des explications vraiment convaincantes.

IMG_1850Et puis il y a pas mal de propositions de disques (CD et vinyles), en général des bonnes musiques dans d'excellentes version et qualités d'enregistrement.

Plus surprenant (à y réfléchir), la vente des cables sur un salon. Par définition, c'est pas le genre de truc qu'on peut essayer sur place. Alors pour acheter ce type d'accessoire, faut savoir ce qu'on veut, et avoir vérifié la pertinence de l'achat avant de se lancer, ou être un peu joueurs. Ou alors avoir sa liste de courses, et tomber sur la bonne référence.

IMG_1851Bon, là, ça va, c'est une bonne marque. mais quand même ... !

Aller: c'est l'automne, un p'tit coup de marronnier:

Devialet fait le buzz depuis quelques salons. Pas forcément pour de bonnes raisons: leur communication tapageuse à tendance tête-à-claque (rappelons nous leur modeste "Un jour, tout le monde aura un Devialet") n'était pas en phase avec la présentation salons de leurs matériels, impeccable niveau design, mais plutôt très très merdique coté écoutes jusqu'à présent.
Donc, on va jeter un oeil et une oreille pour voir si le fossé entre leurs prétentions marketing et leurs messages publicitaires est toujours aussi abyssalement opposé à la qualité musicale des prestations salon. IMG_1844Verdict: écoutes moins catastrophiques qu'avant, mais pas encore bonnes. Et toujours des personnels qui n'ont pas l'air de se rendre compte de la chose, et qui continuent à débiter un discours commercial sur l'ergonomie et le design de l'objet.
Un progrès toutefois: les slogans de marchand de lessive ont disparu, la com est plus sobre et classieuse.

IMG_1845"ingénierie acoustique de France". C'est beau, mais pour l'heure complètement faux dans ce qui est à ce jour accessible au public. "Ingénierie électronique de France" aurait été plus juste, vu qu'aucune enceinte ou aucun dispositif acoustique n'est proposé par la marque. Un peu d'avance à l'allumage apparemment, les produits acoustiques arriveront plus tard (on avait cru à une annonce lors de ces salons, mais pas encore apparemment).
Un jour, le slogan Devialet sera exact ...

Question écoutes, pour les démos salon, c'est toujours pas gagné. Je précise que j'ai pu entendre dans la salle d'écoute Enceintes et Musiques un "petit" Devialet 170, qui m'a laissé plutôt une bonne impression. Donc il y a du potentiel, mais qui le sait chez Devialet pour les écoutes salon ? Ca fait un bout (plusieurs années) que tout le monde regrette ces mauvaises écoutes salon, sans succès apparemment. Je vais finir par croire que c'est mon écoute privée qui est l'exception.

Je termine par une autre des belles écoutes de ce salon. Je n'oublie pas de signaler que d'autres salles ont pu faire du beau boulot (TAD, ...), mais il faut faire des choix.

Celui-ci est intéressé: la salle Fusion Acoustic, avec les systèmes Rockport (enceintes) Gryphon (amplis, préamplis, convertos, préamp. phono) et Meitner (DAC). Une des plus belles écoutes donc, bravo à David Rio pour la sélection des marques et des modèles associés. Cette écoute nous concerne, en tant que revendeurs enthousiastes des marques Meitner et Gryphon), et aussi pour le choix de la source de musique dématérialisée: le système Open Source que notre propre Maître de la Toile a organisé, sélectionné, monté et optimisé. Une source exclusive Enceintes et Musiques, proposée uniquement en offre associée avec les convertisseurs Meitner, ou autres matériels haut de gamme (EMM Labs, Gryphon, ...).

Grande ergonomie et facilité d'utilisation, fonctionnalités étendues (lecture réseau, applis streaming Qobuz et radios, rip de disque haute qualité et très pratique), et surtout une des sources les plus qualitatives du marché (y compris sources drive CD très haut de gamme).

IMG_1840Salle Fusion Acoustic

IMG_1841Très belle platine Reed, électroniques Gryphon et Meitner, source numérique "maison" Enceintes et Musiques.IMG_1842 IMG_1843 Source numérique dématérialisée "maison", avec son alimentation (plus grosse que la source), pilotable par tablette, générant au besoin son propre réseau WiFi, permettant d'exploiter des fichiers qualité CD et HD - jusqu'au DSD- via un disque réseau NAS, et Qobuz Streaming qualité CD, et disposant d'assez de mémoire pour contenir plusieurs dizaines d'albums, et des fichiers haute définition et DSD.
Ce système est utilisé quotidiennement dans notre salle, en compagnie d'autres sources réseau (3D Lab Nano), de même niveau qualitatif (le meilleur, tout simplement !).

L'utilisation de ce type de source est une première pour un salon en France, elle semble avoir intéressé pas mal de personnes.

Beau salon donc, avec un confort d'écoute inhabituel, permettant de bien se rendre compte des qualités et des typologies des systèmes, des choix de musique et des niveaux d'écoutes plus à même de permettre d'évaluer les systèmes, et quelques installations ayant fait du beau boulot qui redonne du plaisir à parcourir ces manifestations.
Coté public, fréquentation moyenne (en baisse par rapport à l'an dernier), dont semble-t-il pas mal de curieux (dans le sens de pas acheteurs), à la différence du salon précédent, où les visiteurs interrogeaient plus les exposants dans le sens de monter un projet d'équipement. C'est raccord avec la frilosité actuelle du secteur que connait trop bien la majorité des exposants. La bonne nouvelle est ce sens musical retrouvé lors des écoutes de ce salon, si on considère l'atmosphère générale.

Ce salon a été pour certains aspects bien représentatif de certaines belles évolution en cours: accès facilité à la musique dématérialisée de qualité (notamment via les lecteurs réseau haut de gamme -mais accessibles), progrès de certains modèles d'enceintes et d'électroniques, écoutes plus tournées vers la musique que vers la démonstration aguicheuse manquant d'équilibre et de naturel, servie majoritairement jusqu'alors, ce salon laisse une plutôt bonne impression.

Prochain grand salon: Munich, mai 2015.